AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226443168
256 pages
Éditeur : Albin Michel (02/01/2020)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Londres, Noël 1871. Alors que l'humeur est à la fête, un sinistre événement vient secouer la ville : le directeur du British Museum a été assassiné, et dans des conditions très étranges. Seul indice : un symbole d'Horus, laissé comme un message... Irène, Sherlock et Arsène s'emparent aussitôt de l'affaire. Cette enquête périlleuse les mène sur les traces d'une expédition en Égypte vieille de vingt ans ! Les fantômes du passé ressurgissent pour dévoiler leurs secrets... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Lagagne
  16 mars 2020
Alors en le prenant, je n'avais pas vu qu'il s'agissait d'un tome 8, mais finalement cela n'a pas été gênant. Je me suis prise au jeu de l'intrigue sans soucis. Il y a un petit côté old school à la Sherlock Holmes, mais aussi un aspect plus moderne amené par Irène, la jeune narratrice.
Et puis même si je n'avais pas tous les éléments sur nos trois jeunes héros (vu qu'il s'agissait du tome 8), je me suis attachée à eux sans soucis. Leur petit trio complémentaire et complice est bien sympathique. Horatio, le majordome bienveillant, est lui aussi intéressant.
Un bon petit moment, que je prolongerai bien avec d'autres tomes de la série.
Commenter  J’apprécie          150
Sharon
  12 juin 2020
Il est agréable de retrouver de vieux amis. Il est agréable de se replonger dans la lecture d'un roman de littérature jeunesse qui ne prend pas ses jeunes lecteurs pour des idiots (non, ne suivez pas mon regard, mais j'ai des titres en tête), et qui offre une bonne intrigue policière.
Cependant, plus les tomes passent, plus je sens venir le moment où le chemin des trois héros se séparera, où l'amitié cèdera la place à autre chose - à moins de récrire l'histoire complètement, ce qui me paraît peu crédible au vue des commentaires d'Irene adulte.
En lisant ce livre, j'ai davantage pensé à Agatha Christie qu'à Sherlock Holmes ou Lupin. Il faut dire que nous partons en Egypte, et non en Inde - même si certaines péripéties de l'intrigue m'ont rappelé, habilement, une des enquêtes d'Holmes.
Oui, beaucoup de rappel, mais, je tiens à le répéter, rien de désagréable, et pas de nécessité, pour le jeune lecteur qui aurait ce livre entre les mains, de connaître les oeuvres de Conan Doyle ou de Maurice Leblanc pour apprécier ce livre. Lupin, d'ailleurs, ne veut pas se ranger, se lancer dans un emploi qui ferait de lui un homme qu'il n'est pas appelé à devenir. Quant à Holmes, il se voit obligé de demander l'aide de Mycroft, ce grand frère si particulier.
Il faut dire que l'enquête les plonge dans le passé, vingt ans plus tôt, lors d'une mission dont les conséquences ont explosé dans le présent, en cette veille de fête de Noël. Pourquoi autant de temps après ? Tout vient à point à qui sait attendre - et il est au moins une personne qui attendait, angoissée, les conséquences de ce qu'elle avait fait, ou laisser faire, ce qui revient parfois au même.
Pour ma part, j'attendrai patiemment la suite de la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
belette2911
  05 juin 2020
Je ne sais pas où j'avais la tête, mais j'avais royalement loupé la sortie du tome 8 des aventures de notre trio et c'est donc avec beaucoup de retard que je l'ai découvert.
C'est toujours un plaisir trop vite lu, trop vite terminé…
Sherlock n'a pas grand-chose pour occuper son esprit alors il s'ennuie et à son jeune âge, il n'a pas encore décidé d'utiliser une solution à 7% de cocaïne pour échapper au spleen.
L'approche de Noël est toujours propice aux miracles et voilà qu'un meurtre a eu lieu au British Museum. C'est son directeur que l'on a assassiné et placé dans un sarcophage.
Ce meurtre, c'est un cadeau déposé sous le sapin de Noël de Sherlock et, avec ses deux amis, Lupin et Irene, il va mener l'enquête qui les conduira à un autre meurtre. Papa Nowel a décidé de gâter Sherlock cette année.
Une fois de plus, sans nos amis, des crimes resteraient irrésolus et sans eux, nous passerions un moins bon moment.
Oui, c'est de la littérature jeunesse, certaines révélations arrivent toujours à point, dans d'autres romans, on hurlerait à la facilité et ici, ça passe comme une motte de persil s'enfonçant dans du beurre mou. Les holmésiens comprendront.
On a de l'action, des aventures, une amitié dont on aurait rêvé étant jeune, des journées bien occupées et même des nuits (rien de cochon, bande d'obsédés !) bien remplies, une malédiction et l'Égypte des pharaons, version fouilles archéologiques.
Cette série est toujours bien faite, bien écrite, qui ne prend pas les plus jeunes pour des lapereaux de l'année et qui ne leur parle pas comme à des demeurés, mais offre quelques heures de divertissement littéraire et un brin de suspense.
Certes, on ne révolutionnera pas la littérature policière mais l'important n'est pas là car la détente et le dépaysement sont aussi primordiaux dans une lecture. Cette série aux personnages sympathiques apporte tout cela avec un bon équilibre.
En 8 tomes, pas de déception, parfois des tomes plus fort que d'autres, mais dans l'ensemble, le niveau ne joue pas aux montagnes russes. J'espère juste une chose, c'est qu'on ait droit à toute la série traduite.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Mladoria
  03 février 2021
Un nouveau tome très haletant où l'on retrouve notre trio de choc suite aux événements tragiques de la fin du tome précédent. Retour à Londres et à la Shackleton Coffee House, quartier général de nos détectives en herbe qui cette fois vont enquêter sur les morts mystérieuses au sein d'éminents égyptologues. Malédiction ou vengeance ? le secret plane. le résolution se fait en douceur comme toujours et avec beaucoup de logique.
Les relations sont toujours aussi fusionnelles entre les trois adolescents. le style toujours aussi fluide et l'intrigue prenante.
Une série policière doudou pour moi, à chaque tome, je prends plaisir à savourer ces pages et à suivre Irène, Sherlock et Arsène dans leurs aventures.
Vivement que je me procure le prochain tome.
Commenter  J’apprécie          30
Cyrlight
  04 octobre 2020
Sherlock, Lupin et Irene sont de retour dans le huitième tome de leur saga éponyme, le secret de l'oeil d'Horus. le conservateur du British Museum a été assassiné, et comme toujours, les trois jeunes curieux ne résistent pas à la tentation de s'en mêler.
Encore un tome sympathique, avec une enquête dans la lignée de la précédente (à ceci près qu'il est cette fois question de l'Égypte et non de l'Inde), mais qui, hélas, n'apporte pas grand-chose à la saga dans son ensemble.
C'est vraiment le plus gros défaut de Sherlock, Lupin & moi. Les histoires se suivent et se ressemblent pour la plupart, et la série pourrait s'étirer indéfiniment en suivant ce rythme, le problème étant qu'elle commence à devenir lassante. Elle utilise le même schéma en boucle, et les nouveautés sont rares.
Même Mycroft, qui commence à faire de petites apparitions récurrentes, doit se contenter d'un rôle de figurant, avec pour seul trait de caractère sa condescendance qui le rend si détestable aux yeux de son cadet, et accessoirement de tout le monde. Quant à Baker Street, j'ai trouvé la référence forcée, d'autant qu'il y en avait déjà eu une dans un précédent tome, beaucoup plus subtile et pertinente à mon goût.
Pour ce qui est des protagonistes, ils continuent à s'enfoncer dans leurs cases. Sherlock reste Sherlock, Lupin reste Lupin, et même Irene n'évolue pas beaucoup. J'étais contente que sa mère biologique soit écartée de l'intrigue parce qu'elle ne la servait en rien, mais j'espère, puisqu'il est de nouveau question d'elle, que des révélations surviendront bientôt, afin de briser la monotonie qui s'est installée au fil des tomes.
Cette saga n'en demeure pas moins agréable, et je pense qu'il s'agit d'un bon moyen d'ouvrir les jeunes lecteurs au genre policier, mais elle manque de continuité. Certains tomes, comme celui-ci ou même le précédent, pourraient presque être sautés sans que cela n'entraîne de soucis de compréhension pour la suite. Dommage que la trame principale ne soit pas mieux exploitée et ne tienne pas davantage en haleine.
Lien : https://leslecturesdecyrligh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
belette2911belette2911   05 juin 2020
L’idée était de se faire passer pour des gamins des rues effectuant les livraisons du pub voisin en échange de quelques pièces. Mais pour être crédibles, nous devions aussi revoir notre tenue : nous cachâmes nos manteaux derrière un buisson, froissâmes nos vêtements de notre mieux et nous barbouillâmes le visage avec un peu de la suie qui s’était déposée sur un mur.

Le rendu n’était pas des plus subtils, mais qui ne tente rien n’a rien !

Approchant du cordon de sécurité, Sherlock Holmes annonça avec un gros accent cockney, tel qu’on l’entend dans les bas-fonds :

– Les en-cas de M. Wilson et des jeunes recrues !

Mon ami avait pris la précaution de s’adresser à un agent qui venait d’arriver et ne nous avait donc pas encore vus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
belette2911belette2911   05 juin 2020
– Ah oui ? répliqua Sherlock, amusé. Et qu’écrirait donc notre grand journaliste ?

– Directeur découvert raide mort dans un sarcophage, répondit prestement Arsène Lupin, comme s’il lisait l’accroche d’un article à la une. Commentaire du directeur adjoint : « Pas étonnant, il avait tout d’une momie ! »

Tandis que Sherlock laissait échapper un son à mi-chemin entre le rire et le soupir, je levai les yeux au ciel.

– Dire que j’ai rêvé que l’auteur de pareilles blagues me sauvait la vie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
belette2911belette2911   05 juin 2020
– Tu as de la monnaie ? me pressa-t-il comme s’il avait le diable aux trousses.

J’en avais, oui, que je sortis sans broncher.

Sherlock rafla mes pièces et disparut au milieu de la foule. J’adressai à Arsène un regard interrogateur.

– Pas des plus élégant, sûrement, mais efficace ! gloussa-t-il.

Je ris aussi. Évidemment, le but de Sherlock n’était pas de me soustraire quelques sous, mais je ne comprenais pas où il voulait en venir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Irene Adler (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Irene Adler
La Petite Librairie, c'est tous les mois ! Votre libraire Gérard Collard vous présente ses dernières pépites littéraires. Un programme qui vous réservera des surprises et des rencontres exclusives ! A NE PAS MANQUER !!!!!!! • • le Coeur battant du monde de Sébastien Spitzer aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1072830-article_recherche-le-coeur-battant-du-monde.html • Avant toi de Jojo Moyes aux éditions Hauteville https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1067549&id_rubrique=12 • le choix de revivre de Clare Mackintosh aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1070144-litterature-anglophone-le-choix-de-revivre.html • La Part des flammes de Gaëlle Nohant aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=6913&id_rubrique=39 • La femme révélée: roman de Gaëlle Nohant aux éditions Livre de poche https://www.lagriffenoire.com/1069006-poche-la-femme-revelee.html • Mon Frère, ce zéro de Colin Thibert aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/1071228-romans-mon-frere--ce-zero.html • Nos secrets trop bien gardés de Lara Pescott et Christel Gaillard-Paris aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/1070113-litterature-anglophone-nos-secrets-trop-bien-gardes.html • le docteur Jivago de Boris Leonidovic Pasternak aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=19776&id_rubrique=8 • Filles de la mer de Mary Lynn Bracht et Sarah Tardy aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=142013&id_rubrique=12 • Pachinko de Min Jin Lee et Laura Bourgeois aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1068382&id_rubrique=12 • le Mystère de la dame en noir : Sherlock, Lupin et moi (Tome 1) de Irène Adler, Iacopo Bruno aux éditions Albin Michel Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/64705-romans-le-mystere-de-la-dame-en-noir---sherlock--l-upin-et-moi---tome-1.html • Dernier Acte à l'opéra: Sherlock, Lupin & moi (Tome 2) aux éditions Albin Michel Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/79396-romans-dernier-acte-a-l-opera---sherlock--lupin---moi---tome-2.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #lapetitelibrairie #conseillecture #editionslivredepoche #editionshauteville #editionsheloisedormesson #editionsrobertlaffont #editionsfolio #editionspocket #editionscharleston #editionsalbinmicheljeunesse #editionsgallimardjeunesse #editionsdelarchipel #editionsplon #editionscalmannlevy #editionsstock
+ Lire la suite
autres livres classés : egypteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Sherlock, Lupin et moi

comment s'appelle le personnage principal ?

Irma Alder
Irène Almé
Iride Alder
Irène Alder

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Sherlock, Lupin et moi, tome 1 : Le mystère de la dame en noir de Irene AdlerCréer un quiz sur ce livre