AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330002695
271 pages
Éditeur : Actes Sud (28/01/2012)
3.73/5   31 notes
Résumé :
"Son nom est connu dans un cercle d'initiés qui la considèrent comme une icône de la pensée contemporaine et qui se ressourcent régulièrement dans ses écrits.
Je fais partie de ces personnes qui, par les hasards d'une amitié, à l'adolescence, ont eu la chance de tomber sur La Pesanteur et la Grâce, et, comme bon nombre d'étudiants, je le suppose, j'ai appris par cœur certains fragments qui résonnaient en moi comme des aphorismes de sagesse et de compréhension... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
IreneAdler
  10 février 2012
Je ne connaissais pas Simone Weil. J'en avais vaguement entendu parler pendant mes études mais sans plus. Et il y avait longtemps que je voulais lire un ouvrage de Laure Adler. Et cet ouvrage est passé entre mes mains pour y rester.
Simone Weil, quelle femme ! Et quelle intellectuelle ! Une telle intransigeance envers elle-même (surtout envers son corps) et envers les autres, une telle vision de l'avenir de son époque (guerres, totalitarisme, génocide). Et un courage dont ne font plus preuve nos intellectuels aujourd'hui : elle refusait de rester dans la tour d'ivoire et voulait vivre au plus près du peuple, notamment des ouvriers. Elle n'hésitera pas à travaille en usine, dans des exploitations agricoles pour nourrir ses textes de son expérience.
Sans doute était-elle trop lucide et entière. Toujours est il qu'elle n'a pas la place qu'elle mérite.
Ce portrait est porté par l'écriture limpide de Laure Adler. On la sent passionnée par cette femme engagée de tout son être. Elle s'interroge autant qu'elle nous fait (re)découvrir cette philosophe. Seul petit bémol : la vie à rebours, parfois compliquée à suivre si l'on est distrait(e).
Mais vraiment : deux belles découvertes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
sweetcactus
  13 avril 2021
je n'aime pas particulièrement les biographies. le côté chronologique d'abord m'ennuie et me rebute. La mort et la vie ne comprennent rien au rythme d'un bon livre .
Simone Weil , je l'avais croisée à la fac ; je n'ai retenue d'elle que la "philosophe ouvrière" . Pour le reste , je ne savais rien de sa vie .
Là , Laure Adler décompte à rebours.
Dire que cela m'a passionnée est bien trop fort , intéressée, intriguée oui plutôt , autour de l'aura de cette femme, aura qui a traversé les décennies . L'admiration de Laure Adler pour Simone Weil est débordante, juvénile, dérangeante. Je me suis perdue et ennuyée dans les chapitres sur le mysticisme de Simone Weil, m'ont plus intéressé ceux sur son engagement politique, ses rencontres, les années 30 lorsque jeune prof , elle milite auprès des ouvriers et leur enseigne économie et philosophie, à Berlin, en Espagne durant la guerre civile.
Etrange femme : ambiguë, exaltée, mystique, exsangue, anorexique, entêtée, engagée, détestée, si intelligente, fragile, maladive, maladroite, détachée de son corps , ascète, insomniaque, bourreau de lecture ....j'avais l'impression de lire la vie d'une Asperger.
Je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage, perdue dans ses contradictions, en quête de la Vérité, de Dieu, à peine eu envie de lire ses écrits, de peur surtout de ne rien y comprendre, ses combats me semblent bien passés, pas forcement dépassés mais vraiment datés dans l'entre deux guerres même si c'est une période que j'affectionne. Une mort qui ressemble à sa vie, dans l'ombre de la lumière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PatrickCasimir
  15 octobre 2020

Admirable biographie de Laure Adler qui présente Simone Weil en acte, en action ! A différents moments clés de sa brève et héroïque existence
Sans peur, sans reproche ;
Esprit puissant, personnalité orgueilleuse ;
Avide de vérité, de beauté, de joie,
Affamée de justice et solidaire de toutes les souffrances ;
Souffrante elle-même et agissant sans cesse dans la douleur physique ;
Vivant, dans un ascétisme terrible, ses engagements aux côtés des ouvriers, des paysans et des prisonniers ;
Combattante révolutionnaire et pourtant pacifiste résolue ;
Défiant les risques physiques jusqu'à l'inconscience,
Dévouée jusqu'au sacrifice ; l'un des très rares philosophes, en tout cas le seul, à ma connaissance, en notre temps, qui ait conformé sa vie à ses idées et à ses engagements.
Juive détestant l'Ancien testament et le judaïsme, mystique aimant le Christ, mais restant au seuil du catholicisme,
Intellectuelle visionnaire à la pensée effrayante de vérité
Et tant d'autres choses encore. Beaucoup l'ont dit folle ou bizarre ou inquiétante… Mais Simone Weil est une sorte de Météore, d'Ange, de Sainte étrangère à notre temps et à notre monde qui ne peut supporter son ECLAT !!

Pat


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Dynamites
  12 mars 2021
Une belle plume, agréable à suivre. J'ai particulièrement apprécié le savant dosage entre considérations factuelles et remarques incidentes, visant à rendre compte d'une trajectoire singulière et d'une pensée riche. C'est, à mon sens, ce qui distingue une biographie réussie d'un laborieux travail de restitution chronologique et purement descriptif.
Cependant, ce dynamisme constitue également une faiblesse, presque négligeable, mais néanmoins existante, à savoir la difficulté, en certains moments, à comprendre la chronologie des évènements retranscrits.
Pour finir, un autre élément remarquable de cet écrit est de formuler certaines questions biographiques et existentielles de Simone, et de proposer une option interprétative, en faisant bien le départ entre les conceptions des autres commentateurs, les éléments objectifs/factifs de la vie de Simone, et l'opinion de l'auteur.
A titre d'exemple, on pourrait citer l'antisémitisme de Simone, sa tendance au sacrifice et à la négligence de son propre corps, son rapport à l'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bookaddict02
  17 mai 2019
Un livre qui raconte le parcours de vie de Simone Weil, philosophe, ouvrière, résistante. Laure Adler nous éclaire sur les différents engagements de cette grande philosophe ainsi que son mal de vivre.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   18 août 2015
Antigone qui ne se paie pas de mots pour répondre à Créon, non pour se justifier mais pour expliquer sa conduite. Pour ce faire, il faut trouver les mots justes, ceux qui ne blessent pas. Trouver la langue, sa langue, celle qui nous habite et non celle qu’on nous fournit et qui nous masque la vérité. Se dire aussi que, quelquefois, il n’y a pas de mots. Ne pas en chercher de faux. L’inarticulé existe. Il suffit d’être attentif pour le comprendre : “Les malheureux supplient silencieusement qu’on leur fournisse des mots pour s’exprimer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   18 août 2015
Enseigner à tous, ouvriers, paysans, lycéens, étudiants, jeunes ou vieux, avec ou sans diplôme. Parler de tout, du mythe de la caverne de Platon, de l’histoire des sciences, des luttes ouvrières, de Marx, des désillusions du régime soviétique, de l’invention de l’algèbre, de l’évolution des mathématiques, des mystères de l’univers, des théories cabalistiques, du Nouveau et de l’Ancien Testament, de Spinoza. Elle avait tant aimé enseigner. Enseigner à condition qu’enseigner signifie ce que veut dire – scientifiquement – connaître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   18 août 2015
Même si elle pense plus aux êtres non nés qui viendraient au monde au cours des siècles suivants qu’à sa propre petite personne qui s’étiole de tous les côtés. Oui, parce qu’elle évoque, encore, avec insistance, la beauté du monde, la fascination qu’exerce sur nous un tableau de Goya où l’écoute d’une sonate de Schubert. Oui, parce qu’elle croit que tout être possède en lui le désir de faire le bien du berceau à la tombe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   18 août 2015
Savoir qu’existe l’inarticulé, apprendre que les pensées inexprimables sont les plus profondes, celles qui peuvent nous faire atteindre la vérité. Ne pas se décourager. Ne jamais faire la moindre concession. Savoir attendre. Comme cet homme captif qui se cogne si fort contre la muraille qu’il s’évanouit. Se réveille, recommence, perd de nouveau connaissance. Jusqu’au jour où il se réveille. Il est de l’autre côté. Enfin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   18 août 2015
Elle n’est qu’écriture. Son corps entier devient écriture. Elle ne se nourrit qu’a minima pour pouvoir encore tenir le stylo. Quand elle parle, elle ne peut s’empêcher de mettre ses conversations par écrit. Comme si l’écriture apportait de l’ordre, peut-être aussi la preuve de son existence, le fait qu’elle ne soit pas seulement pur esprit.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Laure Adler (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Adler
Laure Adler : le privilège de l'âge
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1138 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre