AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hélène Frappat (Traducteur)
ISBN : 2844852335
Éditeur : Allia (26/01/2007)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
L'ignorance des complexités de la société contemporaine provoque un état d'incertitude et d'anxiété générales, qui constitue le terrain idéal pour le type moderne de mouvement de masse réactionnaire. De tels mouvements sont toujours "populistes" et volontairement anti-intellectuels.
THEODORE W. ADORNO
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
hupomnemata
  18 décembre 2010
Le caractère très technique de ce livre de sociologie, et la narration du processus de recherche, des enquêtes menées, de la méthode empirique implique une lecture fastidieuse et lente.
Un des grands intérêt de ce livre est l'énumération des caractéristiques que peuvent avoir les individus qui, dans une population donnée, sont plus sensibles à des discours ou à de la propagande de type autoritaire. le récit de la manière dont est menée l'enquête permet simplement d'être sûr de la pertinence de ces caractéristiques de la sensibilité autoritaire.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
hupomnematahupomnemata   04 mars 2015
Ce phénomène qui s'est produit en Allemagne, où les mouvements chrétiens "radicaux" comme la théologie dialectique de Karl Barth s'opposèrent courageusement au nazisme, ne semble en rien limité à l' "élite" théologique. Le fait qu'une personne se préoccupe réellement de la signification de la religion en tant que telle, lorsqu'elle vit dans une atmosphère générale de religion "neutralisée", est significatif d'une attitude non-conformiste. Cela peut conduire facilement à l'opposition contre le "type normal", pour lequel fréquenter l'église fait partie d'une "seconde nature", tout comme ne pas admettre les juifs dans son cercle. En outre, l'insistance placée sur le contenu spécifique de la religion, plutôt que sur la division entre ceux qui appartiennent et ceux qui n'appartiennent pas à la foi chrétienne, accentue nécessairement les motifs de l'amour et de la compassion, enfouis sous les modèles religieux conventionalisés. Plus la relation d'une personne avec la religion est "humaine" et concrète, plus son approche de ceux qui "n'y appartiennent pas" a des chances d'être humaine : leurs souffrances rappellent au subjectiviste religieux l'idée du martyre, inséparablement liée à sa pensée concernant le Christ.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
stekasteka   12 janvier 2015
Plus la vie elle-même devient stéréotypée, plus le stéréopathe se sent dans son droit et voit son schéma de pensée confirmé par la réalité. La communication de masse moderne, modelée sur la production industrielle, diffuse un système de stéréotypes qui lui permettent à tout moment d'avoir l'air à la page et "très bien informé".
Commenter  J’apprécie          130
hupomnematahupomnemata   21 février 2015
Il y a quelque raison de croire qu'un échec dans l'intériorisation du surmoi est dû à la faiblesse du moi, à son incapacité à accomplir la nécessaire synthèse, c'est-à-dire à intégrer le surmoi à lui-même. Que cela soit le cas ou non, la faiblesse du moi semble concomitante au conventionnalisme et à l'autoritarisme. La faiblesse du moi s'exprime dans l'incapacité de construire une série cohérente et durable de valeurs morales à l'intérieur de la personnalité ; et c'est cette situation, apparemment, qui impose à l'individu la nécessité de rechercher un agent organisateur et coordinateur en dehors de lui-même. Lorsque de tels agents externes sont la source principale des décisions morales, on peut dire que la conscience est extériorisée.
Bien que le conventionnalisme et l'autoritarisme puissent ainsi être considérés comme des signes de la faiblesse du moi, il a semblé utile de chercher d'autres moyens plus directs pour évaluer cette tendance dans la personnalité, et pour la relier aux autres. Il semblerait que la faiblesse du moi s'exprime assez directement à travers des phénomènes tels que l'opposition à l'introspection, la superstition et la stéréotypie, et dans l'attribution d'une importance excessive au moi et à sa supposée force.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
hupomnematahupomnemata   04 mars 2015
Le terme "hypocrite", utilisé par le sujet M203, apparaît très fréquemment dans les interviews des sujets à bas score, et parfois dans celles des sujets à haut score, généralement en référence à l'organisation de l'Eglise opposée aux valeurs religieuses "authentiques". Ainsi s'exprime l'émancipation historique de l'expérience religieuse subjective par rapport à la religion institutionnalisée. La haine de l'hypocrisie est cependant une arme à double tranchant, selon qu'elle fonctionne comme une force de diffusion de la culture, ou comme une rationalisation du cynisme et du mépris pour l'homme. Il semble que l'utilisation du terme "hypocrite", comme celle du terme "snob", acquière toujours plus une connotation d'envie et de ressentiment. Ce terme dénonce ceux qui "se considère comme meilleurs que les autres", afin de glorifier la médiocrité et d'établir comme norme une vie simple, censée être naturel. Le combat contre le mensonge est souvent est souvent un simple prétexte pour exprimer ouvertement des motifs destructeurs rationalisés par la supposée "hypocrisie" et l' "arrogance" des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
stekasteka   12 janvier 2015
L'individu doit affronter des problèmes qu'en réalité il ne comprend pas, et il doit développer certaines techniques d'orientation, aussi grossières et fallacieuses soient-elles, qui l'aident pour ainsi dire à trouver sa route dans le noir.
Ces moyens remplissent une double fonction : d'une part, ils fournissent à l'individu un type de connaissance, ou de substitut de connaissance, qui lui permet de prendre position lorsqu'on le lui demande, alors qu'en réalité il n'est pas préparé à le faire. D'autre part, en eux-mêmes ils apaisent psychologiquement le sentiment d'anxiété et d'incertitude et fournissent à l'individu l'illusion d'une certaine sécurité intellectuelle, de quelque chose auquel se raccrocher même s'il ressent, au fond de lui, l'incohérence de ses opinions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Theodor W. Adorno (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Theodor W. Adorno

Adorno "L'Art et les arts"
Dans la catégorie : Systèmes et doctrinesVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Ethique>Systèmes et doctrines (27)
autres livres classés : autoritéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
170 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre