AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782367231631
293 pages
Le Texte Vivant (12/11/2018)
3/5   4 notes
Résumé :
Un crime sanglant dans une résidence paisible, une joyeuse bande de retraités à la gouaille ravageuse, des jeux sexuels dangereux, les prémices d'une épidémie mondiale sur fond de rites satanistes et de délires amnésiques. Et des mouches. Beaucoup de mouches. Partout. Tout le temps.Bienvenue à la Résidence des Ormes d'Oullins, théâtre morbide du meurtre d'Hervé Chaliez. Crime crapuleux ou crime passionnel ? Qui pouvait en vouloir au riche pharmacien de 71 ans ? Emba... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
kateginger63
  19 mars 2019
Tout ça c'est la faute des mouches
*
Vous savez maintenant que j'apprécie beaucoup les polars humoristiques, décalés et parfois politiquement incorrects. Une couverture colorée de type cartoon m'a tapé dans l'oeil. Enfin si on peut dire! Un insecte sanguinolent ayant le culot de regarder méchamment le tape-mouches. Un poîlar donc.
*
Et ça cause de quoi alors? Une histoire sombre et sordide où la mouche est reine. Un polar scientifique (beaucoup), ésotérique (un petit peu) et d'humour noir (souvent).
Le fil de l'intrigue est annoncé dès le début : un ancien pharmacien se fait tuer dans sa résidence cossue. Le fils découvre son père dans une macabre mise en scène . Jeu sexuel qui a déraillé? Il y a comme un os. Et puis ces mouches-là qui tournoient sans cesse. C'est très louche.
*
Les langues se délient. Le fils perplexe enquête. En parallèle, une épidémie tue 450 morts dans la région lyonnaise (pas loin de cette résidence). Le mystère s'épaissit. Et puis n'oublions pas la compagne de ce pharmacien qui n'a pas encore raconté sa version de l'histoire. Et si vous avez bien calculé, il reste encore 10 décès...et le compte sera bon.
*
Heureusement que j'ai un bagage scientifique (option hygiène hospitalière), sinon je me serais engluée dans les explications biologiques et chimiques du début de l'intrigue. Les données sont denses, très (trop) complètes et touffues. (+ les annexes explicatives à la fin du livre). Trop d'explications tuent l'explication. (je dis ça, je dis rien :)
Un rythme soutenu mais j'ai quand même parfois perdu le fil de l'histoire. L'humour du second et troisième degré est là heureusement pour alléger le côté documentaire.
Quelques passages crus mais supportables, des personnages atypiques intéressants. Le rebondissement du dernier tiers du récit a été bienvenu.
*
L'auteur travaillant dans l'industrie pharmaceutique , on peut saluer son exactitude et sa rigueur dans les écrits scientifiques de ce techno-thriller.
Je connaissais déjà le monde intime des fourmis avec Bernard Werber, et maintenant au tour de ses cousines les mouches.
Oserais-je encore les dégommer avec férocité ? Bah, on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
livrement_ka
  17 janvier 2019
Titre :  460 MOTS ET DES MOUCHES
Auteur : Guy ADRIAN
Editions : le Texte vivant
Genre : Polar - roman - humour
Dépôt légal : Octobre 2018
Nombre de pages : 282
Prix : 17 €

Dix huitième livre de l'année 2019

Présentation physique du livre :
C'est un livre de format moyen qui comprend environ 300 pages.
La couverture représente le dessin d'un mouche écrasée par une tapette à insectes.

Résumé : 
Une résidence tranquille qui abrite de nombreux retraités est le théâtre d'un crime odieux et sanglant. Ce crime laisse place à une imagination débordante de la part des autres habitants.
La victime est un retraité qui est retrouvé dans une position inconfortable et qui a été émasculé. Son aide-ménagère se trouve dans une autre chambre dans un état proche du coma suite à l'absorption de médicaments. Et de partout dans l'appartement, des mouches, beaucoup de mouches.
Le tout découvert par le fils de la victime.
Que s'est-il passé dans ce huis clos? Pourquoi y a t'il de nombreuses mouches ? Que va raconter l'aide ménagère au sortir de son état ?

Sur l'auteur et son univers : 

  Tout d'abord destiné à exercer le métier de professeur des
  collèges, mais devenu enseignant-chercheur ; formé en
  chimie organique, en biologie et en pharmacologie,
  Guy Adrian a poursuivi une carrière dans l'industrie
  pharmaceutique en tant que directeur de recherche, puis
  consultant en parcourant notre vaste monde. Après une
  retraite précoce, il s'est lancé dans la peinture figurative
  puis dans l'écriture de techno-thrillers. Résidant à Lyon, il
  essaye d'appliquer le précepte d'un célèbre lyonnais d'adoption :
  « Fais ce que voudras ! ». Marilyn et l'ange turfiste est
  son deuxième roman.

Sur la maison d'éditions : cf elle-même
C'est une maison d'éditions indépendante.

"Nos éditions font le plus souvent l'objet d'une campagne de financement participatif, sur Ulule, qui nous permet de constituer des communautés de lecteurs autour de nos ouvrages et leurs auteurs, de développer des projet éditoriaux ambitieux autour du livre numérique enrichi.

Nous avons édité depuis 2013 des livres sur la musique (Alan Véga, conversation avec un indien ; Des voix dans le corridor ; Downtown Manhattan 78-82), des livres de cuisine (Pump up the cook ; Cuisiner le monde), des livres d'humour (Délicieusement désinvolte ; Ça va être ta fête), des livres insolites (Paris Horribilis ; Qui a peur des chats noirs ?), des livres fantastiques et de science-fiction (Les aventures fantastiques du Prince Jérémie ; Marilyn et l'ange turfiste)."

Avis :
Merci encore à l'auteur de m'avoir proposé ce livre.
Dès le départ, l'histoire m'a happée. Mais au fur et à mesure que j'avançais, j'ai trouvé certains passages un peu longs, et les explications sur les variétés de mouches, et autres un peu pesantes et alourdissant ma lecture. 
Puis de nouveau, des rebondissements à tout va dans le dernier tiers du livre m'ont transportée. Cette dernière partie était tout simplement à dévorer.

Sur le fond de l'histoire :
Sur fond d'épidémie plus que mystérieuse, plusieurs crimes sont commis. 
Un mélange de thriller, de polar, de sexe, de sado-masochisme et beaucoup d'humour et de second degré se retrouvent dans ce livre.
Et pour couronner le tout des rites sataniques, de jeunes femmes fantasques.... à faire perdre la tête.
Une véritable épopée, un récit entraînant qui m'a souvent fait sourire et quelques fois rire.
Malgré certains passages trop longs, sincèrement, j'ai vraiment apprécié le style de chacun des personnages : qu'ils soient victimes, tueurs ou simples spectateurs.
On perçoit dans l'écriture de l'auteur, sa passion pour les sciences. Peu être un peu trop pour quelqu'un qui n'a que peu de connaissance dans ces matières.

Sur la forme de l'histoire :
Le livre comprend plusieurs chapitres.
L'écrit n'est pas tellement aéré et le texte est quelquefois un peu lourd et la lecture de ce fait, pesante. On se perd dans de nombreux détails qui sont pour moi non essentiels.
Ce livre s'adresse à des lecteurs avertis. Quelques passages un peu crus, sont à noter; mais ils font partie intégrante du livre et de l'histoire. Et ils ont bien leur place dans ce récit parfois glauque, border-line mais terriblement teinté d'humour décalé.

Conclusion :
Alors vous aimez les livres avec de l'humour noir et les polars ? Foncez. 
Et si vous n'aimez pas ce genre, lisez-le pour changer d'avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Noemie67
  08 novembre 2020
460 morts et des mouches, le titre était prometteur...
Je m'attendais à un roman drôle et épique.
Il n'a été ni l'un ni l'autre...
L'intrigue n'a ni queue ni tête, l'auteur se perd en longs récits sur l'invention de la pénicilline ou les différentes espèces de mouches (peut-être les parties les plus intéressantes du roman) et nous perd avec ses préjugés (nos anciens sont racistes et ne font qu'espionner leurs voisins et jouer aux boules)... Tout cela sur fond de pratiques SM !
Bref, un court roman, mais bien trop long à mon goût...
Commenter  J’apprécie          21
Entre2Livres
  21 janvier 2019
Alors pour le coup, une fois la lecture faite, je ne regarde vraiment plus les mouches du même oeil !
Ce roman nous emmène dans la vie de Mathieu, dont le père retraité diminué est retrouvé mort en compagnie de son aide ménagère, qui est un peu plus que ça en fait... Les mouches pullulent autour de la scène. Vu la quantité, c'est tout à fait anormal. Et puis quelques jours après, une épidémie frappe la résidence, puis la région Lyonnaise. Les autorités sont à pied d'oeuvre.
Cette intrigue est rafraîchissante. C'est un polar avec une bonne dose de biologie (très accessible par les nombreuses explications de l'auteur qui sait se mettre au niveau des novices dont je fais partie) et une touche de pratiques sexuelles peu conventionnelles. Tous les ingrédients sont réunis, je ne me suis donc pas ennuyée une minute.
C'est un polar plutôt léger, bon c'est vrai qu'il y a quand même 460 morts auxquels il faut ajouter des tas de cadavres de mouches, mais comme il est fait sur le ton de l'humour assez noir dont je raffole, on se laisse happer par les pages et on garde le sourire. L'intrigue change petit à petit de direction, ce qui fait que je n'ai pas vu la fin venir !
La plume de l'auteur est très agréable. C'est le 3ème roman de Guy Adrian, directeur de recherches et consultant retraité de l'industrie pharmaceutique.
Si vous souhaitez vous régaler avec un polar léger plein d'humour sur fond de biologie, foncez !
Lien : https://entredeuxlivres22813..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
hello___books
  17 avril 2020
J'ai adoré lire ce roman. Ce n'est pas un coup de coeur, car j'ai mis un peu de temps à le lire du fait de mon stage, mais j'ai vraiment adoré.
Quelle drôle d'histoire, le titre met directement dans l'ambiance. L'intrigue est très originale. Il s'agit d'une épidémie tout à fait originale qui va nous transporter pendant des pages. Je ne vous en dis pas trop pour ne pas vous spoiler. C'est aussi un peu flippant qu'une telle épidémie puisse se produire, c'est tout à fait plausible et réaliste.
Ce que j'aime beaucoup dans ce roman, c'est que l'on ne va pas suivre un personnage en particulier, au début, c'est ce que je pensais. Mais on va plutôt suivre une histoire.
Cela change, et nous allons donc rencontrer des personnages différents. Même si, grosso-modo, c'est globalement les mêmes.
La plume de l'auteur est simple et fluide. Il emploie un vocabulaire courant, avec des termes très justes pour ce qui est des sujets spécifiques, notamment scientifiques (biologie). L'auteur a dû faire beaucoup de recherches, ou était déjà très cultivé au moment de l'écriture de son roman. En effet, on apprend pleins de choses intéressantes tout au long du récit, à travers le suspens et l'humour.
On ressort moins bête de cette lecture, et je ne vais surtout pas regarder les mouches de la même façon… 😱
Je vous conseille vivement ce livre. Il vous offre originalité, bonne intrigue, suspens, humour. Un excellent livre !
Lien : https://hellobook323.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : insectesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Guy Adrian (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17467 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre