AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782092588208
174 pages
Éditeur : Nathan (31/07/2019)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Je m’appelle Alassane, j’ai 15 ans et déjà je dois quitter ma famille et mon pays. M'en aller me fend le cœur, mais depuis la mort de mon père et la perte des terres que nous cultivions, je n’ai plus d’avenir ici. Je m’en vais donc en trouver un ailleurs.
Le chemin jusqu’à la France promet d’être long et semé d’embûches, entre les passeurs qui demandent toujours plus d’argent et les murs de barbelés érigés aux portes de l’Europe. Pourtant ma décision est pris... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
joce22
  10 septembre 2019
Les enfants n'échappent pas aux informations. Ils savent bien que des réfugiés – dont certains sont des « mineurs isolés » – arrivent en Europe. Mais qu'ont traversé ces jeunes avant de trouver refuge en France ? Et à quoi sont-ils confrontés une fois pris en charge par l'Aide sociale à l'enfance (une assistance prévue par les Nations unies et formulée dans la Déclaration universelle des droits de l'homme) ?
Au travers du parcours du héros de son nouveau roman jeunesse, Alassane, un Ivoirien de 15 ans envoyé par ses parents au Burkina Faso à cause de la guerre civile en Côte d'Ivoire, Sophie Adriansen rend compte avec justesse des raisons qui poussent au départ. Des difficultés du périple aussi. On risque sa vie à fuir la misère ou la guerre ou encore les mariages forcés. Et une fois en France, les problèmes ne sont pas tous résolus, loin de là.
Au fil des rencontres que fait Alassane, on découvre le 4 x4 des passeurs, ceux qui en tombent au hasard d'un cahot plus important que les autres sont abandonnés à une mort certaine dans le désert : « le désert est une punition. » Heureusement, il y a Modeste qui fuit la guerre malienne, « Tout seul on va vite, mais à deux on va loin », et qui en sait un peu plus qu'Alassane sur le Maroc et le terrible mur avec ses trois « grilles » qui protège l'Europe. La France est encore loin. « le pays des droits de l'homme, de Jacques Chirac et de la tour Eiffel. […] La France. Mon ailleurs meilleur », espère Alassane. Il y aura encore l'Espagne avec le Centre d'accueil temporaire pour immigrés, enfin, le départ en train pour Paris, puis pour Lorient. L'apprentissage de l'intégration, pas toujours évident !
Le périple d'Alassane aura duré un an, ce sera plus long pour d'autres, certains n'arriveront jamais, tués par des passeurs, noyés en Méditerranée, faits esclaves en Libye…
Depuis une trentaine d'années qu'elle écrit, Sophie Adriansen s'appuie sur des témoignages, des rencontres, des souvenirs pour chacun de ses ouvrages. On sait le succès rencontré par « Max et les poissons » ou encore « Papa est en bas ». Ce nouveau roman (dès 10 ans indique l'éditeur) n'y fait pas exception. Voici ce qu'elle écrit à la fin de l'ouvrage : « Un samedi de mai 2015, dans une librairie bretonne, j'ai fait la connaissance de deux adolescents. Ils avaient lu mon roman « Max et les poissons » ; c'était le premier livre qu'ils lisaient en français. […] L'un arrivait de Côte d'Ivoire, l'autre de République centrafricaine. Ils n'étaient pas encore des adultes, mais déjà plus des enfants. » Sophie Adriansen sait écouter. Comme elle sait construire un roman à partir de témoignages, en faire un livre à la fois poignant et attachant mais toujours dans le respect de ses jeunes lecteurs sans jamais tomber dans la mièvrerie ou la caricature.
« Ailleurs Meilleur » devrait être mis dans les mains de tous les enfants d'ici afin qu'ils comprennent que ces jeunes étrangers, ces migrants, ces déplacés, ces mineurs isolés – quel que soit le nom qu'on leur attribue – ne quittent jamais de gaité de coeur leur pays et leur famille.
« Ailleurs Meilleur », Sophie Adriansen, illustration T. Haugomat, éd. Nathan (dès 10 ans), septembre 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
argali
  09 décembre 2019
Sophie Adriansen propose aux enfants, dès 10 ans, de découvrir le parcours d'un jeune Africain qui quitte la Côte d'Ivoire, contraint, pour la France.
Pour lui, c'est le pays des Droits de l'Homme et de Jacques Chirac et il pourra y faire des études. Il l'a vu à la télévision. Il ignore que le chemin sera long et semé d'embuches. La faim, le froid, l'épuisement mais aussi les passeurs, les gardes armés, les rondes et « le mur » sont autant d'obstacles qu'il devra surmonter.
En route, il fait la connaissance de Modeste, un adolescent qui fuit lui aussi et dont les conseils lui seront utiles. Grâce à lui, il parviendra au camp de la Croix Rouge, une enclave espagnole au Maroc et pourra rejoindre l'Europe. Mais il ne sera pas au bout de ses peines pour autant.
C'est la rencontre de deux jeunes immigrés lors d'un salon qui a donné à Sophie Adriansen l'idée de rédiger cet ouvrage. Ayant lu « Max et les poissons », ils avaient abordé l'auteure avec l'idée de lui raconter leur histoire. Elle rend ici hommage à ces adolescents, à leur courage et leur audace qui leur ont permis de surmonter les obstacles pour aller au bout de leur rêve. Outre les difficultés du trajet, Alassane et Figaro, un autre jeune rencontré en formation, devront affronter l'administration et ses arcanes, la méfiance des Français, des tentatives d'exploitation et de nouveaux obstacles qu'ils n'imaginaient pas.
Heureusement, des mains vont aussi se tendre pour les aider, les soutenir et les encourager à aller au bout de leur rêve.
Une fois encore, Sophie Adriansen nous offre un roman édifiant, destiné à informer les jeunes lecteurs sur un fait de société. Dans une langue simple (peut-être trop ?), elle rédige un récit poignant sur le quotidien des migrants, loin des clichés, des fausses informations et de l'ignorance des adultes. le livre se clôture sur un dossier concernant les étapes de l'acceptation d'un mineur étranger sur le sol français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LesAutomnHalles
  22 octobre 2019
Les enfants n'échappent pas aux informations. Ils savent bien que des réfugiés – dont certains sont des « mineurs isolés » – arrivent en Europe. Mais qu'ont traversé ces jeunes avant de trouver refuge en France ? Et à quoi sont-ils confrontés une fois pris en charge par l'Aide sociale à l'enfance (une assistance prévue par les Nations unies et formulée dans la Déclaration universelle des droits de l'homme) ?
Au travers du parcours du héros de son nouveau roman jeunesse, Alassane, un Ivoirien de 15 ans envoyé par ses parents au Burkina Faso à cause de la guerre civile en Côte d'Ivoire, Sophie Adriansen rend compte avec justesse des raisons qui poussent au départ. Des difficultés du périple aussi. On risque sa vie à fuir la misère ou la guerre ou encore les mariages forcés. Et une fois en France, les problèmes ne sont pas tous résolus, loin de là.
Au fil des rencontres que fait Alassane, on découvre le 4 x4 des passeurs, ceux qui en tombent au hasard d'un cahot plus important que les autres sont abandonnés à une mort certaine dans le désert : « le désert est une punition. » Heureusement, il y a Modeste qui fuit la guerre malienne, « Tout seul on va vite, mais à deux on va loin », et qui en sait un peu plus qu'Alassane sur le Maroc et le terrible mur avec ses trois « grilles » qui protège l'Europe. La France est encore loin. « le pays des droits de l'homme, de Jacques Chirac et de la tour Eiffel. […] La France. Mon ailleurs meilleur », espère Alassane. Il y aura encore l'Espagne avec le Centre d'accueil temporaire pour immigrés, enfin, le départ en train pour Paris, puis pour Lorient. L'apprentissage de l'intégration, pas toujours évident !
Le périple d'Alassane aura duré un an, ce sera plus long pour d'autres, certains n'arriveront jamais, tués par des passeurs, noyés en Méditerranée, faits esclaves en Libye…
Depuis une trentaine d'années qu'elle écrit, Sophie Adriansen s'appuie sur des témoignages, des rencontres, des souvenirs pour chacun de ses ouvrages. On sait le succès rencontré par « Max et les poissons » ou encore « Papa est en bas ». Ce nouveau roman (dès 10 ans indique l'éditeur) n'y fait pas exception. Voici ce qu'elle écrit à la fin de l'ouvrage : « Un samedi de mai 2015, dans une librairie bretonne, j'ai fait la connaissance de deux adolescents. Ils avaient lu mon roman « Max et les poissons » ; c'était le premier livre qu'ils lisaient en français. […] L'un arrivait de Côte d'Ivoire, l'autre de République centrafricaine. Ils n'étaient pas encore des adultes, mais déjà plus des enfants. » Sophie Adriansen sait écouter. Comme elle sait construire un roman à partir de témoignages, en faire un livre à la fois poignant et attachant mais toujours dans le respect de ses jeunes lecteurs sans jamais tomber dans la mièvrerie ou la caricature.
« Ailleurs Meilleur » devrait être mis dans les mains de tous les enfants d'ici afin qu'ils comprennent que ces jeunes étrangers, ces migrants, ces déplacés, ces mineurs isolés – quel que soit le nom qu'on leur attribue – ne quittent jamais de gaité de coeur leur pays et leur famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          02
anniefrance
  02 septembre 2019
Alassane a 15 ans, il est originaire de Côte d'Ivoire, mais à cause de la guerre civile, il a été envoyé avec son frère au Burkina Faso, chez la grand-mère.
Le père meurt, il a 5 enfants avec sa première femme et deux avec la mère d'Alassane, le narrateur. Ses demi-frères mettent la main sur les terres or il n'y a pas de travail pour qui n'a pas de terre à cultiver. Sa mère et son frère repartent au Burkina mais Alassane décide de partir en Europe en commençant par le Maroc.
Suivent les tribulations de l'ado: passeurs ripous, policier etc jusqu'à une arrivée chaotique en France où il va être pris en charge en tant que mineur isolé.
Le jeune veut s'intégrer (sans oublier son pays) et se montrera courageux pour s'en sortir.
Dans tous les livres de l'autrice que j'ai lu on retrouve une langue simple et claire et beaucoup d'émotion que le lectorat visé soit la jeunesse, les ados et les adultes. Les thèmes ne sont pas forcément originaux mais la façon de les traiter l'est. Un bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cdicollegeguisthau
  12 janvier 2020
Impossible de présenter ce livre sans évoquer la postface de l'autrice qui explique que ce récit fictionnel s'appuie sur le témoignages d'adolescents qu'elle a rencontrés et qui lui ont demandé de raconter leur périple pour venir en France.
Nous suivons donc le parcours de Alassane parti de Côte d'Ivoire et suivons les différentes étapes racontées de manière assez réalistes et assez rapides. La seconde partie, concerne toute la période dans laquelle le jeune homme arrive en France jusqu'à la fin du livre. Si l'on trouve sous diverses formes de nombreux ouvrages relatant le voyage des personnes migrantes, c'est le premier roman que je lis qui s'attache à décrire, raconter la prise en charge d'un·e enfant seul·e (mineur·e isolé·e) par des adultes dont c'est la mission ou qui par solidarité s'en préoccupent. Les difficultés matérielles, ou d'acceptation ne sont pas occultées mais la bonne volonté et l'attention au respect du droit des adultes entourant Alassane illustrent le fait qu'accueillir un enfant "étranger" est non seulement une obligation légale mais une situation qui peut se faire simplement si toutes les bonnes volontés s'y emploient... C'est cet aspect plein d'espoir du roman que je retiens... Pour s'informer ou tout simplement partager notre humanité avec Alassane ! Professeuse documentaliste de cdicollegeguisthau
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
CauralyeCauralye   20 septembre 2019
- Pourquoi ont-ils dressé ces grilles ?
- Pourquoi ? Ce n'est pas pour, c'est contre. Contre nous. On ne veut pas des Africains en Europe. Pas de Noirs sur la terre promise. L'Afrique est une cage. Une gigantesque cage dans laquelle on nous maintient enfermés. Il n'y a qu'aux cages qu'on met de si hautes grilles. On sait qui est du mauvais côté des barreaux. On sait de qui on veut se protéger.
Commenter  J’apprécie          00
cdicollegeguisthaucdicollegeguisthau   12 janvier 2020
Pourquoi ? Ce n'est pas pour, c'est contre. Contre nous. On ne veut pas des Africains en Europe. Pas de Noirs sur la terre promise. L'Afrique est une cage. Une gigantesque cage dans laquelle on nous maintient enfermés.
Commenter  J’apprécie          00
joce22joce22   10 septembre 2019
Le pays des droits de l’homme, de Jacques Chirac et de la tour Eiffel. […] La France. Mon ailleurs meilleur
Commenter  J’apprécie          00
MuBoDocMuBoDoc   12 janvier 2020
Oui . On y va ensemble ? Adjugé. Ton pied, mon pied.
Commenter  J’apprécie          10
joce22joce22   10 septembre 2019
Tout seul on va vite, mais à deux on va loin.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sophie Adriansen (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Adriansen
Ce deuxième rendez-vous, spécial fraîcheur de l'été, vous propose de découvrir des titres où l'été résonne plus fort ! Alors vous pouvez vous installer tranquillement sur un transat ou partir à l'aventure en famille car la douceur du Gulf stream arrive sur vous.
La sélection fraîcheur de l'été : Pour les 3 ans et + : Suzon à la mer (Mes petits héros) d'Émilie Chazerand et Amandine Piu : https://gulfstream.fr/produit/suzon-a-la-mer/
Pour les 7 ans et + : La collection de documentaires 1, 2, 3 Partez : https://gulfstream.fr/produit/quest-ce-qui-fait-la-pluie-et-le-beau-temps/ Maëlle met son grain de sel (Bons Becs) de Sophie Adriansen et Benjamin Strickler : https://gulfstream.fr/produit/bons-becs-4-maelle-met-son-grain-de-sel/ Les Bêtes qui crachent, qui collent, qui croquent à la mer (Dame Nature) de Jean-Baptiste de Panafieu : https://gulfstream.fr/produit/les-betes-qui-crachent-qui-collent-qui-croquent-a-la-mer/
Pour les 9 ans et + : Monstr'Hôtel (tomes 1 et 2) de Carina Rozenfeld : https://gulfstream.fr/produit/monstrhotel-tome-1-les-chasseurs-de-tresor/ L'Héritier des Draconis de Carina Rozenfeld : https://gulfstream.fr/produit/lheritier-des-draconis-tome-1-draconia/ Skye et le vieux solitaire (Étincelles) de Régine Joséphine et Alexandre Cochez : https://gulfstream.fr/produit/skye-et-le-vieux-solitaire/
Pour les 13 ans et + : Les 100 Visages de Soryan Nesh de Maxime Fontaine : https://gulfstream.fr/produit/les-cent-visages-de-soryan-nesh-tome-1-laffaire-torrene/ L'Anneau de Claddagh de Béatrice Nicodème : https://gulfstream.fr/produit/lanneau-de-claddagh-tome-1-seamrog/ Sueurs froides (Échos) de Nadia Coste : https://gulfstream.fr/produit/sueurs-froides/
Pour les 15 ans et + : Chroniques des Cinq-Trônes - Moitiés d'âme d'Anthelme Hauchecorne : https://gulfstream.fr/produit/chroniques-des-cinq-trones-1-moities-dame/ Rouge (Électrogène) de Pascaline Nolot : https://gulfstream.fr/produit/rouge/
+ Lire la suite
autres livres classés : protection de l'enfanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

max et les poissons

de quelle couleur est le poisson ?

doré avec de l'argenté
rouge avec un peu de jaune
argenté

5 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Max et les poissons de Sophie AdriansenCréer un quiz sur ce livre

.. ..