AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782374535869
213 pages
Éditeur : Les éditions du 38 (16/07/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
La Pangée fut le dernier supercontinent. L'Amasie sera le prochain. Sous le grand Dôme Central, une révolte gronde. Brad Bury, l'ancêtre, est régénéré après un sommeil long de deux cents millions d'années. Un roman de SF et d'anticipation, une aventure en deux tomes.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
PostTenebrasLire
  08 janvier 2019
Une bonne idée : celle du "meilleur des mondes" appliquée à la colonisation spatiale. Les "colons" suivant les différentes phases sont conditionnés à des rôles précis sans aucune échappatoire. Mais une "ouverture" va se faire et devenir une brèche béante au milieu d'un système total.
Des défauts sur la forme :
* extrêmement descriptif (exemple après un chapitre d'action une centaine de pages de description interrompt le récit). Il n'est point besoin de tout décrire.
* Les personnages sont tellement conditionnés qu'ils n'utilisent jamais le "je", mais constamment le "on"
C'est un bon moyen d'indiquer qu'ils sont encore sous l'emprise de leur culture, mais cela rend les dialogues tellement impersonnels
Exemple:
— On ne doit pas s'inquiéter, Moe Phä. On a préparé, ensemble, un message à l'attention de Pö-Henn, n'est-ce pas ? On le diffusera sitôt arrivés sur l'Olympus Mons.
— On remercie la professeure et Gotty Zë-Henn de rester prudents, surtout si l'on doit aller le retrouver dans Sol-Phasis.
J'aurais aimé que les personnages parlent plus librement de suite surtout qu'ils fomentent un soulèvement. Peut-on être "révolutionnaire" et ne pas savoir dire "je" ?
Je ne suis pas arrivé à croire en cette société humaine si avancée et documentée, mais en même temps si aveugle à sa propre condition.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Irisyne
  18 octobre 2018
J'ai lu « Chroniques amasiennes » par Bernard Afflatet – Collection du Fou
Dans son livre, Bernard Afflatet fait un clin d'oeil aux « Chroniques Martiennes » de l'auteur américain, Ray Bradbury, dont il emprunte une partie du nom pour identifier son personnage principal.
… Les supercontinents se forment par cycles. L'Amasie a succédé à la Pangée. Dès les premières pages, le lecteur est plongé dans un futur très lointain, à Sol-Phasis. Lorsque le héros, Brad Bury, émerge d'un long sommeil de deux cents millions d'années, il distingue une étrange créature près de lui…
L'auteur nous embarque dans un univers de SF et d'anticipation dans lequel la téléportation, le clonage ou l'holographie sont des technologies abouties. Grâce à la maîtrise des champs magnétiques, les systèmes « d'induction » se sont développés. Qu'ils soient corporels, muraux ou utilisés pour construire des routes à sustentations, ils révolutionnent l'existence de toute la population.

Le gouvernement impose sa loi et le langage que les Phasiens doivent adopter. La conjugaison étatique du « on » est établi. La police cerbérienne présente partout devient encore plus répressive depuis l'apparition d'une mystérieuse maladie, la deimonite.
Bernard Afflatet nous transporte dans sa vision d'un avenir lointain dans lequel il décrit le nouveau monde. Il y traite les découvertes de demain, celles qui vont se développer ou « déraper », physique quantique, sélection et manipulation génétique, robotique etc…
Les intrigues, les nombreuses actions et rebondissements ainsi qu'une écriture fluide contribuent à tenir le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page.
L'auteur maîtrise bien son sujet, la principale difficulté étant de rester cohérent lorsqu'on bâtit une histoire qui se déroule dans plus de deux cents millions d'années. Bien que la vie dans ce lointain futur, ne ressemble en rien à ce que nous connaissons actuellement, il parvient à nous faire croire que l'impossible est possible.
Un livre travaillé qui nous emmène dans un univers inconnu et fascinant.

Je remercie Simplement Pro et Bernard Afflatet pour la lecture de ce roman.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Goewin
  11 août 2018
Deux cents millions d'années après… Fascinant, addictif, hâte de m'y replonger !
Voilà une chronique très frustrante à faire car je ne peux pratiquement rien dire de l'histoire si je ne veux pas vous gâcher le plaisir de la découverte. Quand j'ai vu le nom de Brad Bury, cela a fait immédiatement tilt dans mon esprit et pourtant je n'ai pas lu « Les Chroniques Martiennes ». Mais j'ai lu « Fahrenheit 451 » qui a profondément marqué l'amoureuse des livres que je suis. Je n'ai jamais pu l'oublier. de plus, même si généralement j'évite les livres de science-fiction, « Chroniques Amasiennes » étaient écrites par Bernard Afflatet, un auteur que j'ai eu la chance de rencontrer dans un Salon du Livre à Toulouse. C'est quelqu'un d'adorable et j'avais énormément aimé un autre de ses livres : « Mitania Au coeur de la légende ». Je remercie Anita Berchenko ainsi que Les Éditions du 38 pour m'avoir fait confiance et envoyé ce service presse que j'ai drôlement bien fait de demander. J'ai trouvé l'histoire géniale et j'attends la suite avec impatience. Bon, je l'avoue les explications scientifiques me sont passées un peu au-dessus de la tête mais j'ai vraiment adoré l'intrigue et les personnages.
Après plusieurs millénaires - 200 millions d'années - Brad Bury reprend conscience et possession de son corps. Dans le même temps, la révolte gronde à Sol-Phasis. le peuple souffre de la faim et manque de tout. de plus, la population est victime d'une épidémie due à un mystérieux virus, la Deimonite.
L'humanité a bien changé, normal me direz-vous, il s'est quand même écoulé 200 millions d'années. le monde tel qu'il est devenu a certes fait un incroyable bond en avant côté scientifique et est sans commune mesure avec le nôtre. Mais Bernard Afflatet nous le décrit de telle sorte qu'il est très facile de se le représenter et de s'y plonger. de plus cette Société avec ses croyances est fascinante. L'auteur a un véritable don pour créer un univers futuriste incroyable. Les personnages principaux tels que Brad Bury, en hommage au grand-maître de la Science-fiction Ray Bradbury, Qae Wï-Lorf et Gotty Zë-Henn sont attachants et j'ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures. Ce qui ne va guère tarder car le second tome est sorti. L'auteur aborde les thèmes de l'amour et du sentiment amoureux, de la liberté. Malgré le temps écoulé et toute leur évolution, les citoyens de Sol-Phasis nous ressemblent par leurs aspirations.
J'ai adoré ce premier tome et je vous recommande la lecture de « Chroniques Amasiennes » même si comme moi vous n'êtes pas spécialistes de Science-fiction. L'auteur a une écriture fluide et agréable, j'ai envie de dire très visuelle. Je verrais bien un film et (à part les explications scientifiques) je me représentais très bien les scènes. Brad Bury est un personnage plein d'humour que je me réjouis de retrouver ainsi que Qae Wï-Lorf et Gotty Zë-Henn.
Lien : http://au-pays-de-goewin.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


autres livres classés : anticipationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3135 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre