AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782020572934
157 pages
Seuil (27/09/2002)
3.42/5   13 notes
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Seuil - 10/2002)


24 janvier
Je ne suis aujourd'hui d'humeur à rien. Ni à parler du temps, ni à parler d'autre chose. C'est pourquoi, après avoir ouvert mon portable pour préparer cette fichue conférence, j'ai bizarrement envie de confier à ma machine l'expression de mon désarroi présent.
(...)
La campagne électorale est loin d'être commencée et, déjà, je la sens envahir le temps... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique

Parfois et malgré la hauteur de ma P.A.L., je prends de manière irrationnelle un livre que je n'avais pas prévu de lire car il ne cochait pas les bonnes cases… Un journal, boff… de 2002... reboff... écrit par une philosophe... sur une période qui fut un tsunami électoral…

allez j'essaie…de faire un journal du journal.

Dimanche 17 avril 2021, 15 heures : Aujourd'hui je commence “le journal interrompu”, c'est un peu foutraque comme le dit Sylviane Agacinski : “l'avantage du journal, c'est qu'il permet de mélanger tous les sujets et tous les “genres” au sens littéraire du terme”.

Lundi 18 avril, 2 heures : Dans cet ouvrage, la politique prend le pas au fur et à mesure que l'on approche de l'élection du 21 avril 2002.

Sylviane est une militante de gauche, féministe, soutenant son mari, consciente du caractère binaire du titre de Libération “Ce sera l'Elysée ou l'île de Ré”.

Lundi 18 avril, 10 heures : Lionel n'est pas au deuxième tour et on découvre en creux son portrait : intègre, droit dans ses bottes, voire un peu rigide, et finalement rejeté par les Français...

Lundi 18 avril, 14 heures, je termine le journal, ce fut une distraction, les cases ne sont pas cochées, je retourne à mes pavés.

Commenter  J’apprécie          230

Le désarroi lepeniste de Sylviane Agacinski

Finalement, on ne lit que pour se rassurer. A force de ne pas apprendre la pudeur, j'ai littéralement épanché mes états d'âme sur Internet. Alors qu'en réalité, l'exercice le plus difficile est d'évoquer ce qu'on lit car l'interprétation de nos lectures révèle beaucoup de nous. Ma première chronique littéraire sera donc axée – il n'existe que des « hasards objectifs » dans l'existence comme disait André Breton – sur un journal … intime.

Une des plus grandes intellectuelles féministes contemporaines s'appelle Sylviane Agacinski. Elle a théorisé les points communs et les différences entre les sexes, notamment dans son ouvrage « le drame des sexes » (Seuil, 2008). Farouchement opposé à la GPA, son dernier essai est paru chez Gallimard sous le titre : « L'homme désincarné. du corps charnel au corps fabriqué » (2019). Avec un intérêt presque enfantin, hier, j'ai découvert dans une librairie bruxelloise « à l'ancienne », son livre « Journal interrompu - 24 janvier – 25 mai 2002 » (Seuil).

Se dévoiler pour Sylviane Agacinski passe d'office, en 2002, par l'affirmation médiatique du couple qu'elle forme avec Lionel Jospin. Ce dernier était le candidat socialiste aux élections présidentielles françaises. Agacinski a d'abord écrit ce journal pour se déverser dans un moment où elle n'avait qu'émotions et réflexions en elle sans pouvoir sortir d'une logique narcissique, certes mais avant tout intellectuelle.

A priori, là où on attend d'un journal intime des phrases lapidaires évoquant les tracas du quotidien, on sent dans ce « Journal Interrompu » que la philosophe ne cesse jamais de penser ; cela se traduit dès les premières phrases par des interrogations sur le temps …

«Je ne suis aujourd'hui d'humeur à rien. Ni à parler du temps, ni à parler d'autre chose. (…) j'ai envie de confier à ma machine l'expression de mon désarroi présent »

La question du rapport entre les hommes et les femmes l'habite : elle insiste sur les différences biologiques entre eux sans nier les discriminations et les violences faites aux femmes. Et là où Mark Lilla a théorisé l'avènement de la gauche identitaire, Agacinski citait, dès les présidentielles de 2002, Marcel Gauchet sur la « déferlante individualiste » à l'opposé de la souveraineté des citoyens, de la majorité et non des minorités.

Avec un style quelque peu ampoulé, parfois, Agacinski se plaint du superficiel de la présence des caméras et des appareils photos durant cette campagne électorale. Néanmoins, le style est lyrique, le fond finement intelligent.

Pourquoi un journal « interrompu » ? Car, nous connaissons la fin : le Pen passe au second tour de l'élection présidentielle le 21 avril 2002 et Agacinski est effarée : la multiplicité des candidats à gauche, la passivité des sociaux-démocrates ont eu raison de Lionel Jospin. Mais pas de la plume et de la vivacité d'esprit de sa compagne ! Assurément, elle n'est pas « la femme » de ….

Aurore van Opstal

Commenter  J’apprécie          20

Le journal quotidien de l'épouse, philosophe de Lionel Jospin pendant la campagne électorale présidentielle où finalement Jospin n'ira pas au 2e tour. le Pen, de l'extrême droite lui passe un peu devant. Finalement la gauche est obligée de voter pour Chirac. Ses réflexions sont intéressantes mais trop intellectuelles à mon goût. Intéressant de découvrir le calme, la sérénité et le recul de Jospin après la défaite et son retrait de la vie politique.

Commenter  J’apprécie          20

Je suis tombée par hasard, dans une boîte à livres, sur ce journal qui couvre les quelques mois de la campagne de Lionel Jospin en 2002 par sa femme, Syivian Agacinski. Et je ne le regrette pas ! C'est intéressant de découvrir son point de vue de compagne, de femme et de philosophe sur les moments publics et privés dans cette période si particulière.

Et de retenir l'extrême dignité de Lionel Jospin après sa défaite dès le 1er tour.

Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation

Pourquoi n'attaque-t-on pas davantage jean-Pierre Chevènement ? Il n'a rien à proposer que son rêve de réincarnation en De Gaulle.

Commenter  J’apprécie          30

On est moins seul avec un bon livre que dans une compagnie sans intérêt.

Commenter  J’apprécie          40

«Je ne suis aujourd’hui d’humeur à rien. Ni à parler du temps, ni à parler d’autre chose. (…) j’ai envie de confier à ma machine l’expression de mon désarroi présent »

Commenter  J’apprécie          10

Ecrire est plus efficace que la plupart des remèdes et des potions qu'on appelait jadis des consolantes.

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sylviane Agacinski (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylviane Agacinski
C à vous https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite — Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa — Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5 | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/ Au programme : L'édito de Patrick Cohen - Les violences conjugales font l'actualité Invitée : Sylviane Agacinski - Philosophe • Violences faites aux femmes : la France peut mieux faire ! • Féminicides : les chiffres qui inquiètent • Commissariat : les femmes enfin mieux accueillies ? • Comment (mieux) lutter contre les récidives ? • Violences faites aux femmes : la justice à quel prix ? • Comment lutter contre le cyberharcèlement des femmes ? • IVG dans la constitution : symbolique mais insuffisant ? • le voile, un marqueur sexiste ? • Tenues religieuses : hausse des signalements à l'école • Iran : l'arme du viol pour étouffer la révolte • arretonslesviolences.gouv.fr Invité : Jérôme Marty - Médecin généraliste & président du syndicat UFML • Faut-il permettre le retour des soignants non vaccinés ? • Grippe, Bronchiolite, Covid : la crainte des hôpitaux • Médicaments : des risques de pénuries ? • Chine : rébellion face aux confinements à répétition La Story de Mohamed Bouhafsi - La grosse émotion de Cristiano Ronaldo Le 5/5 : • Emmanuel Macron rattrapé par l'affaire McKinsey • Revitaliser la France “moche” • Drôle de rond point • Une semaine pour récupérer les armes illégales
+ Lire la suite
>Science politique>La vie politique>Histoire et géographie des élections (17)
autres livres classés : présidentsVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1440 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre