AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les avenirs (11)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
NathalC
  24 novembre 2015
Les Avenirs. Pierre se reconnecte au monde après des années d'absence. Au fur et à mesure de son "réveil", on découvre son histoire et ce qui l'a amené à réagir après toutes ces années.
Commenter  J’apprécie          140
Cornwall
  01 mai 2014
Pierre Argan se réveille d'une vie léthargique après 60 ans passé dans les affres d'un esprit en souffrance. Il va se réveiller d'un temps non vécu, d'une vie qu'il n'a su que voir sans participer, une vie qu'il n'a fait que subir sans jamais rien ressentir. Mais un jour, il se réveille, son esprit enfin s'ouvre au monde qui l'entoure.

Le récit est écrit avec des passages de l'enfance de Pierre Argan puis des sauts dans sa nouvelle vie éveillée, réveillée. Mais on sent que son esprit est encore endolorie par cette vie sans vécue. C'est surtout dans ces moments là que moi en tant que lectrice je me suis perdue, mais n'étais ce pas le but recherché, se perdre dans cet esprit naissant qui réapprend à ressentir, à recevoir des émotions, à ré-apprivoiser ses souvenirs.
la suite sur le blog :
Lien : http://laprophetiedesanes.bl..
Commenter  J’apprécie          70
Babougne
  05 octobre 2015
Comment peut on écrire de manière si juste et si bouleversante sans avoir vécue l'histoire. La douleur est parfois insoutenable à lire. Difficile d en sortir indemne. Ce livre m a boulversée.
Commenter  J’apprécie          40
Unpapillondanslalune
  23 mars 2013
C'est le côté mystérieux du résumé qui a attiré mon attention, ce livre ne rentrant a priori pas dans mes goûts habituels. J'avoue que l'incipit a achevé de me convaincre d'aller au bout de ma lecture :
"Un jour, j'avais dix-sept ans, j'ai disparu de moi."
Paf, et voilà, ma lecture était lancée pour 64 pages d'émotion et de réflexion. J'ai pleuré page 14.
Lien : http://unpapillondanslalune...
Commenter  J’apprécie          40
isabellelemest
  18 janvier 2013
Dans ce premier roman, un jeune auteur évoque le parcours douloureux d'un homme qui après une enfance chez ses grands-parents algériens, va connaître l'amour auprès d'une jeune artiste peintre de religion juive, qui sera déportée sous l'Occupation nazie. Plongé dans un désespoir psychique intense, le narrateur passera près de soixante ans dans un établissement psychiatrique avant que le suicide d'un autre malade ne le libère de ses obsessions.
Beaucoup de thèmes enchevêtrés d'une façon pas toujours plausible, notamment sur le plan chronologique. Mais l'essentiel n'est pas là : ce livre est un ouvrage d'une grande densité poétique, écrit dans une prose inspirée d'une grande beauté, qui transmet les émotions et les images poétiques au delà du rationnel, sans pour autant qu'aucun mot soit gratuit dans ce texte : tout correspond, selon les voeux de Rilke (in Lettres à un jeune poète), à une grande nécessité intérieure, à une urgence poétique. Il faut donc saluer ce texte et le recommander vivement. Un poète est né.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jfponge
  08 mars 2015
Un destin incroyable que celui de ces deux jeunes gens, elle, Margot, jeune artiste peintre emmenée dans les camps de la mort alors qu'elle vivait son premier amour, lui, Pierre, qui va passer les cinquante années suivantes de sa vie dans un mutisme et un oubli total de ce drame de jeunesse. La belle écriture de Hafid Aggoune doit être soulignée, un tel travail sur le style nous fait souvenir de ces romanciers-poètes qu'étaient Blaise Cendrars, Francis Carco ou Pierre Mac Orlan, que seul un Le Clézio a su égaler depuis. Bravo donc ! Il faut lire ce livre deux fois (il est très court, c'est possible en une heure de temps) car le premier chapitre ne se comprend bien qu'à la lecture des deux ou trois suivants, qui l'éclairent d'un tout autre jour. Mais l'effort en vaut la peine. La critique est passée à côté d'un chef-d'oeuvre (pas sexe, pas narcissique, pas bon ???). Dommage, mais on peut parier sur un regain de postérité, comme tant d'autres en ont connu...
Commenter  J’apprécie          30
Jade_bibli
  28 mars 2013
J'ai adoré ce livre qui est d'abord une belle histoire d'amour brisée par la déportation. L'écriture d'Hafid Aggoune se déploie de façon poétique et nous emporte dans les souvenirs de ce vieil homme qui est passé à côté de sa vie... Un livre très émouvant à recommander.
Commenter  J’apprécie          10
Lve
  14 mars 2013
C'est un court roman où un vieil homme dans une clinique psychiatrique, redécouvre la vie après au moins quarante ans d'enfermement intérieur et replonge dans son passé.
L'auteur n'a pas réussi à m'emmener dans son histoire. Un roman qui ne m'a pas marqué. Une histoire trop abstraite pour moi.
Commenter  J’apprécie          10
bibliobleue
  03 mars 2013
J'ai douté de ce roman le temps de quelques pages. Et puis, d'un coup d'un seul, les mots m'ont emportés, un véritable raz-de-marée.
Ce premier roman de Hafid Aggoune parle d'amour, du rapport à soi et à l'autre, du désir de vivre, du présent, du passé et des avenirs.

Le récit est sensible, riche, poétique et emprunt d'une force qui puise dans les faiblesses de son personnage.
Bouleversant de beauté !


Lien : http://bibliobleu.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          10
Yuko
  10 janvier 2011
Le premier roman de Hafid Aggoune est une réussite. D'abord parce qu'il mélange avec délicatesse douceur de vivre, souvenirs, absence et regrets dans les yeux d'un personnage vieilli, prostré par un passé qu'il n'a su accepté.

Mais également réussit parce qu'il démontre l'ambiguité des souvenirs, leur impact sur les êtres et le lien qui peut être fait entre la vie et la mort, le souvenir et l'immortalité.

Réveillé par la mort de son compagnon d'infortune, peintre de l'invisible, Pierre devient l'incarnation du souvenir, de l'attente expliquée, des avenirs dissipés...

Un roman doux comme l'attente de cet homme sur le quai d'une gare imaginaire, au travers d'une écriture sensible, épurée qui peut néanmoins paraitre lourde à certains endroits par des répétitions, l'utilisation de synonymes juxtaposés et un style écorné.

Un très beau premier roman, à découvrir.

Lien : http://art-enciel.over-blog...
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3357 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre