AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070136558
Éditeur : Gallimard (06/02/2014)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 13 notes)
Résumé :
«Il y avait une vieille à Jérusalem. Une magnifique vieille comme vous n'en avez pas vue de toute votre vie. Elle était vertueuse et elle était sage, elle était gracieuse, et modeste aussi. Ses yeux n'étaient que bonté et compassion, et les rides de son visage, toutes de bénédiction et de paix.»
Tehila est âgée de 104 ans lorsque le narrateur, lui-même écrivain, fait sa connaissance au cœur de la vieille ville de Jérusalem. Immédiatement ébloui, il nous racon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
frandj
  25 avril 2015
Samuel Joseph Agnon est un écrivain juif ashkenaze, arrivé dès 1908 en Palestine (alors sous administration turque), qui a été lauréat du Prix Nobel en 1966. C'est la raison pour laquelle j'ai voulu lire un texte de cet auteur presque inconnu en France. Pour ce premier essai, j'ai choisi une nouvelle.
L'action se passe quelques années après l'indépendance d'Israël. Tehila (qui, en hébreu, signifie "psaume") est une très vieille habitante de Jérusalem, que le narrateur rencontre par hasard. Elle est décrite comme vertueuse et dévote, accomplissant avec simplicité et bonté ses "mitsvot". La clé de ce texte est le récit qu'elle fait de sa longue vie. Alors qu'elle était très jeune, elle a été promise à un homme. Mais comme celui-ci faisait partie du mouvement religieux des "hassidim" (auquel son père s'opposait catégoriquement), elle a dû épouser un autre homme. Sa vie conjugale s'est passée d'une manière normale, mais elle n'a jamais oublié son premier fiancé. Au cours de son existence, elle a subi une série de deuils qu'elle interprète comme une sorte de châtiment. A la demande de Tehila, le narrateur rédige une lettre destinée au fiancé (pourtant mort depuis longtemps), juste avant le décès de la vieille femme.
Un récit qui met en scène une personne attachante dans un milieu juif pratiquant. Des personnes extérieures au judaïsme peuvent être surprises par l'omniprésence des devoirs religieux dans le discours et l'action des personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mimipinson
  22 juillet 2016
Tehila est une très vielle dame vivant à Jérusalem ; probablement à l'époque du mandat britannique. Elle noue un dialogue avec un jeune homme, le narrateur, et in fine lui demandera de lui rédigé une lettre visant à demander pardon au jeune homme qui lui était promis et congédié par son père. Telle est la règle dans la tradition juive traditionnelle : il faut réparer les erreurs de ses parents …
Comme dans les autres nouvelles de l'auteur, Tehila, est imprégné des textes sacrés. Heureusement, il y a un lexique pour orienter le lecteur pas forcément très au clair dans ce domaine.
On ne sait pas trop la part de conte et de légende dans ce qu'écrit Samuel Joseph Agnon. On a parfois du mal à situer dans le temps. Une chose est certaine, son écriture est toujours aussi belle et poétique. Cette courte nouvelle incite le lecteur au repli dans sa bulle, et à s'envelopper de toute la douceur et de la sagesse de cette histoire qui met la Femme en valeur. Par ailleurs, elle est très enrichissante sur la plan spirituel parce qu'il explore les différents courants du judaïsme en restant relativement accessible.

Lien : http://leblogdemimipinson.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          33
Biquette
  14 février 2014
Comment une femme éprouvée peut elle garder à ce point confiance en la vie ?. Agnon nous dévoile par touches successives ce qu' a été son existence et c'est d'une beauté à vous couper le souffle. Ce court récit est prolongé par 30 pages d'explications sur les symboles de la kabbale utilisés par l'auteur. Téhila signifie louange (on est plus habitué au pluriel Téhilim). L'acte de louer situe l'homme dans un rapport juste avec Dieu. Un livre qui donne envie de pratiquer les mitsvot en toute gratuité.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Samuel-Joseph Agnon (1) Voir plusAjouter une vidéo

Prix nobel de littérature - Israël
Un membre de l'Académie suédoise annonce les lauréats du prix nobel de littérature 1966. Il s'agit de Nelly SACHS et de Samuel Joseph AGNON (dont on aperçoit quelques images en famille à Jérusalem).
autres livres classés : jerusalemVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1168 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre