AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Laurapassage


Laurapassage
  27 juillet 2017
Au premier regard, la couverture minimaliste de Destiny m'a tapé dans l'oeil. Tout naturellement, je me suis donc intéressée au résumé de ce premier tome signé Cecelia Ahern qui s'est révélé plus que prometteur. Et soyons honnête, la lecture de Destiny a été encore plus plaisante. Merci Hachette Romans !

"Je viens de découvrir que le courage consiste à ressentir la peur, à chaque étape. le courage ne la surmonte pas, il la combat à chaque parole qu'on prononce, chaque geste que l'on fait. C'est une bataille, ou un drôle de tango."

Dans son monde qui se doit d'être parfait, Celestine tente tant bien que mal de garder une attitude exemplaire. D'ailleurs, c'est dans sa nature d'être droite, conciliante et respectueuse. Elle aime ce qui est juste, elle aime les règles, elle aime que sa vie soit logique. Elle a tout de la fille parfaite : la bonté, la compassion et l'intelligence. Mais tout cela, elle ne peut que l'être tant qu'elle n'interfère pas avec des personnes Imparfaites. Elle est suffisamment bien entourée pour ne jamais sortir du droit chemin. Son petit ami Art qui se doit lui aussi d'être sans reproche en tant que fils de juge de la Guilde, ne manque pas de lui rappeler chaque jour combien elle est parfaite. Ses parents sans reproche, surtout sa mère mannequin, est irréprochable autant physiquement qu'en maîtresse de maison. Et sa soeur Juniper, qui de son côté affirme sa personnalité contradictoire, ne manque aucune occasion pour dire ce qu'elle pense. C'est ainsi que Celestine voit sa vie changer, son monde basculer. Heureusement pour elle, de nouveaux soutiens vont se manifester là où elle ne les attendait pas forcément.

Le concept présenté dans Destiny est à la fois crédible, effrayant et va tout simplement à l'encontre de la nature humaine et des droits de l'Homme. Encore plus dans notre société actuelle qui tend à nous faire culpabiliser dès que le moindre détail n'est pas parfait et où le jugement côtoie allègrement l'apitoiement, l'idée d'une société qui se veut parfaite trouve une résonance toute particulière. Mais chacun sait, l'Homme est loin d'être parfait et tout n'est question que de point de vue, d'entourage dénonciateur ou non et donc forcément, de pouvoir (et d'argent). Tout l'enjeu de la Guilde, l'organisation qui oeuvre pour marquer au fer les gens ayant commis une erreur de jugement dans leur vie, se voit ainsi remise en question, entre complots personnels et affaires politiques. Ainsi certains se retrouvent opprimés, perdant tout trace de liberté et de dignité, davantage punis que les repris de justice puisqu'ils purgent une peine à vie. le sujet de ce livre est simple : la censure pour éviter que le pire attaque l'administration dirigeante. Ou en tout cas, dans les origines de la Guilde qui a bien changé depuis ses débuts.

"À nos yeux, être Imparfait est une force, Celestine. Quand on commet une erreur, on en retire une leçon. Si on ne se trompe jamais, on n'apprend jamais rien."
Pour un premier tome de saga, Destiny met les pieds dans le plat. C'est davantage qu'une mise en place que nous propose Cecelia Ahern puisqu'elle chamboule totalement la vie de son héroïne. En effet, en quelques mois, Celestine grandit au point d'en oublier ses rêves d'enfant et d'ouvrir les yeux sur la réalité qui l'entoure depuis sa naissance. L'univers dans lequel elle vivait, que ce soit son quartier de résidence, son école ou la société en elle-même lui montre un nouveau visage. Même son grand-père, qu'elle trouvait un peu trop réfractaire au principe instauré de société parfaite, se révèle sous un nouveau jour. Elle ne se contente plus de voir en surface et découvre la vraie nature des gens qu'elle côtoie en creusant plus profondément dans leur personnalité, chose qu'elle va faire aussi pour elle-même, se rendant compte de qui elle est vraiment. Et c'est avec une écriture simple, fluide et terriblement prenante que Cecelia Ahern nous embarque dans cette dystopie surprenante par son réalisme. Une fois commencé, difficile de reposer ce livre qui se dévore du début à la fin.

"L'ignorance c'est le bonheur. Savoir… c'est une sacrée responsabilité."

Destiny est un premier tome coup de coeur qui a su me captiver dès ses premières pages grâce à la crédibilité du concept de l'histoire, à son héroïne particulièrement attachante et à la plume fluide et prenante de Cecelia Ahern.
Lien : http://laura-passage.com/des..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (3)voir plus