AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Madeleine Nasalik (Traducteur)
ISBN : 2290006505
Éditeur : J'ai Lu (26/05/2008)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 130 notes)
Résumé :
Une existence réglée comme du papier à musique : de son emploi du temps à ses émotions, Elizabeth a tout planifié pour ne plus souffrir. Mais lorsqu'un inconnu fait irruption dans sa vie cette mécanique si bien huilée se dérègle. Insouciant, spontané, en quête perpétuelle d'aventures, le mystérieux Ivan semble touché par la grâce. Peu à peu, la jeune femme baisse le bouclier qui protégeait son coeur et sort de sa carapace. Mais que sait-elle d'Ivan ? D'où vient-il ?... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
NathalC
  13 juin 2017
Un conte sympatoche, ni plus ni moins.
Parfois un peu longuet. Je n'ai pas réussi à me projeter dans cette histoire.
Pas assez "irréel" pour se laisser emporter, on lit cette histoire sans vraiment y croire.
Mais ce livre se laisse lire, entre 2 lectures un peu plus profondes...
Commenter  J’apprécie          240
Bellisa55
  08 juin 2016
Je suis parfois l'heureuse destinataire de cartons remplis d'ouvrages dont on souhaite se débarrasser. L'ouverture de ces colis équivaut pour moi à la découverte d'un véritable trésor. Impatiente, je me contrains néanmoins à faire durer le plaisir et à ne pas trop précipiter l'examen de leur contenu.
Durant l'un de ces inventaires, la première de couverture gaie et colorée de Si tu me voyais maintenant m'a immédiatement interpellée : un titre ondoyant semblant chantonné par le vent et une femme vêtue d'une robe écarlate gambadant nus pieds, sous un beau ciel bleu parsemé de nuages cotonneux, à travers un magnifique champ de fleurs. Tout cela exhale la joie et le bonheur, ai-je pensé, et mes cheveux ont commencé à voleter, mes poumons à s'emplir d'odorants et entêtants parfums et mes pieds à sentir le doux chatouillis du tapis végétal. le résumé indiquait une romance magique sur les terres irlandaises ; il ne m'en a pas fallu davantage pour embarquer définitivement.
Le voyage ne fut malheureusement pas à la hauteur de mes espérances. Celui-ci, effectivement, loin d'être captivant et exaltant comme je l'imaginais, s'est même plutôt avéré assez rapidement d'une grande platitude.
Ivan apparaît soudainement dans la vie de ses amis lorsque ces derniers ont besoin de lui et en disparaît aussi subitement quand ils sont en mesure de se passer de ses service et, par conséquent, de voler de leurs propres ailes. Les liens qu'ils tissent avec eux se font et se défont sans peine et personne ne souffre de la séparation.
Jusqu'à l'exception qui confirme la règle bien naturellement...
Elizabeth est une jeune décoratrice d'intérieur qui mène une existence des plus sérieuses, pour ne pas dire des plus austères. Par protection, l'Irlandaise s'est, en effet, façonné un univers où tout est sous contrôle et dont la devise pourrait être " Ordre et Raison " : journées méticuleusement organisées, maison toujours impeccable, tenues vestimentaires sobres et classiques, émotions canalisées et réprimées.
Mais, au contact d'Ivan, Elizabeth apprivoise ses peurs, ose les regarder en face et les affronter. Elle franchit les murs de la prison dans laquelle elle s'était enfermée et s'ouvre enfin au monde. Elle laisse éclore sa créativité et libère ses sentiments, notamment ceux qu'elle éprouve envers Luke, son neveu âgé de six ans, qu'elle élevait jusque-là de façon assez maladroite.
Ivan n'est guère surpris par les changements qu'il insuffle dans la vie de la jeune femme. Il en a l'habitude. Ce à quoi il ne s'attendait pas, par contre, c'est de se retrouver à son tour bouleversé et marqué à jamais...
Même si certains passages du livre, comme celui de la cueillette des dents-de-lion ou celui relatif aux touchantes révélations d'Opale, la supérieure hiérarchique d'Ivan, m'ont plu, l'ouvrage, dans sa globalité, ne m'a absolument pas conquise.
Le roman présente de nombreuses longueurs alors que les aspects les plus intéressants tels que la dimension fantastique ou la psychologie des personnages sont abordés de manière beaucoup trop superficielle à mon goût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
Salsera15
  23 juin 2012
Concernant le style de l'auteure, j'ai trouvé son écriture facile à lire. Des phrases qui se lisent bien et très rapidement, mais malgré tout, elle parvient à choisir les bons termes pour maintenir l'atmosphère magique tout au long du roman. Par son registre de vocabulaire, elle est parvenue à créer un monde tiré tout droit de l'imaginaire et qui sait faire rêver les plus grands comme les plus petits. Cependant, il s'agit d'un livre qui s'adresse principalement aux adolescents et je n'y ai pas trouvé l'élément clé qui aurait fait de ce roman un coup de coeur.
Pour ce qui est des personnages, j'ai apprécié que l'auteure mette l'accent sur les traits de personnalité et les ajoute comme faisant partie intégrante de l'intrigue. Élizabeth, l'exemple parfait de la femme ordonnée à l'obsession, qui désire contrôler tous les aspects de son environnement, se retrouve complètement changée par le biais d'Ivan. Ivan qui a eu un aspect curatif sur Élizabeth en lui apportant une aide exceptionnelle, pour lui faire voir la vie d'une manière différente. Il est visible seulement pour les personnes susceptibles d'avoir besoin de son aide, les gens ont l'impression parfois que certaines personnes agissent bizarrement et c'est ce qui donne un côté humoristique au roman, malgré la toile de fond qui est le drame. Ivan occupe un emploi loufoque, celui de se faire ami avec les personnes dans le besoin, mais il faut noter que même s'il est invisible et pas comme les autres, il ressent lui même des émotions fortes qui vont parfois lui faire obstacle dans son travail. C'est un être empli de tendresse et de bonne volonté, ce à quoi certaines personnes ne peuvent résister!
L'intrigue, quand à elle, reste bien sans plus. Elle tourne constamment autour du concept d'amitié, du travail sur soi et des émotions. Il n'y a pas vraiment d'action prisante dans ce roman. Par contre, les émotions qui en ressortent peuvent chambouler complètement. Devant la tristesse d'Ivan qui doit se rendre à l'évidence pour sa relation avec Élizabeth, il est impossible de rester de marbre. le fort de ce roman, c'est la description des scènes, des émotions, des paysages. Une atmosphère très bien établie, mais qui aurait bénéficié d'une intrigue un peu plus complexe. Autrement, le mariage entre la réalité et l'imaginaire est très bien effectué, cependant, j'ai eu un peu de difficulté à accrocher au concept invisible/visible. Peut-être suis-je un peu fermée d'esprit, mais j'ai trouvé que la portion réaliste était drôlement plus grande que la portion imaginaire, ce qui fait en sorte que ça perdait un peu de son charme.
Ce qui m'a plu le plus, c'est l'atmosphère magique crée par l'auteure. Elle m'a fait rêver et je me suis souvent prise à espérer courir dans des champs remplis de dents-de-lion. Des personnages bien caractérisés auxquels on s'identifie très bien! Des descriptions du paysages bien effectuées tout comme celles du lourd registre des émotions.
Ce qui m'a le moins plue, c'est la simplicité de l'intrigue. J'aurais apprécié plus d'action pour rendre à ce contexte magique sa raison d'être.
Ce n'est pas un coup de coeur, mais un bon moment à passer. J'aurais apprécié aussi une fin avec un rebondissement. La fin est un peu en queue de poisson et pas à l'image d'un roman pour adolescents. Il manque de magie à la fin. À conseiller pour une lecture détente!
Ma note est de 3,5/5.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Khalya
  09 août 2017
De Cecilia Ahern je ne connais que P.S I love you, et encore je n'en est vu que l'adaptation ciné. J'avais ce livre dans ma PAL depuis des lustres mais je n'étais pas vraiment dans l'état d'esprit pour l'en sortir, d'autant plus qu'entre le titre et la couverture, je pensais avoir affaire à une autre histoire de deuil.
En fait, pas du tout, comme j'ai pu m'en rendre compte quand j'ai tiré cette lecture au sort.
Dès les premières pages, on fait la connaissance d'Ivan. Ivan est un meilleur ami professionnel. Il apparait aux enfants qui ont besoin de lui. Les adultes, qui ne le voient pas, le nomme « ami imaginaire », ce qui ne lui plait pas du tout.
Mais un grain de sable va venir enrayer la machine. Elizabeth, la tante du nouveau « meilleur copain » d'Ivan, se met à le voir…
Je n'ai pas du tout aimé Elizabeth. Si je comprends qu'elle soit perturbée, échaudée, qu'elle veuille contrôler chaque aspect de sa vie, je ne peux ni comprendre, ni pardonner l'attitude qu'elle a envers son neveu. Luke n'a que 6 ans, c'est un tout petit garçon flanqué d'une mère absente et alcoolique, d'un grand père bourru et démissionnaire et qui aurait mérité que celle qui vit avec lui se montre un minimum maternelle.
Hors non seulement Elizabeth n'est pas maternelle, mais elle ne fait aucun effort dans ce sens. Luke est confiné dans sa chambre et sa salle de jeu, il n'a pas le droit de trainer ou d'apporter ses affaires dans le reste de la maison. Il doit se montrer silencieux en permanence, n'ouvrant la bouche que pour demander des permissions. Sa tante ne lui lit pas d'histoire, ne joue pas avec lui, mais ce qui a été de pire à mes yeux, elle refuse de lui laisser une part de rêve : pas de père noël, pas de petite souris, et certainement pas d'ami imaginaire…
Je crois que c'est ce qui m'a le plus choquée dans l'attitude d'Elizabeth, cette obstination à empêcher Luke d'être un enfant.
Même dans son travail, je me suis demandé comment elle pouvait s'en sortir. Une décoratrice d'intérieur qui ne présente jamais la moindre couleur, ce n'est pas très engageant.
Voilà le travail difficile que va devoir faire Ivan : Décoincée un peu la reine des glaces.
L'histoire, le passé d'Elizabeth n'est dévoilé que par petite touche, et on comprend pourquoi elle est devenue comme elle est.
Du côté d'Ivan, on va en apprendre un peu plus sur son monde, sur les « amis imaginaires » et les difficultés de leur métier.
La relation entre Ivan et Elizabeth est assez ambigüe : c'est une romance, mais pas une de celle que l'on a l'habitude de voir. Certain trouveront que la fin n'a rien d'un happy end, moi je l'ai trouvée parfaite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
kazupanda
  27 juin 2014
J'ai lu "Si tu me voyais maintenant" il y a peut-être deux ans de ça. Ceux qui me suivent depuis un certain temps maintenant savent que j'aime Cecelia Ahern, j'ai apprécié tout ce que j'ai lu d'elle jusqu'à présent. de plus, je fais rarement des critiques négatives par ici. Il faut dire que je suis plutôt bon public. Mais cette fois, j'ai eu du mal à venir à bout de ce roman. Pourtant, j'étais assez emballée par la quatrième de couverture qui laissait présager une belle histoire d'amour. Et même par la couverture de l'édition Albin Michel avec toutes ces couleurs et ces fleurs printanières. Je l'avais vu à la bibliothèque il y a longtemps et depuis j'avais très envie de le lire alors quand je l'ai trouvé en occasion au format poche, je n'ai pas hésité une seconde. Mais j'ai globalement été déçue.
Je pense que ma première déception vient tout simplement de l'édition qui est remplie de fautes de frappes. Parfois il manquait carrément des bouts de mots et c'était très désagréable d'essayer de deviner ce qu'il était censé être écrit! C'est vraiment la première fois que je vois ça dans un roman et j'espère la dernière... Mais passé ce gros désagrément, l'histoire en elle-même ne m'a pas emballée. Je l'ai trouvé très très longue à démarrer pour pas grand-chose puisque la profondeur du scénario et des personnages ne nécessitaient vraiment pas une mise en place aussi longue. Les évènements, pourtant clairs et peu recherchés, sont répétés tout au long du livre. Les manies d'Elizabeth, l'alcoolisme de sa soeur, le manque de sa mère, ses difficultés à élever cet enfant qui n'est pas le sien et les bizarreries d'Ivan. Je pense sincèrement que le livre aurait pu faire une centaine de pages en moins et je me suis ennuyée pendant une grosse partie du roman, surtout au début tandis qu'on sait qui est Ivan alors qu'Elizabeth ne cesse de se poser les mêmes questions encore et encore.
Cependant, j'ai quand même apprécié quelques trucs. Par exemple, le caractère d'Elizabeth. Pas son côté maniaque dans lequel je ne me retrouve pas du tout mais plutôt cette peur profonde et ancrée qu'elle a de se retrouver seule. J'ai trouvé cet aspect de sa personnalité vraiment très touchant et c'est peut-être la seule chose que j'ai vraiment aimé chez elle, et dans Si tu me voyais maintenant. Quant à Ivan, c'est un personnage attachant mais il y a quelque chose qui m'a empêché de vraiment l'apprécier. Peut-être parce que je savais qui il était vraiment et de ce fait, je connaissais déjà la fin de l'histoire? C'est peut-être ce qui fait le plus défaut à ce roman de Cecelia Ahern. Il est prévisible. du début à la fin, je savais ce qu'il se passerait, il ne m'a surprise à aucun moment. Pourtant, j'ai lu plein de critiques très très positives au sujet de ce roman alors peut-être que finalement, le problème vient juste de moi?
Comme je le disais, je ne fais pas souvent de critiques négatives et j'aime d'autant moins en faire quand il s'agit d'une auteure que j'aime vraiment. Cependant, ça ne m'a pas empêché de continuer à lire Cecelia Ahern et d'aimer ce qu'elle a fait avant et après ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
NathalCNathalC   13 juin 2017
Lorsqu'un verre, ou une assiette, tombe par terre, il s'écrase avec un fracas à réveiller les morts. Lorsqu'un vitre éclate ; que le pied d'une table se fend, qu'un cadre se décroche d'un mur, cela produit un bruit horrible. Mais lorsque votre coeur se brise, il le fait dans un silence complet. On pourrait penser, vu la portée de l'évènement, qu'il produirait un vacarme stupéfiant ou même un son bien à lui, un timbre grandiose comme un gong ou un petit bip. Bien au contraire : le silence est assourdissant, et rien ne vient vous distraire de la douleur.
Si bruit il y a, il reste enseveli au plus profond de vous. Votre coeur hurle mais personne ne l'entend, personne à part son propriétaire. Il hurle si fort qu'il vous transperce les tympans, vous vrille le crâne. Il se débat dans votre poitrine, cogne de toutes ses forces, rugit de colère. Voilà ce qu'évoque un coeur brisé : un animal pris au piège, épouvanté, ligoté, prisonnier de ses émotions. L'amour, ce sentiment qui n'épargne personne, peut se révéler aussi douloureux qu'une plaie à vif rongée par l'eau de mer. A l'intérieur, le chaos ; tout autour, un calme trompeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
NathalCNathalC   10 juin 2017
Les gens oublient qu'ils ont le choix. Et ils oublient que les problèmes d'argent comptent pour du beurre. Ils devraient se réjouir de ce qu'ils ont, au lieu de pleurer sur ce qu'ils n'ont pas... Au fait, espérer et rêver, ça ne signifie pas pleurnicher sur son sort. Il s'agit de positiver et d'encourager les ambitions, la confiance, pas les jérémiades.
Commenter  J’apprécie          322
NathalCNathalC   09 juin 2017
Comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas un super-héros ; je ne vois pas à travers les murs, je n'éteins pas les feux de forêt en soufflant dessus. Mon super-pouvoir à moi, c'est l'amitié, point barre. Je me tiens à l'écoute des gens, je les comprends. Je décrypte la manière dont ils s'expriment, les mots qu'ils emploient, et, surtout, je devine ce qu'ils ne disent pas. Les soupirs, les silences, les sous-entendus sont aussi importants que le reste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
MelvaneMelvane   27 juillet 2012
Si bruit il y a, il reste enseveli au plus profond de vous. Votre coeur hurle mais personne ne l'entend, personne à part son propriétaire. il hurle si fort qu'il vous transperce les tympans, vous vrille le crâne. Il se débat dans votre poitrine, cogne de toutes ses forces, rugit de colère. Voilà ce qu'évoque un coeur brisé : un animal pris au piège, épouvanté, ligoté, prisonnier de ses émotions. L'amour, ce sentiment qui n'épargne personne, peut se révéler aussi douloureux qu'une plaie à vif rongée par l'eau de mer. A l'intérieur, le chaos ; tout autour, un calme trompeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Bellisa55Bellisa55   27 avril 2016
Lorsqu'un verre, ou une assiette, tombe par terre, il s'écrase avec un fracas à réveiller les morts. Lorsqu'une vitre éclate, que le pied d'une table se fend, qu'un cadre se décroche d'un mur, cela produit un bruit horrible. Mais lorsque votre coeur se brise, il le fait dans un silence complet.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Cecelia Ahern (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cecelia Ahern
Découvrez trois sorties littéraires immanquables de novembre dans notre nouvelle vidéo !
---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - L'année où je t'ai rencontré de Cecelia Ahern : http://bit.ly/2qwcWRM - Broadway limited T2 de Malika Ferdjoukh : http://bit.ly/2Ov3eJe - Corruption de Don Winslow : http://bit.ly/2qyH4vV
Rejoignez notre Bookclub Bookeen : http://bit.ly/2ASauI7 et ne manquez pas notre article sur les 10 immanquables de novembre : http://bit.ly/2JPp4q8
---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB
+ Lire la suite
autres livres classés : ami imaginaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Merci pour les souvenirs de Cécélia Ahern

Quel accident bouleverse la vie et détruit le mariage de Joyce ?

La disparition de son mari
Une transfusion sanguine suite à la perte de son bébé lors d'une chute
La mort brutale de son père
La rencontre avec Justin

13 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Merci pour les souvenirs de Cecelia AhernCréer un quiz sur ce livre
.. ..