AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Fabian Risk tome 3 sur 3
EAN : 9782253242871
648 pages
Le Livre de Poche (01/09/2021)
3.73/5   206 notes
Résumé :
Une voiture sombre dans le port de Helsingborg après une course poursuite. L'autopsie révèle que le conducteur était mort depuis deux mois et que son corps avait été congelé. Fabian Risk et ses collègues de la brigade criminelle mènent l'enquête tandis qu'à Helsingor, Dunja Hougaard, ancienne inspectrice danoise, est chargée de résoudre le meurtre brutal d'un sans-abri.
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
3,73

sur 206 notes
5
19 avis
4
24 avis
3
8 avis
2
2 avis
1
0 avis
Jeanfrancoislemoine
  03 janvier 2021
Et voilà, premier roman de 2021 , un livre apporté par le Père- Noël, et le Père- Noël, malgré un " an foiré " , lui , il est toujours à la hauteur . C'est un roman qui fait " tout de même " ses 570 pages dont certains personnages ont déjà été rencontrés dans deux volumes précédents, " Hors cadre et La neuvième tombe " .Je précise que je ne les ai pas lus mais si je m'en tiens aux avis pertinents de certains amis et amies babeliotes , leur lecture n'est pas indispensable pour se plonger dans cette histoire . Personnellement , je n'ai pas été particulièrement gêné si ce n'est que j'ai manqué la lecture de deux romans qui ont connu " bonne presse " . Sachez d'ores et déjà que le dénouement ouvert de " Moins 18 ° " annonce une suite et que ...je compte bien " en être "...
Nous allons un peu nous balader entre la Suède et le Danemark et suivre des policiers lancés sur les traces d'un " suicidé congelé " pour les uns , d' assassins particulièrement odieux qui filment leurs oeuvres pour les autres . Il y aura forcément un " rapprochement ", vous vous en doutez . Pour l'intrigue , c'est " du lourd " , bien ficelé, pas du tout évident à "détricoter", et il faudra se montrer perspicace et attentif pour trouver le bon fil et dérouler la pelote . Je pense que nous avons affaire à un maître du genre en matière de machiavélisme et de manipulation avec cet auteur . Perspicace aussi , il faut bien le dire pour bien " situer " des personnages nombreux aux noms parfois ( pour moi , tout au moins ) difficiles à mémoriser. Si le rythme est assez lent , on est tout de même sans arrêt balancé d'un côté à l'autre de la frontière par des chapitres courts donnant du dynamisme au récit et , malgré quelques épisodes parfois peu crédibles, l'angoisse est bien présente dans de nombreuses situations .
J'ai beaucoup apprécié également cette pléiade de policiers et policières aux caractères bien particuliers , bien différents dans leurs méthodes de travail et aussi leur ego . On peut aussi " apprécier " toutes les conséquences néfastes du travail de policier sur la vie familiale et sur la propre personne en fonction des succès ou des échecs et du poids et ambitions de la hiérarchie. Une belle vision de la société .
J'avoue avoir lu un fort bon polar nordique et je le recommande sans réserve aux amateurs du genre qui devraient , je l'espère ( et ne suis pas le seul à le penser ) , se " régaler " .
Dernière chose , malgré le titre , " Moins 18 ° " , c'est " chaud " , comme on dit . Et puis , vous le constaterez , si en France , actuellement , on ne peut pas stocker les vaccins contre la Covid car les congélateurs ne sont pas " homologués " ( si , si ) , on se pose beaucoup moins de questions en Suède et au Danemark ....Bien sûr, pour comprendre ce clin d'oeil tout personnel , les amies et amis , c'est simple , il faut lire ....Mais ça, je vous l'assure , c'est loin d'être un pensum !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          672
Giraud_mm
  03 février 2021
À Helsingborg, en Suède, un véhicule plonge dans le port. le conducteur, un riche homme d'affaires, ne survit pas. Mais le médecin légiste démontre que l'homme est en fait mort et congelé depuis deux mois. Et la police découvre qu'il a vendu tous ses biens au cours des dernières semaines... L'inspecteur Fabian Risk mène l'enquête.
De l'autre côté du détroit, à Helsingør au Danemark, ce sont des SDF que l'on découvre morts. Dunja Hougaard, de la police de la rue, tente de prendre en charge l'enquête avec l'appui de son collègue Magnus Rawn ; elle a quelques comptes à régler avec sa hiérarchie et veut absolument démontrer ses compétences...
Sur la forme, ce n'est pas un mauvais polar, à classer dans la nouvelle veine des thrillers nordiques, bien noirs et très chargés en hémoglobine. Dans le genre, c'est plutôt bien écrit (et traduit), avec du rythme, des rebondissements, des intrigues qui se superposent. On ne s'ennuie pas !
Mais c'est là que le bâts blesse, car il y a un peu trop de tout pour qu'on puisse continuer longtemps à y croire :
- la famille de l'inspecteur Risk vit trop de mésaventures, à la rencontre des deux intrigues ;
- l'enquête suédoise ressemble trop à un film de super héros, ou plutôt de super killer, aux pouvoirs presque extraordinaires ;
- la policière danoise doit faire face à une (ex-)hiérarchie trop bornée et revancharde ;
- il y a trop d'incohérences et de raccourcis dans les deux enquêtes, au point qu'on se demande parfois si on n'a pas perdu le fil...
Bref, on finit par se dire que l'auteur aurait pu simplifier un peu, et réutiliser une partie des pages ainsi économisées pour davantage expliciter certaines transitions qui paraissent parfois "parachutées".
Dommage, car voilà une bonne idée de thriller un peu gâchée.
Lien : http://michelgiraud.fr/2021/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          500
bilodoh
  08 juin 2022
Des intrigues policières dans deux pays, des villes jumelles, de part et d'autre du canal : Helsingborg en Suède et Helsingor au Danemark.
Du mal à les différencier? C'est aussi mon avis et caractéristique de ce roman où on a une profusion de lieux et de personnages à démêler. La Danoise Dunja est aux prises avec son ex-patron, pendant qu'elle essaie d'élucider une série de crimes gratuits. du côté suédois, une commissaire qui noie son divorce dans l'alcool est témoin d'un étrange accident, une auto qui plonge dans l'eau, mais il s'avère que le conducteur était mort depuis deux mois! Une enquête complexe et pleine de rebondissements.

Un polar costaud, plus de 500 pages de meurtres horribles avec un titre qui n'a pas beaucoup d'importance dans le roman. On y trouvera des thèmes d'actualité en lien avec les réseaux sociaux et le vol d'identité, mais aussi les habituels policiers divorcés ou dont le couple vacille, leurs ados difficiles, on ressortira même le « Ouija ».

Un polar qui pousse loin l'imagination criminelle tout en utilisant des ficelles convenues…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
fabien2830
  06 février 2021
Deux pays Suède et Danemark, deux flics Fabian et Dunja Hougaard, deux affaires bien palpitantes et bien ficelées. Fabian, flic suédois acharné à la vie de couple compliquée, se retrouve bien malgré lui pris dans le tourbillon meurtrier de l'assassin.J'ai adoré, l'histoire reprend un tout autre sens dans le dénouement, le final est explosif.
Les thèmes abordés : ados à la dérive, harcèlement scolaire qui font ressortir les côtés les plus immondes de l'individu. Des esprits tordus et haineux dont la noirceur, la froideur des violences infligées aux victimes anéanti.
Commenter  J’apprécie          332
Valmyvoyou_lit
  15 octobre 2020
J'avais lu Hors cadre en 2016 et j'ai lu La neuvième tombe, il y a peu. Dans les trois livres, on retrouve des personnages récurrents. Cependant, ils peuvent se lire indépendamment : les enquêtes diffèrent et Stefan Ahnhem rappelle les éléments importants au sujet de la vie privée des protagonistes. Entre mes lectures des deux premiers tomes, il s'est passé quatre ans et j'avais oublié beaucoup de détails. Cela ne m'a pas empêché d'adorer toute la série et ce serait dommage de vous priver de ce plaisir.
En Suède, Astrid Tuvesson, chef de la police, est témoin d'un suicide : après une course folle de plusieurs kilomètres, une voiture plonge dans les eaux de l'ancienne gare maritime d'Helsinborg. le conducteur est Peter Brise, un homme qui a fait fortune dans l'informatique. Mais l'autopsie révèle que la victime est morte, depuis deux mois : son corps a été congelé. Comment expliquer qu'un mort ait pu conduire et maîtriser le véhicule ? Fabian Risk comprend très vite que les millionnaires des environs sont en danger. Au Danemark, Dunja est confronté à des meurtres sordides de SDF. Elle sait que les crimes sont filmés. Bien qu'elle ne soit plus enquêtrice, elle est déterminée à arrêter cette vague mortuaire.
La vie personnelle de Fabian le fait souffrir, sa femme s'est éloignée de lui en raison des nombreuses absences dues à son métier. Il aimerait lui consacrer du temps, pour éviter qu'elle ne le quitte. Depuis les drames que sa famille a vécus, deux ans plus tôt, il essaie, également, d'être plus présent pour ses enfants. Hélas, l'urgence qui est l'essence de son travail, le rattrape et il ne peut tenir ses promesses. Son fils, sa fille et son épouse expriment leur malaise, en prenant des risques. Réagira-t-il avant qu'il ne soit trop tard ?
Alors que Dunja Hougaard est confrontée à ce que les nouvelles technologies ont d'immonde, elle a les mains liées par sa hiérarchie. Certaines scènes sont glaçantes et elles sont, pourtant, révélatrices de notre société. Mais pour quelle raison se rend-elle en Suède ?
Des témoins fiables ont vu Peter Brise, alors qu'il était déjà décédé. Comment est-ce possible ? Un plan est établi pour confondre le meurtrier, mais celui-ci a plusieurs coups d'avance et les policiers suédois tombent dans un piège. Les disparitions s'enchaînent. A partir de ce moment-là, je me suis laissé porter, car il était impossible pour moi d'anticiper les rebondissements nombreux et ahurissants. Je me suis exclamée à de multiples reprises que je m'étais complètement trompée, que je ne comprenais plus comment il était possible que les évènements se produisent, j'ai même cru que je devenais folle 😂. Je ne savais plus quel était le chemin pour défaire les noeuds de mon cerveau, mais heureusement pour mon état mental, à la fin, l'auteur a dévoilé tous les fils de sa toile machiavélique. Un coup de théâtre laisse présager une suite, pour mon plus grand plaisir.
J'ai adoré ce suspense addictif, au scénario superbement ficelé, mais depuis, je me méfie des congélateurs et des smileys.😀

Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
fabien2830
fabien2830  
– Hein ? Comment ça, il y a deux mois ? Il n’était pas au volant de la voiture ?
– Si, bien sûr que si, mais il était déjà tout congelé quand le véhicule a plongé dans l’eau.
– Congelé…, répéta Fabian comme un perroquet. Qu’est-ce que ça veut dire ?
– Qu’il était aussi froid et dur que des côtelettes d’agneau dans mon congélo.
Commenter  J’apprécie          170
morin
morin  
L'homme éclata de rire, puis se tut.
Fabian ne savait pas trop comment commencer l’interrogatoire. Il y avait un milliard de questions à lui poser, des questions auxquelles il était en théorie impossible de répondre sans reconnaitre les faits. Pourtant, l'homme évitait les pièges avec une aisance déconcertante.
Le sourire vissé aux lèvres, il mentait comme un arracheur de dents. Le problème était qu'il était si bon acteur que la question était maintenant de savoir comment le prouver.

p 345
Commenter  J’apprécie          80
fabien2830
fabien2830  
Il jeta l’éponge et se pencha, mais soudain, il
reçut un coup. Étourdi par la douleur et le son perçant qui hurlait dans son
oreille droite, il manqua s’effondrer par terre.
Que se passait-il ? C’était elle ? Impossible, elle était ligotée. Il porta le
poing à son oreille et se tâta les tempes. Il n’avait pas l’air de saigner, mais
sentait poindre une grosse bosse.
Commenter  J’apprécie          90
bilodoh
bilodoh  
Sonja n’avait jamais compris qu’on puisse redouter la mort, fin naturelle et inéluctable de la vie, accompagnée, espérait-elle, de quelques étincelles. Mais maintenant qu’elle se trouvait au bord du précipice, elle était terrifiée. Elle se sentait loin d’être prête, elle avait encore tant à faire.

(Albin Michel, p.506)
Commenter  J’apprécie          90
collectifpolar
collectifpolar  
Il pénétra dans la buanderie, où il ouvrit le bagage et échangea ses chaussures pour des chaussons jetables, puis s’engagea dans le couloir en direction de la cuisine. Il sortit une bière du frigo, la décapsula et but quelques gorgées tout en parcourant les chansons qu’il avait dans son téléphone.
« Livin’On a Prayer » de Bon Jovi ne tarda pas à résonner dans les enceintes intégrées au plafond. Il monta le volume et se mit à chanter en chœur avec la talkbox de l’introduction, avant d’aller en esquissant quelques pas de danse vers le congélateur qui trônait toujours au milieu de la pièce, branché à la prise. 
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Stefan Ahnhem (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stefan Ahnhem
Après une course folle, une BMW plonge dans les eaux de la gare maritime d'Helsingborg. L'enquète révèle que la victime est une star nationale des technologies de l'information et que son corps a été congelé à -18°... Mais que s'est-il passé ? Retrouvez le nouveau thriller de Stefan Ahnhem dès à présent en librairie !
autres livres classés : policier nordiqueVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2501 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre