AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La Guerre des trois Henri tome 1 sur 3
EAN : 9782709630542
522 pages
J.-C. Lattès (08/10/2008)
3.92/5   177 notes
Résumé :
1585. Après trente ans de guerre civile et le massacre de la Saint-Barthélemy, la France est plus divisée que jamais. Trois Henri se disputent un trône à l'équilibre fragile. Henri III veut garder sa couronne, mais n'a pas d'héritier. Henri de Navarre, le protestant, tient à faire valoir ses droits, mais Henri de Guise, l'ultra-catholique, refuse de laisser un huguenot régner sur la France.

Sous la direction d'Henri de Guise, la Ligue organise un vast... >Voir plus
Que lire après La Guerre des trois Henri, tome 1 : Les Rapines du duc de Guise Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 177 notes
5
9 avis
4
16 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis
Roman historique autour d'une enquête sur le renversement du roi Henri III et de détournement de taxes. L'intrigue se déroule dans le Paris de la fin du XVIe siècle. C'est dans cette France déchirée qu'on va faire connaissance de Nicolas Poulain policier de son état, Cassandre de Morlay et Olivier Hauteville.
C'est plaisant à lire, il y a du suspense, on a du mal à lâcher le livre. C'est le premier roman de Jean d'Aillon que je lis et je ne suis pas déçu. Je lirais le 2ème tome avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          280
Après quelques pages de ce roman, j'ai repris un de mes documentaires pour resituer un peu la saint-Barthélémy et les trois Henri dont il est question dans cette trilogie.

L'histoire se passe en 1585 et nous suivons plusieurs personnages. J'ai trouvé l'exposition des personnages très dense. Nous croisons plusieurs personnages, avec les premiers éléments de leurs intrigues respectives, tout en revivant leurs souvenirs de la Saint-BArthélémy. Difficile de ne pas s'y perdre entre leur religion, leurs amis, leurs intérêts propres.

Et puis finalement tout démarre, ces personnages se croisent et on se prend au jeu.

J'avais une impression de déjà vu quant à l'époque ayant lu la dame de Montsoreau de Dumas cet automne. Nous sommes quelques années après mais l'ambiance reste la même. le style n'est bien sûr pas le même, mais j'ai apprécié cette immersion dans le passé; et je ne me suis pas ennuyée un seul instant.

J'enchaîne avec la suite!
Commenter  J’apprécie          211
J'avais un préjugé sur cet auteur, mais c'est la boite à livres de ma rue qui m'a offert de le lever.
Roman historique autour d'une enquête sur le projet de renversement du roi et de détournement de taxes du duc de Guise, obsédé par le pouvoir, et résolument persuadé qu'il est l'héritier de la couronne de France. L'intrigue se déroule dans le Paris de la fin du XVIe siècle, sur fonds de violences autant religieuses que bassement humaines.
Les parcours des personnages, dans chaque camp (le roi Henri III, le futur Henri IV et Henri de Guise), parfois agents doubles, s'entremêlent pour dénouer l'enquête et échapper à une mort plus ou moins atroce ou au cachot humide du Chatelet.
On peut reprocher un goût prononcé pour les détails administratifs, qui noient un peu l'aventure, ainsi que des indices parfois un peu téléphonés ; mais ce qui est réussi c'est la vraisemblance des rencontres, le réalisme du contexte et l'insertion des personnages romancés parmi les personnages historiques.
C'est plaisant à lire, il y a du suspense, on a du mal à lâcher le livre.
Commenter  J’apprécie          200
Un roman historique comme je les aime, une fiction avec des personnages historiques et utilisant l'Histoire avec un grand H en toile de fonds du récit. Un bon moyen de réviser sans avoir à ouvrir un une biographie parfois moins captivante. Surtout que l'auteur semble s'être documenté sérieusement, il le fait remarquer d'ailleurs à certaines occasions. le style est simple, sans disgressions et longues descriptions.

Le contexte est bien mis en valeur, bien expliqué. On vit l'époque des guerres de religion. Pas précisément celle de la Saint Barthélémy, trop connue (quoique…) mais celle de la lutte de pouvoir entre Valois, Bourbons et Lorrains. le récit est plus rigoureux que celui de la série « Fortune de France » de Robert Merle qui aborde la même période mais avec un vocabulaire plus imagé, utilisation d'un français contemporain des personnages revendiqué d'ailleurs par l'auteur, et un ton souvent plus léger. Là, nous avons affaire à un roman policier tout de même qui oblige à une certaine rigueur. Mais pas trop cependant, pas de scénario à la Colombo avec ses questions de dernière minute ou à la Hercule Poirot avec ses petites cellules grises. Ce sont des amateurs qui enquêtent, maladroitement parfois mais efficacement finalement. Un zeste d'aventures et de romantisme mais pas trop pour tomber dans la caricature. J'ai passé un bon moment à lire ce roman. Et comme il s'agit du premier tome d'une trilogie, je sais ce que je vais lire prochainement…
Commenter  J’apprécie          100
C'est le premier roman de Jean d'Aillon que je lis et je ne suis pas déçu. Une écriture simple et facile à lire; ce récit est tout simplement passionnant et agréable.

La richesse des descriptions d'un Paris du XVIe siècle sous Henri III est fabuleuse. On découvre le vrai Paris de l'époque, les ravages des guerres de religion, le quotidien des habitants (prendre un bain par mois est faire preuve d'hygiène!). On s'y croirait presque! Jean d'Aillon propose un environnement historique très sérieux, fort bien documenté, doublé d'un aspect sociologique étoffé.

Mais qu'en est-il de l'intrigue policière? Elle est plein de suspens et fluide, le réel et la fiction sont parfaitement entremêlés. Les personnages principaux Nicolas Poulain, Olivier Hauteville et Cassandre de Mornay sont attachants, sympathiques et parfaits dans leur rôle d'enquêteur.

C'est à lire! Ce n'est que le premier opus d'une trilogie et je ne manquerai pas la suite ...
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
- Lui ? Alors que le roi l'a chassé ! Et quand bien même il serait fidèle au roi, quel genre de roi avons-nous ? Un roi qui s'habille en femme ! Un roi qui préfère ses petits chiens à ses sujets ! Un roi qui soutient Navarre, l'hérétique ! Un roi qui ruine la France pour ses mignons !
- Un roi choisi par Dieu, déclara solennellement Nicolas Poulain.
Commenter  J’apprécie          30
Description d'Henri III --> Sous sa cape entrouverte en velours noir doublée de taffetas et brodée d’or, on distinguait un justaucorps de satin gris à double rang de perles et brodé de pierreries. Ses chausses étaient écarlates et une fraise empesée lui entourait le cou. Ses cheveux étaient très courts, presque rasés, sous un bonnet noir serré par un cordon et une broche d’or. A son cou pendait un grand collier d’ambre serti d’or qui sentait très fort et à chacune de ses oreilles étaient attachées de grosses perles. Sous sa minuscule moustache et sa courte barbe, son teint était blafard avec des traits tirés et de lourdes poches sous les yeux.
Commenter  J’apprécie          10
La France ne pouvait avoir trois rois, tous nommés d’ailleurs Henri, comme par une ironie du destin. Guise, le Lorrain, par son armée et sa popularité, savait qu’il avait le royaume à portée de main ; le Béarnais, lui, avait la légitimité de la race ; quant au dernier Valois, impuissant et enfermé dans son Louvre, les prédicateurs fanatiques appelaient à sa mort. Pour échapper à ces furieux, il n’avait pas d’autre choix que de faire semblant de soutenir Guise et de s’opposer au roi de Navarre. Tout se résumait ainsi, comme le rapportait une chanson : Henri veut, par Henri, déshériter Henri.
Commenter  J’apprécie          10
Enroulé dans son manteau, il descendit la rue Saint-Martin jusqu’à la rue Troussevache, puis contourna le cimetière des Innocents par la rue de la Ferronnerie. Se frayant un passage entre les auvents des boutiques qui avançaient trop souvent sur la rue, les enseignes trop basses qui assommaient facilement un cavalier, et gardant un œil sur ceux qui vidaient leurs eaux usées par les fenêtres, Nicolas Poulain gagna la rue Saint-Honoré jusqu’à la rue des Petits-Champs qu’il remonta.
Commenter  J’apprécie          10
.../...
Sur mon insistance, Louchart a fait libérer me jeune homme qui m'a dit que son père était chargé de contrôler des registres des tailles de l'élection de Paris, à la demande de Monsieur Antoine Séguier, le contrôleur général des tailles à la surintendance.

Au nom de Séguier, le prévôt et O se regardèrent interloqués.
- Vous avez deviné juste, Monsieur Poulain ! Il s'agit bien de la même affaire, déclara lentement François d'O.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean d` Aillon (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean d` Aillon
Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • L'Embuscade de Emilie Guillaumin aux éditions HarperCollins Poche https://www.lagriffenoire.com/l-embuscade-1.html • Des lendemains qui chantent de Alexia Stresi aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/des-lendemains-qui-chantent.html • Ces vies d'où l'on vient de Rodolphe Danjou aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/ces-vies-d-ou-l-on-vient.html • Récits du temps de Charles V - Livre 2 : Les Assassins d'Étienne Marcel de Jean d'Aillon aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/recits-du-temps-de-charles-v-tome-2-les-assassins-d-etienne-marcel.html • le Temps des ivresses - Tome 2 de Michel Peyramaure aux éditions Robert Laffont https://lagriffenoire.com/le-temps-des-ivresses-t.2.html • La tour des anges de Michel Peyramaure aux éditions Folio https://lagriffenoire.com/a-la-croisee-des-mondes-t.2-la-tour-des-anges.html • Mémoires de la forêt - Les carnets de Cornélius Renard de Mickaël Brun-Arnaud et Sanoe aux éditions Ecole des Loisirs https://lagriffenoire.com/memoires-de-la-foret-les-carnets-de-cornelius-renard.html • À quoi tu penses ?: Il n'y a pas d'âge pour les questions, il n'y a pas d'âge pour être philosophe ! de Clémentine du Pontavice et Géraldine Mosna-Savoye aux éditions Ecole des Loisirs https://lagriffenoire.com/a-quoi-tu-penses-il-n-y-a-pas-d-age-pour-les-questions-il-n-y-a-pas-d-age-pour-etre-philosophe.html • L'aigle et le léopard de Éric Branca aux éditions Perrin https://lagriffenoire.com/l-aigle-et-le-leopard-les-liaisons-dangereuses-entre-l-angleterre-et-le-iiie-reich.html • le gardien de Téhéran de Stéphanie Perez aux éditions Plon https://lagriffenoire.com/le-gardien-de-teheran.html • le Sang des Belasko de Chrystel Duchamp aux éditions Archipoche https://lagriffenoire.com/le-sang-des-belasko.html • Délivre-nous du mal de Chrystel Duchamp aux éditions Archipoche https://lagriffenoire.com/delivre-nous-du-mal-1.html • L'île des souvenirs de Chrystel Duchamp aux éditions de L'Archipel https://lagriffenoire.com/l-ile-des-souvenirs.html • C'est votre sexe qui fait la différence de Claudine Junien et Nicole Priollaud aux éditions Plon https://lagriffenoire.com/c-est-votre-sexe-qui-fait-la-difference.html • La Lisière de Niko Tackian aux éditions Calmann-Lévy https://lagriffenoire.com/la-lisiere.html • Romans de John Steinbeck,
+ Lire la suite
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (524) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3100 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..