AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Lafon (II) (Traducteur)
ISBN : 2742768297
Éditeur : Actes Sud (06/10/2010)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :

La Princesse Printemps règne sur une île paradisiaque et minuscule, au large du Panama. Jeune, belle et célibataire, elle mène une existence austère dans un palais de marbre blanc avec vue sur la mer. Pour subvenir à ses modestes besoins, elle traduit avec constance des romans médiocres, publiés sous le manteau par des éditeurs pirates. Mais un jour, un nuage de mauvais augure apparaît à l'horizon : i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
le-mange-livres
  01 novembre 2012
Envie d'une bonne bouffée délirante malgré (ou à cause) du temps maussade ? Si vous n'avez peur de rien (et pas de rire), La Princesse Printemps saura à coup sûr vous charmer avec son innocence délicieuse.
Acheté il y a des mois sur un coup de tête dans une librairie, ce court roman a été exhumé, grâce à son format, pour une lecture à vois haute dans le cadre d'un long trajet en voiture (à l'instar d'un Marai ou du premier Otsuka).
"Sur une île paradisiaque face aux côtes du Panama, dans un beau Palais de marbre blanc, vivait la Princesse Printemps."
Ça commence comme un conte de fées. La rêveuse Princesse Printemps vit avec ses sujets pêcheurs sur son île centre-américaine plutôt perdue. Jeune, belle, quoique pas très courageuse comme les évènements le révèleront - elle vit dans un palais de Belle au Bois dormant. Elle est bien sûr dotée d'une gouvernante repoussante - Wanda Toscanini, veuve d'un célèbre pianiste - qui fait tourner la baraque, car, côté sens pratique, la Princesse Printemps, c'est pas vraiment ça. Elle mène a vie tranquille d'une traductrice de sous-littérature (de belles pages d'ailleurs de défense de ce genre) pirate dont vivent les éditeurs panaméens.
"Dans cette île aussi ? Décidément, ça fait beaucoup de ... d'êtres ... dans ce minuscule recoin de l'univers. Une vraie boîte à surprises. Quand je pense qu'en me réveillant sur la plage, je croyais être sur une île déserte".
Mais ce bel équilibre est bouleversé par l'attaque odieuse du Général Hiver, son ennemi de toujours, qui aborde l'île avec des moyens plus importants que ceux de l'armée américaine en Irak, à des fins d'intimidation, et d'anéantissement. Lui-même est épaulé par l'affreux Arbre de Noël,un infâme second couteau qui haït la Princesse plus que tout. C'est sans compter l'aide de Picnic, un jeune premier procrastinate échoué par un hasard heureux au moment propice sur l'île de la Princesse Printemps. Seront-ils toutefois assez pour lutter contre le pouvoir de séduction ordurier des Glaces Parlantes ? Pourront-ils s'appuyer sur les talents d'un Horowitz mystérieusement ressuscité ? Quel rôle joueront le naturaliste français égaré ou les hippies perdus du centre de l'île dans cet affrontemet ontologique ?
Vous le découvrirez en vous plongeant sans a priori dans le féérique - satirique - cynique et surréaliste roman d'Aira.Une friandise hivernale d'une rare qualité, une lecture follement jubilatoire, mortellement drôle et hautement recommandable, dans la foulée de laquelle j'ai aussitôt acquis un autre roman d'Aira, au titre évocateur, La guerre des gymnases, une sorte de guerre des gangs dans le monde du sport en salle portègne.
Lien : http://le-mange-livres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
missmolko1
  25 janvier 2017
Ce week-end, je suis partie en voyage avec César Aira sur une toute petite île imaginaire au large du Panama. La princesse Printemps est un conte qui fait ressortir l'enfant qui est en nous et nous entraîne dans une folle aventure.
Je suis malgré tout quelque peu déçue par la tournure que prend l'histoire. Si j'ai adoré le début avec les descriptions (le style de l'auteur vaut vraiment le détour), j'ai été moins emballée par la suite qui prend une drôle de tournure. C'est cynique et loufoque a souhait et ça m'a quelque peu dérangé.
Je suis quand même très contente de cette rencontre avec l'auteur et il me tarde de découvrir d'autres de ses romans.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   22 janvier 2017
Le seul résident étranger du village était un vieux français, qui s’était établi sur l'île comme naturaliste dans un passé lointain et qui, après avoir achevé le catalogue de la flore, de la faune et de la formation géologique, s’était mis à repousser indéfiniment son départ. Nouvelle victime de la mollesse tropicale, enchainé par les délices de la sieste et de la prévarication il n'attendait plus que la décadence (qui l'avait deja frappé) et l'extinction. En réalité, il n’était pas si vieux (il n'avait pas soixante ans), mais il s’était fané prématurément, comme il arrive aux Européens sous les climats chauds, et sa vie sans objet l'avait dépouillé du peu d’intelligence de ses débuts. Faute de pratique, il lui semblait qu'il avait oublié sa langue maternelle ; et il ne parvint jamais à apprendre vraiment l'espagnol, au milieu de ces pécheurs taciturnes qu'il ne fréquentait guère. Ses voisins l'observaient avec ironie, non sans motif. Il était efféminé, hypocondriaque, pusillanime : il s'enfermait dès qu'il tombait deux gouttes, gémissait au moindre grondement du tonnerre, ne s’approchait jamais du rivage et se protégeait du soleil avec une ombrelle ridicule, qu'il avait lui-même fabriquée. A la fois pour justifier son inutilité et parce que personne ne peut vivre sans l'illusion d'une histoire, il s’était inventé, tout au fond de son cœur, un amour secret pour la Princesse Printemps, qu'il n'avait jamais aperçue que de loin. Quand à elle, elle n'était informée de son existence que par les conversations de ses gens. Il s'appelait Henri Lissaurrie, mais il était, pour tout le monde "le vieux pédé".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
le-mange-livresle-mange-livres   01 novembre 2012
Ils passèrent quelques jours dans cette impasse. La Princesse cloîtrée, pleurnichant et se plaignant de la manière la plus inefficace du monde ; Wanda et le Français se réunissant tous les après-midi pour rédiger des rapports fantaisistes ; Arbre de Noël se réjouissant de ces rapports, qui convenaient parfaitement à ses intentions dilatatoires et qu'il faxait tels quels au général Hiver, qui ne savait qu'en faire et se rongeait les sangs sur son navire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
missmolko1missmolko1   22 janvier 2017
De sa lointaine origine volcanique, l'île gardait comme seule trace visible une accumulation de hauteurs et de failles, qui étaient totalement recouvertes, à ce moment-là du processus, par des forets plusieurs fois centenaires. Elle jaillissait de la mer bleue comme un royaume d’Éden, qui paraissait immense à première vue, mais qui en réalité était tout petit, paisible dans sa sieste perpétuelle, enveloppé de brises, arrosé de pluies vespérales, avec les rondes ponctuelles du Soleil et de la Lune, des oiseaux le jour et des étoiles la nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
le-mange-livresle-mange-livres   01 novembre 2012
- Mais bien sûr Altesse. Nous allons tomber sur eux tout de suite. Il est même miraculeux qu'ils n'aient pas déjà croisé notre chemin. C'est une simple question de densité démographique. Mais assez papoté. Allons-y ! Allons-y ! Prenons par ce sentier !
- Lequel ?
- Celui-ci : celui qui n'existe pas.
Commenter  J’apprécie          20
le-mange-livresle-mange-livres   01 novembre 2012
Dans cette île aussi ? Décidément, ça fait beaucoup de ... d'êtres ... dans ce minuscule recoin de l'univers. Une vraie boîte à surprises. Quand je pense qu'en me réveillant sur la plage, je croyais être sur une île déserte.
Commenter  J’apprécie          20
Video de César Aira (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de César Aira
Vidéo de César Aira
autres livres classés : littérature argentineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
246 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre