AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Il fut un blanc navire (7)

Moan
Moan   27 juin 2012
.. Les liserons des champs, bien que ce soient de mauvaises herbes, étaient les fleurs les plus intelligentes et les plus gaies. Ce sont elles qui accueillent le mieux le soleil du matin. Les autres herbes ne comprennent rien, le matin, le soir, tout ça, ça leur est égal. Tandis que les liserons, dès qu'un rayon vient les réchauffer, ils ouvrent les yeux et ils rient. Un oeil d'abord, puis le second, et l'un après l'autre, tous leurs cornets s'ouvrent. Blancs, bleu très clair, mauves, de toutes les couleurs...Si tu restes près d'eux sans bouger et sans faire de bruit, il te semble qu'en s'éveillant, ils se chuchotent des histoires.
Commenter  J’apprécie          63
Moan
Moan   27 juin 2012
"Ah! mon fils, quand les hommes se mettent à briller par la richesse et non par l'esprit, c'est que cela va mal."
Commenter  J’apprécie          50
Moan
Moan   27 juin 2012
D'abord , on lui avait acheté un cartable. Un cartable en simili cuir avec un fermoir en métal brillant que l'on faisait passer sous un étrier. Et une jolie poche extérieure pour les petits objets. Bref, un extraordinaire cartable tout à fait ordinaire.
Commenter  J’apprécie          50
Moan
Moan   27 juin 2012
J'aurais enjambé le torrent, et pftt! dans la forêt! Parce que les arbres, ils ont très peur, la nuit, dans la forêt. Ils sont tout seuls, ils n'ont personne pour leur parler. Ils se gèlent en plein vent sans rien pour s'abriter. Moi, je me serais promené dans la forêt en faisant une caresse à chaque arbre pour qu'il ait moins peur. Les arbres qui ne reverdissent pas au printemps, c'est sûrement ceux qui sont restés glacés de peur.
Commenter  J’apprécie          40
Moan
Moan   27 juin 2012
" Il a mal à la tête, c'est la chaleur", conclut le gamin qui l'avait suivi de loin. Il ne savait pas qu'Orozkoul pleurait, qu'il ne pouvait plus refréner ses sanglots. Il pleurait parce que celui qui avait couru au-devant de lui n'était pas son fils, parce qu'il n'avait pas su trouver une parole humaine à dire à ce petit garçon qui brandissait son cartable.
Commenter  J’apprécie          30
CHRISREUNION
CHRISREUNION   01 mars 2014
O notre grande aïeule, Mère des Mârals à la Belle Ramure, je t'apporte cette brebis en sacrifice. Pour te remercier d'avoir sauvé nos enfants à l'heure du danger. Pour le lait blanc dont tu as nourri nos ancêtres, pour ton bon coeur, pour ton regard maternel. Ne nous abandonne pas aux cols des montagnes, sur les torrents impétueux et les sentiers glissants. Ne nous abandonne pas sur cette terre pour les siècles des siècles, nous sommes tes enfants. Amen !
Commenter  J’apprécie          00
CHRISREUNION
CHRISREUNION   01 mars 2014
Tu as vécu comme l'éclair qui ne fulgure qu'une fois, puis s'éteint aussitôt. Or, l'éclair est un jaillissement du ciel. Et le ciel est éternel. En cela est ma consolation. Et aussi en ce que l'homme conserve sa conscience d'enfant comme la graine son germe, ce germe sans lequel elle ne saurait lever. Quel que soit le sort qui nous attend sur terre, la vérité demeurera éternellement vivante. Aussi longtemps que naîtront et que mourront les hommes...
Commenter  J’apprécie          00


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Nature writing

    Quel philosophe est considéré comme le fondateur du Nature writing?

    Ralph Waldo Emerson
    Henry David Thoreau
    Benjamin Franklin

    10 questions
    70 lecteurs ont répondu
    Thèmes : nature writing , écologie , littératureCréer un quiz sur ce livre