AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2862275344
Éditeur : Editions Alternatives (20/09/2007)

Note moyenne : 1/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Il fut un temps, dans l'Arabie pré-islamique, terre de nomades et de guerres incessantes, où le bruit des armes cédait parfois le pas au chant des poètes. Chaque tribu possédait le sien, et tous rivalisaient de talent lors de joutes oratoires, comme celle d'Okaz, près de La Mecque. Le poème victorieux devenait trophée. Il est dit que les plus célèbres d'entre eux furent inscrits en lettres d'or sur des banderoles de lin ornant la Ka'ba, d'où leur nom de Mou'allaqât,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Grapheus
  24 février 2012
Lisant donc des poètes bédouins de la période anté-islamique, je m'enfuis de l'hiver brumeux vers les jours passés— naguère ? jadis ? — dans l'aridité du grand Erg oriental. Sans doute fallait-il cette extrême aridité des pierres et des sables pour atteindre à une telle concision du désir. La sexualité est peut-être le domaine où la langue résiste le plus à l'effet du temps. D'emblée, ces hommes des déserts atteignent la beauté ; ils sont dans l'avant de Bagdad, de l'Andalousie, des Troubadours, des Renaissants, des Romantiques, de nos textes contemporains. J'ai souvenir que Ricoeur dans un numéro d'Esprit— en 1960 ? — avait écrit de fortes intuitions sur sexualité et langue. À retrouver pour creuser ces "poèmes- étendards" dont certains seraient "poèmes suspendus" sur les murailles cachées de la la Ka'aba*.
Commenter  J’apprécie          50
melune
  25 août 2013
Le livre a une présentation très recherchée qui invite à la lecture. On alterne les pages de poésie arabe avec une représentation artistique sur toile de celui-ci. Donc un beau livre, mais ma lecture a été gâchée par le fait d'une traduction parfois incompréhensible à mon sens (d'autant que ce ne son que des extrait de long poèmes) et qu'il me manquait les référence qu'on sans doute des lecteurs arabes. Je n'ai donc pas compris grand chose et n'ai sans doute pas pu apprécier correctement le livre. Il est sans doute plus intéressant pour des personne connaissant ou étant de culture arabe.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
GrapheusGrapheus   24 février 2012
Oui, demain, aujourd'hui, ainsi qu'après-demain,
Sont autant de gages de ce que tu ne sais pas.

Elle te laisse voir, quand tu la surprends, seule
Et qu'elle est à l'abri des yeux des gens haineux

Les deux bras d’une blanche chamelonne au long col
À la robe racée, qui n’a jamais porté,

Un sein comme un ciboire, taillé dans l'ivoire, tendre
Et que jamais aucune paume n'a touché,

Les deux versants d’un dos doux, doux, svelte et allongé,
À la croupe charnue, et parties contiguës,

Un haut de hanches tel qu'étroite en est la porte
Un flanc, dont possédé je fus, à la folie

Deux colonnes, [pour jambes], d'albâtre ou bien de marbre
Où les bijoux cliquètent: sonore cliquetis !

‘Amr ben Khultûm al Taghlib (?-vers 600)

extrait des Mu’allaqat, (poèmes-étendards ou poèmes suspendus de la période anté-islamique)

traduction de Pierre Larcher
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : calligraphieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
786 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre