AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Irène Sokologorsky (Traducteur)
ISBN : 2264035528
Éditeur : 10-18 (02/01/2003)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 67 notes)
Résumé :
1877. La Russie, en guerre contre l'Empire ottoman, se trouve à moins de deux semaines de Constantinople.
Varia Souvorova, une jeune Russe intrépide, a décidé de rallier le front russe pour y retrouver son fiancé Pétia, officier du chiffre.
Son convoyeur lui ayant volé ses bagages et son argent, elle se retrouve démunie dans une auberge bulgare peu accueillante.
C'est là qu'elle rencontre Eraste Fandorine, un jeune et policier russe perspicace q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Astroploukos
  19 novembre 2016
Le Gambit Turc est tout d'abord un livre de Boris Akounine, un des rares auteurs russes non classique que l'édition française à daignait traduire bien qu'il ne soit pas spécifiquement reconnu pour son anti-communisme primaire ou élaboré. Rien que cela peut laisser augurer de la qualité de son oeuvre à priori.
En effet, proposer du polar (ici polar historique) et ne pas être américain, c'est un peu comme proposer fromage ou dessert alors que les deux conviennent parfaitement ensemble. Bref, ne boudons pas notre plaisir car on ne va pas faire le bégueule lorsqu'il nous arrive quelques chose qui n'a pas nécessairement traversé ni la Manche ni l'Atlantique pour venir jusqu'à nous.
Enfin si, un peu tout de même. Il faut se magner le popotin car 10/18 doit trouver qu'il faut faire de la place dans leur catalogue et a décidé de ne plus éditer Akounine. On sait jamais, un peu de diversité pourrait faire du mal.
Bref, une fois taclé la sclérose de l'édition française, venons en au fait: le Gambit turc est l'histoire d'une jeune femme assez dynamique et bien moderne pour son époque qui rejoint le front bulgare lors de la guerre Russo-Turque de 1877-78 à la recherche de Pétia son futur promis. Son effronterie la met rapidement au contact des Bashi-bouzouk ottomans pour finir dans les pattes du véritable héros de l'histoire: Erste Fandorine. Un énigmatique et taciturne espion humaniste qui la sauve de quelques mauvais pas. S'en suis une vie trépidante dans le camp russe durant le siège de Plevna au contact de personnages haut en couleur et pittoresque comme un général cosaque, des officiers désoeuvrés roumain ou russe et surtout des correspondants étrangers anglais (en fait irlandais) et français foncièrement captivants si pas séduisants. Et nous voila entraîné dans les manigances d'espions, de comploteurs, de journalistes et d'ambassadeurs de tout poil dont l'enjeu n'est ni plus ni moins que le gain ou la perte de la guerre mais au profit de qui et dans quelles conditions ?
Le style est très dynamique. Malgré un manque d'action évident, il se passe pas mal de chose dans ce livre qui est assez agréable à lire enfin, suffisamment, pour l'avoir dévoré en quelques jours (heures ?). Ceux qui s'intéressent aux conflits abscons comme la guerre russo-turque seront aux anges. On y trouvera en vrac : des batailles, du complot, de la trahison, de la dissimulation, de la connerie, du rire et de l'esprit ainsi que beaucoup de plaisir à lire un livre qui sort de l'ordinaire.
Mais le Gambit Turc est aussi une adaptation au cinéma russe que je n'ai pas eu l'occasion de voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Papyriri
  03 décembre 2019
Deuxième tome des aventures d Eraste Fandorine pendant la guerre Russo - Turque de 1877 (très ignorée en ce qui me concerne , et donc recherches sur internet pour ne pas mourir totalement idiot ) notre enquêteur ( impossible de mémoriser son grade ) est au final pas en avant scène dans le récit , laissant la place a la charmante Varvana Souvorova , à la fois réfléchie et fofolle si ,si .Mais si Eraste est souvent invisible son aura pèse tout au long du roman , enlevé ,sanglant , haletant , original par l écriture et une galerie de personnages truculents , sinistres , sanglants qui ne peuvent laisser indifférent , jusqu' au rebondissement final et surprenant .Alors allez y foncez comme le gènéral Sobolev
Commenter  J’apprécie          70
Isambour
  07 novembre 2014
J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'ambiance et l'intrigue du Gambit turc, alors que ça avait bien commencé.
Il y a pas mal de personnages, parfois nommés selon leur grade, leur nationalité, leur patronyme ou leur nom, et j'avoue m'être complètement perdue !!! En outre, j'ai trouvé l'intrigue militaire complexe et noyant complètement la partie "polar". Qui, par ailleurs, n'en est pas vraiment un, c'est, à mon sens, davantage un roman d'espionnage.
Pourtant, il faut avouer que l'héroïne Varvara est assez drôle et attachante.
Je suis donc restée sur ma faim, alors que j'avais un si bon souvenir d' "Azazel". Je verrai ce qu'il en est avec le prochain tome...
Commenter  J’apprécie          30
athena1
  14 janvier 2011
1877, Varvara Souvorava part rejoindre son fiancé sur le front russe. Mais lors d'une halte, son cocher profite de l'occasion pour lui voler ses effets, son argent et, prendre la fuite. La malheureuse n'est pas oubliée de la providence puisqu'au même instant elle rencontre Eraste Fandorine qui fait route pour le front. Les voilà partis ensemble.
A leur arrivée sur le front, les évènements s'enchaînent. Les russes ont un traitre parmi eux. Ils préparaient une offensive sur la ville de Plevna, mais celle-ci a échoué. le télégramme s'adressant aux troupes a été modifié, induisant celles-ci en erreur et causant d'énormes pertes.
Qui a truqué le télégramme ? Dans quel but ? Autant d'énigmes auxquelles notre enquêteur émérite va tenter d'apporter une réponse. Quant à ses supérieurs, ils ont déjà la solution ! le seul coupable possible est le chiffreur, qui n'est autre que le fiancé de Varvara. Ce dernier va être arrêté puis interrogé mais sans succès.
Le gambit turc c'est un polar historique au rythme soutenu et qui, s'il narre une partie des conflits entre la Russe et l'Empire Ottoman, ne souffre pas des lourdeurs qu'une description trop exhaustive pourrait causer.
La fin du 19ième c'est aussi le rôle croissant de la presse dans l'information des citoyens. Alors quoi de plus naturel que ces journalistes se trouvent sur le front pour couvrir l'évènement. Les envoyés spéciaux existaient déjà à cette époque.
En bref, un vrai moment de détente. Une immersion dans la Russie des années 1870-1880, quelques réflexions sur le rôle de la femme, et surtout les premières loges pour assister au conflit.

Lien : http://www.athena1-lire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Grifferouge
  04 février 2013
1877: guerre entre l'Empire Ottoman et la Russie tsariste. Eraste Fandorine se retrouve à l'arrière du front tentant de débusquer un traitre dans son camp qui donnent des informations aux Turcs. Il est affublé d'une partenaire de choc, Varvara Souvourova femme russe moderne qui refuse toutes formes de galanterie de la part de ces messieurs militaires. Plus un roman d'aventure qu'une enquête policière, ce livre reste très agréable à lire même si l'humour est moins présent que dans Azazel. Eraste Fandorine est en retrait dans cette histoire (bègue, silencieux, terne!) où la véritable héroïne reste Varvara Souvourova. J'espère retrouver par la lecture de Leviathan, le détective du Tsar au meilleur de sa forme et de ses enquêtes.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
athena1athena1   24 décembre 2010
Sous le tsar Nikolaï, quand l'époque était ô combien plus difficile que la nôtre, vos "gens honnêtes" marchaient au doigt et à l'oeil et, infatigables, célébraient sur tous les tons leur existence heureuse. S'il est devenu possible de se plaindre de la bêtise et de l'arbitraire, c'est donc que les choses vont dans le bon sens.
Commenter  J’apprécie          60
athena1athena1   22 décembre 2010
La femme est une créature faible sur laquelle on ne saurait compter, a dit saint Augustin. Et il a raison, cet obscurantiste misogyne, mille fois raison. En tout cas en ce qui concerne une certaine personne dénommée Varvara Souvorova.
Commenter  J’apprécie          10
athena1athena1   29 décembre 2010
Quant à la Russie, elle est appelée désormais à n'être plus qu'une puissance d'importance seconde. Déchirée par l'ulcère de la corruption et le nihilisme, elle va cesser de représenter une menace pour le progrès.
Commenter  J’apprécie          10
athena1athena1   29 décembre 2010
Les officiers s'enivrent d'ennui, les intendants volent, le trésor s'appauvrit. Bref, tout va bien. C'est la guerre à la russe.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Boris Akounine (1) Voir plusAjouter une vidéo

Boris Akounine : Le Gambit turc
Depuis le canal Krioukov à Saint Pétersbourg en Russie, Olivier BARROT présente "Le Gambit turc" de Boris AKOUNINE. le présentateur lit un très court extrait du livre.
Dans la catégorie : Littérature russeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature russe (472)
autres livres classés : russieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
292 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre