AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Odette Chevalot (Traducteur)
EAN : 9782264035509
320 pages
Éditeur : 10-18 (18/09/2003)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 71 notes)
Résumé :
Lorsque le 19 mars 1878, le paquebot géant Léviathan, de la compagnie Jasper-Artaud Partnership, quitte Southampton pour rallier Calcutta en passant par le canal de Suez, toutes les listes de passagers ont été vérifiées avec soin plusieurs fois par le capitaine. En effet, quelques jours plus tôt à Paris, une statuette de Shiva en or et un foulard indien ont été volés dans l'hôtel particulier de lo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
TCHITAT92
  09 octobre 2015
Troisième opus de Boris Akounine que je termine, après Azazel et le Gambit Turc, et je dois dire que celui-ci restera sur la troisième marche du podium.
J'ai moins aimé, une histoire, trop rocambolesque, plus ou moins prévisible, une fin pas assez achevée à mon goût.
Le fait de découvrir l'histoire à travers les yeux des différents protagonistes était par contre très sympa.
Bref, même si ce n
Ce n'est pas un coup de coeur, cela reste une lecture agréable, on ne peut s'ennuyer en compagnie de Monsieur Akounine !
Commenter  J’apprécie          80
cyan
  20 avril 2020
Paris, 1878. Toute une maisonnée a été assassinée et une statuette précieuse dérobée. le commissaire Gauche est sur les dents et, sur la foi d'un indice, embarque sur un paquebot à destination de l'Asie, persuadé que le coupable sera à bord.
Ce roman vient de la boite à livres, le titre m'avait intriguée. Il a traîné dans ma PAL une éternité parce que je me suis aperçue après coup que ce n'était pas un tome 1. Finalement, il n'est pas nécessaire d'avoir lu les tomes précédents pour suivre. C'est une enquête policière qui a la particularité de se situer presque entièrement sur un paquebot à la fin du 19e siècle. ça lorgne clairement du côté d'Agatha Christie, mais sans l'égaler.
Aucun personnage n'est sympathique (ça fleure « bon » le colonialisme condescendant et le racisme qui va avec) et j'ai relativement facilement trouvé le qui, même si je n'avais élucidé le pourquoi qu'en partie. Pour tout dire, plus on avance et plus c'est rocambolesque, sur la fin ça faisait beaucoup. C'était quand même assez distrayant pour passer le temps vu les circonstances et ça se lit très vite (4h de lecture à tout casser, pour moi).
L'aspect de l'histoire que j'ai trouvé le plus intéressant, c'est la réflexion sur les différences culturelles et les préjugés raciaux.
Je ne compte pas lire les autres tomes et je ne recommande pas spécialement, mais si vous êtes curieux-ses, ça peut marcher.
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Bilonico
  21 avril 2014
Boris Akounine nous livre la troisième aventure d'Eraste Fandorine en forme de clin d'oeil à Agatha Christie : des meurtres sophistiqués et énigmatiques, des suspects à la pelle, un commissaire un peu dépassé par les évènements, un bateau en pleine mer favorisant le huis clos.
La logique narrative change encore par rapport aux deux premiers tomes et montre, si nous avions besoin encore de nous en convaincre, que Boris Akounine est un maître dans la construction des récits et la finesse des analyses psychologiques.
Beau moment de lecture !
Commenter  J’apprécie          70
athena1
  13 janvier 2011
1878, Paris, la Police découvre dix cadavres dans un hôtel particulier, rue de Grenelle.
Dans les mains d'une des victimes, un insigne en or exclusivement réservé aux passagers de première classe du paquebot Léviathan à destination de Calcutta. Cet insigne est-il une piste? Sans aucun doute ! Appartient-il à l'auteur des crimes? Mais quelle question !
Le commissaire Gauche, en charge de l'enquête, se rend sur le Paquebot afin de démasquer "celui" qui n'a plus son insigne. Mais voilà, ils sont nombreux à l'avoir perdu, l'affaire se complique pour notre enquêteur, et ce d'autant plus que parmi les suspects figure notre cher Eraste Fandorine...
Quel polar ! D'abord des références précises à la criminalistique. Au début du polar, Akounine ne manque pas d'aborder les différentes avancées de la science criminelle au tournant du 19ième s telle que la théorie de Bertillon ou encore celle des empreintes, qui n'est pas recevable dans les tribunaux à cette époque parce que pas assez probante. C'est ensuite la pensée de Lombroso, théorie du criminel né, en effet certains individus disposent d'un état dangereux et de surcroît cet état de violeur, menteur, voleur transpire sur leur visage. Au début du bouquin, j'ai eu l'impression de me replonger dans l'exposition crime et châtiment au musée d'Orsay, de revoir ces masques de Degas épousant la théorie criminelle positiviste ! Quel plaisir !
Notre auteur, nous donne aussi un cours de droit pénal, notamment en ce qui concerne l'application dans l'espace de la loi pénale. Et nous rappelle en quelque sorte, que pour le droit pénal français, il est coutumier que le principe de territorialité s'applique.
Outre cet aspect culturel, l'aventure du Léviathan nous offre un duo commissaire Gauche - Eraste Fandorine, qui m'a rappelé avec plaisir le couple Inspecteur Japp - Hercule Poirot dans ses côtés ludiques, mais pour ses côtés plus sombres et calculateur, ce duo épouse le couple Inspecteur Lestrade - Sherlock Holmes. Des duos docteur Jekyll and mister Hyde.... Mais qu'est ce là, et bien à vous de le découvrir !
Enfin que de rebondissements dans cette affaire, c'est un feu d'artifice de dénouements, de chutes et jusqu'à la dernière page !
Lisez-le !!!
Lien : http://www.athena1-lire.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
boreale
  02 mai 2013
ayant oublié mon bouquin du moment en vacances j'ai fureté dans une bibliothèque pour trouver un livre de remplacement je me suis finalement rabattue sur un truc qui ne payait pas de mine ( franchement la couverture ne m'attirait pas du tout : en librairie je n'aurais même jamais posé un oeil sur ce type de livre ... ) mais dont la quatrième de couverture et les premières pages étaient assez motivantes. C'était Leviathan!
J'ai adoré ! Vraiment , gros coup de coeur ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas dévoré un livre aussi vite, avec autant de joie ( oui car c'est drôle ! ) et de curiosité !
Une ambiance un peu à la Agatha Christie mais bien bien bien loufoque !
Au fil des pages on comprend que le véritable héros du livre ( enfin, disons le "vrai" enquêteur ) est en fait Eraste Fandorine ( un diplomate russe , pour tout savoir sur lui : clic clic ). En cherchant par la suite j'ai vu que "Leviathan" est le troisième tome des aventures de cet enquêteur ( la série compte en tout 10 tomes + 2 tomes "spéciaux" ), autant vous dire que je vais m'empresser de me plonger dans l'intégralité de cette oeuvre , avec grand plaisir !
la suite ( + extraits et photos ) à voir ici : http://blabliblo.canalblog.com/archives/2013/05/01/27055680.html

Lien : http://blabliblo.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
athena1athena1   07 janvier 2011
Le fait est que auparavant, le commissaire avait eu l'occasion de lire un intéressant opuscule traduit de l'italien. Un certain Cesare Lombroso, professeur de médecine légale à Turin, avait élaboré toute une théorie selon laquelle les "criminels-nés" n'étaient pas responsables de leurs comportements antisociaux.
Commenter  J’apprécie          10
athena1athena1   07 janvier 2011
En tout 16 683 catégories ! Le criminel soumis au bertillonnage complet et se trouvant dans notre fichier n'a aucune chance d'échapper à la justice?
Commenter  J’apprécie          30
athena1athena1   13 janvier 2011
Exactement, dit Fandorine en dessinant trois grandes lettres dans l'espace. J-A-P. Ce qui donne "Jap", sobriquet méprisant qu'utilisent les Européens pour désigner les japonais. Tenez, vous, commissaire, vous seriez d'accord pour porter un insigne sur lequel serait inscrit "grenouille" ?
Commenter  J’apprécie          10
athena1athena1   07 janvier 2011
Et si on prenait systématiquement leurs empreintes digitales aux assassins et cambrioleurs, aucun d'entre eux n'oserait plus se livrer à un quelconque méfait avec ses pattes sales. C'était la fin de la criminalité.
De telles perspectives donnaient tout bonnement le tournis.
Commenter  J’apprécie          10
athena1athena1   07 janvier 2011
Le criminel lui est une anomalie dans le processus d'évolution, un retour accidentel à un niveau antérieur de développement. C'est pourquoi il est extrêmement facile de repérer un tueur et cambrioleur potentiel : il ressemble au singe, dont nous sommes tous issus.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Boris Akounine (1) Voir plusAjouter une vidéo

Boris Akounine : Le Gambit turc
Depuis le canal Krioukov à Saint Pétersbourg en Russie, Olivier BARROT présente "Le Gambit turc" de Boris AKOUNINE. le présentateur lit un très court extrait du livre.
Dans la catégorie : Littérature russeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature russe (472)
autres livres classés : georgieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
310 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre