AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2729606203
Éditeur : Interéditions (01/12/1997)
Résumé :
Les membres de Babelio n’ont pas encore rédigé de description de ce livre.
Soyez le premier à l’écrire

Vous pouvez également ajouter la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
catherineguy
  02 octobre 2013
Psychologue, psychothérapeute, conseiller, auteur et formateur en développement personnel et en communication. … quelle que soit leur spécialité, les trois auteurs sont avant tout des spécialistes de la communication interpersonnelle. Dans cet ouvrage, ils présentent des concepts de la territorialité dans un langage simple, illustrés de nombreux exemples pris dans la vie courante, familiale, sociale et professionnelle.
Ils se réfèrent à des études américaines des années 70 sur le concept de la territorialité des animaux, qu'ils réinterprètent en l'appliquant aux être humains. Et là, tout se complique…

Les thèmes et concepts de l'ouvrage
« Mêlons-nous de nos affaires ! » Quel titre curieux, pour un ouvrage visant le développement personnel, trouvé au rayon psychologie… Provocateur, même, qui plus est écrit en rouge ! le sous-titre « Nos territoires et ceux des autres dans la vie personnelle et professionnelle » est, lui, plus explicite.
Selon les auteurs, tous les conflits ou presque peuvent s'interpréter sous l'angle du territoire. Chez l'homme, comme chez l'animal, la notion de territoire s'applique à des espaces bien délimités : ma chambre, mon bureau, ma place de parking ou à la table familiale ou ma table au café du coin, mon quartier... Cependant, chez l'homme, le territoire concerne aussi des notions plus virtuelles : mon travail, mon dossier, mon idée, voire inconscientes : mon rôle dans la famille, dans l'équipe, mon temps, mes habitudes, mes valeurs…
Et c'est là que tout s'éclaire pour le lecteur, surtout s'il est confronté à une problématique relationnelle qui lui semble incompréhensible. Une frontière invisible a sans doute été franchie, créant ce malaise, cette colère…
Mieux que des théories savantes, de multiples exemples exposent tout au long de cet ouvrage combien la notion de territoire interfère dans les relations entre personnes ou groupes de personnes, sous-jacente à des conflits de tous ordres.
Structuré en cinq parties, cet ouvrage expose d'abord quelques notions universelles concernant les territoires, avant de s'y intéresser dans le contexte de la famille, puis entre adultes, enfin dans l'entreprise. La dernière partie propose une réflexion sur l'identité et le rôle du territoire dans la construction de la personne, et propose quelques lignes de conduite pour préserver son territoire identitaire, et éviter les conflits inutiles en repérant les frontières de celui de l'autre.

Citations
1. « Regarder les situations ordinaires à travers le filtre des territoires ouvre de nouveaux horizons dont nous n'imaginons pas l'existence.
2. La plupart des psychiatres, psychologues et autres spécialistes du comportement humain ont considéré que ces idées étaient trop évidentes ou trop simples pour les utiliser dans leurs travaux.
3. Tandis que la majorité des territoires des animaux sont des espaces, les domaines humains peuvent aussi être symboliques et psychologiques. Ceci rend les territoires humains et leurs frontières difficiles à identifier.
4. Nous empiétons sur le terrain des autres sans nous en apercevoir. Des intrus peuvent pénétrer dans nos territoires sans le savoir – et parfois sans que nous le sachions.
5. Une meilleure compréhension des territoires facilite la résolution des problèmes parce que les territoires interviennent dans pratiquement tout ce que nous faisons.
6. Quand la frontière autour d'un territoire est claire, comme dans le cas des murs d'une maison ou d'une palissade autour d'un bâtiment, il y a moins de conflits pour la propriété ou le contrôle.
7. le temps est un des territoires fondamentaux de l'être humain.
8. (…) le territoire de la morale (…) est basé sur les croyances, sur le sens du bien et du mal, du permis et du tabou. Il est le plus souvent éminemment subjectif, soumis à interprétation individuelle et peut dissimuler, sous l'apparent souci de l'intérêt général, une problématique probablement bien plus personnelle.
9. Nous avons tous besoin de prendre clairement conscience de ce qui fait partie de notre territoire et de ce qui ne lui appartient pas. Nous devons reconnaître la frontière qui les sépare.
10. Presque tous les conflits entre personnes sont des luttes territoriales. Les belligérants tentent de prendre le contrôle d'un territoire convoité ou revendiqué par plusieurs.
11. Nos territoires et leurs frontières requièrent une distance optimale entre nous et les autres. (…) Cette distance diminue avec les gens que nous connaissons et apprécions.
12. Plus la relation est intime, plus il y a de territoires partagés, de sorte que les frontières deviennent floues. C'est pour cette raison qu'il y a des conflits plus fréquents et plus intenses entre proches qu'entre inconnus.
13. Il n'y a pas deux personnes qui aient la même notion de l'espace ou de la propriété.


Citation choisie et commentée
Une meilleure compréhension des territoires facilite la résolution des problèmes parce que les territoires interviennent dans pratiquement tout ce que nous faisons.
Originale et très simple – voire trop simple pour la plupart des « psys », selon les auteurs - la notion de territoire paraît particulièrement utile en médiation. Elle permet de détecter rapidement les raisons inconscientes et profondes d'un conflit, qu'il soit ouvert ou latent.
Les auteurs expliquent aussi qu'une colère inattendue témoigne d'un territoire enfreint par l'autre, surtout s'il s'agit d'un territoire inconscient. Les expressions « il a dépassé les bornes », « il est allé trop loin », « il y a des limites à ne pas dépasser » sont éloquentes à ce sujet.
Quel conducteur citadin n'a pas senti monter l'adrénaline à cause d'une place de parking habituelle, ou même seulement repérée, lorsqu'il la voit occupée par un autre véhicule ?
Ainsi la cuisine peut se révèle comme étant le territoire de la mère : en y pénétrant pour préparer le repas familial selon ses habitudes, la belle-fille franchit une frontière virtuelle. Les rôles peuvent évidemment s'inverser, avec le même résultat : malaise, colère plus ou moins masquée, remarques désobligeantes…
Appliqué à l'entreprise, le territoire peut s'appeler « domaine de compétence », « responsabilité », « clientèle », « secteur», « service »… D'où l'importance de savoir communiquer pour mener des projets transversaux, touchant aux multiples territoires de compétences, voire aux « prés carrés » de certains collègues ou de certains services.
En amenant les médieurs à prendre conscience du territoire atteint, voire enfreint, le médiateur peut faciliter la résolution du conflit, comme la réalisation du projet. Il s'agira alors pour les médieurs de déterminer et de reconnaître ce qu'ils considèrent comme étant leur territoire ou celui de l'autre, et de s'interroger sur ce qui leur pose réellement problème, et qui souvent concernera leurs limites. Peut-être faudra-t-il redéfinir ces limites, les supprimer, voire en poser de nouvelles ? Il sera bon de repréciser alors ce qui appartient ou pas au domaine de chaque protagoniste, et qui en tant que tel doit être respecté, ou ce qui est commun… et peut donc être partagé en toute connaissance de cause.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : médiationsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
107 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre