AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070326128
Éditeur : Gallimard (04/01/1991)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Tous les élèves d'Alain ont gardé un souvenir ineffaçable de son enseignement. Dans les Éléments de philosophie, on retrouve le grand professeur qui a marqué tous ses disciples : ses cours constituent l'introduction à la fois la plus claire et la plus profonde aux problèmes essentiels de la philosophie.
Des principes fondamentaux de la connaissance aux questions de morale, de la philosophie des sciences à la métaphysique, Alain donne une vue d'ensemble de ce ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
candlemas
  26 juillet 2017
Emile Chartier, radical antifasciste et pacifiste, cartésien et humaniste, nous invite à l'ouverture d'esprit et à la tolérance, et à savoir se révolter quand il le faut. Il le fait à partir de références philosophiques somme toute classiques.
Dans ses Eléments de philosophie, il aborde en fragments des thèmes aussi diversifiés que l'illusion de sens, la mémoire, le temps, l'observation, les lois naturelles, un éloge de Descartes, les trois principes de Kant, la poésie, la géométrie, la personnalité, le moi... mais aussi Dieu, l'amour, la justice et le Droit, le fanatisme. Il y met bon ordre en nous proposant une logique de progression : partant des sens, il nous conduit par la méthode expérimentale vers le pouvoir du verbe et de l'action, avant de conclure sur la puissance des passions et le travail des vertus, sensées les corriger.
Etonnamment, cette lecture est, pour moi, étroitement liée à celle des Regards sur le monde Actuel de Valéry ; simplement parce que ces deux ouvrages me sont tombés sous la main en même temps en fouillant dans un grenier, et que je les ai lus successivement... dans les deux cas, bonne pioche. Un point commun peut-être: tous deux mènent une réflexion profonde, éclairante, et rigoureuse dans la construction. Cependant, les démonstrations professorales de Alain se veulent plus dans la méthode rationnalisante à la Descartes, et ont donc peu à voir dans la forme avec l'émotionnel qui transparaît chez Paul Valery.
Dans la forme et dans le fond donc, une philosophie peut-être un peu "classique"; mais une excellente lecture néanmoins, très enrichissante... qu'on n'avale pas en une fois... tant mieux, la forme s'y prête...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
lecteur84
  24 juillet 2018
Un catalogue des thèmes que la philosophie aborde, un peu comme Comte Sponville et son traité; des approches intéressante notamment quand il parle de l'espace et de sa forme ou des formes, celle qu'il possède ou celles qu'il peut englober...L'eloge à Descartes est assez surprenante surtout qu'il cite Kant et notamment sont:" Toute connnaissance est d'expérience" là il met sans s'en rendre compte un sacré coup à la grande théorie de Descartes sur l'existence de Dieu, ah oui je ne l'ai toujours pas digéré celle là!
D'autre fois ses affirmations me semblent totalement fausses. : le geste interromp l'action. Non il la prolonge lui donne corps mais ne l'interromp pas, sauf à parler d'action pensée, et encore...mais réduire l'action à une simple pensée c'est l'amputer de sa réalisation de sa réalisation de son existence.
Quand il nous dit que: la colère vient souvent de la peur. Non la peur cause de l'effroi, paralyse, rend souvent muet, mais n'engendre pas pour de la colère. Elle nait d'une frustration, d'une insulte, d'une forte contrariété...
Le livre malgré ça reste agréable à lire le style est fluide et les éléments sont décrits avec simplicité, on peut suivre la pensée de l'auteur sans devoir relire quinze fois le passage comme certains philosophes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Xyl
  05 mai 2015
Eléments de philosophie est plutôt un dictionnaire de la philosophie : chaque chapitre définie un terme. du coup cela n'est pas passionnant mais utile comme lire un dictionnaire. J'imagine que ce livre n'est pas destiné aux philosophes pratiquants car les termes sont résumés et simplifiés. Mais il n'est pas non plus destiné aux amateurs car la forme même me paraît rédhibitoire.
Personnellement je trouve certains passages datés (depuis Descartes la condition animal a évoluée) d'autres sont toujours très actuels (la vanité).
Commenter  J’apprécie          20
Tigris
  12 mai 2016
UN livre qui lève beaucoup de voiles, ouvre l'esprit, émerveille l'adolescence, se lit avec la fraîcheur d'une glace en été.
Alain est aussi un ami qui nous à quodiennement offert ses Propos.
Commenter  J’apprécie          10
VACHARDTUAPIED
  03 avril 2013
Ou une certaine critique du freudisme......
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
lecteur84lecteur84   20 juillet 2018
On dit souvent que l’ambition succède à l’amour, et l’avarice à l’ambition, selon le cours de l’âge. On voit assez clairement pourquoi l’âge glace les amours, comment les moyens de plaire changent avec les années, et quel genre de puissance peut appartenir à un vieillard. La maturité de l’âge transforme déjà l’amour en une sorte d’ambition. Il y a une sureté de soi, un mépris de beaucoup de choses, un air d’indifférence, qui agissent sur l’esprit le mieux prévenu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
lecteur84lecteur84   17 juillet 2018
imaginer, c'est toujours penser un objet et se représenter son action possible sur tous nos sens. Une imagination qui ne serait que visuelle ne serait plus imagination du tout; ce ne serait qu'impression colorée sans situation et sans forme. A mesure que l'on tend à réduire les images à des phénomènes du corps humain, on se guérit de l'imagination.
Commenter  J’apprécie          60
finitysendfinitysend   30 septembre 2012
Du bonheur et de l'ennui .
Mais il est ordinaire que l'on attache beaucoup de prix aux objets et trop peu de prix à soi .
Commenter  J’apprécie          70
lecteur84lecteur84   18 juillet 2018
Supponsons qu'un être existe, qui n'ait point de cause; il viendrait donc du néant; et le néant, qui n'est rien, ne peut rien produire. Mais dit Hume, supposer qu'une chose qui n'aurait point de cause vient alors du néant, c'est justement supposer que tout ce qui arrive vient d'autre chose.
Commenter  J’apprécie          20
lecteur84lecteur84   18 juillet 2018
Plus les instincts sont forts, plus on est loin de la folie; plus la raison les modifie, plus on en est près.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Alain (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Alain
Vidéo de Alain
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1851 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre