AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782743620776
307 pages
Éditeur : Payot et Rivages (10/03/2010)
3.81/5   8 notes
Résumé :
Dans un appartement de la Kalsa, quartier populaire de Palerme, Tancredi, enfermé dans les toilettes, retient son souffle. Son père gît sur le sol du salon. Mort. La police va arriver, chercher le meurtrier, cuisiner la mère, le grand-père, la grand-mère, interroger les voisins. S'étonner aussi de la superbe Volvo noire garée devant la porte de l'immeuble. Tancredi craint ce qui l'attend. Car les Ciraulo ont décidé de sauver les meubles coûte que coûte. Quitte à s'a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Cathy74
  20 décembre 2019
Fils de personne de Roberto Aljamo est pour moi une belle découverte littéraire. le récit peut surprendre le lecteur, dérouté par une situation ubuesque, des personnages déjantés dont la logique, face au meurtre, appartient à un univers mental proche des tragédies antiques. Tissée dans l'univers contemporain, la situation de crise subie par la famille Ciraulo donne alors une farce noire, amorale, qui en appelle au sacrifice de l'agneau plutôt qu'à la justice des hommes.
L'écrite est parfaite (la traduction aussi). le puzzle qui prend forme au fil des pages demande contradictoirement une lecture linéaire et attentive, si on veut avoir la chance d'y comprendre quelque chose. Ce ne sont pas les dialogues qui aideront le lecteur ou les policiers ; les personnages savent très bien parler sans rien dire et enfumer allégrement leurs interlocuteurs.
Il serait possible de s'en tenir là, à une comédie humaine jubilatoire et un peu vaine. Pour ma part, j'y vois plutôt une critique sociale affreusement réjouissante, dans l'esprit des grands moments du cinéma italien des années d'après-guerre, où rire et satire sociale entremêlés, le néo-réalisme témoignait de la misère d'une grande part de la population italienne réduite au chômage, privée de perspectives et contrainte à la débrouille pour survivre.
En braquant le projecteur aujourd'hui sur les laissés pour compte, invisibles dans une société d'abondance mal répartie, en s'inscrivant dans la reconnaissance des particularismes régionaux que la mondialisation veut nier, Fils de personne est une pépite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
majolo
  03 janvier 2016
Je suis tombée complètement par hasard sur ce roman sur l'étal d'un bouquiniste à qui j'aime acheter de temps en temps des auteurs inconnus (de moi, bien entendu). Bonne pioche, j'ai passé un très bon moment de lecture et découvert un auteur.
Dans un quartier pauvre des environs de Palerme, Tancredi est enfermé dans la salle de bains. Son père vient d'être abattu, il gît dans le salon. Tous attendent qu'il sorte, la police, la famille, les voisins. Il est LE coupable...réel ou désigné ?
Comédie à l'italienne, cynique, grinçante et cependant émouvante, bien écrite qui donne envie de lire d'autres livres de Roberto Alajmo.
Commenter  J’apprécie          50
clypestre
  16 janvier 2016
Comment tout révéler sur un crime sans dire la vérité - une leçon sur l'utilisation du langage et du silence. Jubilatoire.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Cathy74Cathy74   20 décembre 2019
L'ordre de la tragédie prévoit que ce soit le fils qui tue le père, sans entremise. Toute symétrie a été brisée par son incapacité à être à la hauteur. Son rôle dans le débat est ramené à de justes proportions par cette constatation : il n'est qu'un détail.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Roberto Alajmo (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roberto Alajmo
Interview de Roberto Alajmo (en italien)
autres livres classés : palermeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
659 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre