AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Danièle Valin (Traducteur)Paul Ladouce (Illustrateur)
EAN : 9782743618810
175 pages
Payot et Rivages (01/10/2008)
3.25/5   4 notes
Résumé :
Un autre, Mattio, était pêcheur l’hiver, maître nageur l’été et don Juan chaque fois qu’il pouvait. Rarement pourtant, car il avait un oeil de verre qui n’était pas du goût des femmes. Un jour, il trouva deux touristes disposées à prendre un verre avec lui. Mais, comme la conversation languissait, pour briser la glace, il retira son oeil et le posa sur la table. Les touristes s’enfuirent et la rencontre n’eut pas de suite."

"Un autre, le baron Riso, f... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique

Un livre très particulier.

Je suis passée de l'admiration à l'exaspération.

Après réflexion il me semble que finalement cet ouvrage doit mieux s'apprécier en en picorant quelques pages et non pas en le lisant d'une traite.

En effet il faut noter que sa forme est très particulière. Tout commence par "Un(e) autre" et suit une anecdote qui peut durer quelques lignes à plusieurs pages.

Un exemple étant plus parlant :

« Une autre, la duchesse de Verdura, commença à perde l'ouïe et la vue à près de quatre-vingt-dix ans. Mais elle en avait honte et faisait semblant d'entendre et de voir encore bien. Elle faisait semblant, par exemple, de continuer à entendre le chant d'un canari auquel elle était très attachée. Quand le canari mourut, pour ne pas lui faire de peine, sa famille le remplaça par un citron, qui du moins était de la même couleur que l'oiseau.

La duchesse vécut encore dix ans, durant lesquels elle allait régulièrement s'asseoir devant la cage du canari. Elle faisait semblant de le voir, de l'écouter et elle souriait.

Quand le citron pourrissait, on le remplaçait par un frais. »

Ces petits morceaux de Palerme montrent une ville et ses habitants d'une belle façon. L'auteur aime sa ville.

Picoré ce texte est agréable et fort sympatique, lu d'une traite, vous risquez l'indigestion.

Commenter  J’apprécie          00

Ce sont des histoires courtes et drôles, excentriques comme les aliénés de l'hôpital de Palerme que Roberto Alajmo est allé glaner dans sa ville. Il sait aussi que tous les fous n'y sont pas enfermés et que beaucoup vivent autour de lui, il suffit de les écouter et de les écrire avec le talent de l'auteur.

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation

En gardant toujours présent à l’esprit le slogan qui accueille les visiteurs de l’asile de fous d’Agrigente :

« Tous ne le sont pas, tous n’y sont pas. »

Commenter  J’apprécie          10

A Palerme, en Sicile, quand le vent souffle les gens deviennent zinzins. Lorsque le vent tombe, certains le restent.

Commenter  J’apprécie          10

Une autre a été vexée d’avoir été mise dans ce répertoire et elle a donc été retirée. De toute façon, ensuite, elle a cessé de courir.

Commenter  J’apprécie          00

Video de Roberto Alajmo (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roberto Alajmo
Interview de Roberto Alajmo (en italien)
autres livres classés : palermeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
724 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre