AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365694308
126 pages
Éditeur : Editions Les Escales (05/03/2020)
3.96/5   25 notes
Résumé :
Feurat est journaliste. En 2003, il part en reportage en Irak, à Falloujah. Mais Falloujah n'est pas une ville comme les autres, Falloujah, c'est aussi la ville de ses parents, la ville des vacances de son enfance, la ville parcourue par un fleuve dont il porte le nom... Le présent et le passé, le professionnel et le personnel, l'âge adulte et l'enfance s'éclairent réciproquement... Les souvenirs refont surface et c'est une autre Irak qui affleure, humaine, colorée,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 25 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Bazart
  10 juin 2020
C'est le roman graphique Falloujah. Ma campagne perdue" qui inaugure l 'excellente collection "Témoins du monde", co-éditée par les éditions Les Escales et Steinkis, dont le directeur Michel Welterlin l'a souhaité comme "la rencontre entre le témoignage et le dessin permettant de saisir la réalité présente ou passée et se poser en témoin de leur temps et du monde."
Le grand reporter franco irakin Feurat Alani, courronné du très prestigieux prix Albert-Londres en 2019, nous raconte avec ce très beau roman graphique co réalisé avec l'illustrateur de presse Halim,comment il est parti en 2004 à Irak dans sa ville natale de Falloujah.
Alors que la ville sous occupation américaine est interdite aux journalistes , Feurat Alani va réussir à y entrer de façon clandestine, juste après les bombardements qui ont détruit totalement la ville.
Feurat Alani va aussi prendre conscience du scandale de l'utilisation sur les civils d'armes à base de phosphore blanc qui va entrainer des anomalies génétiques sur les habitants ..
Comment cette ville jadis si solaire et lumineuse a pu devenir une ville de zombie, dont les catastrophes sur les riverains sont finalement assez proches de celles d'Hiroshima?
Mêlant très adroitement passé et présent, souvenirs d'enfance d'une ville insouciante et humaine et présent d'une ville rendue au mains de l'Etat Islamique et porté par les très beaux dessins bichrome en noir et blancs de l'excellent Halim, FALLOUJAH MA CAMPAGNE PERDUE rend un très bel hommage aux habitants de Falloujah et montre aussi l'importance de ce métier de reporter de guerre, si dangeureuse et si indispensable à la fois..


Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Erik_
  29 mai 2021
J'avais pris ce titre Falloujah ma compagne perdue dans une autre interprétation comme le deuil d'un mari ou d'un fiancé. En réalité, nous allons suivre le parcours d'un journaliste correspondant à Bagdad qui retourne dans la ville de ses parents pour enquêter sur ce qui s'est passé en 2004 lors de la destruction de cette ville par les américains en campagne contre l'Irak.
Nous savons depuis que les armes de destruction massive de Saddam Hussein n'existaient pas et que tout était une affaire de pétrole. Beaucoup sont morts en croyant défendre un idéal de démocratie alors qu'en réalité, cela cachait de sombres desseins. Mais voilà qu'avec cette BD, j'apprends que les américains ont utilisé une terrible arme chimique et bactériologique à base de plutonium enrichi sur cette malheureuse ville.
On comprendra mieux à la fin pourquoi les habitants se sont alors tournés vers l'État islamique comme pour purger leur haine de l'occupant. Il est question de maladies graves et de malformations multiples dans les naissances. Les experts estiment que c'est pire que ce qui s'était passé à Hiroshima. Et dire que je n'en n'avais pas entendu parler. Il est vrai que les médias se concentre souvent sur des sujets bien plus futiles comme la traite des vaches dans le Lubéron...
Bien entendu, on ne peut que ressortir meurtri par une telle lecture car les faits sont démontrés par le journaliste au terme d'une enquête assez approfondies. Il y aura des témoignages assez accablants et une réalité du terrain qui ne ment pas. Je suis pourtant un occidental mais j'ai honte de ce qui a été fait en cachette à Falloujah. du coup, on comprend mieux le titre à savoir Falloujah, ma campagne perdue.
Un roman graphique qui nous dévoile le monde tel qu'il est sans rien cacher de la vérité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Eva_Kopp
  28 juillet 2020
La guerre. La vraie.
Brute. Cruelle. Injuste.
Celle avec la faim et la peur.
Celle avec les snipers sur le toit.
Celle avec les bombes, les hurlements, les blessés.
Celle avec les morts qui hantent les vivants et les vivants presque morts.
Il y a quelque chose d'indécent à avoir osé s'imaginer être en guerre, en France, quand on lit ce reportage sous forme de récit illustré.
En 2003, en Irak, des soldats américains ont installé leur base de campement dans une école de Falloujah, la ville qu'on appelle « la cité des mosquées ». Sur le toit, à l'aide de jumelles, ils peuvent surveiller la population. Rapidement, la colère gronde : les habitants se plaignent d'être espionnés. Des balles sont tirées. Des blessés et des morts.
Quatre mercenaires américains sont tués en représailles. Leurs corps sont brûlés par l'incendie du véhicule tout-terrain où ils étaient, puis traînés par des véhicules avant d'être mutilés et pendus à un pont par la population.
« Quelques jours plus tard, les forces américaines font le siège de Falloujah, tuant des centaines de personnes et en déplaçant des milliers d'autres. C'est le tournant. »
Falloujah vacille dans l'horreur et devient le tombeau ouvert d'une population piégée à jamais.
Falloujah et l'auteur, Feurat Alani
2004, quelques semaines après la bataille, l'auteur Feurat Alani, grand reporter, s'installe à Falloujah, dans la ville de ses cousins.
Falloujah représentait alors pour lui l'insouciance de son enfance, la ville des vacances. Celle où le temps élastique semblait ne jamais s'écouler, celle dont les étoiles filantes hachuraient la nuit. Celle des matchs de foot en famille. Pourtant la vie n'y était pas aussi paisible que les souvenirs veulent bien laisser croire. La guerre Iran-Irak y avait lieu.
Le choc est d'une immense violence. Ville dévastée transformée en « paysage lunaire », check points dans chaque rue, poussière, misère et les enfants qui naissent estropiés. « À Falloujah, 20% des naissances sont anormales ». Serait-ce à cause de ce phosphore blanc tombé du ciel ? Feurat veut comprendre et mène son enquête.
Un reportage bouleversant et instructif sur le scandale sanitaire de Falloujah.
Une enquête interdite.
Un témoignage à lire absolument, porté par le trait à vif du talentueux dessinateur toulousain Halim.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Manonlitetvadrouilleaussi
  16 septembre 2020
En 2004, Feurat Alani, journaliste, part en reportage dans la ville de son enfance Falloujah, en Irak. le pays est alors en pleine guerre. La ville est occupée, encerclée, contrôlée par les américains qui imposent l'utilisation de cartes biométriques aux habitants pour y accéder. Feurat Alani lui y entre en toute illégalité. Tel un clandestin, un fugitif dans la ville de ses parents. Les retrouvailles familiales adouciront un peu le choc de cette atmosphère sous tension. Ses oncles, bibi Samia « la patronne » sont obligés de survire dans ce paysage lunaire risquant leur vie à chaque instant. Au fil des rencontres, le journaliste découvre qu'il existe des morts dont on ne parle pas. Ceux dans le ventre des femmes. Ces enfants qui naissent avec des malformations ( sans bras, deux têtes, sans organes oculaires...) et des anomalies génétiques. 20 % des naissances à Falloujah sont anormales. Une mortalité infantile accrue, une multiplication des cancers ( taux de leucémie 38 fois supérieur au pays voisins ) depuis les bombardements de phosphore blanc et d'uranium. L'air, le sol, toxiques et irradiés. Les catastrophes d'Hiroshima et Nagasaki réunies... Les irakiens touchés mais les soldats américains rentrés au pays sont eux aussi malades et leurs enfants après eux ...
Un crime passé sous silence...Des révélations édifiantes et bouleversantes! « [...] Raconter le monde tel qu'on le voit, avec ses sens, avec sa liberté de parole ».
.
.
Une enquête journalistique où l'auteur nous glisse ses souvenirs d'enfance. L'intime cohabite avec l'horreur. La boîte à musique, les rives de l'Euphrate avec son oncle, la fumée des cigarettes au stade de foot transformé plus tard en cimetière...
.
.
Cet album fait partie de la collection Témoins du monde en coédition avec les Escales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jamiK
  13 août 2020
Falloujah est un reportage de guerre qui raconte ce qui s'est passé à Falloujah en Irak en 2004, un témoignage autour de cette guerre entre irakiens et soldats américains, qui s'est soldée par un bombardement sur la population civile et qui a laissé de terribles traces par la suite : malformations chez les nourrissons dont les parents étaient présents pendant les évènements, aussi bien irakiens qu'américains. le graphisme en noir et blanc est sobre, vivant et efficace, il sert parfaitement le récit. Feurat Alani, l'auteur journaliste est originaire de cette ville, il a une nombreuse famille dans cette ville, il va recueillir plusieurs témoignages, on vit ces évènements de l'intérieur, c'est poignant, révoltant. Feurat Alani nous raconte Falloujah dans la première partie, avec des saut dans le passé, pour comprendre comment on en est arrivé là, c'est intimiste et grave. Puis dans la deuxième partie, on entre dans l'enquête journalistique sur le problème des malformations des nourrissons. C'est une condamnation de la guerre sans fioritures ni pincettes, dur et nécessaire. On apprend beaucoup de choses sur une histoire terrible qui n'a pas beaucoup eu d'écho dans les médias. le choix du support bande dessinée pour ce reportage fonctionne parfaitement, renforçant le lien entre intimiste et familial d'un côté, et l'information de l'autre, c'est justement rythmé pour rendre ce reportage très attrayant, et donc il marque les esprit, objectif atteint. Pour conclure : à découvrir sans retenue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Erik_Erik_   29 mai 2021
J'ai dédié ma vie entière à la seule recherche de la vérité.
Commenter  J’apprécie          10
Stephanie39Stephanie39   14 mai 2021
Je veux découvrir ce qui s'est passé à Falloujah.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Feurat Alani (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Feurat Alani
Le parfum d'Irak, l'intégrale | ARTE
autres livres classés : irakVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère
Autres livres de Feurat Alani (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les romans graphiques incontournables

Quel héros de bande dessinée commence ses aventures par une ballade en mer salée?

Tintin
Corto Maltese
Mortimer
Peter Pan

7 questions
78 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman graphiqueCréer un quiz sur ce livre