AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Crossroads


Crossroads
  03 avril 2018
Alors déjà, énorme coup de gueule vis-à-vis de cet égoïsme sans nom voulant que ce traître soit celui de Môsieur. Et le partage, ça te parle ?!

Chalandon, à lire, c'est bien.
Chalandon, à lire et à zieuter, c'est bien.
Vous noterez la subtile nuance. Ce petit plus rendant hommage au graphisme épuré, tout en retenue et pourtant terriblement efficace, aidé en cela par un encrage monochromatique aussi doux que le combat de l'IRA fut rude.

Mon Traître, c'est avant tout celui d'Antoine.
Ce petit frenchie fou d'amour pour cette farouche Irlande assoiffée d'honneur et de liberté.
Un pays qu'il va faire sien, adoptant tout de go ses rugueux combats contre l'envahisseur rosbif.

Mais avant tout, ce sont de belles et fécondes rencontres. de celles qui enracinent et qui nourrissent.
Avec Jim et Cathy, tout d'abord, puis avec le légendaire Tyrone Meehan, emblématique figure de l'IRA. de toutes les luttes, de tous les combats, il va incarner un mentor infatigable, un modèle d'acharnement à vouloir bouter les anglais hors de la Verte Érin. Naaan Jeanne, t'es pas toute seule !
Un père de substitution porté au pinacle par ce jeune padawan le bouffant du regard avec les yeux de l'amour.
Mais à vouloir déifier un modèle, on en vient à oublier qu'il n'est qu'un homme avec tout ce que cela comporte de faillible.

Construit sur la base d'une double narration, Mon Traître alterne l'interrogatoire de Tyrone Meehan par l'IRA avec l'histoire d'Antoine devenue indissociable. La petite histoire côtoyant la grande.

Mon Traître, c'est avant tout l'évocation d'un combat.
Celui de quelques irréductibles prêts à l'ultime sacrifice pour la cause.
Emprisonnés, nombreux seront les militants de l'IRA à mourir d'une grève de la faim.
Bobby Sands, 27 ans, décèdera après 66 jours de jeûne dans la prison de Maze, devenant alors un véritable héros de la cause républicaine et un emblème politique incontournable.
De source historique moyennement sûre, la Dame de fer se serait alors exclamée :
"Ça m'en touche une sans bouger l'autre !".
Expurgé de tout manichéisme, il nous conforte dans l'idée que rien ne saurait être au-dessus d'un idéal, surtout pas un homme auréolé du titre un brin ronflant d'incarnation vivante dudit conflit.

Très beaucoup bien.
Commenter  J’apprécie          542



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (54)voir plus