AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Yvan Lissorgues (Traducteur)
ISBN : 2213020124
Éditeur : Fayard (09/09/1987)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 12 notes)
Résumé :

Cent ans après sa publication, le roman la Régente (1884-1885) s'est imposé comme l'un des monuments des lettres espagnoles, et il accède peu à peu, grâce aux diverses traductions, au rang des chefs-d’œuvre de la littérature universelle. La Régente est l'histoire du conflit entre certains personnages et le milieu où ils sont condamnés à vivre. Il est la peinture des mœurs et des mental... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Aela
  18 février 2011
La Régente est une autre Emma Bovary dans la ville de Vetusta, nom ô combien symbolique! Anna, jeune femme énergique et romantique, souffre de l'étroitesse et de la mesquinerie de la vie provinciale; elle traverse une crise de religiosité mystique, manipulée par un prêtre ambitieux qui s'éprendra d'elle. Anna se laisse séduire par un Don Juan de sous-préfecture avant de subir le mépris de ses concitoyens, gens "comme il faut" timorés et hypocrites.
La Régente ou comment une vie peut être détruite par l'ennui et les conventions.
Commenter  J’apprécie          60
bb25
  24 mars 2016
Une oeuvre gigantesque et magnifique ! Une héroïne au destin comparable à celui d'Emma Bovary qui emporte le lecteur !
Commenter  J’apprécie          60
pasiondelalectura
  25 novembre 2015
Voici un chef d'oeuvre espagnol de la littérature naturaliste / réaliste du XIXè."La Régente" fut publié en 1884-1885, avec fracas, et beaucoup de similitudes avec d'autres publications européennes, notamment avec "Madame Bovary" qui fut la première à aborder l'adultère féminin de façon aussi directe en 1857 et aussi "Anna Karenine" en 1877.
Ce roman majeur ne fut traduit en français que en 1980.
Le livre traite de l'adultère commis par Ana Ozores, épouse de l'ex Régent de Vetusta (nom fictif de la ville d'Oviedo), une personnalité de la ville, un homme trop âgé pour Ana qui la traite comme à une fille.
Ana s'ennuie dans cette société si fermée et si hypocrite où tous les gestes sont épiés et commentés, où les classes sociales sont terriblement marquées.
Elle va tomber d'abord dans la bigoterie, puis lorsqu'elle s'apercevra que son confesseur est tombé amoureux d'elle, elle se donnera au Don Juan de Vetusta, le vil Alvaro Mesía qui prétend seulement l'ajouter à son tableau de chasse et la faire tomber de son piédestal de femme "idéale" qu'elle s'est bâtie à Vetusta.
Il y a dans ce livre une galerie de plus de 100 personnages décrits de façon si profonde et parfaite qu'ils nous hantent après avoir fermé ce pavé de plus de 900 pages.
Il y a beaucoup de passions dans ce roman et non seulement adultères.
Le rôle de la femme dans cette société et à cette époque est remarquablement souligné. Il faut rappeler que les femmes à cette époque n'avaient pas les mêmes droits que les hommes avec notamment le refus de l'accès à l'éducation.
Un bijou littéraire.
Lien : https://pasiondelalectura.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
akialam
  28 avril 2009
J'ai mis quelque temps à rentrer dans l'ouvrage, notamment à cause du langage du XIXe espagnol, qui malgré mon quasi bilinguisme dans la langue de Cervantès, m'a demandé un peu plus de concentration que d'ordinaire. Deux mois plus tard, me voilà conquise. Certes, il m'a fallu du temps pour venir à bout de ce pavé de 950 pages, mais c'est surtout par manque d'aménagement de temps de lecture. Il s'agit donc d'un roman aux multiples facettes, tantôt comique, tantôt dénoncant l'hypocrisie, le plus souvent roman psychologique. Et l'on suit avec attention, avec impatience même, l'évolution de Ana Ozores, sa lutte contre elle-même et contre ses émotions toujours extrêmes, dans sa quête de la vertu ou tout simplement de la mesure, mais Ana se sait pas faire les choses à moitié... le lecteur l'accompagne donc, souhaitant parfois, peu charitablement, sa chute. Aucun ennui malgré le nombre de pages, un suspense étonnant pour un roman de ce type, des personnages hauts en couleurs, un livre à lire !
Lien : http://akialam.over-blog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ClemenceDClemenceD   20 mai 2014
Un roman un peu long à démarrer. Une fois qu'on a réussi à rentrer dedans, il devient passionnant et on enrage presque de ne pas avoir le tome 2 sous la main !
Le récit se révèle au final bien construit et sait ménager le suspens pour le tome 2.
Commenter  J’apprécie          00
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
autres livres classés : littérature espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature espagnole au cinéma

Qui est le fameux Capitan Alatriste d'Arturo Pérez-Reverte, dans un film d'Agustín Díaz Yanes sorti en 2006?

Vincent Perez
Olivier Martinez
Viggo Mortensen

10 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , espagne , littérature espagnoleCréer un quiz sur ce livre