AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Joëlle Jean (Préfacier, etc.)
ISBN : 2070316319
Éditeur : Gallimard (21/10/2004)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :


«Lire Pierre Albert-Birot c'est élire un séjour, apprivoiser un univers, partager des rites à réinventer sans fin, lire est tout simplement vivre une aventure d'amour.» Joëlle Jean.


Quatrième de couverture
Né en 1876 à Angoulême, mort à Paris en 1967, Pierre Albert-Birot, pour son honneur et son malheur au regard de la postérité, fut un précurseur. En 1916, il fonde la revue SIC (Sons, Idées, Couleurs) à laquelle collabo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Charybde2
  15 mai 2013
Quatre poèmes, entre 1919 et 1939, de l'auteur de "Grabinoulor".
Recueil assemblé par Poésie Gallimard regroupant quatre oeuvres, écrites entre 1919 et 1939, de l'atypique poète Pierre Albert-Birot, proche d'Apollinaire, encensé par les dadaïstes mais largement à l'écart des surréalistes, malgré les apparences et malgré l'admiration témoignée par Max Jacob.
Surtout connu pour l'énorme épopée "Les six chants de Grabinoulor", le poète apparaît sous des jours contrastés dans ces quatre poèmes, dans lesquels "Ma morte" (1931), poignant hommage à sa femme décédée, tient une place particulière, tandis que "La joie des sept couleurs" (1919) est peut-être le plus emblématique de cette "joie de vivre désespérée" qui pourrait être sa marque de fabrique...
"Poèmes à l'autre moi" (1927) est certainement le plus fort des quatre présentés ici, présentant plusieurs fulgurances réellement saisissantes, tandis que "La panthère noire" (1939), "poème en cinquante anneaux et cinquante chaînons", témoigne d'un talent à l'écriture sous contraintes qui annonce déjà, paradoxalement, certains travaux oulipiens...
Une belle introduction à un poète décidément inclassable, incarnant peut-être un étrange avatar d'un Apollinaire qui ne serait pas mort prématurément...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lesmiscellaneesdepapier
  19 avril 2015
Résumé : Les formes poétiques, utilisées par le poète, sont toutes plus variées les unes que les autres. Ce sont des poèmes écrits sous forme de partitions, de tableaux, des poèmes écrits en prose, en vers. Pierre utilise les mots comme des armes pour exprimer ce qu'il ressent pour exprimer son être. Ce grand maître du solipsisme se livre (parfois de façon très floue) aux lecteurs.
Le mot de la fin : J'avoue être restée très hermétique à de nombreux poèmes ce qui a été un peu pénible au début. Mais le recueil « La joie des sept couleurs » qui suit « Poèmes à l'autre moi » et encore plus le recueil « Ma morte » m'ont profondément touchée et bouleversée, vraiment d'une émotion à faire pleurer les coeurs les plus durs.
Lien : http://lesmiscellaneesdepapi..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   15 mai 2013
Je ne savais pas et j'ai voulu savoir et j'ai dit je vais me mettre face à face
Et j'ai mis au bout de mon désir mes yeux et mes doigts chercheurs de secret
Et j'ai écarté la droite et la gauche pour pouvoir enfoncer ma jeunesse au milieu
Et le secret était heureux d'être pris par mon œil et touché par mes doigts
Était-ce le jour était-ce la nuit peut-être le jour m'attend toujours dans ce que je vais savoir
Nos désirs sont les libérateurs du jour enfermé dans l'inconnu que contient chaque jour
Et dans la joie de la vie il nous suffit pour vivre de voler de la vie et d'en donner voici
Mais on n'a pas l'air d'en voler avec les yeux avec les mains qui ne prennent que ceci ou cela
Une forme une couleur une ombre une lumière enroulements de pourquoi et de parce que
Qui nous conduisent d'hier à demain jeu de la farandole serpentine qui court de l'entrée à la sortie
Et enfoncée au milieu entre la droite et la gauche ma jeunesse est bien en vie mais les deux lignes
Sont amoureuses l'une de l'autre et ma jeunesse en course va se faire étrangler au sommet de l'angle
Mais non ma jeunesse en course est passée elle a ri pour elle la droite s'est disjointe de la gauche
Et malgré tout ce qu'elle sait ma jeunesse est ici avec toutes ses mélodies et ses curiosités
Gracieuses ondulations qui l'emportent à travers des atmosphères de lisses harmonies
Et j'aime regarder ma jeunesse qui fait ah devant la flamme et qui fait encor ah devant elle
(Poèmes à l'autre moi : Douzième poème)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   13 mars 2018
La Joie des sept couleurs


LE MONDE AUJOURD'HUI A LA FORME D'UNE ROMANCE
JE NE SAIS OÙ JE FINIS OÙ JE COMMENCE
ET JE FAIS LE TOUR INFINI
DU MONDE INFINI QUE JE SUIS
BOUM UN COUP DE CANON VIENT DE PARTIR
ARRIVERA-T-IL AVANT MOI
APRÈS TOUT LE CIEL EST UN ABAT-JOUR
ET NOUS NE POUVONS PAS TOUS PASSER NOTRE VIE
 SOUS LA LAMPE

p.37
Commenter  J’apprécie          20
lesmiscellaneesdepapierlesmiscellaneesdepapier   19 avril 2015
« Jusqu’où faut-il marcher pour te retrouver

Je vais-je viens je sors et je rentre

Mais je ne suis jamais nulle part

Dehors il n’y a pas d’espace

Et dedans c’est le vide

Un homme qui cherche sa morte

Est bien dépaysé sur la terre

Il n’est plus d’ici

Et pas encore de là-bas

Ou de là-haut (…) »
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Pierre Albert-Birot (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Albert-Birot
Un film de Michel Giroud et Éric Bernaud réalisé en 2011 pour l’Espace Multimédia Gantner.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
795 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre