AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2016270209
Éditeur : Hachette (31/10/2018)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Arthur est à New York pour l’été, en attendant de savoir s’il va être reçu à Yale. Lorsqu’il croise le chemin de Ben dans un bureau de poste, c’est le coup de foudre. Il y voit un signe du destin. De son côté, Ben doute que le destin soit de son côté : il vient de rompre avec son petit ami, Hudson, et n’est pas vraiment prêt pour une nouvelle relation. Pourtant, ni l’un ni l’autre ne parviennent à oublier cette première rencontre. Au fil des rendez-vous, les deu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  15 novembre 2018
Un peu déçue par Leah à contre temps, qui pour moi était un copier-coller féminin de Love Simon, je n'avais pourtant pas perdu l'envie de lire d'autres romans de Becky Albertalli. Et quand j'ai vu sur NetGalley, Pourquoi pas nous ?, j'ai sauté sur l'occasion. Et j'ai bien fait de ne pas m'arrêter à ma petite déception !
Je savais déjà que les personnages n'étaient pas les mêmes et que l'univers non plus. Nous repartons sur base tout à fait nouvelle, avec une romance, certes, mais qui arrive sans aucune peine à être originale et bien menée. le fait que nous ne soyons pas dans un lycée, joue aussi beaucoup sur cette sensation de renouveau. Nos personnages sont pour la plupart des lycéens, mais comme nous sommes en période de vacances scolaires, il n'y a pas ce "confinement" et ce côté assez typique des situations scolaires. En plus, cerise sur le gâteau, nous naviguons à New York.
Dés le départ, j'ai senti que l'histoire aurait un côté décalé, surtout grâce à Arthur, l'un de nos deux héros. L'adolescent est tout de suite très sympathique avec son côté très naïf et enthousiasme, qui croit au destin et aux messages que l'univers essaye de nous envoyer. Il est un peu gauche et parfois excessif, mais tout cela le rend adorable et charmant. C'est pourtant avec Ben, plus taciturne et pied à terre, que j'ai accroché. Il a sans doute un côté plus "réel" qui a joué en sa faveur. Non pas que je doute de l'existence d'Arthur dans la vie réelle ! le duo est assez improbable, mais il fonctionne très bien et en apprenant à découvrir les garçons, on se rend aussi compte combien ils se complètent tous les deux. L'alchimie prend et c'est tant mieux. le côté 'too much" d'Arthur peut cependant parfois être un peu étouffant, je l'avoue.
Que ce soit l'alternance des chapitres avec Ben et Arthur comme narrateurs, et le découpage en plusieurs moments forts du roman, il y a une très bonne dynamique qui fait que l'histoire se déroule sans qu'on s'en rende réellement compte. Nous voyons aussi très bien l'évolution du couple avec des étapes cruciales et des sentiments qui changent : plus profonds, plus assurés, plus réels. La chronologie est assez courte, mais elle n'est pas oppressante non plus dans le sens où les auteurs prennent le temps de nous montrer pas mal de chose. Les pensées des protagonistes sont très bien exploitées sans que cela alourdisse le récit, elles nous aident même à grandir avec nos deux amoureux. Et pourtant, deux mois c'est court ! Mais le défi est relevé.
L'autre gros plus de ce roman est sans aucun doute ses personnages secondaires. L'histoire d'Arthur et Ben est vraiment adorable et réaliste avec une mise en avant de ce qu'un jeune couple, qui plus est gay peut ressentir et subir. Mais j'ai trouvé qu'elle n'est pas la seule force du récit. Les autres couples aussi. Entre les parents de nos héros, les couples de copains, les amitiés, il y a un panel de relations diverses et variées qui donnent un aperçu très sympathique de ce qu'une relation amoureuse ou platonique peut être. Et c'est top. Nous ne sommes pas cloisonnés à un type en particulier et cela aide même nos héros vis à vis de leur vie à eux. Chaque "couple" fonctionne à sa manière et c'est à nous de faire en sorte que cela fonctionne... ou pas. le message global du livre est d'ailleurs plutôt positif, sans non plus être trop rose bonbon. Il y a un bon écho avec notre société actuelle mais aussi la façon que l'on devrait se traiter soi-même et les autres. Si l'univers est souvent cité, j'aime aussi à croire que nous sommes nos propres maîtres et que nos choix comme nos actions nous permettent d'avancer. Il faut juste avoir le courage d'essayer.
La fin reste assez ouverte, ce qui n'est pas tout le temps ma tasse de thé, mais là, elle ne m'a pas réellement dérangée. Elle est pleine d'espoir et de possibilités. Et à n'en pas douter, l'univers pourrait bien encore frapper !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Analire
  11 janvier 2019
Arthur et Ben vivent à New York. Arthur travaille dans l'entreprise de sa mère durant l'été, en attendant son admission pour l'université Yale. Quant à Ben, il vient de subir une déception amoureuse, avec son premier petit copain. Leurs chemins vont se croiser à un bureau de Poste, où Ben attendait pour expédier un carton rempli de souvenirs et d'affaires personnels à son ex. le coup de foudre est immédiat pour Arthur. Ils vont échanger quelques mots, avant de se séparer, sans se laisser leurs coordonnées. Mais Ben, tout comme Arthur, n'arrivent pas à oublier leur rencontre et vont tout mettre en oeuvre pour se retrouver. Leurs chemins vont se recroiser à nouveau, pour se poursuivre ensemble. Mais l'univers n'est jamais très tendre avec les sentiments amoureux…
J'ai beaucoup aimé cette romance homosexuelle. Elle entre parfaitement dans les codes des romances classiques, mais se met à l'ordre du jour, en mettant en scène deux protagonistes masculins, qui vont tomber amoureux l'un de l'autre. Comme toute romance, ils vont se chercher, se tourner autour, et se mettre ensemble, dans une immensité de douceurs, de joies et de bonheurs.
J'ai été assez attristée par une scène du livre, qui malheureusement, doit être le lot quotidien de nombreux couples homosexuels. Ben et Arthur sont dans un train, ils sont blottis l'un contre l'autre, à deux doigts de s'endormir, lorsqu'un père de famille passe, avec un enfant en bas âge dans les bras, et leur reproche leur comportement soit-disant indécent en public. Il leur reproche leur manque de retenue, qui pourrait choquer son jeune enfant. Ils ne faisaient pourtant rien qui aurait pu attenter à la pudeur ou autre. Je trouve cela un peu révoltant, puisque je pense que cette même personne n'aurait jamais osée faire une telle réflexion à un couple hétérosexuel, alors même que l'attitude des deux couples aurait été la même. Cette scène, bien qu'abject, n'est rien en comparaison des nombreuses menaces, insultes et coups que reçoivent très souvent les personnes homosexuelles qui affichent publiquement leur préférence. Cela prouve bien que les mentalités doivent encore évoluer. Et je reste persuadée qu'éduquer les enfants dès leur plus jeune âge peut aider à cette évolution. C'est pourquoi je recommande la lecture de cette histoire par l'ensemble des jeunes adolescents.
Hormis cet aspect de l'histoire, j'ai eu quelques fois un peu de mal à discerner l'ensemble des personnages. Les auteurs alternant les points de vue à chaque chapitre, passant de celui de Ben à celui d'Arthur, et je pense que leurs vies étaient tellement identiques, qu'à un moment donné, les deux personnages se sont mêlés dans mon esprit et n'ont plus fait qu'un. Je n'arrivais plus très bien à discerner lequel racontait et lequel faisait quoi.
Cela n'enlève absolument rien au fait que j'ai apprécié découvrir cette histoire. Très secrètement, j'espère même que Becky Albertalli et Adam Silvera sortent une suite, pour pouvoir découvrir l'évolution de cette jolie histoire d'amour.
Une romance homosexuelle young adult agréable à lire, avec des personnages attachants.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Walkyrie29
  08 décembre 2018
Une jolie romance coup de foudre pleine d'humour et de premières fois entre deux personnages young adult très différents qui soulève quelques réflexions dans un cadre new-yorkais très tendance.
Pourquoi pas nous ? C'est la rencontre de deux personnages masculins que tout oppose, une romance coup de foudre comme on aime en cette saison. Une rencontre inopinée dans un bureau de poste, un sourire amusé et complice, un échange platonique prometteur et une perte de vue impromptue qui vient tout gâcher ! Comment retrouver l'autre qui obnubile nos pensées sans informations identitaires précises, qui plus est en pleine ville new-yorkaise ? Entre recherches internet, pensées communes, déduction logique et une bonne dose de motivation, la quête va finalement porter ses fruits pour des retrouvailles tout en douceur et des premières expériences tout en intensité.
D'un côté, on a Arthur, un garçon de seize ans, pas très grand qui passe l'été à New-York en compagnie de ses parents. Il en profite pour faire un stage dans le cabinet d'avocats où travaille sa mère. Arthur c'est un garçon intelligent qui convoite l'université de Yale, il est rêveur, optimiste et d'un enthousiasme communicatif. Il a depuis peu fait son coming out et ses amis, avec qui les relations amicales sont bancales, comme ses parents, qui se disputent souvent, sont parfaitement au courant, il le vit donc plutôt bien dans sa vision idéalisée de la chose. Arthur croit au destin, aux signes de l'univers, et est persuadé que sa rencontre avec Ben n'est pas le fruit du hasard. Embarqué par sa folle innocence et ses émotions, il fera tout pour le retrouver et y arrivera ! Comme un enfant, Arthur est tout excité par la nouveauté et est friand des découvertes qu'il peut faire, passionné, il vit à fond les choses et ses premières expériences avec Ben seront très exaltées, intenses parfois même un peu excessives du coup les désillusions sont nettement plus fortes et blessantes pour lui. On sent qu'il n'a pas d'expérience dans les relations amoureuses avec un autre garçon, il ne s'en cache pas et cela se traduit parfois sous une forme de maladresse attendrissante. Arthur est donc entre la sensibilité et l'ébullition.
De l'autre, Ben est tout le contraire, il est grand, vit depuis toujours à New-York, doit suivre des cours de rattrapages estivaux afin d'éviter le redoublement, a certaines difficultés financières et vient de subir une rupture douloureuse. Il ne croit donc plus en l'amour et encore moins aux signes que l'univers pourraient lui envoyer. C'est un personnage plutôt pessimiste, ayant une très mauvaise image de lui-même et ne croyant absolument pas en ses talents d'écriture, sa passion. Aussi évolue t-il doucement dans cette relation, prenant une certaine distance, sans réellement y croire bien qu'il soit lui aussi attiré par ce garçon qui s'éloigne de son type d'homme habituel. Il envisage une amitié plus qu'autre chose, mais c'est sans compter sur la motivation d'Arthur, qui va attiser quelque chose de plus profond chez Ben.
On a donc deux garçons qui se cherchent et en manque de confiance de façon différente, l'un dans ses premiers émois amoureux qui doute sans cesse d'être un bon petit copain, l'autre se dénigre, persuadé de ne pas être suffisamment intelligent ou talentueux pour l'autre. C'est une relation estivale plus profonde qu'une simple amourette de saison, l'un est porté par l'autre. Arthur prend confiance, découvre l'amour, le contact physique et vit des expériences qui lui paraissent extraordinaires. Ben prend confiance d'une autre façon, se sent beau et intelligent auprès d'Arthur qui le valorise énormément et croit de nouveau en l'amour et au bonheur. Ces deux personnages seront chaperonnés par une batterie de personnages secondaires qui auront leur importance et viendront raccrochés nos personnages principaux à une certaine réalité tout en renforçant les différents thèmes abordés.
Le tout est mené par un style fluide et prenant, le roman se lit bien et vite, avec une bonne dose d'humour ce qui ne gâche rien. Les traits d'humour des auteurs dédramatisent certaines situations. C'est très tendre, les personnages sont attachants, on vit toutes leurs découvertes et expériences avec eux, et on plonge avec émotions dans leur relation. On passe un agréable moment et c'est bien là le principal. J'ai particulièrement aimé la partie quête d'Arthur pour retrouver Ben, c'était tellement mignon ! Quant aux thèmes abordés, ils sont nombreux et bien ancrés dans l'histoire ; l'homosexualité évidemment mais aussi relation de couple, premières fois, la notion de confiance en soi, les désillusions, et surtout l'amitié et l'amour. La seule chose qui aura légèrement ternie mon enthousiasme est cette fin qui n'est pas celle que j'attendais, elle est cependant ouverte, j'espère qu'elle laisse présager une suite.
En bref, une homoromance young adult pleine d'humour, de tendresse qui fait passer un bon moment de douceur et teintée d'une petite dose de magie propre aux coups de foudre. Lecture cocooning de saison !
Je remercie NetGalley et son partenaire les éditions Hachette pour ce partenariat.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesdHatchi
  30 novembre 2018
S'il y a bien deux auteur.e.s YA que j'adore c'est Adam Silvera et Becky Albertalli. L'un a une plume aussi poétique qu'enivrante, l'autre à un humour décapant et sait créer des personnages très attachants. Pourquoi pas nous? est LE roman que j'attendais en cette fin d'année. (pour information, je l'ai lu en VO sous le titre « What if it's us » )
Et si vous aussi vous tombiez amoureu.se dans un bureau de poste ? Un lourd colis entre les bras et des tonnes de choses à raconter. C'est comme ça que commence l'histoire d'Arthur et de Ben. Deux adolescents complètements inconnus et qui vont se rencontre autour d'un…carton. C'est le coup de foudre. le coup d'amour. le coup de je t'aime (je sais…je suis parti un peu loin, mais vous comprendrez pourquoi un peu plus bas)
Faisons les présentations. Tout d'abord, il y a Arthur. C'est un adolescent passionné par les comédies musicales et qui croque la vie à pleine dent. Hamilton n'a plus AUCUN secret pour lui et il rêve d'aller voir, au moins une fois, cette comédie musicale (pour l'avoir vue en vrai, je le comprends héhé) C'est même devenu son obsession du moment depuis qu'il vit à New-York. Parce que le temps d'un été, Arthur a changé d'État. Adieu le sud des US, bonjour New York City. En suivant ses parents pour cet été, il a aussi pris la décision de laisser ses amis de côté et de commencer une vie ailleurs. Parce qu'Arthur se débrouille tout seul. Il aime découvrir le monde qui l'entoure, il aime les clichés et les touristes qui, comme lui, se perdent à chaque coin de rue. Arthur est aussi un adolescent qui, une fois qu'il a ouvert sa bouche, devient incroyablement hypnotisant. C'est aussi, et surtout, une vraie drama queen ! Arthur est gay. Ses parents le savent. Il ne s'en cache pas et c'est aussi ce qui fait tout son charme. Mais jusqu'à sa rencontre avec Ben, Arthur n'était jamais tombé amoureux. Par manque de confiance en l'autre ou en lui-même. Sa rencontre avec Ben va être le début du renouveau pour lui, mais aussi le début d'une aventure qui ne pouvait se passer que dans ses rêves (ou bien dans une comédie musicale à la Broadway !)
« The universe wouldn't get us together for just one summer, right , »
Et puis il y a Ben. Ben et son fameux carton. Ça aurait dû être un banal envoi. Un simple dépôt de colis et puis tout était fini. Mais il a fallu qu'il croise la route d'Arthur. Pour lui, il est d'abord un simple ami. Puis un crush. Puis un coup de coeur et un coup de foudre. Parce que Ben se remet tout juste d'une rupture. Parce que cette rencontre va lui permettre de repartir à zéro. de repartir sur de bonnes bases dans sa vie. Ben est talentueux et tellement intéressant. Il fait parti de ces personnages dont on a envie de découvrir de plus en plus la personnalité au fil des pages. Arthur va venir chambouler sa petite vie tranquille. Il va aussi être une source d'inspiration pour lui. Parce que Ben rêve de devenir écrivain. Il écrit, il partage, il vit pour ce qu'il fait. Et Arthur va faire parti des personnes qui l'inspire et qui lui donne envie de faire ce métier hors du commun. Cette rencontre, cette histoire d'amour entre les deux va être bien plus profonde qu'elle n'y paraît.
Pourquoi pas nous ? est l'histoire d'adolescents qui se cherchent et qui se découvrent le temps d'un été. Outre le côté romantique de l'histoire, il y a aussi beaucoup (vraiment beaucoup !) d'humour. C'est d'ailleurs ce qui fait tout le charme du roman et des plumes des deux auteur.e.s. Ensemble, ça fait des étincelles, des feux d'artifices, de la joie à gogo. Bref, c'est extra. Mais je dois bien avouer que je n'ai pas autant aimé comme je l'espérais. L'histoire d'Arthur et Ben n'a rien de transcendante. Ça reste un YA assez banal dans l'ensemble (même si c'est une histoire LGBT). C'est parfois terriblement cliché. Mais c'est aussi ce qui fait tout le charme du roman. On est, certes, loin du coup de coeur auquel je m'attendais à avoir, mais j'ai tout de même passé un très bon moment aux côtés d'Arthur et Ben. Et je vous conseille vivement de le lire si vous avez envie de rire et de vous déconnecter de la réalité le temps d'une lecture.
Lien : https://leslecturesdhatchi.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Gr3nouille2010
  11 février 2019
Deux auteurs que je connaissais déjà. La première que j'avais adorée avec « Mes hauts, mes bas et mes coups de coeur en série » et le second avec qui je n'ai pas été totalement emballée quand j'ai lu « Tu ne m'as laissé que notre histoire ». Eh bien, le mélange des deux n'est pas trop mal ! Tout ne m'a pas plu mais, dans l'ensemble, j'ai bien aimé et passé un bon moment.
Arthur s'est installé avec ses parents pour l'été à New York. Au détour d'un bureau de poste, il y fait la rencontre de Ben. le contact passe bien mais voilà qu'ils sont séparés par une foule et Ben en profite pour partir en douce, encore en deuil de sa précédente relation avec Hudson...
Malgré tout, les deux garçons pensent beaucoup l'un à l'autre et cherchent tant bien que mal à se retrouver. de rendez-vous en rendez-vous, ils vont apprendre à se connaître, se baser sur des malentendus aussi... mais heureusement, leurs amis respectifs sont là pour arrondir les angles. le temps presse, l'été n'étant pas éternel...
Les chapitres sont alternés entre le point de vue de Ben et celui d'Arthur, ce qui est excellent pour découvrir ce que chacun a dans la tête vu qu'ils sont bien différents. C'est d'ailleurs drôle au début de constater qu'ils ont les mêmes idées en tête ! Pas mal de rendez-vous manqués, des rendez-vous ratés aussi, mais toujours avec humour, avec sincérité et avec amour. C'est franchement très agréable à lire. Il y a des passages vraiment drôles, d'autres très touchants ou même émouvants... On passe par tout un panel d'émotions alors que c'est une histoire tout ce qu'il y a de plus basique : deux ados qui se plaisent mutuellement et font la connaissance l'un de l'autre. On a donc droit à leurs doutes, leurs interrogations, à leurs angoisses, leurs erreurs, mais ce qui allège tout ça c'est simplement leur amour ! Et puis, tout ça, ce n'est même pas du négatif, parce que les bons moments qu'ils passent ensemble, à se découvrir justement, c'est que du bonheur. Il y a tellement de spontanéité et de sincérité entre eux, c'est beau, c'est tout. Et les personnages secondaires n'ont rien à leur envier ! Chacun à sa place (importante) dans cette histoire, chacun est différent et chacun est un régal à découvrir.
Il y a juste deux petits points noirs pour moi malgré tout. Mais vraiment minuscules. Arthur m'a un peu tapée sur les nerfs dans le dernier quart du livre... Il a du mal à être juste "tranquille" par moments, ça se ressent beaucoup dans le texte et pas seulement dans les dialogues et j'avais de plus en plus de mal à le supporter... Mais Ben m'a tapée dans l'oeil et pour rien au monde je n'aurais arrêté ma lecture et loupé la fin ! En parlant de fin d'ailleurs... elle ne m'a pas déçue, je m'y attendais et je n'en espérais même pas d'autres mais l'épilogue était de trop je trouve. On fait un petit bond dans le temps, pour découvrir leur évolution, et je ne l'ai pas trouvée utile.
Ben est un personnage très touchant dès le début ! J'ai craqué dessus très rapidement. Il est assez posé, même s'il n'est pas très au clair avec ce qu'il ressent. Disons qu'il a pas mal de peurs et que ça l'empêche parfois d'avancer. Mais j'ai aimé son évolution tout au long du roman, aux côtés d'Arthur mais aussi de ses amis. D'ailleurs, Dylan est devenu l'un de mes personnages secondaires favoris ! Assez immature parfois mais tellement drôle ! J'ai beaucoup aimé la complicité qu'il y a entre lui et Ben. Un vrai petit couple !
Je ne parlerai pas plus d'Arthur je pense... Je n'avais rien de spécial contre lui au départ et je ne sais pas ce qui m'a réellement dérangée. C'est toujours plaisant de suivre un personnage positif, qui se bat pour avoir ce qu'il veut, qui va au-delà de ses peurs. Mais, sur la fin, je pense qu'il y avait trop d'enthousiasme pour moi... Même quand il n'a pas le moral, je le trouve... "trop".
Pour conclure, c'est une très belle histoire d'amour mais aussi d'amitié. On passe par toutes sortes d'émotions du début à la fin. La joie, la tristesse, la colère, l'étonnement, la déception... On vit à travers les personnages des instants banals de leur vie mais qui procurent beaucoup de bien.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   21 novembre 2018
-…Waouh, Samantha perd clairement son temps dans ce coffee-shop indigne. Elle pourrait être l’Hermione de notre trio. Moi, je suis Harry, trop tard.
- Mais ça veut dire que je suis Ron.
- Oui, je sais, ça craint.
- Ron finit avec Hermione.
- D’accord, mais… je ne veux pas être Ron. Personne ne veut être Ron. Probable que même Rupert Grint n’ait pas eu envie de jouer Ron. Ou alors… Qu’est-ce que tu dis de ça ? Moi, je suis Han Solo et, elle, c’est Princesse Leia. Toi, tu peux être Luke.
- M’en fous. On se concentre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
florencemflorencem   20 novembre 2018
- Mais je ne pouvais pas entrer dans sa boutique avec mon T-shirt Dream & Bean.
- Pourquoi pas ?
- Hein ? Tu entrerais dans un Burger King avec un Happy Meal, toi ? Non. C’est un grave manque de respect. Un peu de bon sens, quoi !
Commenter  J’apprécie          180
florencemflorencem   23 novembre 2018
- Ben, retour à la maison à 10 h 30. Dylan, à l’heure qui te chante, t’habites pas ici.
- Pas encore, répond mon ami avec un clin d’œil.
Commenter  J’apprécie          170
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   14 novembre 2018
« — Rien de très intéressant. Les restes d’une rupture.
— Mais encore ?
— Des livres, des cadeaux, une baguette de Harry Potter. Autant de choses que je n’ai plus envie de voir.
— Tu ne veux plus voir ta baguette Harry Potter ?
— Je ne veux plus rien voir de ce que m’a offert mon mec.
Son mec.
Autrement dit, il aime les garçons. Bon, d’accord. Waouh. Ce genre de truc ne m’arrive jamais. Je vous jure. Peut-être que l’univers tourne différemment à New York.
Mister Carton aime les mecs.
JE SUIS UN MEC.
— C’est cool, dis-je.
La décontraction. Sauf qu’il me regarde bizarrement. Je porte les mains à ma bouche.
— Non, pas cool, grands dieux, non ! C’est pas cool, les ruptures. C’est juste que… Toutes mes condoléances.
— Il n’est pas mort.
— Oh non, bien sûr. Ouais. Je vais… bredouillé-je, la main posée sur la barrière rétractable.
Sourire crispé de Mister Carton.
— Je vois. Tu fais partie de ces mecs qui flippent devant les gays.
— Quoi ? je glapis. Mais non ! Pas du tout.
— Ben voyons.
Il lève les yeux au ciel.
— Je t’assure ! Écoute, je le suis moi-même. Gay.
Et le monde cesse de tourner. J’ai la langue lourde et épaisse.
Disons que ce ne sont pas des mots que je prononce souvent. « Je suis gay. » Mes parents le savent, Ethan et Jessie le savent, et je l’ai plus ou moins dit aux assistantes intérimaires du cabinet de maman. Mais je ne suis pas du genre à l’annoncer dans un bureau de poste.
Sauf qu’apparemment si. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   14 novembre 2018
« Alors j’attrape une enveloppe prioritaire sur un présentoir avant d’aller rôder près du comptoir en question. Le summum de la décontraction. Inutile de se prendre le chou.
Faut juste que je trouve les bons mots pour alimenter la conversation. Pour être franc, je suis plutôt du genre sociable. Je ne sais pas si c’est typiquement géorgien ou juste typique des Arthur, mais il suffit qu’un petit vieux fasse ses courses en même temps que moi pour que je me retrouve à vérifier le prix des pêches en boîte pour lui. Si une femme enceinte prend le même avion, à l’atterrissage elle aura donné mon nom à son enfant à naître. C’est mon seul point fort.
Du moins jusqu’à aujourd’hui. Je crois que je ne suis même plus capable d’émettre le moindre son. Larynx désintégré. Vite, réveiller le New-Yorkais qui sommeille en moi, cool et nonchalant. On sourit. On respire un grand coup.
— Joli paquet.
Et… merde. La suite déboule en pagaille :
— Enfin, je ne parlais pas de ton « paquet ». C’est juste que… tu as un gros… paquet.
Je mime la taille du truc. Parce qu’à l’évidence c’est le meilleur moyen de désamorcer le sous-entendu, d’écarter les mains comme pour mesurer vous savez quoi.
Mister Carton fronce les sourcils.
— Désolé. Je… je te jure que ce n’est pas dans mes habitudes de commenter l’équipement des inconnus. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Becky Albertalli (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Becky Albertalli
Vidéo de Becky Albertalli
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens

Qui est la première personne à savoir que Simon est gay?

Nick
Leah
Martin
Abby

11 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens de Becky AlbertalliCréer un quiz sur ce livre
.. ..