AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Edith Soonckindt (Traducteur)
EAN : 9782915056938
324 pages
Éditeur : Oh ! éditions (15/10/2009)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 57 notes)
Résumé :
Le livre qui vous révèle le secret du bonheur.C'est la rencontre de trois personnes que tout aurait dû séparer.

Un pasteur excentrique et incroyablement attachant qui a commis des actes impardonnables et tente de se racheter ; un vieux rabbin, drôle et généreux, qui sait qu’il va mourir, et qui, avant, doit accomplir une dernière mission ; un brillant écrivain, rattrapé par son passé.

Cette rencontre a changé la vie de ces trois homme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
plotin
  01 janvier 2010
Je n'avais jamais entendu parler de Mitch Albom avant de découvrir son dernier livre « le vieil homme qui m'a appris la vie ».
Et pourtant, un autre de ses livres paru en France en 2005 « Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut » me disait quelque chose. Ce titre « accrocheur » me rappelait certaines critiques élogieuses lues dans la presse à l'époque.
« le vieil homme qui m'a appris la vie » est une réflexion sur la vie, la foi, la sagesse. Cette phrase figurant sur la quatrième de couverture et les vagues souvenirs que j'avais en tête des critiques positives parues lors de la sortie « Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut » m'ont poussé à me lancer dans la lecture de son dernier livre.
Dans son livre « le vieil homme qui m'a appris la vie », Mitch Albom (41 ans) met par écrit l'histoire authentique de deux rencontres qui l'ont profondément marqué. L'une avec un pasteur et l'autre avec un rabbin. Deux vies diamétralement opposées (le pasteur, né dans un milieu pauvre, ayant vécu une adolescence plus que chaotique et bien éloignée des choses de la foi, le rabbin né de parents très pratiquants et ayant exercé son activité dans un milieu plutôt privilégié) et pourtant deux vies qui finissent par se rejoindre car entièrement tournées vers les autres.
Le récit est l'occasion pour l'auteur de nous faire réfléchir sur les vraies valeurs de la vie. Au travers de religions bien différentes (religions juive et chrétienne), les réflexions abordées s'avèrent en finalité bien universelles : la force de la foi, les valeurs essentielles de la famille, la richesse tirée d'une vie tournée vers les autres, la sagesse acquise au fil de l'expérience de la vie, la mort et ce qui vient après, le bien et le mal…
La vie est marquée de rencontres. Certaines de ces rencontres peuvent vous faire changer la vision que vous avez de la vie. Il faut juste en être conscient et savoir en tirer tout le bénéfice pour vous et pour les autres….
Sans aller jusqu'à dire que « le vieil homme qui m'a appris la vie » est un chef d'oeuvre comme cela est écrit sur la quatrième de couverture du livre, la lecture de ce récit est un vrai coup de coeur. Un livre qui fait du bien …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ladybirdy
  19 juillet 2018
Voici un roman qui fait du bien et sans exagération sur le côté divin.
Il s'agit de la rencontre entre trois hommes, un écrivain, un rabbin et un prêtre en devenir. Ces trois hommes ont à s'apprendre ou à apprendre tout simplement. L'histoire de Henry le futur prêtre est touchante et raconte qu'il est possible de se relever des pires drames et addictions diverses. La foi n'agit pas seule, la bonté est dans chaque homme voulant du meilleur. La sagesse est omniprésente, elle rassure plutôt que de se montrer enseignement. Beaucoup de belles valeurs dans ce roman, l'écriture est agréable et les chapitres sont bien découpés.
J'ai bien aimé ce roman qui remplit bien son rôle entre spiritualité, leçons de vie, et tendresse. Assez simple peut-être un peu trop à mon goût.
Commenter  J’apprécie          60
Kalzennig
  20 mai 2016
Un livre très plaisant à lire, riche de tolérance et de sagesse... il y est question d'écoute de l'autre, d'envie de connaître les aspirations de chaque homme face aux questions existentiels. Les vies des trois personnages principaux, un rabbin, un pasteur et un journaliste en quête de sens, s'entremêlent et donnent envie aussi de s'interroger sur soi-même. Une vision du monde douce, remplie d'une vraie humanité et d'espérance...
Commenter  J’apprécie          10
laconteuse
  16 juin 2015
Il y a quelques années, j'ai eu l'occasion de lire "Les cinq personnes que j'ai rencontré là haut", dont j'avais beaucoup aimé la lecture. J'ai donc retenté l'expérience avec cet auteur et encore une fois, je n'ai pas du tout été déçue ! Mitch Albom n'est plus pratiquant depuis des années et se retrouve confronté à une demande un peu particulière : faire une éloge funèbre pour un rabbin qu'il n'a plus vu depuis des lustres. Il va donc, à travers plusieurs rendez-vous, rencontrer le rabbin afin de parler et de se "redécouvrir". L'auteur apprendra que le rabbin a beaucoup relativisé même lors de ses plus grands malheurs.
En parallèle de ses nombreux rendez-vous, Mitch Albom vivra une autre expérience tout aussi enrichissante avec le pasteur. Il assistera à des messes dans une église où il n'y plus de chauffage, où il y a des trous dans la toiture mais où bon nombre de ses-abris viennent y passer la nuit.
Les deux histoires sont racontées sur quelques années et moi qui suis athée, j'ai beaucoup aimé découvrir ces deux univers. J'ai l'impression que l'auteur a mis tout son coeur dans son livre.
Si vous n'avez pas encore lu cet ouvrage, je vous encourage à le faire. C'est un vrai petit chef d'oeuvre.

Lien : http://laconteuseblog.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
chriskorchi
  17 mai 2013
je garde ce livre en mémoire, de temps en temps, je me replonge dans quelques lignes qui sont resté gravé dans mon esprit.
Ce livre est pleins d'émotions et d'espoir.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
plotinplotin   28 décembre 2009

"Que craignent les gens à propos de la mort ? ai-je demandé au rabbi.
- La peur d'être oublié. Se dire qu'après votre mort, personne ne se souviendra de vous".

Je me demandais si c'était pour ça qu'en Amérique, on essayait tant d'imprimer sa marque, d'être connu. Voyez un peu combien la célébrité est à l'ordre du jour. On chante pour l'obtenir; on étale en public ses pires secrets pour devenir célèbre; on perd du poids, on mange des insectes et on commet même des meurtres dans ce même but ! Nos jeunes exposent leurs pensées les plus profondes sur des sites web. Ils ont des caméras dans leurs chambres. Comme si l'on criait : Remarquez-moi ! Souvenez-vous de moi !

"Comment peut-on éviter cet oubli ? ai-je de nouveau demandé au rabbi.
- A court terme, la réponse est simple. Grâce à la famille. C'est à travers ma famille que j'espère vivre encore quelques générations. Chaque fois qu'ils se souviendront de moi, de tous ces souvenirs emmagasinés, des rires et des larmes, je continuerai d'être vivant, répondit-il.
"Oui mais au bout d'une ou deux générations, on vous oubliera, ai-je rétorqué.
-C'est pourquoi la foi est tellement importante, répondit-il. C'est une corde que nous devons tous agripper, pour monter et descendre la montagne. On ne se souviendra plus de moi d'ici plusieurs années. Mais ce que je crois, et ce que je me suis dit à propos de Dieu et de notre tradition, c'est qu'elle peut se perpétuer. Elle remonte à mes parents et à leurs parents avant eux. Et si elle dure jusqu'à mes petits-enfants et leurs petits-enfants, alors on sera tous ... reliés"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
chriskorchichriskorchi   17 mai 2013
Mes amis, si dans la vie nous nous occupons des choses importantes, si nous sommes dans le juste avec ceux que nous aimons et si nous nous comportons en adéquation avec notre foi, nos vies ne seront pas alourdies par la douleur lancinante du devoir inaccompli. Nos paroles seront toujours sincères, et nos actes aussi. Nous ne nous perdrons jamais dans les affres d’un « ah ! Si j’avais su ». Nous pourrons alors dormir en dépit de la tempête.« Et le moment venu, nos adieux seront déni de regrets »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
arabellearabelle   25 novembre 2012
Et donc, avons nous percé le secret du bonheur?
- Je crois bien que oui.
- Et vous allez me le donner.
- Oui. Tu es prêt?
-Je suis prêt.
- Sois satisfait.
- C'est tout?
-Sois reconnaissant.
-C'est tout?
-Pour ce que tu possèdes déjà. Pour l'amour que tu reçois. Et pour ce que Dieu t'adonné.
- C'est tout?
Il m'a regardé au fond des yeux. Puis il a eu un profond soupir.
C'est tout.
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   19 février 2019
Cet enfant, par exemple, me rappelle un enseignement de nos sages. Quand un bébé vient au monde, ses poings sont serrés, n'est-ce pas?

II a serré son poing droit.

Pourquoi? Parce qu'un bébé, qui ne sait rien de son environnement, veut tout attraper, histoire de pouvoir dire "Le monde entier m'appartient".

Mais quand une vieille personne meurt, que font ses mains? Elles sont ouvertes. Pourquoi? Parce qu'elle a appris la leçon.

Laquelle ?» Il a écarté ses doigts vides. .«Que l'on ne peut rien emporter avec soi.»



« Et donc, avons-nous percé le secret du bonheur ?

- Je crois bien que oui.

- Et vous allez me le donner ?

- Oui, tu es prêt ?

- Je suis prêt.

- Sois satisfait.

- C’est tout ?

- Sois reconnaissant.

- C’est tout ?

- Pour que tu ce que tu possède déjà. Pour l’amour que tu reçois. Et pour ce que Dieu t’a donné.

- Et c’est tout ?

Il m’a regardé au fond des yeux. Puis il a eu un profond soupir. C’est tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
honey94honey94   09 juillet 2014
Quand un bébé vient au monde, ses poings sont serrés, n'est ce pas ? Comme ceci ? "
Il a serré son poing droit.
" Pourquoi? Parce qu'un bébé qui ne sait rien de son environnement, veut tout attraper, histoire de pouvoir dire " Le monde entier m'appartient " ...
Mais quand une vieille personne meurt, que font ses mains? Elles sont ouvertes. Pourquoi? Parce qu'elle a appris la leçon"
- Laquelle? Elle a écarté ses doigts vides.
" Que l'on ne peut rien emporter avec soi .. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Mitch Albom (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mitch Albom
Chanteurs, compositeurs, producteurs - ils l?ont tous rencontré, et ils s?en souviennent : Paul Stanley (KISS), Tony Bennett, Ingrid Michaelson, Burt Bacharach, Wynton Marsalis, Roger McGuinn, Darlene Love, Phredley Brown, Jon Avnet et Mike Binder parlent de Frankie Presto, le plus grand guitariste de tous les temps, et personnage fictif du roman "La guitare magique de Frankie Presto" de Mitch Albom.
autres livres classés : réflexions sur la vieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut - Mitch Albom

Dans quel pays se passe l'action ?

Canada
Etats-Unis
Australie
Angleterre

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut de Mitch AlbomCréer un quiz sur ce livre