AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Edith Soonckindt (Traducteur)
EAN : 9782266170895
224 pages
Éditeur : Pocket (03/01/2008)
3.56/5   95 notes
Résumé :
Charley, la cinquantaine, veut mettre fin à ses jours après une vie qui l'a déçu. Au moment où il va s'abandonner, il revoit sa mère, morte huit ans auparavant, qui l'attend dans la maison de son enfance. La chance inouïe leur est offerte d'une dernière conversation, celle qu'ils n'ont jamais pu ou jamais osé entamer. Avec sa mère, Charley va pouvoir revenir sur le passé, se libérer du poids des secrets de famille, rechercher le pardon, et ainsi se retrouver.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,56

sur 95 notes
5
3 avis
4
4 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

CSBlitaussi
  24 mars 2019
C'est l'histoire de Chick Benetto, un homme qui n'a pas réussi sa vie ou plutôt qui a laissé détruire sa vie par l'alcool et des mauvais choix. Il décide d'en finir, mais un incident va lui en empêcher. Chick va avoir la chance de passer un jour de plus avec sa mère, morte depuis quelque temps déjà. Chick va apprendre à connaître qui était réellement sa mère, il va apprendre à pardonner, il va apprendre à comprendre...
J'avais déjà lu d'autres livres de Mitch Albom que j'avais bien aimés, je savais donc que je pouvais m'attendre à une lecture un peu "spirituelle". Finalement je n'ai pas trop aimé ce livre parce que tout est très convenu et prévisible voir ennuyeux. L'histoire est pour mon goût un peu trop gnangnan. On comprend très vite qu'il s'agit d'une "near-death expérience" (en français : expérience de mort imminente). En même temps cette histoire fait aussi réfléchir sur les relations que nous avons avec nos parents ou les membres de notre famille. Il faut en profiter tant qu'ils sont encore là et avant qu'il soit trop tard...
Challenge Multi-défis 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Yumiko
  29 novembre 2012
J'attendais avec impatience la lecture de ce nouveau roman, mais il semblerait que Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut restera mon livre préféré de cet auteur. Pourtant celui-ci avait tout pour plaire.
Charley voit sa vie partir en vrille. Il perd tout ce qui lui tient à coeur, ayant détruit tout ce qu'il chérissait. A bout de souffle, il décide de mettre fin à ses jours, car la vie ne l'intéresse plus. Et si cette fin n'en était pas une? Et si on vous offrait la possibilité de vous reprendre en main, le feriez-vous?
L'auteur nous offre une belle seconde chance présentée de manière détournée mais tellement agréable. Entre flash-back et souvenirs, Charley va revivre sa vie et ses erreurs en essayant de se rendre compte de ce qu'il aurait pu ou dû faire. Ce personnage au bord du gouffre est touchant et ses retrouvailles avec sa mère décédée prenantes. Elle essaiera du mieux qu'elle peut de lui permettre d'évoluer, car leur rencontre n'est pas due au hasard. Charley ne s'est pas remis de sa disparition. Il aura la chance de pouvoir parler avec elle et d'ouvrir les yeux sur sa vie, sur ce qui lui est arrivé.
Le héros évolue, réfléchit. Passe d'une envie de mort à une envie de vie, mais est-ce encore possible? Est-il parti ou toujours là? Lui-même n'en sait trop rien. Tout ce qu'il désire c'est réparer ses erreurs et récupérer sa famille. Sa mère pourrait bien l'aider à y parvenir.
Ce récit nous prend aux tripes et pourtant j'ai l'impression d'être restée sur le bord de la route par moments. Entre intérêt et lassitude, j'ai apprécié cette lecture, mais n'ai pas été touchée comme je l'espérais. Ce livre reste tout de même intéressant, mais, à mon goût, il ne vaut pas son prédécesseur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Ludivine
  04 septembre 2008
Cette journée de plus, il la passe avec la seule personne qui ne l'a jamais jugé dans ses choix et qui a toujours était présente. Durant toute sa vie il a essayé d'obtenir l'amour de son père, et une reconnaissance qu'il n'a obtenu que dans le Base Ball.
J'ai lu ce roman en quelques jours, j'ai été touché par " le bilan " que fait Charley de sa vie, il s'aperçoit qu'il a été dur et parfois méchant envers la seule personne qui l'a réellement aimé : sa mère. Il en a même fait deux listes : " les fois où ma mère m'a défendu " et " les fois où je n'ai pas défendu ma mère ".
Ce roman fait réfléchir sur notre comportement envers les personnes que l'on aime et surtout nos parents. Est ce qu'on leur dit assez que l'on les aime ?
Commenter  J’apprécie          100
ConfidencesLitteraires
  04 octobre 2019
C'est mon quatrième roman de Mitch Albom. Il y a 7 ans, j'avais été enthousiasmée par Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut, puis par le vieil homme qui m'a appris la vie. Ce sont des romans qui m'ont fait réfléchir sur le sens de la vie, des romans feel-good avant l'heure qui ne ressemblent pas à ceux que l'on trouve partout de nos jours. Plus récemment, j'en ai lu un troisième qui ne m'a pas fait une grande impression, et aujourd'hui celui-ci, sur lequel je n'ai pas grand-chose à dire non plus…
Charley a la cinquantaine et l'impression qu'il a raté sa vie. Il est alcoolique, sa femme l'a quitté, sa fille unique ne l'a pas invité à son mariage... Il décide alors d'en finir, mais son suicide ne se passe pas comme prévu : au lieu de mourir, il se retrouve à passer une journée avec sa mère décédée.
Ce n'est pas le roman du siècle, mais ça se lit bien. Personnellement, j'aime toujours lire de temps en temps des histoires qui me rappellent que c'est important de prendre soin de ceux qu'on aime, qu'on peut toujours réparer ses erreurs, etc., du moment que l'intrigue n'est pas trop cousue de fil blanc. C'est un peu le cas dans ce roman, mais la trame reste suffisamment originale pour qu'on ne voie pas TOUT venir.
A part les dernières lignes qui sont complètement incongrues, j'ai bien aimé ce petit conte moderne. le genre d'histoire qui ne prend pas la tête et qui se lit facilement. Je ne vais pas le garder dans ma bibliothèque, mais je suis satisfaite de ma lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sultanne
  25 janvier 2017
La lecture de ce livre a éclairé bien des choses...
Ce regard que tu as parfois et que fait me sentir inutile ; ces grincements de dents, cette colère qui ne te quitte parfois qu'au bout de plusieurs jours, ces mots ingrats, injustes, culpabilisants que tu sais trouver si justes...
Ces phases d'incompréhension totale, durant lesquelles je te tourne autour sans cesse, te repoussant dans tes derniers retranchements.
Ces fois où je t'ai défendu, avec la plus grande fermeté dont j'étais capable, avec toute ma mauvaise foi, avec une force que je ne me connaissais pas.
Ces fois où tu ne m'as pas défendue, où tu m'as laissée seule sur le carreau, sonnée, hagarde.
Ces jours où tu es parti, ces jours où tu es rentré, ces jours où tu es resté, ces jours où tu t'es enfui.
Ces fois où c'est toi qui m'as mise au tapis lors de nos bagarres terriblement drôles où ton père rageait de nous voir saccager le salon.
Et puis ces fous-rire sans raison apparente, ces larmes que tu m'as fait verser, celles que tu as étouffées, celles qui n'ont pas coulé, ces blagues débiles qui ne font rire que nous. Ces matins-brouillards, ces dimanches après-midi où on ne savait pas quoi faire pour s'occuper, ces petites mains potelées où tu tenais mes joues, ces bisous baveux que tu as peu à peu refusé de me donner.
Tant de choses me sont réapparues et m'ont fait prendre conscience, fils, que chaque jour passé pas trop loin de ton chemin assure un peu plus ma longévité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
mjsaindonmjsaindon   26 mai 2009
Mais derrière chaque détail se cache e histoire. Celle qui fait qu'une peinture est accrochée sur un mur, ou une cicatrice sur un visage. Parfois, les histoires sont simples, et parfois, elles sont dures et vous brisent le coeur. Mais derrière toutes vos histoires, il y aura toujours celle de votre mère, parce que c'est tout bonnement avec la sienne que la vôtre commence.
Commenter  J’apprécie          110
mjsaindonmjsaindon   26 mai 2009
Avez-vous jamais perdu un être cher et souhaité avoir avec lui une dernère conversation, une dernière occassion de rattraper le temps où vous pensiez que cette personne serait ici-bas pour toujours ? Si c'est le cas, alors, vous savez que vous pouvez passer une vie entière à collectionner les jours et qu'aucun d'eux ne pèsera lourd face à celui dont vous aimeriez tant profitez de nouveau.
Commenter  J’apprécie          50
ETOILEEETOILEE   13 mars 2013
De toute façon, toute famille qui se respecte vit avec ses fantômes, et les morts restent assis à nos tables bien longtemps après leur départ.
Commenter  J’apprécie          90
nathalieboisclairnathalieboisclair   12 juin 2010
-Ne dites jamais à un enfant que quelque chose est trop dur pour lui, hurle-t-elle. Et ne le redites jamais -JAMAIS- à cet enfant-ci.
Commenter  J’apprécie          80
mjsaindonmjsaindon   26 mai 2009
(...) C'est ça qui est terrible quand vos parents meurent, on sent qu'au lieu d'aller au combat avec du renfort, on y va tout seul.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Mitch Albom (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mitch Albom
Chanteurs, compositeurs, producteurs - ils l?ont tous rencontré, et ils s?en souviennent : Paul Stanley (KISS), Tony Bennett, Ingrid Michaelson, Burt Bacharach, Wynton Marsalis, Roger McGuinn, Darlene Love, Phredley Brown, Jon Avnet et Mike Binder parlent de Frankie Presto, le plus grand guitariste de tous les temps, et personnage fictif du roman "La guitare magique de Frankie Presto" de Mitch Albom.
autres livres classés : relation mère-filsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut - Mitch Albom

Dans quel pays se passe l'action ?

Canada
Etats-Unis
Australie
Angleterre

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut de Mitch AlbomCréer un quiz sur ce livre

.. ..