AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2359000098
Éditeur : Éd. Lokomodo (15/02/2010)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Méfiez-vous : votre destin peut basculer à tout instant ! Comme celui de cette jeune écrivain au redoutable talent ou celui de la voisine d’à côté, vous savez, celle qui râle tout le temps.
De cet homme prêt à tout pour se faire connaître, y compris au pire. Ou de cet enfant qui à trop se vouloir sorcier finit par obtenir ce qu’il désire. Et quel serait le destin des femmes si les hommes venaient vraiment d’ailleurs ? Ou le vôtre si, comme Louis, vous étiez c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Albou-Tabart
  13 septembre 2010
La chronique de Psychovision
Pour ma première véritable incursion dans l'univers des éditions Lokomodo, c'est vers le petit recueil de nouvelles de Sylvie Albou-Tabart que je me suis tournée. Un recueil de nouvelles fantastiques qui constitue une très bonne entrée en matière pour des lecteurs qui souhaiteraient découvrir le genre fantastique sans pour autant aller d'emblée vers la difficulté ou la trop grande complexité. "Destin… et tout peut basculer!" est en effet complètement abordable même pour des lecteurs faisant leurs premiers pas dans l'imaginaire, vu que la trame fantastique de ces six nouvelles est parfois relativement légère et qu'elles s'ancrent de manière fort à propos dans notre quotidien, avec un style simple et direct.
Sylvie Albou-Tabart nous parle en effet de ces failles, de ces instants où notre univers bascule, où l'on craque et où l'on cède sous la pression, de ces interstices creusés dans notre réalité et par lesquels le fantastique déborde sur notre quotidien, submergeant routine, colère et frustration. Les personnages de Sylvie Albou-Tabart sont pour la plupart des écorchés vifs, des êtres malmenés et en proie au trouble et au doute. Que cela soit une écrivaine déçue et humiliée, une femme trompée et son mari volage, un petit garçon enfermé sur lui-même en bute aux moqueries, un homme risquant sa vie pour l'argent et la gloire ou une femme éreintée par la bêtise de son voisinage, les héros de ces nouvelles vont tous franchir un cap, dépasser la barrière intangible entre le réel et les territoires étranges du fantastique. Petite visite guidée des ces 6 destins imaginés par l'auteur:
Nous commençons notre incursion dans l'univers de Sylvie Albou-Tabart par la nouvelle "Quel talent". Loin d'être ma préférée, elle parlera cependant forcément à quiconque a un jour écrit ou tenté d'écrire dans sa vie et s'est vu confronté à la douloureuse attente d'une acceptation d'un texte chez un éditeur. Lou est persuadée d'avoir écrit le roman de sa vie et son éditeur n'a qu'à bien se tenir, la plume de Lou sait en effet être ravageuse ! Sans être particulièrement originale l'idée est intéressante et aurait méritée d'être plus développée. On reste un petit peu sur notre faim et c'est dommage, il y a là du potentiel! On passe ensuite à la très bonne "Querelle de voisinage", un texte grinçant à ériger comme guide des bons rapports entre voisins ! Très drôle et assez jubilatoire ! Vient ensuite "Jeu dangereux" qui, sans vous en dire plus, vous évoquera sans doute les côtés les plus sinistres de nos émissions de télévision actuelles. Une bien sympathique nouvelle qui sonne comme une critique à peine voilée de nos dérives et qui se teinte ici d'anticipation pour notre plus grand plaisir.
On passe ensuite à "Ma Sorcière bien aimée" où l'histoire d'un jeune garçon idolâtrant l'héroïne tv éponyme. Les moqueries et les rebuffades le mèneront à des fins particulièrement extrêmes pour se venger… Une bonne nouvelle qui traite avec légèreté des humiliations de l'enfance. Sylvie Albou-Tabart nous offre ensuite un petit intermède science-fictif avec "Les Hommes viennent d'ailleurs" qui une fois encore éveillera à coup sur des échos de notre culture populaire actuelle. ! Une bien sympathique leçon de choses qui ma bien faite sourire !
Le recueil se termine ensuite sur la plus longue et à mes yeux la plus intéressante nouvelle du recueil, "Enfer et Condamnation". Bien plus sombre et aboutie que les précédentes, j'ai trouvé que c'était de loin la meilleure, je l'ai vraiment beaucoup aimé. Un homme a un jour un grave accident de voiture alors qu'il partait rejoindre sa maîtresse. Imbu de lui-même, méprisant envers sa femme, Louis risque bien de payer le prix fort pour sa vie dissolue… L'auteur nous brosse ici de beaux personnages, de la femme falote et humiliée, aveugle et soumise au mari prétentieux et arrogant que l'on se prend bien vite à détester. La souffrance, l'inquiétude dans les couloirs d'hôpitaux, l'ambiance est ici parfaitement rendue, on y est vraiment. Et puis sans vous en dire plus, l'idée est bien trouvée, terrible à souhait…
C'est donc sur une très bonne surprise que l'on referme "Destin… et tout peut basculer!". Un bien agréable recueil de nouvelles fantastiques que je recommande donc principalement aux lecteurs occasionnels du genre ou à ceux qui auraient envie de le découvrir tout en douceur. Ne vous laissez pas rebuter par la couverture du livre loin d'être folichonne et laissez-vous séduire par le travail de Sylvie Albou-Tabart, une jeune plume qui n'en est pas à son premier essai mais que l'on espère avoir l'occasion de relire très prochainement dans un registre fantastique. Son univers est empreint de réalisme, drôle et souvent grinçant, vous vous retrouverez sans peine dans ses personnages !
Note: 7/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Albou-Tabart
  09 avril 2010
La critique de Psychovision :
Pour ma première véritable incursion dans l'univers des éditions Lokomodo, c'est vers le petit recueil de nouvelles de Sylvie Albou-Tabart que je me suis tournée. Un recueil de nouvelles fantastiques qui constitue une très bonne entrée en matière pour des lecteurs qui souhaiteraient découvrir le genre fantastique sans pour autant aller d'emblée vers la difficulté ou la trop grande complexité. "Destin… et tout peut basculer!" est en effet complètement abordable même pour des lecteurs faisant leurs premiers pas dans l'imaginaire, vu que la trame fantastique de ces six nouvelles est parfois relativement légère et qu'elles s'ancrent de manière fort à propos dans notre quotidien, avec un style simple et direct.
Sylvie Albou-Tabart nous parle en effet de ces failles, de ces instants où notre univers bascule, où l'on craque et où l'on cède sous la pression, de ces interstices creusés dans notre réalité et par lesquels le fantastique déborde sur notre quotidien, submergeant routine, colère et frustration. Les personnages de Sylvie Albou-Tabart sont pour la plupart des écorchés vifs, des êtres malmenés et en proie au trouble et au doute. Que cela soit une écrivaine déçue et humiliée, une femme trompée et son mari volage, un petit garçon enfermé sur lui-même en bute aux moqueries, un homme risquant sa vie pour l'argent et la gloire ou une femme éreintée par la bêtise de son voisinage, les héros de ces nouvelles vont tous franchir un cap, dépasser la barrière intangible entre le réel et les territoires étranges du fantastique. Petite visite guidée des ces 6 destins imaginés par l'auteur:
Nous commençons notre incursion dans l'univers de Sylvie Albou-Tabart par la nouvelle "Quel talent". Loin d'être ma préférée, elle parlera cependant forcément à quiconque a un jour écrit ou tenté d'écrire dans sa vie et s'est vu confronté à la douloureuse attente d'une acceptation d'un texte chez un éditeur. Lou est persuadée d'avoir écrit le roman de sa vie et son éditeur n'a qu'à bien se tenir, la plume de Lou sait en effet être ravageuse ! Sans être particulièrement originale l'idée est intéressante et aurait méritée d'être plus développée. On reste un petit peu sur notre faim et c'est dommage, il y a là du potentiel! On passe ensuite à la très bonne "Querelle de voisinage", un texte grinçant à ériger comme guide des bons rapports entre voisins ! Très drôle et assez jubilatoire ! Vient ensuite "Jeu dangereux" qui, sans vous en dire plus, vous évoquera sans doute les côtés les plus sinistres de nos émissions de télévision actuelles. Une bien sympathique nouvelle qui sonne comme une critique à peine voilée de nos dérives et qui se teinte ici d'anticipation pour notre plus grand plaisir.
On passe ensuite à "Ma Sorcière bien aimée" où l'histoire d'un jeune garçon idolâtrant l'héroïne tv éponyme. Les moqueries et les rebuffades le mèneront à des fins particulièrement extrêmes pour se venger… Une bonne nouvelle qui traite avec légèreté des humiliations de l'enfance. Sylvie Albou-Tabart nous offre ensuite un petit intermède science-fictif avec "Les Hommes viennent d'ailleurs" qui une fois encore éveillera à coup sur des échos de notre culture populaire actuelle. ! Une bien sympathique leçon de choses qui ma bien faite sourire !
Le recueil se termine ensuite sur la plus longue et à mes yeux la plus intéressante nouvelle du recueil, "Enfer et Condamnation". Bien plus sombre et aboutie que les précédentes, j'ai trouvé que c'était de loin la meilleure, je l'ai vraiment beaucoup aimé. Un homme a un jour un grave accident de voiture alors qu'il partait rejoindre sa maîtresse. Imbu de lui-même, méprisant envers sa femme, Louis risque bien de payer le prix fort pour sa vie dissolue... L'auteur nous brosse ici de beaux personnages, de la femme falote et humiliée, aveugle et soumise au mari prétentieux et arrogant que l'on se prend bien vite à détester. La souffrance, l'inquiétude dans les couloirs d'hôpitaux, l'ambiance est ici parfaitement rendue, on y est vraiment. Et puis sans vous en dire plus, l'idée est bien trouvée, terrible à souhait…
C'est donc sur une très bonne surprise que l'on referme "Destin... et tout peut basculer!". Un bien agréable recueil de nouvelles fantastiques que je recommande donc principalement aux lecteurs occasionnels du genre ou à ceux qui auraient envie de le découvrir tout en douceur. Ne vous laissez pas rebuter par la couverture du livre loin d'être folichonne et laissez-vous séduire par le travail de Sylvie Albou-Tabart, une jeune plume qui n'en est pas à son premier essai mais que l'on espère avoir l'occasion de relire très prochainement dans un registre fantastique. Son univers est empreint de réalisme, drôle et souvent grinçant, vous vous retrouverez sans peine dans ses personnages !
Note : 7/10
Chaperon Rouge

Lien : http://www.psychovision.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Albou-Tabart
  09 juin 2010
Une interview parue dans MBoa Magazine :
Ecrivain, journaliste, directrice de collection et mère au foyer, Sylvie a plusieurs cordes à son arc. Elle est passionnée de littérature et passe la plupart de son temps, bien sûr quand elle ne gratte pas sur sa feuille blanche, à lire et à dévorer les histoires depuis son plus jeune âge.
« Destin… et tout peut basculer ! » est son dernier roman paru chez Lokomodo Editions.
Une histoire qui vous emporte et vous invite à la réflexion sur la vie tout simplement.
- Votre nouveau roman vient de paraître chez Lokomodo Editions, pouvez-vous nous dire pourquoi “Destin” comme choix du titre ?
« Destin... et tout peut basculer ! » est un recueil de nouvelles fantastiques qui met en scène des personnages du quotidien presque ordinaires, mais dont la vie va basculer vers l'extraordinaire voire le fantastique. Tel cet homme qui,
comme nous le montre presque chaque jour la téléréalité, se veut prêt à tout pour réussir, y compris au pire. de cet autre, qui se verra condamné à vivre l'enfer sur terre ! Ou de cette jeune femme encore, qui, à partir d'une simple querelle de voisinage, va construire sa terrible vengeance avec une bonne dose d'humour noir.
Le titre de l'ouvrage s'est imposé à moi car c'est bien là le lien entre mes héros : un destin qui bascule, bouleverse et broie parfois. Un destin imprévisible, fantasque ! C'est d'ailleurs pourquoi, je cite au début de l'ouvrage ces mots de Diderot : « Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène ».
- Vous n'êtes pas à votre premier roman, pourquoi avez-vous eu besoin de changer de sujet ?
J'aime aborder des sujets très différents, mais aussi m'adresser à des publics de tout âge. J'ai ainsi publié très récemment un album de contes égyptiens aux éditions Albin Michel Jeunesse. Un roman court, intitulé « Voyage dans l'au-delà », librement inspiré d'un autre très vieux conte égyptien, qui paraîtra également à la fin de l'année. Sans doute est-ce ma sensibilité de maman qui me donne envie de m'adresser aux plus jeunes ? Sûrement.
Le fantastique, ou plus généralement la littérature de l'imaginaire, a toujours fait partie de ma vie avec des auteurs comme René Barjarvel, Robert Merle, Issac Assimov, Stephen King ou encore Graham Masterton, qui sont autant de sources d'inspiration. C'est un autre aspect, complémentaire mais vital, de ma vie d'écrivain. Et je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin car un roman, plus orienté vers la fantasy cette fois,
est en cours d'écriture.
- En tant que femme, le métier d'écrivain est-il quelque chose de difficile ?
Non, pas plus que pour un homme je pense, même s'il faut sans doute plus d'organisation pour allier vie professionnelle et vie familiale. Mais c'est là le propre de toutes les femmes, qu'elles soient écrivains ou non. Quant à la difficulté intrinsèque d'écrire, elle existe certes, mais je parlerai plutôt d'un besoin, d'une nécessité qui vous porte. C'est un formidable outil de partage et d'évasion, à l'étrange pouvoir libérateur. Je ne pourrais cesser d'écrire... ni de lire d'ailleurs. C'est une passion bien ancrée en moi.
Propos recueillis par Aïssatou DIAMANKA-BESLAND
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Albou-Tabart
  13 septembre 2010
L'avis de ZoneLivre :
La quatrième dimension au féminin
Que se passe-t-il pour une jeune auteur qui désire ardemment être publiée lorsque l'éditrice fait la sourde oreille ?
Comment gérer une voisine qui ne supporte pas le bruit de votre tondeuse ?
Peut-on passer sans danger de la vie de bureaucrate à celle de Robinson Crusoé ?
Comment gérer les moqueries des autres lorsque vous êtes un jeune garçon et que ma sorcière bine-aimée est votre modèle ?
Est-il vrai que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, la réalité du mariage bascule-t-elle vers le fantasme ou vers une routine servile ?
Quelles seront les conséquences pour Louis de son accident de voiture, sa vie de couple pourra-t-elle y survivre ?
A la manière de Dino BUZZATI dans « le K» , Sylvie ALBOU-TABART nous entraine dans l'art de la novélisation.
Des scènes du quotidien très réalistes qui basculent tout à coup dans le fantastique ou dans l'horreur. La chute se fait crescendo et on est souvent bluffé par la fin. J'aime particulièrement « Enfer et Condamnation» .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Albou-Tabart
  07 juillet 2010
La critique de ZoneLivre
La quatrième dimension au féminin
Que se passe-t-il pour une jeune auteur qui désire ardemment être publiée lorsque l'éditrice fait la sourde oreille ?
Comment gérer une voisine qui ne supporte pas le bruit de votre tondeuse ?
Peut-on passer sans danger de la vie de bureaucrate à celle de Robinson Crusoé ?
Comment gérer les moqueries des autres lorsque vous êtes un jeune garçon et que ma sorcière bine-aimée est votre modèle ?
Est-il vrai que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, la réalité du mariage bascule-t-elle vers le fantasme ou vers une routine servile ?
Quelles seront les conséquences pour Louis de son accident de voiture, sa vie de couple pourra-t-elle y survivre ?
A la manière de Dino BUZZATI dans « le K» , Sylvie ALBOU-TABART nous entraine dans l'art de la novélisation.
Des scènes du quotidien très réalistes qui basculent tout à coup dans le fantastique ou dans l'horreur. La chute se fait crescendo et on est souvent bluffé par la fin. J'aime particulièrement « Enfer et Condamnation» .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Albou-TabartAlbou-Tabart   04 mai 2010
"L'écriture est un formidable outil de partage et d'évasion, à l'étrange pouvoir libérateur."
Sylvie Albou-Tabart
Commenter  J’apprécie          50
Albou-TabartAlbou-Tabart   13 septembre 2010
A la manière de Dino BUZZATI dans « Le K» , Sylvie ALBOU-TABART nous entraine dans l’art de la novélisation.
Commenter  J’apprécie          30
Albou-TabartAlbou-Tabart   07 juillet 2010
A la manière de Dino BUZZATI dans « Le K» , Sylvie ALBOU-TABART nous entraine dans l’art de la novélisation.
ZoneLivre
Commenter  J’apprécie          20
Albou-TabartAlbou-Tabart   09 juin 2010
Une histoire qui vous emporte et vous invite à la réflexion sur la vie tout simplement.
Commenter  J’apprécie          30
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2141 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre