AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2603020137
Éditeur : Delachaux et Niestlé (06/02/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Ce petit livre fait un point complet sur la prise de conscience récente de la raréfaction inquiétante de nombreuses espèces autrefois banales, et de la nécessité de protéger aussi bien la biodiversité remarquable que les espèces encore communes. Il commence par présenter les sites naturels de nidification et de refuge des insectes dans les jardins, pour permettre à chacun de juger de la capacité d’accueil de son jardin et la renforcer éventuellement par quelques amé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ParfaiteCoccinelle
  28 février 2014
Dans ce livre destiné, aussi bien, aux petits qu'aux grands, nous apprenons à connaître les lieux qu'occupent les insectes dans notre jardin. Un arbre creux, un tapis de mousse, une grosse pierre, un tas de sable… Autant d'abris pour les insectes.
On nous propose des solutions pour vivre en harmonie avec les insectes de notre jardin et surtout revenir sur certains a priori comme quoi un jardin ayant quelques friches n'est pas un jardin « sale » mais un lieu propice à la biodiversité et que certains insectes considérés comme nuisibles pourraient vous surprendre s'ils sont habilement utilisés.
Vous apprendrez à mettre en place des abris bien différents suivant leur hôte et vous serez, peut-être, surpris du résultat et de l'impact pédagogique auprès de vos enfants. Ils découvriront des insectes et leur peur à l'égard de certains en sera grandement diminuée.
J'aime tout particulièrement , ce livre, parce que c'est le genre de livre que vous pouvez ouvrir au hasard, feuilleter, revenir sur une page en particulier ou non… Un livre qu'on ne se lasse pas d'ouvrir pour relire… Chaque sous-chapitre fait l'objet d'une double page agrémentée d'images d'insectes et du lieu où ils s'abritent. La documentation sur chaque sujet est intéressante sans être trop longue, c'est pourquoi je trouve qu'il peut convenir à tous types de public.
Alors, lancez-vous dans la fabrication d'un hôtel à insectes, très en vogue, celui de la page 88 est magnifique, installez un composteur dans votre jardin, laissez des petits coins sauvages et demain vous ne verrez plus votre jardin du même oeil. Suivez tous les petits conseils de ce livre et vous aurez un jardin 100% favorable à la diversité.
Je remercie grandement Babelio et les Editions « La Martinière » pour la découverte , dans le cadre de Masse critique, de ce petit bijou qu'est « Loger et abriter les insectes au jardin ». Je remercie également les auteurs Vincent Albouy et André Fouquet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
yv1
  24 mai 2014
Heureux possesseur d'un petit jardin, les joies d'habiter une petite ville de Province, je laisse pousser, désherbe (rarement, parce qu'en fait j'ai tendance à arracher des choses que Mme Yv veut voir pousser, je confonds un peu le bon et le moins bon), je taille, je coupe, je sécate, je déplante et replante voire transplante, je tonds, je ramasse et récolte (peu, nos prouesses en matière de potager sont proches du néant) et il y a peu, je soignais et nourrissais trois poules (Fernande et Félicie, mon hommage à la chanson française, année des "F", et Honorine, plus jeune, année des "H") en même temps que je profitais de leur ponte ; j'ai aussi installé des nichoirs à mésanges et à rouges-gorges, des nids naissent dans les lierres et les arbustes et sous les toits, deux nids d'hirondelles à chaque pignon, soit quatre nids très fréquentés au printemps et à l'été ; l'hiver, une mangeoire est garnie et des boules de graisse pendent dans leurs sachets de plastique vert. Bref, je fais -nous faisons- tout pour que le jardin soit habité, nous ne traitons absolument pas, aucun produit chimique, pas de ça chez nous, non mais ! Nous n'avions pas encore franchi le pas d'accueillir des insectes en notre espace vert, mais en parlions depuis un petit moment, avant même que n'apparaissent sur les ronds-points des abris à insectes ; alors lorsque j'ai vu ce livre, mon sang n'a fait ni deux ni trois, mais qu'un seul tour, il me le fallait... Et puis, je l'ai feuilleté, j'ai repéré des nichoirs, abris ou aménagements à faire dans l'été pour abriter toute une colonie de diverses bestioles cet hiver, histoire qu'elles soient en pleine santé pour s'occuper du jardin les saisons suivantes. S'il me semble bien agréable de creuser une souche ou une buche pour les coccinelles, ou les chrysopes qui sont de charmantes bêbêtes, d'autres insectes n'ont pas a priori mes faveurs, du genre les perce-oreilles, les guêpes, les araignées, mais bon M. Vincent Albouy, il dit que toutes les variétés sont importantes, et il est quand même entomologiste amateur et il "aménage et cultive depuis plus de 25 ans son jardin pour les insectes et la "nature banale" (4ème de couverture), tandis que son compère, le sieur André Fouquet "se consacre désormais à sa passion de toujours : l'étude et la photographie des grosses et petites bêtes sauvages des côtes et des campagnes." (4ème de couverture)
Trêve de plaisanterie, ce petit bouquin est un guide très bien fait qui explique le rôle des insectes, la manière de les accueillir et de prendre soin d'eux pour qu'en retour, ils prennent soin de nos jardins : entre constructions d'abris, aménagements de tas de bois ou de feuilles, plantations diverses qui attirent telle ou telle espèce, il recense plein de solutions faciles à mettre en place qui éviteront d'une part de répandre des produits toxiques et d'autre part d'engraisser les multinationales qui les fabriquent.

Allez, moi, maintenant, je vais aller faire un petit tour dans le jardin voir où je vais bien pouvoir installer mes maisons à insectes.
Lien : http://lyvres.over-blog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ramettes
  06 octobre 2014
Lors de ma première « visite » j'avais surtout lu les légendes des magnifiques photos, puis les titres et un article par-ci par-là. Car c'est un livre qui se prête à ça , on pioche les idées au gré de nos envies, d'autant qu'il y a des renvois à d'autres pages pour comprendre certains procédés… donc vous finissez par lire le livre en papillonnant !
Cela dit les auteurs ont fait un travail très structuré, divisé en 7 parties afin d'aborder de nombreux aspects sur le sujet. Chaque question est développée sur une double page, ce qui donne un aspect très clair. En fin de volume nous avons des références pour « aller plus loin ». Un index répertorie plus de 150 noms d'insectes avec les pages correspondant à chacun.
C'est un livre en papier glacé, certainement prévu pour être souvent feuilleté, couverture souple et format poche. Cet ouvrage est coloré et agrémenté d'illustrations et de photos avec légende.
L'écriture est agréable, ce n'est pas destiné à des professionnels, il y a même de petites touches d'humour qui accompagnent les conseils et les explications.
Les auteurs mettent en évidence ce que les changements de comportements et la modernisation ont contribué à détruire l'habitat naturel de nombreuses variétés entraînant d'autres disparitions, d'où le besoin de recréer des nichoirs à insectes afin de retrouver la biodiversité nécessaire pour obtenir une harmonisation dans les espaces verts. Pour avoir de belles fleurs et de mon légumes ou fruits il nous faut aussi des insectes … nous ne pouvons vivre dans un milieu aseptisé !
Lien : http://ramettes.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lilu60
  06 mars 2014

Cet ouvrage est divisé en plusieurs parties: la première nous apprend où logent les insectes en général et les conditions qui sont nécessaires pour qu'ils s'installent dans ces lieux. Que ce soit dans la terre, les souches d'arbres, les feuilles mortes, les possibilités ne manquent pas pour eux. Enfin si justement, les auteurs nous expliquent que certaines habitudes prises dans les jardins, les insecticides etc diminuent le nombre de ces insectes et leurs possibilités de s'installer.
On découvre par la suite d'où est venue l'idée de créer des nichoirs à insectes. Et bien ce sont les chercheurs qui ont eu cette idée pour leur permettre d'étudier les spécimens plus facilement!
On arrive ensuite à la partie qui m'a intéressée le plus, celle qui nous apprend comment construire les nichoirs: quels matériaux utiliser pour quels insectes, où les placer etc...Dans cette partie, on voit que toute personne qui a un jardin peut facilement trouver des matériaux pour faire des nichoirs: que ce soient des branches d'arbres creuses, des coquilles d'escargot, ou tout simplement des espaces de terre battue, ou un morceau de bois percé.
De mon côté, j'ai surtout retenu une idée, facile à réaliser avec ma princesse: un abri à perce-oreilles fabriqué avec un pot de fleur en terre que l'on accroche à un arbre. J'ai le pot, il ne nous reste plus qu'à le customiser et à le fixer dans l'arbre! Personnellement je ne connaissais pas l'utilité des perce-oreilles, mais j'ai découvert dans cet ouvrage qu'ils mangent les pucerons et sont donc très utiles.
Les dernières parties de l'ouvrage présentent les environnements favorables aux insectes comme les haies, les parterres fleuris etc. J'aime beaucoup l'idée des parterres fleuris justement, surtout lorsque, comme moi, on n'a pas une belle pelouse, mieux vaut avoir des jolies petites fleurs utiles!
J'ai trouvé cet ouvrage assez complet, on apprend beaucoup de choses sur les insectes, leur utilité et leur façon de vivre. Je dois dire que tout ce qui concerne les araignées et autre ne m'attire pas trop ( du tout!) mais j'aime l'idée de favoriser la conservation des espèces utiles au jardin. A la lecture de ce livre, et à la vue de mon jardin, je pense que celui-ci est déjà suffisamment rempli de petits espaces dans lesquels les insectes doivent trouver leur bonheur: au final ce n'est pas plus mal un jardin qui ne ressemble pas aux jardins à la française^^.
La seule chose qui m'a manqué dans ma lecture, c'est un petit lexique qui aurait repris tous les insectes cités dans le livre, avec une petite photo et en expliquant leur utilité par exemple. Certains n'étant pas physiquement très attirants, cela donnerait plus facilement envie de les abriter.
A découvrir si vous avez envie d'être le parfait hôte des insectes!

Lien : http://www.les-lubies-de-lud..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lejardindestephanie
  13 mars 2014
M'est arrivé par courrier un petit ouvrage très simple qui récapitule tous les aspects de l'hôtellerie au jardin: la gestion de l'intendance, le service, le respect de la clientèle, les normes en vigueur, la durée des séjours...bien malheureusement j'ai dû sauter quelques pages qui heurtaient ma sensibilité en présentant des spécimens à huit pattes sur lesquelles il eut fallu que je pose les miennes. Impensable.
Ce petit opus d'une grosse centaine de pages est l'outil idéal pour quiconque débute dans l'hébergement des insectes. Par double-page on y présente les différentes structures d'accueil, leurs origines, leur entretien ainsi que leur utilité.
On peut juste regretter que la fonction et l'utilité de chaque occupant ne soit pas systématiquement précisée et expliquée.
Merci à Babelio et aux éditions Delchaux et Niestlé
Lien : http://ausautdulivre.blogspo..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ramettesramettes   06 octobre 2014
En terme scientifique les insectes qui nichent dans les tiges creuses des plantes sont qualifiés de "caulicoles"" ce terme fait référence au nom latin de la tige des plantes, caulis.
Commenter  J’apprécie          60
ParfaiteCoccinelleParfaiteCoccinelle   28 février 2014
Les pesticides du terme anglais PEST, qui veut dire "ravageur", sont aussi appelés par stratégie commerciale produits phytosanitaires ou phytopharmaceutiques, c'est-à-dire "qui soignent les plantes"...
La vie se nourrit de la vie. Les plantes sont à la base de toutes les chaînes alimentaires, mais ne peuvent se nourrir de leurs propres déchets, qui doivent être recyclés auparavant...
La majorité des invertébrés passent l'hiver à l'abri dans les feuilles mortes, la mousse, entre les fentes des pierres, des écorces, du bois, sous le feuillage des plantes à feuilles persistantes..;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Vincent Albouy (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Albouy
Vincent Albouy. Surprenants insectes.
autres livres classés : abrisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Au fil du fleuve ...

Comme je descendais des Fleuves impassibles, Je ne me sentis plus guidé par les haleurs : Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles, Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs. .... Commençons notre descente des fleuves par les premiers vers de ce poème magistral de ...

Baudelaire
Verlaine
Rimbaud
Apollinaire
Mallarmé
Leconte de Lisle

17 questions
38 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , littérature anglaise , littérature russe , poète , géographie , fleuve , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre