AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1096472155
Éditeur : Auto édition (01/05/2019)
Résumé :
A Moscou, un boucher découvre trois corps dans la chambre froide de son commerce. Les jeunes femmes, poignardées, ont été horriblement mutilées. L’enquête est confiée au commandant Maïakovska et ses collaborateurs, les inspecteurs Nikola Komarov et Viktor Oblomov, de l’unité 4 de la M.U.R, la police criminelle. La résolution de ces meurtres semble complexe d’autant qu’un faisceau de preuves indirectes mène tout droit au Clan de Berovo, une organisation criminelle te... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 mai 2019
Il y a des amitiés qui perdurent malgré les années qui passent, les problèmes qui s’accumulent et les offenses maladroites que l’on se fait l’un, l’autre. Je me souviens de cet échange amical de manière très nette, et pourtant, cela faisait une éternité que nous nous étions perdus de vue.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 mai 2019
La majorité des flics étaient malheureux en amour et Nikola Komarov n’échappait pas à la règle. Cette constante universelle, en France, en Inde, en Chine et aux Etats-Unis, était dictée par les horaires de nuit et la difficulté du métier. Les inspecteurs de la criminelle assistaient aux conséquences morbides des pires méfaits. Les nombreux suicides de policiers étaient révélateurs du malaise de la société russe par rapport à leur métier, si injustement décrié.
L'ordre est nécessaire à la sécurité de tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 mai 2019
Lorsque j’étais jeune, le monde extérieur me faisait peur.
J’étais la risée de l’école car, enfant, je bégayais. Enfermé dans mon mutisme, je ne parlais presque jamais car à chaque effort, je devais faire face aux moqueries des camarades de ma classe. Subissant la remontrance des brutes de mon école sans broncher, j’essayais de demeurer le plus discret possible. La plupart des autres riaient ou haussaient les épaules, préférant détourner le regard et laisser faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 mai 2019
Le parfum qu’elle portait ce jour-là, aussi fleuri qu’une brise de printemps, me rendait fou. Je m’imaginais alors l’embrasser tout en luttant intérieurement pour essayer de ne pas poser mes lèvres sur les siennes.
Dans mes souvenirs, il subsistait un moment ou deux où nous aurions pu nous rapprocher plus mais la vie n’était faite que d’occasions manquées et je devais accepter cette loi universelle qui nous gouvernait tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 mai 2019
L’homme soviétique devait vivre dans l'obscurité des lendemains incertains pendant que tous ses frères d’Europe se tenaient dans la lumière du progrès.
Être impuissant, sans défense, furieux, apeuré, et ne pas le montrer sous peine de finir dans un goulag. Surmonter ses faiblesses était difficile surtout lorsqu’on était constamment affamé, assoiffé et épuisé.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1784 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre