AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723475832
Éditeur : Glénat (09/06/2010)

Note moyenne : 4/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Selon qu’ils soient situés sur la terre ferme, sur une île ou en pleine mer, les gardiens classent les phares en trois catégories : les paradis, les purgatoires et… les enfers ! Situé au Pays de Galles, le phare de South Stack est tellement difficile d’accès qu’il est à ranger sans hésiter dans cette dernière catégorie. Il a de plus encore aujourd’hui la réputation d’être un endroit hanté, parmi les plus terrifiants de Grande-Bretagne !

Basé sur des f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  03 août 2013
De nos jours, une jeune plongeuse ramène des eaux une ceinture sur laquelle sont gravés des actes d'accusation concernant surement un meurtre.
Août 1859, en Australie. Des chercheurs d'or britanniques exploitent une mine, en quête de quelques pépites. Malheureusement, deux d'entre eux manquent d'y laisser leur peau suite à un terrible éboulement. Quelques jours plus tard, ils embarquent à bord d'un bateau qui les ramènera chez eux.
Au même moment, dans le sud-ouest de l'Angleterre, le jeune Jack Jones, gardien de phare en haute mer, sauve in extrémis l'un de ses compagnons de voyage lors d'une grosse tempête. Malheureusement, il y perd un bras. Plus question pour lui de rester gardien en pleine mer. Quelques mois plus tard, il se retrouve affecté sur le phare de South Stack, un purgatoire comme on dit puisqu'il est relié à une île. Il fait alors la connaissance du maître des lieux, un certain Henry Bowen qui semble manigancer bien des choses derrière son dos et que bien des mystères semblent entourer...
Alcante s'est inspiré de deux faits réels: d'une part, la mort de Jack Jones lors d'un ouragan en 1859 dont le fantôme hanterait encore le phare de South Stack et d'autre part, le naufrage du trois-mâts Royal Charter. A partir de là, il plante son décor sur un phare, un endroit à la fois terrifiant et étrange. Ajouté à cela un brin de fantaisie et de fantastique, on se retrouve avec un one-shot oppressant et redoutable à souhait. Plusieurs scènes s'ouvrent au début de l'album et c'est au cours de la lecture que les liens se tissent pour former un scénario prenant et parfaitement huilé. le dessin de Matteo à la fois vif, précis et sombre renforce cette ambiance fantastique et étrange, nous plongeant dans une sorte de huis-clos étouffant.
Les gardiens de l'enfer... phare-amineux!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
jamiK
  13 juin 2018
Les enfers, en terme nautique désigne un phare situé en pleine mer, il y a les purgatoires, situés sur une île et les paradis sur la côte. Ce vocabulaire a inspiré directement l'histoire racontée ici, ainsi que deux fait réels, le naufrage du Royal Charter ramenant d'Australie des chercheurs d'or ayant trouvé la fortune et la mort du gardien de phare de South Stark au Pays de Galles, dans la nuit du 25 au 26 octobre 1859.
Le dessin garde un aspect brut, pas totalement lisse, avec des hachures, beaucoup de contrastes, de surfaces noires, les couleurs restent discrètes, juste ce qu'il faut pour soutenir le graphisme et apporter de la lumière et de l'éclat là où il faut. Tout cela contribue à rendre l'atmosphère inquiétante, trouble, oppressante.
L'histoire est plutôt bien ficelée, le rythme, non linéaire, jouant avec différentes périodes, fait monter la pression. Et même si les histoires de magie noire et de contrat avec le diable ne sont pas trop ma tasse de thé, je me suis volontiers laissé embarquer dans cette ambiance glaçante superbement maîtrisée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
gill
  05 janvier 2013
Pour imaginer cette histoire, Alcante, l'auteur talentueux de ce magnifique album, s'inspira d'une illustration du phare de South Back, du compte rendu d'un accident mortel survenu à l'assistant de ce phare dans la nuit du 25 au 26 octobre 1859 et du récit tragique du naufrage d'un steam clipper, le "Royal Charter" drossé la même nuit sur des récifs durant la terrible tempête qui s'abattit sur la région de Holyhead Island au Pays de Galles.
De nos jours, une plongeuse lancée dans une étrange recherche, sort de l'eau bredouille, s'effraie de l'apparition d'une silhouette fantomatique et trouve, par hasard, une ceinture dont le cuir est gravé d'une terrible accusation....
C'est le point de départ d'un drame où vont se croiser les destins tragiques d'un chercheur d'or qui rentre au pays afin de, fortune faite, retrouver sa femme et son fils, d'Henry Bowen le gardien du phare devenu pour cette fiction une sorte de "Faust" maléfique, de son assistant Jack Jones un jeune garçon intrépide et de cette plongeuse inconnue dont le sort - qu'il ne faut surtout pas dévoiler - va sceller le noeud de l'intrigue.
L'auteur, magnifiquement servi par les dessins de Matteo, nous offre un album magistral, un de ceux qui trônent à la place d'honneur dans notre bibliothèque et que l'on meurt d'envie de prêter sans le vouloir vraiment, de peur qu'on ne nous le rende pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Vexiana
  12 juin 2018
Les phares ont une aura particulière, propice aux scénarios angoissants et aux huis-clos palpitants.
Ici, l'auteur joint deux histoires réelles : le phare de South Stark que la légende dit hanté et le naufrage du Royal Charter.
Si les histoires se développent au début dans un parallèle un peu nébuleux, la narration prend toute son ampleur et son ingéniosité dans la seconde partie de ce thriller particulièrement bien pensé et qui nous conduit dans des sursauts plutôt originaux et inattendus.
Je connaissais le travail de Matthéo grâce à la BD Marina et c'est avec beaucoup de plaisir que je l'ai retrouvé ici. Toutefois, je l'ai trouvé ici plus inégal même si cela ne gêne en rien le déroulé de l'histoire, au contraire, j'ai trouvé que cela augmentait un peu l'aspect oppressant de l'histoire.
Mon seul vrai regret est que l'histoire se déroule très vite, presque trop, et j'aurais aimé que l'auteur un peu plus de temps pour poser ses personnages et appuyer le climat tragique.
Commenter  J’apprécie          100
zazimuth
  02 janvier 2019
J'ai emprunté cette bande dessinée à la médiathèque attirée par le graphisme que je trouve très beau et expressif.
C'est un excellent récit fantastique.
Un jeune gardien de phare, nouvellement arrivé à Holyhead Island, s'interroge sur les curieux agissements de son collègue malade.
Tout est très bien ficelé. Je ne veux pas en dire plus^^
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
zazimuthzazimuth   02 janvier 2019
Le naufrage du Royal Charter entraîna la mort de 419 personnes. Nombre de mineurs coulèrent à pic, emportés par le poids de l'or qu'ils portaient accroché à leur ceinture. Les autres finirent par se noyer. (p.52)
Commenter  J’apprécie          40
badpxbadpx   18 février 2018
Regarde : un phare, c'est une érection de pierre ! D'une force ! Nous, on baise les étoiles, mon gars !!! Alors pourquoi s'encombrer d'une bonne femme, hein !?
Commenter  J’apprécie          20
zazimuthzazimuth   02 janvier 2019
Pour les gardiens de phare, les phares de haute mer, ce sont "les Enfers" ; ceux sur des îles, "le Purgatoire" ; et les phares sur le continent, c'est "le Paradis"... (p.15)
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Alcante (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Alcante
RE-mind tome 1
autres livres classés : pharesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
229 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre