AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782956540502
220 pages
Dario Alcide (22/11/2018)
4/5   15 notes
Résumé :
Le centre 27-A abrite en permanence une dizaine d’enfants. Les règles y sont simples et permettent aux pensionnaires de s’épanouir malgré leurs handicaps. Tous profitent de leur séjour, sans poser de questions et dans une relative tranquillité, grâce à la bienveillance des animateurs.
Pourtant, l’arrivée d’un nouvel enfant, Caïn, va bien vite perturber la routine de l’établissement. Malgré son jeune âge, le garçon veut apprendre à lire et pose bien plus de qu... >Voir plus
Que lire après CainVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 15 notes
5
6 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Merci encore à l'auteur pour sa confiance.

***De visu, ça donne quoi ? ***

La couverture me paraît un peu "surjouée" de par la personne qui dit "chut" sur le haut, cependant, les silhouettes enfantines qui fuient le bâtiment respectent le résumé et l'ambiance générale qu'on trouver dans le livre.
Le résumé lui, interrogateur, nous fait poser des questions. Qu'est-ce que ce p'tit Caïn va trouver ? Que va-t-il déterrer ? Pourquoi ? C'est ce qui m'a donné envie d'ouvrir le livre.

***Et alors, ça dit quoi tout ça ? T'as lu ? Dis moi tout Driller ! (oké oké, attends...)***

Dès l'ouverture, ya l'tiot Caïn dans l'infirmerie de laquelle il est sortant qui va rejoindre ses camarades et découvrir le centre.
L'ambiance posée et bon enfant (mdr, rigole stp) et on découvre des lieux presque idylliques. Les enfants, bien que malades ou handicapés, sont heureux, et ça se sent.
Caïn, c'est pas un p'tit paresseux, il a soif d'apprendre, soif de réponses, et il va obtenir tout ce qu'il veut. Aidé de ses copains et d'un adulte du centre, il va apprendre des choses sur son origine, son avenir, et plusieurs choses assez cheloues. Il découvre le monde, enfin, ce qu'on lui laisse en voir hein, pas fou Jean-Pierre.

Il fait la connaissance de copains et copines aux prénoms très étranges, (que j'ai réussi à décrypter assez vite, j'étais en mode : ha ha ! quand j'ai découvert que j'avais raison. Et TOC !) Des copains à qui il manque des "morceaux" pour continuer sur le langage utilisé durant tout le livre.

Car oui, l'écriture, aussi fluide soit-elle, me faisait penser à un narrateur enfant, ce qui, ici, est tout à fait logique, mais perturbant par moment (surtout lors des passages où les personnages n'étaient que des adultes.)

Caïn il va faire la connaissance des adultes aussi. Coco, celle qui tire la gueule et qui s'fout de tout, Lisa, qui pleure devant les gens mais qui est prête à aller plus loin dans sa carrière, Jake, le surveillant qui s'bat les rouflaquettes de tout, et tout le reste.
J'ai un regret : on parle souvent du Docteur Massimov, mais on l'voit jamais vraiment.

Et donc, tout ce p'tit monde, ça vous donne une "enquête" glaciale dont on devine les aboutissants avant qu'ils arrivent officiellement, grâce aux indices savamment dosés par Dario Alcide.
Les réponses arrivent assez vite (ce que j'ai un peu trouvé dommage), mais la suite n'en est que meilleure au final : comment sortir de là ? Que faire ? Où aller ensuite ?

La deuxième partie du livre y est consacrée et c'est mouvementé !
Je n'en dis pas plus pour vous laisser le plaisir de savourer le livre à sa juste valeur, mais j'vous dis que l'tiot Caïn, yé pas sorti de l'auberge. Et ceux qui entrent avec lui en "résistance" non plus d'ailleurs.

C'est un truc que j'ai aimé : un des personnages que j'aimais le moins est finalement devenu à mes yeux extrêmement bon, un retournement de situation que je n'attendais certainement pas et qui montre l'aisance de l'auteur à jouer avec les sentiments du lecteur.

Dans tous les cas, on sent, au fil des pages, que quelque chose de sordide est en train de se passer, c'est malaisant, surtout avec le ton employé qui donne une allure innocente, enfantine, ajoutant de l'horreur à la situation ; le tout dans un monde "actuel" bien avancé technologiquement et humainement malaisant. Et l'auteur ne fait pas dans le sentimentalisme, bien au contraire.

Le livre, à partir de la deuxième partie est dur. La fin l'est tout autant. Inattendue, ça c'est sûr. Un sujet traité difficilement, qui pose des questions légitimes sur l'avancée de la science et de ses avantages, des profits tirés de tout ça, de l'éthique... Varié donc, et instructif, quoique pas très poussé. J'aurais apprécié, au vu du destin de Caïn et des siens, en apprendre plus sur le sujet du transhumanisme et de la bioéthique, raison de ma lecture à la base.

Cependant, ce fut une lecture très riche, que j'ai terminé en une soirée, tellement le rythme et les chapitres sont bons. Hyper fluide, hyper facile à assimiler. Une très bonne histoire !

***Et donc ?***

Un livre à la hauteur tout de même de ses promesses : Caïn obtient ses réponses, et plus encore. (Bien que certains éléments restent en suspens à mes yeux - le destin de certains personnages)
Je recommande aux personnes qui aiment lire sans réfléchir (du moins, sans buter sur des mots compliqués ou des descriptions à rallonge (un des "moins" du livre à mon goût), aux jeunes adultes aussi et aussi aux gens qui aiment les sujets traitant de la bioéthique et du reste allié à cela.
Je recommande donc, j'ai vraiment apprécié cette lecture.
Commenter  J’apprécie          10
Je tiens tout d'abord à remercier l'auteur pour sa confiance.
Je ne le connaissais pas du tout et le résumé de l'histoire m'a intrigué, j'adore la dystopie.
Nous faisons la connaissance de Cain jeune garçon de 6 ans qui entre pour le premier jour dans un centre où sont déjà d'autres enfants. On apprend qu'ils sont là parce qu'ils sont malades, ils sont entourés par une équipe d'adultes dynamiques.
Cain est très intelligent, il va apprendre à lire et ne comprend pas pourquoi les plus âgés ne savent pas. Il va s'interroger sur ce qui l'entoure, sur ce qui se trame dans le centre, essaie d'avoir le plus d'informations possibles des uns et des autres. C'est une atmosphère étrange, quand on commence à lire on ne sait pas vraiment où l'auteur nous emmène. Ca se passe dans un monde futuriste. L'endroit où se trouvent tous ces enfants semble idyllique, ils sont bien nourris, bien traités, presque trop bien non ?
Tous les personnages, enfants et adultes, sont bien travaillés, les enfants sont terriblement attachants, les adultes malgré leurs sourires de façade cachent un vilain secret. On va découvrir au fur et à mesure de la lecture ce que dissimule ce centre. J'ai bien aimé la trame de l'histoire, le sujet est original. L'auteur traite des sujets variés : la science, la bioéthique, l'appât du gain, le transhumanisme, l'empathie, l'entraide.
Le rythme est bon, ça se lit facilement, j'en aurais voulu un peu plus, que l'idée principale du roman soit plus étoffée, ça manque juste d'un peu de profondeur vers la fin, pour moi ça s'est arrêté trop brutalement. le ton est froid mais c'est en adéquation avec le coeur du récit, l'auteur ne traite pas d'un sujet superficiel. La narration permet une vision d'ensemble et renforce ce détachement quasi chirurgical, ça peut déstabiliser au début du livre. La quasi absence de descriptions physiques sauf leurs symptômes et disgrâces, accentue l'ambiance malaisante.
La plume est limpide sans fioriture, même adaptée à un plus jeune publique. J'ai passé un bon moment de lecture et je ne manquerai pas d'aller découvrir les autres récits de l'auteur. Clin d'oeil tout particulier pour les prénoms des enfants, sur le coup je me suis dit que l'auteur était un peu perché pour pondre des prénoms pareils, mais il n'en est rien, tout est très bien pensé.
Commenter  J’apprécie          00
Hello tout le monde ! 😁J'espère que vous allez bien ! �ujourd'hui je viens vous parler d'un service presse, bien Thriller, bien dystopique teinté de science fiction, en gros tout ce que j'aime !🫢 Il s'agit de « Caïn » de Dario Alcide auto-edité. Je remercie d'ailleurs l'auteur pour sa confiance ! 🥰

Je vous mets le résumé juste ici :

Le centre 27-A abrite en permanence une dizaine d'enfants. Les règles y sont simples et permettent aux pensionnaires de s'épanouir malgré leurs handicaps. Tous profitent de leur séjour, sans poser de questions et dans une relative tranquillité, grâce à la bienveillance des animateurs.
Pourtant, l'arrivée d'un nouvel enfant, Caïn, va bien vite perturber la routine de l'établissement. Malgré son jeune âge, le garçon veut apprendre à lire et pose bien plus de questions que tous ses prédécesseurs réunis. Pourquoi tous les autres enfants sont-ils malades et pas lui ? Pourquoi aucun d'eux n'a de souvenirs de leur vie avant leur arrivée dans le centre ? Les animateurs sont-ils vraiment gentils ? Qu'est-ce que ce centre exactement ?
À mesure que son enquête avance, une certitude s'impose à l'esprit du jeune garçon : il va devoir fuir le centre…

J'ai beaucoup aimé l'atmosphère qu'a mis en place l'auteur, elle est froide et pesante. Ce qui reste complètement cohérent avec le contexte et ça, c'est un super bon point, je trouve. La couverture annonce de suite la couleur. Les thématiques abordées sont lourdes comme la science, la bioéthique, l'entraide …

L'ensemble des personnages est bien travaillé, je me suis tellement attachée aux enfants. Peu à peu, aux files de la lecture, on va découvrir ce que cache le centre et attention, vous n'êtes pas prêt.😱

L'écriture est fluide et on se retrouve rapidement happée par l'histoire. le récit est rythmé et se lit facilement. 📖 J'ai beaucoup aimé ce titre mais c'est vrai que j'en aurai voulu plus, tout est bien pensé, attention, mais j'aurai voulu que la fin soit plus creusée, bref que le livre ne se finisse jamais en fait 😂

Pour conclure, si vous êtes fan des univers comme celui ci foncé ! 👊
Commenter  J’apprécie          00
Cain de Dario Alcide
Tout commence avec l'arrivée de Caïn dans ce centre pour enfants, ils sont peu nombreux, une dizaine tout au plus, ils sont tous handicapés et Cain ne comprends pas bien ce qu'il fait là.
Timide d'abord, il est bien accueilli par ces petits malades, et puis l'équipe d'adulte est fort sympathique aussi.
Mais Caïn a une intelligence supérieure, on dirait HPI de nos jours, et il se pose beaucoup de questions, mais trouver ver les réponses est bien difficile, d'autant plus que les enfants ne s'en posent pas, eux. Alors il cherche, s'apprend à lire, questionne, réfléchit…. Pour arriver à une réalité bien difficile à avaler.
Il faudra donc en sortir de ce centre, mais comment faire quand on a 6 ans et qu'on aime ses copains de malheur.
On devine assez rapidement ce qui se passe dans ce centre, mais cela ne nuit pas du tout au plaisir de la lecture. On s'attache fortement à ces petits bouts d humains, Caïn est juste exceptionnel.
L'écriture parait enfantine, simpliste (attention rien de péjoratif) mais elle va très bien avec l'histoire de ces enfants, un autre style n'aurait peut- être pas été accrocheur pour cette histoire.
Les adultes ne sont pas en reste, et ceux qui paraissaient bien froids au début de l'histoire se révèlent plein de questionnements et d humanité.
Nous suivons l'évolution de ce petit garçon, nous souhaitons qu'il réussisse dans ses projets, même s ils paraissent fous… Mais pour connaitre cette fin, il vous faudra lire le roman.
J‘en aurais souhaité une autre peut-être, (j'ai gardé une âme d enfant) mais je ne suis pas l'auteur et cette fin est assez logique finalement.
C'est une dystopie bien sur, mais certaines recherches actuelles pourraient mener à quelques situations présente dans cette histoire et cela fait froid dans le dos (désolée je ne peux pas spoiler) .
Petite précision. Ce roman pourrait convenir a de jeunes lecteurs également qui aiment les dystopies, la Sf et la science. Je le vois très bien en littérature de jeunesse.
Je vous souhaite une bonne lecture.
Merci à Dario Alcide et simplement pro de m'avoir fait découvrir ce roman.
Commenter  J’apprécie          00
Caïn est un petit jeune curieux et très avancé, apprenant très très vite que ce soit la lecture ou le monde qui l'entoure. le point de vue reste assez enfantin comme si on explorait cet univers dans les yeux d'un petit enfant, ce qui nous donne encore plus de frissons lorsque l'on commence à comprendre dans quel univers nous avons atterri. En effet, dans les premières pages, nous suivons notre petit Caïn qui découvre les lieux où se trouve des animateurs aux petits soins et des pensionnaires, jeunes et semble-t-il, souffrants mais qui gardent leur joie de vivre, ce qui est très bien retranscrit dans ces passages. de plus, je n'ai pas pu m'empêcher de craquer pour la petite troupe d'enfants, tous ayant un côté attachant !
Au fur et à mesure de la lecture, le lecteur en apprend plus sur cet endroit bien que cela soit un tout petit peu trop rapidement à mon goût, ayant voulu me remplir la tête de mille probables suites avant qu'on me donne la bonne mais cela n'empêche pas du tout de poursuivre la lecture.
La suite du livre est tout aussi agréable à lire, l'ayant fini dans la foulée. C'est là que tout se bascule, qu'il est impossible de s'arrêter sans avoir eu la fin… et quelle fin !! J'en suis encore surprise ! Mais je ne vous dirais rien, il vous suffira de lire le livre pour comprendre !
Pour finir, j'aimerai ajouter que ceci est un livre qui se lit vraiment facilement, la fin arrive brutalement, comme précipitée et je reste quand même avec certaines questions comme qui était le docteur Massimov ? Qu'est-il arrivé à certains de nos personnages ?
Mais, il mérite tout de même cette note car j'ai passé un très bon moment à le lire ! Je pense que c'est un livre qu'un fan de dystopie/science fiction doit lire car le monde est vraiment bien présenté !
Merci beaucoup à l'auteur pour ce livre !!!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Caïn stoppa net et vit le fauteuil roulant faire une pirouette à toute vitesse, un mètre plus loin. Le pilote lui lâcha un petit sourire et reprit sa route, poursuivi par le garçon jaune.
— Dans le fauteuil, c’est Fabein, lança la fille à un seul bras. C’est un as du fauteuil roulant. Et le jaune derrière lui, c’est Henri-4…
Caïn tiqua lorsqu’il entendit le prénom mais ne pipa mot. Il avait trop peur de la grande pour la contredire ou lui poser la moindre question. Il nota tout de même qu’elle avait retrouvé un ton plus calme.
— Moi, c’est Paulune, ajouta-t-elle avec le sourire.
Elle présenta tout le groupe : Augustou, Unaïs, Lalune, Clémentin et enfin, Laurune, la blonde à la voix douce.
Commenter  J’apprécie          20
Lorsque Caïn posa le premier pied à l'extérieur, il oublia vite les autres enfants. Son regard extatique reflétait son état d'esprit. Comme un explorateur découvrant un lieu encore inconnu de l'homme, il marqua une petite pause, le corps secoué de tremblements. Le spectacle qui s'offrait à lui était époustouflant. Il se tenait debout dehors ! Il pouvait sentir la brise sans avoir à se pencher par la fenêtre. Le parfum des arbres, encore en fleurs, lui parvenait mille fois plus puissant et délicieux que ce qu'il réussissait à humer de sa chambre. [...]
Lisa le regardait amusée. Elle assistait à ce spectacle pour la quarantième ou cinquantième fois peut-être. Voir les étoiles dans les yeux de ces enfants à la découverte du monde déclenchait toujours une grande satisfaction chez elle.
Commenter  J’apprécie          00
Une larme glissa sur la joue de Lisa et elle l’essuya d’un revers de main. Elle s’attachait beaucoup trop à ces gamins. Massimov ne cessait de le lui répéter et il avait tout à fait raison. Mais comment ne pas se lier à ces êtres fragiles et innocents ? Seuls des gens sans cœur pouvaient aimer ce boulot ! Une fois encore, elle se demanda pourquoi elle avait accepté le poste. Six ans qu’elle observait, accompagnait puis abandonnait les bambins. Au bout du compte, il n’y avait que tristesse et désespoir. La plupart des soirs où elle était seule dans sa chambre, elle s’enfouissait sous les couvertures pour étouffer ses pleurs. Pourtant, elle se refusait à les abandonner. C’était un dilemme inextricable.
Commenter  J’apprécie          00
Lisa nota que ses jambes ne tremblèrent pas et restèrent stables, comme elle l’avait précisé à son patron : il était prêt. Un peu plus tôt que la moyenne, mais cela n’avait rien de surprenant pour un surdoué.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Dario Alcide (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dario Alcide
Pentacle, sortie le 11 décembre 2010 Texte : Dario Alcide - illustrations : Julien Pillet
autres livres classés : dystopieVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (29) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4959 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}