AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782203093997
128 pages
Éditeur : Casterman (11/03/2015)
4.09/5   32 notes
Résumé :


La famille de Joël Alessandra est originaire d’Italie. Au début du XXe siècle,elle a quitté la misère pour l’Eden que représentait l’Algérie, un morceau de la France où tout était à construire.

À l’aune de ce que l’histoire a retenu des ‘colons’, Joël se pose une question légitime. Ses grands-parents étaient-ils des exploiteurs, des racistes, des esclavagistes ? Étaient-ils proches de l’OAS ?

Ils ont tout quitté du jo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 32 notes
5
6 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Peteplume
  08 novembre 2020
L'auteur nous livre, avec ce roman graphique, un témoignage autobiographique touchant à la recherche de ses racines «pied-noir». J'ai aimé la sobriété du style et les images assez sombres presque caricaturales mais au pouvoir si évocateur d'un pays et d'une ville particulièrement attachants. À travers du récit très personnel de son voyage à Constantine, on révise les grandes lignes de l'histoire de l'Algérie du siècle, dernier, la façon dont ce pays a basculé du statut de pays colonisé à ce qu'elle est devenue aujourd'hui, en passant pas la guerre d'indépendance (les «événements») et la guerre civile qui sont les faits les plus marquants par leur violence faite à la population civile. Pour les Pieds-Noirs, ce fut un autre drame que l'on entrevoit à travers ce récit d'un descendant qui ne l'avait vécu que par procuration.
Commenter  J’apprécie          200
coquinnette1974
  06 avril 2018
Petit-fils d'Algérie de Joël Alessandra est une très bonne bande dessinée.
Joël Alessandra part sur les traces de ses ancêtres, à Constantine, en Algérie. Il n'a connu que la France, mais il a toujours vu sa famille critiquer le Général de Gaulle, à cause de qui ils ont du quitter l'Algérie.
Cette famille d'italiens, pieds noirs, était t'elle esclavagiste ? Ont t'ils exploiter des gens ? Étaient t'ils racistes ? Joël se pose des questions et il part en Algérie pour y répondre.
Connaissant mal l'histoire de l'Algérie, j'ai dévoré cette BD avec un immense plaisir. Et j'ai appris pas mal de choses. Les illustrations sont très belles, et j'ai apprécié les textes.
Je mets avec un immense plaisir cinq étoiles :)
Commenter  J’apprécie          120
Little_Daisy
  05 mai 2015
Casterman a publié le 15 avril 2015 ce one-shot dans sa collection Univers d'Auteur. Il s'agit d'un album sensible et très personnel qui est en plus un carnet de voyage somptueux, que demander de plus que le fait d'avoir un dessin à même la BD ?
C'est parti, je vais vous présenter ce coup de coeur !
La question des pieds noirs est un sujet mal connu, souvent un peu tabou mais surtout regorgeant de question et de non-dits. Joël ALESSANDRA fait parti des descendants de familles pieds-noirs. D'origines italiennes, ses grands-parents se sont installés à Constantine et y ont vécu jusqu'au moment de la fracture entre la France et l'Algérie. de là, ils ont tout quitté et sont venus en France, pleins de souvenirs et de regrets, des traditions qu'ils ont perpétués et des choses qu'ils ont préféré taire. Voilà dans quel climat Joël a eu ce bagage culturel venant de son père. Mais l'incompréhension n'offre aucun répit à ceux qui cherchent à savoir, à comprendre et c'est pour cela que notre auteur s'est rendu à Constantine en 2013 avec des photos familiales. Il a arpenter les rues en quêtes de bâtiments imaginés par son grand-père, en quête de réponses sur le passé de sa famille, à la recherche de réponse sur ce qu'était réellement les pieds noirs en Algérie.
A travers cet ouvrage nous ressentons la peur d'être déçu, d'apprendre des choses que nous ne voudrions pas entendre à propos de notre famille et en même temps le désir de savoir ce qu'il y a eu avant nous, d'où nous venons, ce qui a nourrit notre famille. C'est une quête initiatique, un voyage extraordinaire à travers Constantine, à travers le temps, à travers le patrimoine culturel très lié de la France et de l'Algérie que nous avançons sur les traces de la famille ALESSANDRA. le guide de Joël et les gens que l'auteur rencontre sont touchants, vrais et simples tout comme les paysages et les bâtiments que l'auteur peint, prend en photo et nous montre. Voilà un carnet de voyage très intime et finalement assez universel.
Une rencontre magnifique avec le passé de cet auteur, beaucoup de douceur, un dessin éclatant qui donne envie de se rendre sur les lieux pour profiter des paysages. J'ai vraiment eu un coup de coeur pour cette BD qui arrive pile avec le soleil pour nous donner envie de nous évader. Pour 19 euros Joël ALESSANDRA vous offre un voyage à Constantine qu'il sera possible d'effectuer dès que vous en aurez l'envie, il suffira de ré-ouvrir votre BD !
Je ne sais pas vous mais moi je suis conquise !
Lien : http://chickon.fr/2015/05/02..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bookinista
  14 août 2015
"Le miracle de Constantine" : roman graphique publié dans la revue XXI, n°27, été 2014, associé à la BD "Petit-fils d'Algérie"...
L'auteur est fils de pieds-noirs rapatriés d'Algérie aux côtés de 800000 autres en 1962. Lui est né 5 ans plus tard à Marseille et n'a jamais connu la vie de "là-bas"... Il s'étonne quand, chez ses grands-parents, le papi hurle à s'en étouffer à toute apparition de De Gaulle à la télé "le traître !"
Joël A. construit sa vie en gardant dans un coin de l'esprit l'entêtant questionnement sur le comportement de sa famille en Algérie : étaient-ils intolérants, racistes, à l'esprit colon abscons ?
Ce n'est que des années plus tard qu'à la faveur d'une invitation de l'Institut français de Constantine, Joël Allessandra se lance sur les traces de sa famille, muni de quelques photos de la demeure familiale et des bâtiments (dont le cinéma municipal) édifiés grâce au savoir-faire de cette famille d'architectes.
Sa démarche est intéressante, et m'a fait penser à mon mari avec lequel nous avions entrepris il y a une dizaine d'années un pèlerinage sur les traces de sa jeunesse en Tunisie : sa maison, son école, son quartier...
Joël est ainsi chaleureusement accueilli par les Algériens, en particulier ceux qui ont connu ses aïeux. Il part à la découverte de Constantine et des Algériens, et découvre que sa famille est respectée pour sa contribution à l'architecture de la ville et la protection qu'elle a accordée à des employés arabes pendant la guerre d'Algérie.
Ce roman graphique est superbement illustré d'aquarelles rendant hommage à la ville de Constantine, aux magnifiques bâtiments Art déco ou à l'architecture mauresque, comme l'hôtel Circa où il loge, ou l'Institut Français. Joël Allessandra livre en toute pudeur sa découverte de l'Algérie post '2010 : surveillance policière, étonnement face à la présence essentiellement masculine le soir dans les rues, et gentillesse des habitants et beauté ineffable de la ville et du pont al Kantaoui et des forteresses.
Lien : http://coquelicoquillages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Erik_
  30 août 2020
J'ai découvert véritablement cet auteur cet été avec la lecture de l'excellent récit exotique Escales en femmes inconnues. Certes, il y avait eu également Errance en mer rouge mais cela m'avait beaucoup moins marqué. Avec ce présent ouvrage dans un tout autre genre, je peux affirmer qu'il casse les briques à tout les points de vue que cela soit graphiquement ou narrativement. C'est tout bonnement excellent.
Certes, c'est un récit sur les origines de la famille de l'auteur. Il faut dire que les pieds-noirs n'ont pas été spécialement bien accueilli sur notre territoire après qu'ils aient dû fuir l'Algérie en catastrophe pour ne pas être égorgé. L'auteur a livré une analyse plutôt juste de la situation en n'omettant pas les sujets qui fâchent. Oui, la France avait bien gagné militairement la guerre en Algérie mais politiquement, le Général de Gaulle a dû accorder l'indépendance en préparant le peuple. Oui, ce pays est devenu par la suite une dictature déguisée avec un parti unique. Oui, il y a eu les années de plombs après les premières élections libres du pays donnant la majorité aux islamistes dans les années 90. Et oui, certains pieds-noir se sont mal comportés envers les arabes lorsqu'ils avaient les commandes de ces trois départements français.
Par ailleurs, l'auteur cherche à en savoir plus sur cet héritage familial. Il provient d'une riche famille de Constantine qui étaient des bâtisseurs dans l'immobilier. J'ai beaucoup aimé la visite de cette magnifique cité que je ne connaissais pas. Cela donne véritablement envie d'y aller. Les dessins sont magiques. J'aime beaucoup le style graphique de cet auteur.
Il a réussi son pari pour nous montrer une autre image des pieds-noirs loin de la caricature. Il a réussi également à nous faire aimer ce beau pays qu'est l'Algérie. C'est un très beau témoignage qui garde une grande part d'humanité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (4)
Auracan   25 septembre 2017
Avec ce récit, taillé comme un reportage, Joël Alessandra affirme encore un peu plus son talent de conteur et d'aquarelliste hors pair, jamais aussi bon que dans les décors du continent africain qu'il affectionne tant.
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario   15 mai 2015
Joël Alessandra produit un travail superbe et qui nous ouvre au monde. En nous rappelant en outre que notre richesse, c'est aussi notre histoire, nos racines...
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   28 avril 2015
Découverte poignante de Constantine par ce fils de Pieds-noirs italiens qu’est Joël Alessandra.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   17 avril 2015
Les dessins aquarellés d’Alessandra, comme toujours font merveille et participent au dépaysement, forçant le regard à s’arrêter ici et là.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
coquinnette1974coquinnette1974   02 avril 2018
Tous ces éléments que j'avais glanés, les gens que j'avais rencontrés et qui m'ont éclairé sur les miens, sur le passé.. tout cela m'a permis de m’inscrire dans la lignée familiale, de faire trace, vraiment, et de devenir un maillon de notre histoire.
Commenter  J’apprécie          60
Nat_85Nat_85   19 février 2018
De génération en génération, nous sommes tous des passeurs de vie, d'histoire et d'identité.
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   09 octobre 2020
L'Algérie est pareille à un voilier qui vogue au gré du vent.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Joël Alessandra (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joël Alessandra
La bande-dessinée Les voyages d'Ibn Battûta (Joël Alessandra et Lofti Akalay) nous raconte l'histoire du Marco Polo musulman du XIV ème siècle, un des plus grands voyageurs de l'Histoire. Cet explorateur sera mis à l'honneur au cours d'une exposition conçue en collaboration avec le Darna, la maison des cultures maroco-flamandes. Elle sera présentée par le journaliste Eddy Caekelberghs, en présence du dessinateur Joël Alessandra, qui fera une démonstration de dessin de café !
autres livres classés : algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox