AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781542046787
Montlake Romance (20/02/2018)
3.62/5   16 notes
Résumé :
CC a trente-neuf ans et tout semble lui réussir : elle occupe un poste à responsabilités dans une agence de publicité, vit dans un superbe appartement et a une bande d'amis homos fêtards avec qui sortir tous les week-ends.Pourtant, un peu comme le Titanic, CC se sent sombrer inexorablement. En réalité, sa vie ne lui convient pas et elle préférerait aller cultiver des navets à la campagne plutôt que de passer sa journée à convaincre les gens d'acheter un jean révolut... >Voir plus
Que lire après À la recherche du petit ami insaisissableVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Ayant beaucoup aimé Une bouteille de larmes de Nick Alexander, je n'ai pas hésité une seconde à demander sur net galley : A la recherche du petit ami insaisissable. Et je remercie Amazon Publishing France d'avoir accédé à ma demande.
Vu le titre et le résumé, je m'attendais à lire un roman de chick litt mais nous sommes loin de ce genre de roman ! Dans A la recherche du petit ami insaisissable, l'auteur insiste beaucoup sur la psychologie du personnage principal, sur ce qu'elle ressent, sur son envie de changement.. Ce qui donne un très bon roman, moins léger qu'on pourrait le penser au premier abord.
C.C. (de son vrai prénom Chelsii, un prénom de cagole selon notre héroïne) est une femme de 39 ans à qui tout réussi : un bon travail, un appartement agréable à Londres... mais pas de petit ami. Elle rêverait d'en avoir un mais c'est plus compliqué à 39 ans de trouver un homme libre, sans lourd passé, que quand on a 20 ans ! Et surtout, elle se rend compte qu'elle aimerait bien un bébé, mais sans homme, là encore difficile d'accéder à son souhait.
Arrivera t'elle à changer de vie, à être heureuse ?
Ce roman est très réussi, j'ai beaucoup aimé C.C. C'est une femme qui se pose beaucoup de questions, avec un passé complexe. Son papa et son frère sont décédés, sa maman souhaite refaire sa vie... Elle a une forte envie de bébé alors que.. Je n'en dirais pas plus, mais la psychologie de C.C est très riche, c'est une femme attachante, et la fin est très réussie.
Il se passe énormément de choses dans ce roman riche en émotion. Je mets un énorme cinq étoiles, pour ce coup de coeur.
Décidément, j'apprécie de plus en plus Nick Alexander :)
Commenter  J’apprécie          120
Vous commencez à avoir un peu l'habitude, quand j'ai quelque chose de "négatif" à dire sur un livre, j'aime bien régler ça dès le début de ma chronique, comme ça, c'est fait ! Donc oui, je vais commencer par dire ce que j'ai moins apprécié dans ma lecture d'A la recherche du petit ami insaisissable.

En fait, je trouve que le titre de ce livre n'est pas approprié. Certes, il est classé en chick-lit mais aussi en romance, et vu le titre, je me suis dit : ok la romance doit quand même être bien présente. En réalité, pas du tout. C'est vraiment de la chick-lit. Et quelque part, ça m'a déçue. Parce que vraiment, la romance reste minoritaire. Donc ne lisez pas ce livre en tant que romance mais vraiment en tant que chick-lit, et tout devrait bien se passer.

Donc bon, mon petit coeur pleure un peu le manque d'amour sentimental, de belles rencontres et de sentiments naissant, même si ce livre déborde d'amour amical.
L'auteur prend le parti d'aborder beaucoup de sujets très actuels, même si j'ai envie de dire, ce ne sont pas des choses qui datent d'aujourd'hui. Homosexualité, SIDA, suicide, différence générationnelle etc etc, tous ces sujets apparaissent les uns après les autres pour donner du relief à l'histoire au fur et à mesure.

Le gros point fort de ce livre, ce sont les relations entre CC, notre héroïne, et son cercle d'amis proches, qu'elle a appris à nommer framis. J'ai beaucoup aimé les interactions qu'ils entretiennent tous ensemble et de voir l'évolution des liens, parfois forts, parfois plus ténus. Cela fait réfléchir sur la place que peut tenir un ami, parfois plus importante que la place occupée par la famille.

Vers le milieu de l'histoire, CC s'octroie une petite escapade aussi étrange qu'insolite. Sur le coup, en lisant, ce moment d'évasion me plaisait bien. Il apportait une coupure bénéfique au livre qui pouvait avoir quelques longueurs. Par contre, une fois le livre terminé, en y repensant, je ne comprends pas vraiment ce que cet aparté est venu faire, et ce que ça a apporté à la suite de l'histoire. Alors peut-être que c'était juste pour avoir l'effet obtenu : donner un peu d'air frais à l'histoire. Enfin ceci dit, j'ai découvert une pratique assez étrange et plutôt drôle ! Enfin, drôle vue de l'extérieur !

Comme souvent dans la chick-lit, les personnages font vraiment toute l'histoire. Je dois reconnaitre que CC m'a plutôt laissée indifférente. Je m'explique : je n'ai pas du tout su me trouver un point commun avec elle. Aucune accroche pour m'identifier à elle. Et j'irai même jusqu'à dire que j'ai un peu bloquée avec son âge : elle a 39 ans, pourtant, dans ma tête, elle vit une vit de jeune trentenaire. Alors certes, le fait qu'elle soit proche de la quarantaine a un grand intérêt pour l'histoire. Pour autant, en dehors de ce contexte particulier, j'ai eu du mal à m'y faire à cet âge. Bref.
Sinon j'ai adoré Darren et Mark. Ils sont vraiment très attachants et ce sont ces amis qu'on rêve tous d'avoir avec nous.

Il est surprenant de voir comment l'auteur a décidé d'aborder le genre chick-lit. J'ai plutôt l'habitude de sujets très légers et d'un humour à chaque ligne, donnant vie à une succession de situations toutes plus coquasses les unes que les autres. Ici, il a su aborder des thèmes forts voire même tragiques sans dénaturer le genre pour autant. Je ne m'attendais pas à un livre aussi riche d'un point de vue psychologie mais ça renouvelle le genre. Ca apporte de la matière à un genre parfois trop frivole.

En bref, un bon moment lecture, mais à ne pas lire en tant que romance, ça n'en est pas une selon moi.
Lien : https://emylit-tesratures.bl..
Commenter  J’apprécie          10
J'étais curieuse de découvrir ce nouveau roman de Nick ALEXANDER : A la recherche du petit ami insaisissable. J'en ressors assez chamboulée.
Une bouteille de larmes m'avait révélé de terribles secrets de famille. L'atmosphère de cette première rencontre avec l'auteur et son livre était lourde, comme un fardeau que l'on traîne sur ses épaules, encore plus pesant parce qu'on suspecte son contenu sans identifier parfaitement ce qu'il enferme.
Ici, dans A la recherche du petit ami insaisissable, c'est un peu le même sentiment qui me taraude. L'idée de la couverture se veut insouciante avec son titre "un poil" ironique (recherche - insaisissable - et petit ami), mais l'histoire de CC est, au fil des pages, bien loin de l'insouciance, de la rigolade et de la légèreté romanesque.
Ca commence comme un roman Chick-lit. L'auteur semble me présenter un contexte que je ne peine pas à me représenter : une femme, divorcée, célibataire, à fond dans son activité professionnelle (la publicité), entourée d'une bande de copains (gays), qui s'épanouissent dans la vie et les excès. J'ai cru un instant que le sujet principal allait être CC, sa réconciliation avec elle-même, son épanouissement personnel et la rencontre avec un parfait petit ami...
Insaisissable, vous dites ? Oui... CC évolue, certes, mais vers la pente descendante. de la femme presque "superficielle" qu'on attend d'une telle héroïne, je plonge dans les abimes de ses souffrances, sans vraiment comprendre pourquoi. C'est un choc pour moi, je ne m'attends pas à cette progression vers le bas. La drôlerie des premiers déboires se perd dans mes souvenirs, Nick ALEXANDER m'entraîne vers la vraie CC.
Je qualifierai cette histoire de "psychologique". Les romans de l'auteur me semblent orientés vers l'analyse ou tout au moins vers la description de situations mentales. Ici encore, la part de la dissimulation et du non-dit est importante.
A la finale, ce n'est pas un seul personnage qu'on côtoie, c'est un groupe de personnalités, figures très humaines de notre société qui se révèlent. Quelques clichés au départ sur les apparences, puis la narration devient plus profonde et plus fouillée.
Mes émotions sont multiples face à un tel livre. Mes attentes sont trompées même si je m'y attendais. de la simple romance classique, je vais dans un univers sombre, vers des sujets de société plus crus : trouver son épanouissement professionnel en adéquation avec ses principes, vivre la maladie, éprouver le deuil, la culpabilité, la solitude, la dépression, regarder l'autre, accepter ses amis tels qu'ils sont... se trouver soi-même.
La fin de ce récit m'a touchée. C'est une graine d'espoir qui germe dans cette grisaille londonienne avec l'idée que le beau ciel bleu ne pourra jamais voiler les noirceurs et les douleurs de nos existences. On apprend à vivre à leurs côtés, à les accepter et à faire avec.
Belle découverte. Je vous souhaite une bonne lecture.
Lien : https://alapagedeslivres.wor..
Commenter  J’apprécie          00
de Nick Alexander j'avais lu et adoré L'autre fils. Aussi j'étais ravie de pouvoir retrouver cet auteur avec un nouveau titre.

A la recherche du petit ami insaisissable c'est l'histoire de CC, jeune femme de 39 ans, qui a une vie professionnelle bien remplie. Elle occupe un superbe appartement. La seule chose qui manque à CC est un petit ami. de Speed-dating en soirée homos, CC va chercher l'homme de sa vie. Oui mais voilà, ne dit-on pas que c'est quand on cherche qu'on ne trouve pas ?

Je m'arrête là pour l'histoire. A la recherche du petit ami insaisissable est pour moi une lecture mitigée. Je n'ai pas accroché plus que çà. Par moment je me suis même ennuyée. Ce roman aurait pu être un très bon feel-good, mais il manque quelque chose. J'ai trouvé trop de clichés sur les homosexuels, sur le célibat. Et puis CC est loin d'être attachante. Elle passe son temps à s'apitoyer sur son sort sans réellement se préoccuper des autres. On a parfois envie de la secouer pour lui faire comprendre les choses. Au final, moi qui pensais passer un bon moment de rigolade, je me suis retrouvée avec une lecture qui ne m'a pas emballée plus que cela. L'histoire traîne en longueur et j'ai dû me forcer à finir le livre. Chose qu'en général je ne fais jamais. Mais j'espérais que la fin me réserverait une petite surprise.

Je n'ai pas retrouvé le style de Nick Alexander que j'avais beaucoup aimé dans L'autre fils. du coup cette lecture est pour moi une déception. Mais bon comme tous les goûts sont dans la nature, peut-être qu'à vous il vous plaira. Peut-être que je suis passée à côté de quelque chose. En attendant A la recherche du petit ami insaisissable est un livre que j'oublierai vite.

Merci à Netgalley pour cette lecture.

Lien : http://aubazaardeslivres.blo..
Commenter  J’apprécie          00
CC est une femme de tente-neuf ans, occupant un poste à responsabilités dans une agence de publicité, vit dans un superbe appartement et a une bande d'amis homos fêtards avec qui sortir tous les week-ends. Pourtant mal grès cela sa vie ne lui convient pas, elle ne rêve que d'une chose, c'est de cultiver des navets à la campagne plutôt que de passer sa journée à convaincre les gens d'acheter un jean révolutionnaire à double braguette. Elle rêve de rester blottie chez elle, dans les bras de son (insaisissable) petit ami, plutôt que de jouer à la reine de la nuit dans les bars branchés de Londres. Mais de peur de se retrouver encore plus seule, elle remet sans cesse son projet.

J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire de cette héroïne, naturelle, fraîche, volontaire et attachante. Dans la première partie, on découvre, CC dans son milieu professionnel qui est la pub, où gravitent autour de notre héroïne, des homos aux moeurs bien débridés qui sont néanmoins des amis sur qui elle peut compter. Dans la deuxième partie, notre héroïne, fait le bilan de sa vie, son horloge biologique, lui faisant prendre conscience du temps qui passe. Quel sera le chois de CC ?

Une histoire qui pourtant avait tous pour me séduire, pourtant, je n'ai pas été emballé, ni eu cette petite étincelle au fils des pages qui a su me convaincre, c'est comme si j'avais été en dehors de l'histoire et que je n'en avais rien à faire de ce que nous raconter l'auteur. Néanmoins, je ne peux que vous conseillez de la lire et de vous faire votre propre avis, car chacun a un ressenti différent.

Lien : https://jewelrybyaly.blogspo..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Vous ne pensez pas que le fait de vendre des choses auxquelles on ne croit pas, à des gens qui n’en ont pas besoin, et qui vivent sur une planète qui ne peut pas se permettre d’absorber le simple coût environnemental lié à leur manufacture, s’apparente à une forme de prostitution ?
Commenter  J’apprécie          10
Je voyage seul toute l’année. Je vois des endroits magnifiques et je mange dans des restaurants luxueux. Sept jours sur sept. Et c’est très bien comme ça. Cela me plaît. Mais j’ai un petit pincement au cœur chaque fois que je me dis que je n’ai personne avec qui partager tout ça. Personne à qui dire : « C’est magnifique, n’est-ce pas ? » Alors, je ne veux pas être lourd… j’espère que je ne le suis pas… mais j’ai beaucoup apprécié votre compagnie et si vous aviez envie de passer ce long week-end bonus avec moi à Nice, je trouverais cela absolument délicieux.
Commenter  J’apprécie          00
C’est juste que les hommes que j’ai connus ont toujours été remarquablement fades. Et depuis Brian…
Une image sombre de ma vie avec lui émerge à la périphérie de ma conscience, comme un nuage d’orage destructeur planant sur l’horizon. Je soupire et déglutis avec force en faisant mon possible pour la repousser.
Punaise, c’est toujours là ! Cela fait pourtant trois ans. Mais Brian rôde encore dans les recoins de mon cerveau, prêt à surgir à n’importe quel moment. On survit aux ruptures. C’est l’onde de choc consécutive qui finit par avoir notre peau.
Commenter  J’apprécie          00
Ces journées – nombreuses, dans le monde de la publicité – me rendent dingue. Je cours dans tous les sens en trouvant à peine le temps de respirer. Je fais du relationnel, je lisse dans le sens du poil, je motive les troupes ou je calme le jeu, c’est selon. Mais aucune de ces tâches n’est assez conséquente pour donner une vraie couleur à ma journée. Ces jours-là, qui tombent souvent – bien que pas exclusivement – les vendredis, me laissent avec l’impression de n’avoir quasiment rien accompli.
Commenter  J’apprécie          00
Le pantalon de charpentier se trouve être un jean noir. La seule différence, c’est qu’il comporte deux braguettes, l’une à gauche et l’autre à droite de l’emplacement habituel. Expliquer pourquoi un charpentier allemand, ou n’importe qui d’ailleurs, pourrait avoir besoin de deux braguettes pour pisser est au-delà de mes capacités. Mais les designers de chez Grunge ! sont convaincus que cela va faire fureur. Et c’est à Dans le Mille de faire en sorte qu’il en soit ainsi.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : roman d'amourVoir plus


Lecteurs (39) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5194 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}