AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782226447692
Albin Michel (02/10/2019)
3.56/5   18 notes
Résumé :
Eté 1988, Charlie Bell a 3 passions dans la vie : Mickael Jackson, Mickael Jordan et son père. Quand ce dernier meurt brutalement, tout disparaît autour de Charlie. Seules restent la tristesse, la colère. Ni sa mère, ni ses amis, n'arrivent à lui parler. C'est l'été où Charlie va découvrir le basket, l'été où il va apprendre à rebondir, sur le terrain, et dans la vie.

Après Frères, Kwame Alexander signe un roman en vers bouleversant sur le deuil et l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
MademoiselleMaeve
  09 septembre 2020
Depuis déjà quelques mois, je vous présente au moins un roman ado toutes les semaines, car j'en lis des tas pour le travail – sans me forcer, parce que, en vrai, j'aime beaucoup la littérature jeunesse. Je pense donc que je vais arrêter de vous faire à chaque fois une introduction sur mes lectures de travail, qui sont finalement des lectures plus ou moins comme les autres.
Les vrais champions dansent dans le blizzard est le second roman du poète américain Kwame Alexander.
L'histoire se déroule en 1988. Charlie Bell a douze ans. Il vient de perdre son père et c'est difficile pour lui de faire son deuil, il est coincé entre le chagrin et la colère. Sa mère n'arrive plus à lui parler et décide de l'envoyer passer l'été chez ses grands-parents paternels. Ce qui ne l'enchante pas. Mais comme tout bon roman initiatique, ces vacances vont permettre à Charlie de trouver la paix, l'amour et de se réconcilier avec le basketball, qu'il a laissé tomber quand son père est mort – cela lui rappelait sans doute trop de souvenirs.
Les vrais champions dansent dans le blizzard est un roman écrit en prose, rapide à lire, avec quelques planches de bande dessinée. C'est une lecture agréable, avec une fin touchante. Un roman sur le deuil, la famille et les années quatre-vingt. On y retrouve Mickael Jackson, Mickael Jordan, les Harlem Globe Trotters et quelques bons sentiments. En revanche, je n'ai pas été totalement transportée par cette histoire. J'ai lu mieux. Et pourtant j'aime beaucoup les romans traitant de sport et les romans initiatiques. Dommage.
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mesecritsdunjour
  06 novembre 2020
1988. Charlie vient de perdre son père. La tristesse et la colère gagnent du terrain, reléguant sa passion pour le basket au second plan. Charlie est un enfant perdu et sa mère ne trouve plus de solution pour l'aider, le soutenir. C'est pourquoi elle l'envoie passer les vacances d'été chez ses grands-parents. Sans grande motivation, il accepte. Peut-être retrouvera-t-il goût au basket et à la vie …
« Les champions s'entraînent. Les crétins se plaignent, Chuck. L'amour. le travail. La nourriture. Dans cet ordre. Il est temps d'entrer dans la partie, Charlie ! »
Comme dans son précédent roman, Frères, Kwame Alexander écrit en vers livres. La grande adepte que je suis des vers libres, surtout en littérature jeunesse, a donc beaucoup aimé le lire. Kwame Alexander traite une nouvelle fois de sujets profonds. le deuil. La fin de l'enfance. L'identité. La construction. On y retrouve le basket, Mickaël Jordan et Cie mais plus en nuance que dans Frères. Dans ce roman, il est question de relations, plus que de sport. Qu'elles soient familiales ou amicales, elles gravitent autour de Charlie et donnent du sens au fond de l'histoire. Un magnifique roman, sensible et plein de bienveillance, tant sur la forme que le contenu.
http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2020/11/06/38633005.html

Lien : http://www.mesecritsdunjour...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Jadou2009
  21 décembre 2021
J'aime bien ce livre car l'histoire est bien imaginée. Et j'aime bien la façon dont ce livre est écrit. Ca se lit vite. J'aime beaucoup aussi la couverture, ça bouge, comme l'histoire. C'était cool de lire cette histoire. Je l'ai lu avec l'opération jeune lecteur de ma bibliothèque
Commenter  J’apprécie          10
Sophielit
  30 avril 2020
C'est généralement de la poésie oui (plusieurs passages sont en fait des dialogues), mais tout à fait accessible (même si la traduction très « française » peut être déstabilisant pour un lecteur québécois, par exemple).
Lien : http://sophielit.ca/critique..
Commenter  J’apprécie          20
LesPapotisdeSophie
  20 décembre 2019
Quand Charlie perd son père c'est la tristesse, la colère. Il s'enferme dans le silence. Il va découvrir le basket, se lance alors un défi et va réussir ainsi à penser à l'avenir.
Un très beau texte sur le deuil, le sport. Un jeune héros bouleversant, un auteur à suivre avec intérêt.
Lien : http://lespapotisdesophie.ha..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Ricochet   20 février 2020
Si le deuil est universel, la façon de le vivre est extrêmement personnelle. Kwame Alexander a choisi la forme du roman en vers libres et en très courts chapitres qui suivent un rythme linéaire. Un magnifique roman non tant par son thème que par son traitement à la fois littéraire et accessible.
Lire la critique sur le site : Ricochet

autres livres classés : absence du pèreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Frères

Comment s'appelle le personnage principal ?

Josh Bell
Jordan Bell
Scott Bell
Michael Bell

8 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Frères de Kwame AlexanderCréer un quiz sur ce livre