AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781021007407
Éditeur : Tallandier (15/10/2015)
Résumé :
Londres, mars 1908 : Clementine Hozier et Winston Churchill se rencontrent à un dîner où ni l’un ni l’autre ne voulaient se rendre. Leur coup foudre est à l’origine d’un étonnant roman d’amour qui va durer près de soixante ans. Ensemble, ils ont eu cinq enfants.
Alors que les femmes de chefs d’État ont tant de mal à trouver la mesure entre effacement et influence, dès le jour de son mariage, à 23 ans, Clementine tient sa juste place. Elle restera toujours inc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Fleitour
  10 janvier 2018
Clémentine Churchill ou la femme du lion, ne méritait sans doute pas de se perdre, parmi les nombreuses résidences du couple, au fil des multiples responsabilités de son mari, des représentations permanentes où défilèrent, toutes les têtes aristocratiques de l'Angleterre, et pour reprendre l'expression des auteurs, du Royaume Britannique.
Mrs Churchill finit par avouer à Winston, que la boulimie n'était pas une bonne chose, " vouloir cumuler deux fonctions est une faiblesse, à vouloir dévorer les deux, tu en attraperas de violentes indigestions !"
Cette boulimie politique, se déverse dans les pages, on passe de ministre à député, d'une campagne électorale, à de nouvelles redistributions des postes entre libéraux et conservateurs, Churchill dessine des boucles, satellisé qu'il est sur l'échiquier de la couronne.
Il se découvre une passion pour la peinture, puis passe du pinceau à la plume pour écrire ses mémoires, avant de se rétablir pour affronter la guerre.
Clémentine avec un sens de l'humour, ajoute page 127, " assurer les deux serait un tour de force comme de maintenir en l'air un grand nombre de balles en même temps. Après tout, tu as vocation d'être un homme d'État, non un jongleur."
On voudrait se poser, prendre le temps de réfléchir, analyser la correspondance entre les époux, mais non, la marche inflexible du temps emporte le lecteur et le laisse pantois parmi toutes ces têtes couronnées.
De cette vie de Clémentine, j'ai apprécié l'enfance jusqu'aux premières années de leur vie commune, un temps où ils se réservaient encore des pauses pour parler, notamment des mouvements féministes, dont l'exubérance et la vélocité sont habilement retracées. Winston Churchill faut-il le dire, n'a pas su être un bon défenseur de cette cause, il se serait plutôt habilement installé arbitre de touche.
Je reste sur ma faim, quand sur des questions, si actuelles et sur lesquelles Churchill a pesé, les auteurs ont à peine signifié que le lion avait pu être concerné. Je pense notamment à l'Irlande, son beau-père ayant été un vice-roi, ou au Moyen-Orient où Winston Churchill a siégé à la conférence internationale du Caire en 1922.
Par contre si vous êtes passionnés de tennis, ou farouche téléspectateur de la maison France 5, vous découvrirez les exploits de Clémentine, et les déboires essuyé par le couple pour la rénovation de Chartwell, acheté sur un coup de coeur par Winston sans en parler à Clémentine.
Au final on s'use a passer d'une réception à l'autre, d'une villégiature à l'autre, d'une responsabilité ministérielle à une autre. Ici comme ailleurs
quand on est compétent on n'est pas sûr de garder son poste.
Néanmoins je garde un très bon souvenir de toutes ces lettres échangées entre les époux, des courriers qui en disent un peu plus, que les auteurs.
Je crois que le lecteur aurait aimé mieux connaître, les enfants au-delà de leur CV, et au-delà surtout des deuils qui ont ébranlés cette famille, même si nous sommes abondamment mis au fait de leurs déboires amoureux. L'idylle entre Clementine et Terence Philip reste une énigme juste esquissée.

Certains lecteurs ont trouvé le texte décousu.
Mrs Churchill avait beaucoup plus à nous apprendre de l'homme, que cette petite phrase glissée à l'intention de celui qui voit les choses de très haut, "Winston, son cognac, ses cigares, son champagne nous coûtaient plus que mes dépenses ménagères".

D'autres auteurs ont veillé à limiter leur ambition, pour s'imprégner du sens de son action comme chef d'État et chef de guerre.
Le rôle de Winston Churchill juste avant la déclaration de guerre, contre l'Allemagne nazie, et le poids que celui-ci a pris, comme sa détermination, forme un ensemble assez cohérent même s'il n'apporte pas un éclairage nouveau sur cette période. le livre de Eric Vuillard est plus explicite, sur le fameux lendemain peu glorieux de l'annexion de l'Autriche.
L'animosité entre le Général de Gaulle est trop limité aux petites phrases, pour nous éclairer sur le rôle de Clémentine, dans cette compétition entre ces deux hommes, elle la francophone a du jouer une partition importante, délicate sans doute, mais à peine esquissée.

Au final nous sommes à travers ce récit à la redécouverte du parcours exceptionnel d'un homme qui a consacré toute sa vie à la politique ( à la peinture, à ses mémoires,...) , et Clémentine malgré tout nous l'avons un peu perdu en chemin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Sea
  28 février 2019
Clémentine Churchill, la femme du lion
Phillipe Alexandre, Béatrix de l'Aulnoit
Phillipe Alexandre et Beatrix de l'Aulnoit proposent une chronique de la vie de la famille Churchill, du début du vingtième siècle jusqu'aux années soixante. Une célèbre et valeureuse famille qui combat et repousse l'ennemi nazi et permis à une Europe libre et en paix de voir le jour.
Winston Churchill est le héros victorieux de la seconde guerre mondiale, il est, aussi, peintre, écrivain et journaliste. Churchill est une famille de militants et d'artistes, c'est ce que ce document permet de découvrir. Les enfants Churchill exercent des métiers d'acteurs, d'écrivains de journalisme et agissent pour la politique de leur pays. Souvent derrières des grands hommes politiques, comme Winston Churchill, agissent des femmes, comme Clémentine Churchill, d'un exceptionnel courage, dotée de sages et valeureuses ambitions, pour son mari et son pays.
Les époux Churchill ont des passions distinctes, pour lui l'écriture et la peinture. Il reçoit le prix Nobel de Littérature en 1953, pour sa maîtrise de la description historique et biographique ainsi que pour ses discours brillants pour la défense des valeurs humaines. Pour elle la pratique de plusieurs sports, un goût prononcé pour l'art et les voyages. Ils ont cinq enfants, dont une fille Marygold qui meurt beaucoup trop jeune. Ils ont en commun la passion de la politique. Clémentine Churchill n'hésite pas à soutenir son mari dans ses combats politiques et à faire elle-même des discours. Elle est reconnue et décorée pour son engagement pendant les deux guerres mondiales. C'est elle qui ira récupérer le prix Nobel de son mari, lui étant à cette date, occupé pour un rendez-vous politique de la plus haute importance avec ses homologues internationaux de l'époque.
Winston et Clémentine Churchill ont un dévouement sans limite pour la liberté de leur pays. Leurs très fortes personnalités leur permettent de vivre des vies hors du commun voyageant sans cesse à travers le monde, côtoyant les plus grandes personnalités politiques du monde d'hier, entre beaucoup d'autres, Charles de Gaulle, Joseph Staline, Franklin Delano Roosevelt.
Je passe un moment agréable en compagnie de Clémentine et de son mari Winston. le récit est agrémenté de quelques extraits de la correspondance qu'ils ont entre eux, tout au long de leurs vies, quand pour leurs obligations respectives ils se séparent. A travers la correspondance de ce couple hors du commun, je devine tout le respect et tout l'amour qu'ils éprouvent l'un envers l'autre. Ces lettres sont attendrissantes et touchent la perfection. C'est aussi du plus grand sérieux quand il s'agit de politique et des conseils que Clémentine prodigue à son mari. Je peux écrire que Winston Churchill n'aurait pas fait les mêmes choix de carrière et n'aurait pas été le même homme sans sa femme, Clémentine.
Ce récit me fait mieux connaître cette période d'un autre temps, le début du vingtième siècle, la première guerre mondiale, l'entre-deux guerres, la seconde guerre mondiale et enfin la victorieuse célébration de la paix retrouvée, tout du moins en Europe.
Si vous souhaitez vous plonger dans la première partie du vingtième siècle, très riches en rebondissements politico-militaires, et mieux apprécier l'histoire de l'Europe, habilement mélangé avec l'histoire des Churchill, cette chronique est pour vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
antibouille
  18 mars 2016
Derrière chaque grand homme se cache une femme dit-on...c'est d'autant plus que vrai pour Wiston Churchill et la lecture de ce livre le confirme parfaitement. Clémentine est pleine de vie d'une abnégation exemplaire pour supporter les extravagances de cet homme hors du commun. On est parfois un peu perdu dans cette multitude de voyages, d'amis, de déménagements...mais l'éclairage sur la vie familiale de Churchill est très intéressant et l'on découvre avec intérêt l'importance de son épouse y compris sur le plan politique. Quel bonhomme ! Mais quelle bon femme !
Commenter  J’apprécie          100
Zippo
  10 janvier 2018
De nombreuses biographies ont été consacrées à Winston Churchill. Et vraiment rien, sur celle qui l'a accompagné dans sa carrière politique et soutenu dans les sombres années de la Seconde guerre mondiale : Clémentine Hozier.
Le mal est réparé grâce à la très vivante et savante biographie que nous offrent Philippe Alexandre et Beatrix de l'Aulnoit.
C'est toute une page de l'histoire de la Grande Bretagne de la première moitié du XXème siècle que nous découvrons.
Toujours à ses côtés, n'hésitant pas à critiquer ses décisions politiques, Winston Churchill fut Churchill le Lion grâce à son épouse.
Le moment le plus épique, le plus émouvant et le plus dangereux pour la démocratie fut, bien sûr, la Seconde guerre mondiale.
Churchill était, avant-guerre, l'un des très rares hommes politiques britanniques, pour ne pas dire européens, à juger à son juste niveau la dangerosité d'Adolf Hitler...
C'est lui qui grâce à sa persévérance, malgré des moments de doute qui s'opposa au nazisme.
Si Winston Churchill a porté à bout de bras la Grande Bretagne, s'il a sauvé l'Europe du nazisme, il le doit, ou plutôt nous le devons, à son opiniâtreté et à sa forte personnalité...mais aussi à son épouse Clémentine.
Sans une Grande Bretagne qui résiste, la possibilité d'un débarquement en France le 6 juin 1944 n'était plus que chimère...
Oui..."NEVER SURRENDER"
Une splendide biographie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Le_Bazar_de_Cyrielle
  10 juillet 2019
Je ne connaissais Clémentine Churchill qu'au travers les récits de et sur son célèbre époux. J'étais donc plus qu'impatiente de me plonger dans cette biographie étant donné mon admiration envers Sir Winston Churchill.
Je me suis rapidement dit qu'il en fallait du cran pour accepter de devenir la femme de cet homme aussi tempétueux, qu'attachant, ce lion qui ne lâche rien et qui va voué sa vie à la politique. Clémentine quant à elle va voué sa vie à son "pug", son Winston.
C'est un récit passionnant de deux vies passionnantes, il faut toutefois reconnaître que parfois j'ai trouvé que Winston prenait le pas sur Clémentine et je me suis demandé si elle n'était pas qu'un prétexte pour une énième biographie sur le grand homme.
Mais au final j'ai appris beaucoup de chose sur cette femme, tout aussi courageuse, volontaire, parfois hargneuse que son mari.
Comme dit l'adage, Derrière chaque grand homme il y a une femme, et personne ne peut mieux le confirmer que le couple Winston et Clémentine. Car sincèrement, je ne pense qu'il aurait eu ce destin sans Clémentine a ses côtés.
En effet, le couple Clémentine et Winston, c'est avant tout un amour profond jusqu'au bout, qui a tenu malgré les épreuves, les guerres, la vie politique et le caractère de Churchill et rien que pour ce dernier point, elle méritait bien une médaille !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
polarjazzpolarjazz   10 mars 2018
Régulièrement, la femme du Premier ministre se rend à l'ambassade soviétique où elle discute pied à pied avec l'exigeante Mme Agnès Maisky qui réclame toujours plus et ne verrait aucun inconvénient à ce que toutes les usines anglaises ne travaillent que pour soigner son peuple qui se bat dans les neiges de Stalingrad, les pieds parfois juste enveloppés dans du papier journal.
Commenter  J’apprécie          10
ZippoZippo   11 janvier 2018
Si mon grand-père n'avait pas eu Clémentine, il n'aurait été que la moitié de l'homme qu'il fut.
Commenter  J’apprécie          40
FafnirlitFafnirlit   28 mai 2016
"Elle a gagné, enfin! Mais le gouvernement de sa Majesté compte encore et toujours sur Mrs Churchill, seule personne au monde capable de faire tenir sa parole au virtuose de la politique."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Philippe Alexandre (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Alexandre
[BIOGRAPHIE] LA CHRONIQUE DE GERARD COLLARD - CLEMENTINE CHURCHILL
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
997 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre