AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755635997
Éditeur : Hugo Poche (02/11/2017)
4.16/5   220 notes
Résumé :
Alors que son passé le ratrappe, le sauvera-t-elle ?
La suite tant attendue du nouveau succès Fyctia !
Alors qu'il doit faire face à ce qu'il redoutait le plus, Teagan découvre qu'il n'avait pas encore imaginé le pire. Son passé le frappe de plein fouet, faisant voler en éclats son présent et menaçant son avenir. Sera-t-il assez fort pour l'affronter ?
Au plus mal, Elena sera-t-elle capable de lui venir en aide ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 220 notes

MASReading
  15 avril 2021
J'ai décidé de laisser une deuxième chance à Gaïa Alexia avec ce second tome (je lui ai laissé cette seconde chance uniquement car j'avais acheté le tome 2 en même temps que le tome 1, sinon je n'aurais pas continué cette trilogie...), après tout, les messages grossophobes et psychophobes qu'elle a fait passer dans son premier tome pouvait être de la maladresse.
Malheureusement, j'ai retrouvé à peu près le même problème ici. Ce qui a ranimé ma colère qui s'était quelque peu apaisée car je m'étais finalement dit qu'elle ne se rendait peut-être pas compte.
Par le biais de ses personnages principaux, l'auteure critique toute personne sortant des "normes" de notre société. Dans le tome 1 c'étaient les personnes grosses jugées comme étant laides ainsi que les personnes souffrant de TCA jugées comme étant "cinglées". Ici, ce sont les personnes ayant un style vestimentaire qui sort de ceux qu'on voit le plus souvent qui sont jugées comme étant moins jolies que les autres.
Je n'accepte pas les idées que l'auteure fait passer par ses livres, je les trouve ignobles (surtout dans le premier tome).
Je DÉCONSEILLE donc cette auteure (surtout si vous êtes sensibles à ces sujets).
La grossophobie et la psychophobie ne sont pas des choses à accepter.Il y a beaucoup de personnes qui SOUFFRENT quotidiennement de ce genre de choses. Et, malheureusement, Gaïa Alexia normalise ces comportements en faisant dire des phrases grossophobes et psychophobes par ses héros.
J'ajouterais aussi que juger et critiquer quelqu'un pour sa façon de s'habiller ne vaut pas beaucoup mieux.
À aucun moment il n'est montré que ces phrases sont odieuses.
Et, à cause de cela, on pourrait se demander si l'auteure n'est pas elle-même grossophobe et psychophobe.
La première moitié de ce tome 2 était un peu meilleure mais la deuxième repartait dans ses mauvais travers.
Toujours ce surnom de "la lionne" qui revient trop et que je trouve ridicule.
Au début, j'ai eu l'impression que Teagan parlait beaucoup moins de sa "queue" j'étais contente mais au fil du roman ça se gâte… Franchement, que c'est lourd.
"Si Vous ne dis rien…" (page 107)
"On se même à rire." (page 362)
"...mais on reconnaitreconnaît…" (page 390)
Les fautes dans des livres publiés en papier, ça m'énerve toujours autant.
Quand on voit autant de fautes dans un livre ça fait très brouillon et ça ne donne pas envie de lire, en fait. Je ne les ai pas toutes listées, je n'ai pris en exemple que celles qui se voyaient le plus mais j'en ai vu d'autres.
Surtout, que ce ne sont pas des petites fautes d'orthographe ou de frappe. Celles-ci sautent aux yeux.
De plus, un petit (pas si petit que ça...) soucis de réalisme : New-York qui fait visiblement la taille d'un village perdu dans le trou des fesses du monde. C'est pas du tout réaliste.
Aussi, le fait que toutes les filles soient jalouses d'Elena parce qu'elles sont absolument toutes attirées par Teagan je trouve ça ridicule et pas crédible pour un sou.
On va maintenant passer aux personnages...
Teagan qui dit d'un mec qui passe son temps à mater des femmes qu'il est un dégueulasse... Dès les premières pages du premier tome Teagan mate Elena donc clairement dire qu'un mec qui mate est dégueulasse alors que lui fait pareil c'est plus qu'idiot. Bon, en même temps Teagan c'est pas une lumière.
Teagan atteint vraiment des sommets en matière de débilité. J'ai eu envie de le gifler.
C'est dingue comme je le trouve pathétique. il est bête au possible ce mec, je le supporte pas.
Ça se voit que je le hais de toute mon âme et que je souhaite sa mort (lente et douloureuse de préférence) ?
J'ai plus apprécié Elena dans ce tome. Elle m'a touchée. Je comprends tout à fait qu'elle soit incapable de parler de ce qui lui est arrivée. J'ai trouvé ça très réaliste. Certain.e.s n'arrivent pas à en parler avant des années voire jamais.
Je l'ai trouvée vachement courageuse aussi. J'ai bien aimé la suivre et être de son point de vue. Bon, par contre, il y a toujours ce problème de comportements illogiques elle ne veut pas attirer l'attention, elle baisse la tête et tout puis elle va répondre au prof' en toute insolence... Quand on choisit le caractère d'un personnage, il faut le garder jusqu'au bout.
De plus, je n'ai pas aimé sa façon de penser quand elle se dit :
"Elle n'est pas aussi vilaine que tout le monde le dit, en fait. Elle est même plutôt jolie pour une gothique."
Le "pour une gothique" est très limite mais le pire vient après :
"Je crois que Ben a raison : sans tout son maquillage et ses vêtements bizarres, elle serait très jolie" (page 348)
Juste non. D'où elle se permet ce genre de réflexion ? Qu'elle laisse les gens s'habiller comme ils veulent, non ?
"La gothique n'est pas maquillée et elle ne porte rien de noir. Elle est bien plus jolie comme ça." (page 467)
Est-ce qu'on t'a demandé ton avis à un moment donné ? La réponse est non. Donc ferme-la, Elena ! Au début du bouquin je l'appréciais bien et voilà qu'elle se comporte en connasse ! Qu'est-ce que ça fait passer comme message encore... Et, à nouveau, ces phrases sont absolument inutiles à l'intrigue. C'est juste de la méchanceté gratuite.
C'est le SEUL personnage qui a un style vestimentaire suffisamment original pour que l'auteure prenne la peine de le décrire, et elle fait en sorte que ses personnages le critiquent ?
Mais oui, suis-je bête ! Pouvoir s'exprimer par notre façon de s'habiller/se maquiller, pouvoir être original.e et pouvoir être soi-même, quelle idée ! Non, bien sûr, il faut être comme tout le monde. Surtout, ne pas sortir du cadre.
Morale de Adopted love : pour être "joli.e" et accepté.e il faut être mince, neurotypique et s'habiller comme les autres. Super morale ! On devrait mettre ces livres entre les mains de tous.
(J'espère que vous sentez bien l'ironie...)
J'ai plus apprécié le père que j'ai trouvé touchant et moins lourd.
J'ai bien aimé Jo' mais j'aurais voulu qu'on le voit plus, justement.
J'aurais voulu le voir au moins autant que Mary j'ai apprécié cette femme.

J'ai été particulièrement touchée par le moment où
En conclusion, pendant la première moitié du roman environ ce tome 2 est meilleur que le tome 1 malheureusement ça se gâte sur l'autre moitié. Et encore une fois les messages passés ici ne sont pas tops. Ils sont même bien pourris. Je ne saurais pas dire si je suis énervée ou si ça me désole tout simplement de lire ce genre de choses et de voir que les mentalités ne changent pas...
Je ne lirai pas le troisième tome pour des raisons évidentes. Ni même quoi que ce soit d'autre écrit par Gaïa Alexia. Il est hors de question que je soutienne ce genre d'auteur.e.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Gaoulette
  06 juin 2018
Félicitation à Gaia Alexia pour le concours Fyctia amplement mérité. Et j'espère compter sur cette auteure pour les prochaines sorties Hugo Roman.
Sacré roman, sacré plume, sacré histoire et surtout sacré héros qui m'a complétement chamboulé.
Oh Teagan Doe, l'orphelin du Queens qui a marqué mon petit coeur de guimauve. Il porte tellement le livre à lui tout seul que je pense avoir eu des oeillères pendant ma lecture. Mais je m'en fiche, j'ai kiffé Teagan et je l'assume. Il y a eu Holder, maintenant il y a aussi Teagan un superman de 17 ans en apparence peur de rien avec un coeur en or.
Oh Teagan, un héros énigmatique dont on a envie d'entendre sa voix écorchée vive. Teagan que tout le monde juge et refuse de s'exprimer pour faire entendre sa vérité. Teagan dont une seule fille va réussi à approcher Elena. Deux tempérament de choc mais tellement complémentaires. Mais cependant Teagan a besoin d'Elena, il a besoin de sa grande gueule et va devoir se battre seul à Rikers pour un crime qu'il n'a pas commis.
Un tome qui va jouer avec nos nerfs tellement on sombre dans le calvaire de Teagan et on reste dans l'incompréhension du comportement d'Elena. Deux voix, deux comportements différents, à deux endroits différents. Des retours dans le passé de Teagan et d'Elena qui éclaircira certains éléments phares du tome 1 mais aussi le passé de Teagan et sa relation privilégiée avec Nathalie. Gaia Alexia se penche plus sur les émotions de nos protagonistes, leur peur, leur haine, leur attente.... Des passages émouvants et frappants dont l'appel à l'aide de Teagan à Nathalie. Un roman fort qui m'a chamboulé. Des scènes dures, on se demande même si cela représente la réalité. Un monde carcéral brute où Teagan devra faire face à ses pires démons.
Un tome qui m'a conforté sur ma passion pour Teagan. Un tome où le comportement d'Elena m'a déconcerté. Mais voilà on ne peut pas juger car personne n'est à sa place.
J'attends une suite ou un spin off d'Alexia Gaia. Ce dernier chapitre signe certes un happy end mais il faut l'étoffer. Je souhaite des vraies retrouvailles Nathalie, Teagan et sa soeur, Teagan qui rencontre sa cousine, Teagan avec sa belle famille. Et surtout Teagan qui s'explique avec Elena car ils ont beaucoup de choses à se dire. J'ai entendue dire qu'il y aurait une suite Benito/Sally....
Alexia Gaia une auteure que je vais suivre avec ma binôme si possible....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
LesTentatrices
  15 décembre 2017
ATTENTION 2 AVIS !
[MARINA]
J'ai enchaîné la lecture du deuxième tome de Adopted Love, dès la fin du premier… Et Alexia Gaia pourra se vanter d'une chose, c'est de m'avoir plongé dans un état d'énervement de malade !
Elena doit faire face au traumatisme de tout ce qu'elle a subit seule…
Elle est seule parce que la peur et le choc la plongent dans le mutisme si familier à Teagan… Il n'est plus près d'elle, il n'est plus là pour la protéger…
Il est en prison parce qu'il l'a sauvée, et elle ne trouve pas la force de parler pour le disculper.
L'horreur de l'univers carcéral, l'injustice des préjugés, les manigances que l'argent permet d'organiser, le poids de la parole d'un homme politique face au silence d'un orphelin du Queens…
Elena est la seule à pouvoir sauver Teagan comme il a tout sacrifié pour la sauver elle…
Ce deuxième tome de Adopted Love est très fort en émotions… Alexia Gaia nous fait vivre une histoire d'un suspense insoutenable et l'attente d'un heureux dénouement a été oppressante.
Si le premier tome était du seul point de vue de Teagan, cette suite alterne les chapitres entre lui et Elena… Moi qui avais du mal à la cerner, cela représentait l'opportunité de m'attacher un peu plus à cette héroïne.
D'un certain côté, cela a été le cas. Les flash-back m'ont permis de comprendre ce qu'elle ressentait et le mécanisme de défense qui expliquait certaines de ses réactions de garce.
Pour autant…. Qu'est-ce qu'elle m'a énervée !!! Je n'ai pas réussi à suffisamment compatir pour comprendre ses blocages, et je me suis imaginée des milliers de fois la secouer pour la faire réagir.
Par contre, j'ai souffert le martyr pour Teagan… Pour tout ce qu'il vit, pour tout ce qu'il a vécu… J'ai vécu son désespoir et j'ai été révolté par toutes les injustices qu'il subit. Tout ce silence alors qu'il hurle sa rage et sa souffrance dans sa tête….c'était intenable …
J'ai parfois eu envie de sauter des pages… Non pas parce que c'était mal écrit, mais parce que Alexia Gaia nous torture en nous plongeant dans des scènes d'harcèlement et de sévices, en faisant évoluer l'intrigue au compte goutte.
Cela donnait une impression de longueur alors que ces chapitres sont tellement intenses qu'il ne s'agit pas de remplissage de page… C'est juste qu'en tant de lecteurs, on frôle d'overdose de tant d'injustice et qu'on a besoin du soulagement d'un happy end qui tarde trop à venir.
Une part de moi a préféré ce deuxième tome… Parce qu'il m'a faite ressentir des émotions extrêmement fortes…
Mais c'était tellement difficile nerveusement que le premier tome a été moment de lecture plus agréable….
Du coup, je ne peux noter ces deux livres qu'avec la même note… en vous recommandant de lire Adopted Love !
J'espère que Alexia Gaia a prévu d'écrire une histoire sur Sally et Benito… Je suis vraiment curieuse d'en savoir plus sur eux et vu la personnalité de ces personnages, cela devrait être plus que piquant et pleins d'humour.
--------------------------------------------------
[JENNI]
On termine le premier opus à s'en ronger les ongles tellement on a peur pour Teagan et parce que Alexia Gaïa termine le chapitre en nous mettant dans une angoisse de dingue compte tenu les événements qui viennent s'ajouter. Je n'ai pas pu m'empêcher de sauter comme une furie sur le tome 2 pour trouver le réconfort dont j'avais besoin, ne serait-ce que pour me rassurer et me dire que ça va aller pour Teagan et Elena par la suite…
L'auteure a frappé fort avec son écrit et j'ai littéralement été happée par ‘Adopted Love'. Cette histoire est complètement prenante et m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page. D'une part ça a été un véritable coup de coeur pour moi et d'autre part parce que sa plume m'a convaincue et m'a donné envie de la suivre de très près !
Dans cette suite on retrouve les personnages là où on les laisse précédemment. Teagan se retrouve dans une mauvaise posture le rendant totalement impuissant et c'est une torture contre laquelle il ne peut lutter parce qu'il est à condamner aux yeux de tous.
Déçu par les gens qui l'entoure et par ceux qui devraient le connaitre, tous se permettent de le juger trop facilement et radicalement alors qu'il est incapable de faire ce genre de chose. Passer de foyers en familles d'accueil en étant victime de violence à de multiples reprises comment reprocher à un jeune homme de se défendre de la seule manière qu'il connait ? En se battant. Il n'est pas violent par nature mais par nécessité pour sa survie… Malheureusement son look de rebel bad boy lui donne d'office l'étiquette du tocard criminel…. Mais finalement ses proches/connaissances le connaissent-ils vraiment ? Ont-ils vu au-delà de l'orphelin tatoué prêt à aller en prison un seul instant pour protéger sa lionne ? Est-ce qu'il leur a laissé la moindre chance de voir au-delà ? Pas sûr…D'autant que c'est quand on perd ce qu'on a qu'on se rend compte de la chance qu'on avait. Et il se trouve qu'aujourd'hui Teag est au plus mal et plus démuni que jamais puisqu'il a touché le bonheur du doigt avant qu'il ne soit écrasé par la vie…
Voir la situation de Teagan s'empirer est assez lourd psychologiquement à gérer, surtout que ça va aller très loin et que Elena ne daigne même pas bouger le petit doigt pour éclaircir certains points. Elle m'a d'ailleurs mise hors de moi ! Plus ça prend des proportions au fil des chapitres, plus j'avais peur pour lui et je la détestais davantage ! Même si j'ai ressenti beaucoup de colère dans cette suite à cause du mutisme d'Elena, j'ai cependant aimé le fait que l'auteur alterne les points de vue pour montrer qu'ils mènent chacun leur propre combat… j'ai été touchée par leur histoire à chacun ainsi que par le mal être, leurs craintes, leurs peurs et les répercussions qui les conduisent dans une position faible, fragile et dangereuse. Ils ont autant besoin l'un de l'autre malheureusement leur amour est prisonnier et plein de fêlures. Mais alors qu'Elena est sa seule issue possible puisqu'elle possède la clé pour sortir Teagan de cet enfer, voilà que cette dernière lui tourne le dos en agissant de manière irrationnelle alors qu'elle a une emprise sur ses réactions…
Adopted Love Tome 2, c'est une suite toujours aussi prenante avec un suspense intenable et une souffrance déchirante. L'auteure prend le temps de nous torturer en faisant languir ses lectrices à la recherche du happy end tant attendu … J'aurai bien aimé toutefois quelques pages supplémentaires avec plus de détails et de menaces des tarés qui interviennent dans le plan d'attaque pour faire tomber Teag, mais aussi leurs pensées pour connaître leurs motivations hormis l'affluence de personne hautement placée.
Cette histoire ce n'est donc pas que du mélodrame c'est aussi un amour profond entre deux êtres torturés faits l'un pour l'autre qui ne demandent qu'à lâcher prise pour enfin être heureux au grand jour … tels qu'ils sont !
Lien : https://wp.me/p6618l-cXo
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EloDiie972
  13 octobre 2017
Okay…. Je suis chamboulé, j'ai mal au coeur, je suis triste.. je suis heureuse… Je suis tout à la fois, et après avoir refermé ce livre… J'étais vidé !
Je ne sais même pas comment je vais pouvoir vous écrire cette chronique parce que si je commence à parler, je vais ouvrir les vannes… Et vous ne voulez certainement pas cela car je risque de spoiler !
Le problème est que si je résume ce livre, je vais vous dévoilé la fin du tome 1 (Ma Chronique : Ici) ! Donc je vais uniquement me concentrer sur ce que j'ai pensé des personnages et du livre EN GÉNÉRAL !
Tout d'abord, je suis heureuse de vous apprendre que maintenant le récit est à DEUX voix et que nous pouvons ENFIN savoir ce qui se passe dans la tête d'Elena, de plus, on a droit à des flash-back nous permettant de revenir sur les moments du tome 1 tout en sachant ce qui se passait du point de vue d'Elena. Ces flash-back répondent à beaucoup de questions sur lesquels on s'interroge surtout concernant certaines réactions de l'un et de l'autre ! Et j'ai aimé me trouver dans la tête d'Elena !
On va commencer avec Elena… J'étais tellement frustré à cause d'elle… Et en même temps j'avais honte de moi car ce qu'elle a vécu est juste… Il n'y a pas vraiment de mot pour ça ! J'étais attristé par son silence mais ce n'était tellement pas sa faute la pauvre ! Je trouve qu'Elena a tout de même fait preuve de courage et qu'elle a su se relever de cette épreuve ! Elena est un des personnages féminins des plus complexes et en mêmes temps des plus simples que j'ai rencontré… Elle est forte et franchement comme je le disais dans ma chronique du tome 1, elle a un vocabulaire TRÈS fourni ! Mais je l'ai aimé, j'ai aimé Elena et j'ai aimé son couple…
J'ai aimé la famille d'Elena.. Son père ! sa mère et son adorable petit frère ! Cette famille assez folle mais aimante… Cette famille soudée même si elle est passé par bien des épreuves !
Passons maintenant à mon nouveau Bookfriend ! Teagan… Haaa Teagan… rien que son prénom… Je ne vous dit pas la claque que je me suis prise en voyant tout ce que Teagan à vécu dans ce tome 2… Comme s'il n'avait pas assez souffert durant son enfance.. Il en a vu des choses… Il en a bavé et il se retrouve au pire endroit qui puisse être…
Mais Teagan a été courageux… Teagan a été fort ce qui fait que j'ai d'autant plus été frappé par sa vulnérabilité car dans ces moments la il ne laissait rien transparaître ! Franchement, avec ses tatouages et sa tête de délinquant, Teagan n'inspire pas confiance, mais il y a du bon en lui… Tout au fond, caché sous des touches et des tonnes de poussières faites de souffrances, de tristesse et de silence ! Teagan force le respect et est totalement à l'opposé des hommes qu'on nous présente dans les livres de New romance ! Il est comme décalé et cela le rend d'autant plus séduisant et intrigant ! Tout comme moi… Vous tomberez amoureuses de lui, car après tout ne dis t-on pas que les femmes sont attirés par la souffrance d'un homme (Hahaha : VU dans Archer's voice et La promesse) !
Le couple Teagelena était juste magnifique et je crois que c'est devenu l'un de mes couples préférés en New romance !
La plume de l'auteur est… Je ne trouve même pas les mots pour exprimer ce par quoi Gaia Alexia m'a fait passer ! le Tome 1 avait déjà été un coup de coeur mais la je suis tellement passé par un tel capharnaüm d'émotion que je suis vidé à l'instant ou j'écris…
J'avais commencé à lire Wonder Woman : Warbringer hier quand ce matin j'ai reçu mon livre que j'attendais depuis que j'avais fini le tome 1 ! Je ne pouvais pas ne pas le commencer donc j'ai mis en stand-by ma lecture (d'ailleurs ma chronique sur Wonder woman arrive, j'avais presque fini le livre !)
C'est pour dire à quel point c'était important… Vital pour moi de terminer ! Adopted Love EST un coup de coeur, ce roman était aussi poignant, triste et dur à lire… Oui ce roman était dur à lire ! Mais tellement vrai… Ce genre de chose arrive tous les jours…. Et c'est triste ! Gaia Alexia nous fait rentrer dans la tête.. L'univers des personnages si bien qu'on a l'impression d'être non pas en train de lire, mais dans un LIVE ! Je suis désolé de ne pas en dire plus mais vraiment je ne peux pas en dire plus.. Mais je vous recommande fortement cette saga !
Vous allez pleurer, être angoissé, vouloir lire vite pour en découdre et quand vous prendrez une inspiration, vous vous rendrez compte que vous aviez retenu votre souffle depuis le début….
Ce livre était addictif, époustouflant, renversement et bien d'autres adjectifs ! Et je ne l'ai pas lâché d'une semelle, j'ai même lu en cours et ai failli raté mon bus
Vous voulez donc le secret d'une bonne romance ? Un auteur talentueux avec une belle plume, une magnifique couverture, et une histoire addictive !
A ma lionne et mon lapin !
Lien : https://fiftyshadesofbooks20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Roman_eBVB
  18 mai 2019
Passons au second tome. Si vous souhaitez d'abord lire le premier tome , n'allez pas plus loin, je ne pourrai échapper à certains spoilers, cette fois 😬

Inutile de revenir sur tous les points évoqués à propos du premier volet de la saga : ils sont tous au rendez-vous et cela ne va hélas pas en s'arrangeant. le plus marquant : les répétitions incessantes. le deuxième plus marquant : les mauvaises décisions qui s'empilent.

Je comprends le traumatisme d'Elena. Sincèrement. Il est plus que naturel qu'elle se sente perdue et pense ne pas s'en relever. Mais bon sang, en mettant de côté le fait qu'elle soit incapable de relater les événements par crainte d'avoir à les revivre, comment trois mots peuvent-ils autant lui coûter ? "Teagan est innocent". Elle n'a même pas besoin de les dire, rien que les écrire suffirait. Comment peut-elle lui vouer un tel amour et laisser tout le monde croire, jusqu'à sa propre famille, que Teagan est l'auteur de ces faits ? 🤯

Vous allez me dire que la menace qui pèse sur elle est terrible, que rien que cela justifie tout. Mais non, cela ne justifie rien, surtout quand on voit la résolution de ce tome ! Si elle avait parlé à coeur ouvert à tous ses proches dès le départ au lieu de les mettre eux-mêmes en danger par son silence, cela n'aurait pas pu prendre de telles proportions. Teagan croupit en prison pour rien, c'est inimaginable ! En dépit du peu d'attachement que m'inspire le jeune homme, il ne mérite certainement pas de croupir dans un lieu comme Rikers sans raison valable.

Un autre point qui m'épate dans ce tome, c'est l'improbabilité de certains comportements, clichés portés à l'extrême. Avec Teagan, c'est tout ou rien : soit on le frappe à n'en plus finir, soit on l'aide dans des moments tellement improbables que cela tombe comme un cheveu providentiel sur la soupe.

L'alternance des points de vue n'a, de plus, pas apporté le second souffle espéré. Pire, cela a amené des incohérences incompréhensibles, comme des champs lexicaux propres à Teagan dont Elena n'aurait pas dû avoir connaissance. Les flashbacks ont par moment apporté des éléments qui changeaient un peu la donne par rapport à l'atmosphère et la situation finale du premier tome, ce qui ne me semblait plus tellement coller avec ce que l'on savait déjà.

De plus, le point de vue d'Elena était tellement marqué par les pleurs qu'en dépit de toute la compassion que j'avais pour elle suite aux événements qu'elle avait vécus, j'en suis venue à désespérer plus d'une fois. Alors que la solution est plus d'une fois entre ses mains, elle s'apitoie sur des choses sans intérêt - je ne parle évidemment pas de la tentative de viol, que l'on s'entende bien. C'est bien pour cela que je précise : des choses sans intérêt, qui ne tiennent pas le comparaison à côté. Et dans ces moments-là, les larmes d'Elena ont fini par me laisser tellement de glace qu'à nous deux, nous aurions pu recréer l'iceberg qui a coulé le Titanic qu'a représenté la lecture d'Adopted Love à mes yeux 😥🛳

J'ai presque l'impression d'avoir suivi une histoire où trop de sujets sont entrés pêle-mêle en ligne de compte. Rémission de cancer, absence de famille, harcèlement, problème de poids et d'estime de soi, violence, menace, politique, vie carcérale, premiers amours et bien d'autres choses. Tout un combo qui aurait pu faire des étincelles et amener une réflexion intéressante sur divers éléments de société, mais qui n'auront pas atteint cet objectif en raison de la manière dont ils ont été agencés.

En conclusion, et en dépit de mon avis certes sévère, je ne doute pas que la saga de Gaïa Alexia saura séduire encore nombre d'adeptes de New Romance et d'histoires chargées de sujets difficiles 😄

-----
🦁🐰
-----

Le petit mot de la fin 🖋

Ce retour sur le diptyque de la saga « Adopted Love » n'est que le fruit d'une appréciation générale de la lectrice perdue au milieu d'une foule de tant d'autres que je suis. Les remarques, positives comme négatives, qui y sont établies ne sont que le reflet de mon avis personnel sur la question et ne sauraient s'autoproclamer références en la matière ☝

N'hésitez donc jamais à ouvrir vous-mêmes ce livre pour vous en faire votre propre avis et si je ne pouvais vous donner qu'un conseil, terminez-le quoi qu'il en soit, afin d'avoir toutes les cartes en mains pour vous prononcer sur la qualité de celui-ci dans son intégralité 😉

N'oublions jamais qu'un roman dont la lecture ne nous prend que quelques heures représente en réalité des mois de travail acharné de la part de l'auteur, qui a mis une importante part de lui dedans et qui a pris le risque d'exposer son bébé au reste du monde 💚
Lien : https://everytrickinthebooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
MimyyMimyy   30 mai 2021
N'oublie jamais ça. La force n'a rien à voir avec les muscles ou avec la fierté, c'est dans ton cœur que ça se passe.
Commenter  J’apprécie          20
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   09 décembre 2017
-Tu me manques… souffle-t-elle.

J’embrasse ses cheveux sans pouvoir lui répondre. Mais elle comprend, parce qu’elle se serre un peu plus contre moi en me volant un autre gémissement de douleur. Elle arrête aussitôt.

-Pardon, Teag…

-C’est rien. Ça va, bébé, panique pas. C’est juste les côtes, je chuchote, le plus bas possible.

Je baisse à peine la tête et la regarde. Ses yeux laissent fuir des larmes. Je les vire de là, elle remonte un peu et m’embrasse. Elle le fait comme si j’étais son air, comme si c’étais la dernière fois. Et j’ai tellement peur que ce soit le cas.

-J’avais peur que tu m’en veuilles… que tu me repousses et…

-Jamais, je coupe. Tu sais que je…

...je t’aime trop pour ça ! Mais je suis incapable de le dire, bordel. Les mots restent coincés en moi et me labourent le cœur. Je serre les dents.

Ma lionne me sonde en attendant la suite. Si je ne lui dis pas maintenant, je n’aurai certainement pas d’autre occasion. Mais ça ne vient pas. Alors, je ferme les yeux pour contenir la colère que ça engendre. Je n’insiste pas plus. Même à Solis, je ne les ai jamais lâchés, alors pourquoi ce serait plus facile avec ma lionne ?

Face à mon blocage, elle va enfouir son nez dans mon cou et aspire tout l’air qu’elle semble pouvoir.

-Moi aussi, je t’aime, Teag…

Bordel ! C’est aussi violent que ce à quoi je m’attendais. Je la serre contre moi, je l’embrasse encore et encore. Je le ferais toute la nuit si ça pouvait me permettre d’arrêter le temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LiliMatolineLiliMatoline   26 décembre 2017
Chapitre 15 : Teag :
" Je chasse les larmes encore une fois. Arrête de chialer, pauvre con...
J'essaie de m'écouter et je ferme les yeux. Mes paupières font tomber de grosses larmes sur mes joues. Je ne regrette pas. Je ne regrette pas. Je ne..."
Commenter  J’apprécie          61
DaisyetleslivresDaisyetleslivres   02 novembre 2020
D'ailleurs, quand j'y pense, on forme une belle équipe de bras cassés : une ex-grosse complexée, un espèce de Mexicain beau parleur et une gothique satanique. Il manque plus que la racaille qui sort de taule et on a un début de série.
Commenter  J’apprécie          30
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   01 février 2021
La procureur décrète qu'elle en a terminé avec Elena et ma lionne sort de la salle en pleurant. Elle croise mon regard et un "Je t'aime" se dessine sur ses lèvres, puis elle disparait.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Gaia Alexia (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaia Alexia
Mélusine reçoit Gaïa Alexia, l'auteure d'Adopted Love.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewroma... - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - Snapchat : @HugoNewRomance
Si vous avez aimé cette vidéo, n?hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu, ça fait toujours plaisir ! La #TeamNewRomance
autres livres classés : violVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4096 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..