AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755639865
Éditeur : Hugo Poche (11/10/2018)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Il est 10 h 30 quand son patron arrive au café dans lequel travaille Célia. Il lui fait un sourire et l'invite une fois de plus à dîner. Mais Max est Français, et la réputation des Français pour briser les cœurs n'est plus à faire... Quelle excuse va-t-elle pouvoir trouver pour l'éviter ? Et si elle mettait ses préjugés de côté, Célia ne serait-elle pas surprise ? Il est 11 h 05. Célia est debout derrière sa caisse. Il va arriver, elle le sait. Il vient tous les jou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Ivre_de_mots
  19 novembre 2018

Je tiens à dire un grand merci à Hugo et Cie dont Célia pour ce service presse. Ayant déjà lu adopted love de ce même auteure, je n'avais qu'une envie, découvrir une autre de ses oeuvres tellement j'avais adoré cette saga !
L'histoire de « Baby Random » c'est celle de Célia, une jeune femme qui travaille dans un café avec un patron qui lui fait du charme et un mystérieux client qui arrive ponctuellement tous les jours à la même heure ; 11h05. Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'il connaissait sa voisine de palier quand il était enfant étant donné qu'il est le fils de son ancien employeur. Les circonstances font qu'ils vont se retrouver à une soirée auquel sa voisine ne peut et ne veut pas venir. Attirés l'un par l'autre, ils coucheront ensemble, mais le culot de l'homme sera une douche froide pour elle. Dépitée, elle décidera de laisser un chance à Max, son patron et entameront une jolie histoire d'amour jusqu'à la réapparition de Roman dans sa vie et qu'elle apprend une nouvelle, elle est enceinte.
Bien que j'étais préparé mentalement à être malmenée sentimentalement parlant par ce livre, je n'ai tout de même pas été épargné par ma lecture. Ce n'est pas une claque que je me suis pris, c'est un véritable coup de massue au coeur. Je ressors de ce livre bouleversé, mais vraiment charmé par ce roman et par les personnages. J'ai vraiment eu peur au début, surtout par rapport au protagonistes masculin comme Roman, mais j'ai réussi à m'attacher à lui, ainsi qu'aux autres. Bizarrement, je n'ai pas trouvé que son comportement était digne d'un connard, un imbécile oui, mais pas un connard. Il m'a surtout paru très manipulable, son père arrive à le contrôler sans problème. Quand à Max, au début je le trouvais très insistant vis à vis de Célia pour ensuite avoir une place dans mon coeur jusqu'à se comporter comme un salaud. Vous imaginez même pas à quel point j'ai eu envie de secouer les personnages (même Célia) au cours de ma lecture et de donner un coup de pied bien placé aux deux hommes. Bon sang, ce qu'ils peuvent être stupide et méchant envers elle, même sans forcément le vouloir ! Quand tout va bien, ils sont là, mais dès que les problèmes commencent ils prennent la fuite. J'ai trouvé ça tellement irritant et j'ai eu très mal pour cette jeune femme qui n'est pas épargnée par les mésaventures. Il est vrai qu'à plusieurs moments j'ai eu envie de crier un bon coup sur Célia à cause de son comportement de girouette, pourtant, je peux aussi la comprendre. Moi-même je ne sais pas lequel je préfère entre les deux hommes et à chaque fois ma préférence changeait, chapitre après chapitre !
Bien que je préfère les romances belle et simple en temps général, Alexia m'a totalement convaincu avec ce livre ! J'ai adoré et je me suis pris d'affection à l'héroïne. J'ai eu un coup de coeur pour cette voisine de palier qui est un bel substitue de grand-mère, mais aussi de mère. La famille de Célia non seulement n'est pas présente pour elle, mais pire ! Elle l'utilise sans vergogne ou la traite comme une paria. Mona n'est pas comme ça, c'est une femme charmante avec un grand sens de l'humour, le genre de personnage auquel on s'attache très vite. Je voulais aussi vous parler de Gen, la collègue de de notre héroïne principale. J'ai été vite prise de sympathie pour elle tellement elle me paraissait être une amie parfaite, j'ai d'ailleurs cru qu'elle serait d'un réel soutiens pour Célia, mais ça a été loin d'être le cas, elle est une grosse déception, il est très probable qu'elle fasse partie de mon classement des pires connasses (oops, pardon du gros mot). C'est fou pourtant, elle paraissait tellement gentille de prime abord, pourtant...
Si je n'avais pas lu des avis avant de livre ce livre, si je n'avais pas su à quoi m'attendre avant de le commencer, il est certain que j'aurais cru qu'il s'agissait d'une romance basique et mignonne. Je dois dire que j'ai préféré savoir d'emblée à quoi m'attendre ! Même si j'avais été prévenue, la douche a tout de même été glaciale pour moi, mais dans le bon sens du terme. Tout est juste dans ce livre, rien que pour ça, je trouve que cela fait d'elle une battante. J'ai vraiment été stupéfié par sa force de caractère ! Célia ferait sans aucun doute parti de ses personnages forts, le genre à qui la vie ne fait pas de cadeau. J'espère vraiment que le bonheur reviendra vers elle et à grande dose !
Je n'ai pas été déçu de la plume de l'auteure, bien au contraire. Je ne suis pas forcément adepte des romances compliqués ou le lecteur n'est pas épargné niveau sentiment, mais ce roman fait exception à la règle. C'est une tuerie ! J'ai été toute chamboulé quand je l'ai fini. Alexia à cette façon bien à elle de faire passer des émotions bien différentes au cours du récit ! On passe du rire au larme, de la haine à l'amour, des mots doux aux insultes... Bien que je ne sois pas forcément adepte des triangles amoureux, forcément celui-ci m'a touché (encore une exception!). Alexia a su me tenir en haleine durant tout le livre, bien que j'ai tout de même du faire des pauses dans ma lecture pour souffler un coup. Je regrette vraiment de ne pas avoir eu deux ou trois tablettes de chocolats sur la main tellement ce livre est... Woh ! Petite anecdote, pour la première fois mon portable m'a dit de faire une pause de une minute pour éviter à mes yeux de se fatiguer... Trop gentil ! Seulement j'ai été frustrée au cours de ces une minute et je pianotais des doigts, impatiente de me replonger dans ma lecture. Puis la fin... Je dois dire qu'elle m'a convaincu, il est digne de ce roman.
En conclusion, c'est une lecture dans laquelle le lecteur passera par tout un tas d'émotion. L'auteure à su jouer avec les mots, elle a su rendre l'histoire forte et poignante avec un réalisme qui fait peur. Ses personnages sont attachants, quels qu'ils soient, malgré leurs défauts, on se prends d'affections pour eux à cause de leur certaine fragilité. J'aurais voulu vous parler plus de Roman, mais aussi plus de Max, mais je ne le ferais pas. Il vaut mieux pour vous de garder la surprise en ce qui les concerne, cela n'en sera que meilleur
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gaoulette
  18 octobre 2018
J'avais hâte de relire la plume de Gaia Alexia après mon coup de coeur pour Adopted Love. de la romance, du suspense, de l'action et surtout des personnages torturés comme je les aime. A peine sorti ce tome j'ai foncé loin de de me douter que c'était une trilogie.
Que nous propose l'auteure cette fois-ci? Une sorte de triangle amoureux dont le personnage central est Célia 22 ans. Qui est-elle? Une jeune femme foutue à la porte de chez elle par sa mère, vivant seule dans un quartier paumé, ayant pour voisine Mona qui lui donne du baume au coeur. Celia a un passé compliqué et ne fait pas confiance aux hommes. Elle est serveuse dans un café où son patron Max lui fait du gringue et depuis un an elle fantasme sur un mystérieux client de 11h05 qui commande toujours la même chose et qu'avec elle. Pas très transcendant comme vie jusqu'au jour où Mona lui confie une mission et va engendrer un imprévu de taille.
J'ai trouvé le premier tome de Gaia Alexia très long à rentrer dans le vif du sujet. Les événements tardent à se mettre en place. On assiste aux journées limite monotone de Célia où il ne se passe continuellement les mêmes déboires (à quelques anecdotes prêts). Même quand l'histoire se révèle un peu avec les interventions de Max et Roman, il manque un rythme soutenu.
L'histoire est sympa dans son ensemble mais il me manque ce petit truc qui fait la différence et dont j'avais aimé dans Adopted Love, l'adhésion total pour le personnage principal. Il est difficile de s'approprier Célia entièrement car cette jeune fille a besoin de grandir, avoir confiance en elle et surtout arrêter de se retrouver dans des situations complexes. Elle ne s'exprime pas entièrement et se laisse enfoncer dans ses malheurs. Que dire de Max, j'aurais préféré en savoir plus sur lui et comprendre ses silences et ses fuites. Je suis restée avec beaucoup de questions. Concernant Roman, j'ai adoré les mystères qui gravitent autour de lui et quand l'auteure décide de le faire intervenir, on en reste scotchée tellement que cela ne correspond pas au portrait brossé par Célia. On se demande même comment ce couple pourrait matcher tellement qu'il ne tient à un fil. Une saga que j'aurais pu abandonner au premier tome mais l'auteure nous démontre que ce triangle est loin d'être aussi simple et évident. Les apparences sont trompeuse et il ne faut pas se fier à Célia. J'ai hâte de voir comment elle va se dépêtrer de son imprévu sachant qu'elle n'a pas toutes les cartes en mains.
Affaire à suivre….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Marlene_lmedml
  27 décembre 2018
Je retrouve la plume d'Alexia Gaia avec cette nouvelle saga. Je dois dire que j'étais intriguée par [Baby random], mais j'avais aussi quelques craintes. Qu'à cela ne tienne, j'aime me lancer des défis littéraires. Et comme j'avais aimé les précédents romans d'Alexia, j'étais curieuse de savoir ce qu'elle me réservait.
Le constat est assez simple à la fin de ce premier tome, j'ai passé un très bon moment aux côtés de Célia, le récit est addictif, l'histoire a de nombreux atouts mais… il y a aussi des bémols à mes yeux.
UNE NOUVELLE SAGA QUI A DU POTENTIEL. UN PREMIER OPUS ADDICTIF !
Ce premier opus est un petit pavé de 511 pages. Honnêtement je me suis laissé prendre au jeu, j'ai trouvé la lecture facile et très fluide. L'écriture de l'autrice est toujours aussi addictive et cela a fonctionné avec moi. Il faut savoir que cette saga se décline en trois tomes, vous allez donc avoir pas mal de surprises au fil des pages.
Pour refaire un petit topo sur l'histoire, vous allez suivre Célia, notre héroïne travaille dans un café, ce qui lui permet à peine de subvenir à ses besoins. On peut dire qu'elle est issue d'une famille dysfonctionnelle avec une mère qu'elle préfère éviter autant que possible et un frère inexistant… Dans sa vie, il n'y a que Mona, sa voisine et amie, qui se soucie d'elle. A côté de cela, il y a Max, son patron, qui ne cesse de lui demander de sortir avec elle et puis il y a cet inconnu qui se pointe toujours à la même heure au café… On peut dire que la vie de Célia n'est pas des plus palpitante, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne pensait pas qu'elle allait complètement chavirer à cause de ces deux hommes et des décisions qu'elle va prendre les concernant.
DES PERSONNAGES QUI AURAIENT MÉRITÉ D'ÊTRE PLUS APPROFONDIT !
Célia a le monopole de la parole dans ce premier opus, en effet la plupart des chapitres sont de son point de vue, cela n'a pas été difficile de se faire un avis sur elle. On la découvre au fil des pages, on comprend ses états d'âme et les difficultés qu'elle rencontre dans sa vie. Célia est une jeune femme qui démarre tout juste dans la vie, je dirais même plus qu'elle se débat. Elle croule sous le poids de ses obligations et en oublie un peu de se laisser aller et de vivre pour elle. Célia est une héroïne intéressante… Elle a beaucoup de défauts, mais elle est jeune et un peu paumée. Ses choix vont être discutables, ses réactions aussi et pourtant ils sont humains. J'ai aimé notre héroïne malgré son côté imprévisible, Célia est instable, c'est indéniable. Et elle va devoir se remettre en question pour s'en sortir.
A côté d'elle… Il y a Max, son patron. Et Roman, son inconnu de 11h05 ! C'est à propos d'eux que cela se corse de mon côté. Ils font partie du décor, et même de la vie privée de Célia, et pourtant je n'ai pas su m'attacher ni à l'un, ni à l'autre. Max n'a rien pour plaire, je l'ai trouvé fade et insistant. Je n'ai pas réussi à l'aimer, et plus j'avançais dans l'histoire et moins je l'ai apprécié. Romain quant à elle est censé être notre « héros » sauf qu'il n'a pas le beau rôle dans ce premier opus, j'ai bien ressenti de l'intérêt pour lui, car j'ai envie de savoir ce qui se cache derrière son masque de parfait connard, on a quelques indices sur son passé mais au-delà de cela très peu d'infos sur lui. Roman ne m'a fait ni chaud ni froid, j'étais plutôt excédée par ses apparitions… Et c'est un peu dommage que Célia ait pris autant de place car cela m'a conduit à ne pas aimer nos héros masculins.
J'ai par contre adoré Mona ! Mention spéciale pour elle qui est vraiment géniale !!!!
UNE INTRIGUE SURPRENANTE ET PLUTÔT BIEN MENÉE !
Je ne savais vraiment pas où j'allais avec ce roman. Je me suis laissée guider au fil des pages, écarquillant les yeux à de nombreuses reprises. M'énervant contre les personnages que j'avais envie de recadrer !!! En terminant ce premier tome j'ai su que j'avais été convaincue par l'ensemble de l'histoire, même si je n'ai pas aimé tous les aspects de cette première partie, je peux affirmer que j'ai aimé le déroulement de l'histoire. Parfois on aime pas forcément la totalité d'une histoire, ce n'est pas pour cela qu'elle ne nous plaît pas.
Il y a beaucoup de rebondissements. Et c'est ce que j'ai aimé, ce rythme infernal qui donne le vertige. Célia n'a vraiment pas beaucoup de chance dans sa vie. le karma ne joue pas en sa faveur, vous allez voir que notre héroïne va morfler, et pas qu'un peu.
Le scénario est un peu flou et c'est ce qui a attisé ma curiosité, j'étais prête à me laisser surprendre et c'est un pari réussi pour Alexia, le cheminement de l'histoire est surprenant, loin des classiques du genre.
UNE DYNAMIQUE AMOUREUSE QUI FAIT GRINCER DES DENTS !
On en parle du fameux triangle amoureux ? Mais en fait plus j'y pense, et moins j'ai de certitude qu'il y ait eu un triangle amoureux. Alors, oui il y a une femme et deux hommes… Mais le contexte est vraiment particulier et les liens entre nos personnes le sont tout autant. Alors voilà j'ai été tiraillée par mes émotions. Je ne suis pas une adepte des triangles amoureux, cela m'énerve toutes ces hésitations, pourtant ici cela sert le récit, cela engendre des situations dignes d'intérêt…
Célia a besoin d'être aimé, elle n'a jamais été vraiment heureuse en couple. Elle ne sait pas vraiment ce que c'est mais elle en a envie. Elle va être aux prises avec ses sentiments pour les deux hommes… Fera-t-elle les bons choix ? Assumera-t-elle les conséquences de ses actes ?
UN STYLE D'ÉCRITURE TOUJOURS AUSSI ADDICTIF ET QUI ENGENDRE BEAUCOUP DE RÉFLEXION.
Alexia Gaia a un style d'écriture très moderne, c'est entraînant et je l'avoue très efficace. J'ai lu ce roman en quelques heures seulement, j'ai trouvé les mots de l'autrice captivants. La vie de Célia a su me tenir en haleine, j'ai trouvé que l'ensemble était addictif au possible malgré les bémols, j'avais besoin d'avancer dans l'histoire pour apaiser une certaine frustration.
L'histoire sort des sentiers battus, si quelques aspects restent classiques, le reste est indéniablement novateur. C'est ce qui fait que [BABY RANDOM] se démarque des autres romances.
EN BREF :
Alexia Gaia me lance un défi de taille avec [Baby Random]. Je me suis laissée tenter par cette nouvelle saga moderne et ultra addictive. Les petits bémols n'ont pas pris le pas sur les nombreux points positifs, je ne tarderai pas à poursuivre l'aventure de Célia avec le deuxième opus qui est déjà en ma possession. [BABY RANDOM] est une new romance singulière qui sort des sentiers battus, pourquoi vous ne vous laisseriez pas tenter ?

Lien : http://www.lmedml.fr/2018/12..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lixia
  02 novembre 2018
Bouleversante, énervante, drôle, poignante, douloureuse, émouvante... Autant de qualificatifs insuffisants pour décrire cette histoire qui m'a retourné les tripes autant que le coeur, sans conteste c'est un énorme coup de coeur ❤️.
Célia est une jeune femme solitaire. Elle n'a pas forcément d'amis même si elle s'entend bien avec ses collègues du café dans lequel elle travaille et passe son temps à fuir les avances de son patron. À 21 ans, la seule personne proche d'elle est sa voisine de palier, Mona dit Monary, et avec elle Béni son ami de Scrabble, qu'elle considère comme sa grand-mère de coeur, elle se confie à elle pour tout et s'en occupe comme un membre de sa famille, famille qu'elle n'a plus à ses yeux.
C'est une personne sarcastique, désabusée qui ne croit plus en rien et qui préfère s'attendre toujours au pire. Enchaînant les problèmes, les erreurs et les désillusions, elle se plaît à être seule pour ne plus souffrir ni être déçue. Elle se dévalorise sans cesse et a un manque de confiance en elle énorme, ne se voyant pas comme elle le devrait. Elle est extrêmement forte, aussi bien humainement, physiquement que psychologiquement, beaucoup plus qu'elle ne le croit. Elle inspire sympathie, compassion, amour et hilarité.
Et quand sa Monary lui demande un service, elle ne peut décemment pas refuser, assister à une soirée d'entreprise ne devrait pas la tuer.
Mais elle ne s'attendait pas à ce que cela change le cours de sa vie de manière aussi spectaculaire.
Arrivera-t-elle à faire face à toutes les épreuves qui l'attendent ?
Roman est un homme qui a grandi avec un vide dans le coeur qu'il n'a jamais pu combler. Un père démissionnaire, des employés de maison ou de bureau présents mais qui ne font pas le poids face à sa trop grande peine. Il profite à outrance de la vie, et surtout de l'alcool et des filles, il se sait beau et sexy donc cela aide mais l'argent surtout ouvre beaucoup de portes, il travaille dans l'entreprise familiale en menant la vie dure à son père, en gros il mène sa vie comme il l'entend. Sa seule certitude en grandissant, vu l'exemple qu'on lui a donné, c'est que l'argent achète tout, l'argent est la solution ultime qui peut tout faire, tout régler.
C'est un homme avec une âme de petit garçon à qui il manque une très grosses dose d'amour et d'affection. Il est autant attendrissant que très énervant mais finalement est-ce entièrement sa faute ?
Alors quand au détour d'une énième soirée, donnée au nom de l'entreprise familiale, il rencontre la seule fille que l'argent indiffère, il est septique et la traite de manière déplorable.
Sauf qu'elle s'est fait, sans le vouloir, une place dans sa tête et dans coeur, ce qu'il nie à lui-même farouchement.
Et les conséquences de cette soirée seront, sur le long terme, encore plus surprenantes. Positives ou désastreuses ? Seul le temps pourra nous le dire, beaucoup de temps.
Pourra-t-il mettre ses états d'âmes de cotés et enfin se conduire en homme responsable, assumera-t-il ses émotions ?
Une rencontre journalière entre inconnus.
Une soirée mondaine qui tourne au désastre.
Une amie commune inattendue.
Célia et Roman s'attirent pour mieux se repousser. Entre deux vies familiales désastreuses, ils n'ont plus confiance en personne, même pas en eux-mêmes, et ne sont pas prêts à s'investir dans une quelconque relation.
Mais une surprise de taille va révéler les caractères de chacun et tout ne sera pas beau à voir.
Entre culpabilité, dévalorisation, lâcheté, interrogations, amour et responsabilité, on assiste à un combat de tous les instants pour faire les bons choix, pour faire face à la perte d'être chers, pour choisir la bonne voie pour un avenir serein ou incertain mais dont le coeur et l'esprit seront en accord pour l'emprunter.
L'amour est le sentiment à la fois le plus euphorisant et le plus douloureux qui soit. Toujours présent mais pas toujours comme on l'attendrait, il permet de ne jamais abandonner et de toujours se relever malgré les embûches, les erreurs, les douleurs et un sentiment d'infériorité mal placé.
Je vous laisse partir à la découverte de la vie et de ses aléas bons ou mauvais, une lecture qui ne vous laissera pas indemne écrite d'une plume des plus réalistes, belle et difficile, inspirant autant d'émotions positives que négatives. J'ai pu trouvé tout ce que j'aurai pu cherché, j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai pesté, j'ai cogné mon oreiller mais j'ai adoré chaque seconde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlouquaLecture
  12 octobre 2018
Après avoir vu plusieurs avis sur le net, des avis à chaque fois hyper positif, je pense que je vais passer pour la bête noire du moment. Bon ok j'ai quand même donné 4 étoiles, mais si je dois être tout à fait franche avec vous, au départ, je voulais mettre 3,5, mais j'ai finalement décidé que cela méritait les 4 étoiles.
Maintenant il faut que je m'explique.
Pour commencer, je voudrais dire, que mon ressenti, comme toujours, n'engage que moi, la preuve c'est que ceux que j'ai pu voir sur le net sont tous beaucoup plus enthousiaste que le mien. N'hésitez pas à vous faire votre propre avis, il n'y a que de cette manière que l'on saura si vous aurez le même ressenti que moi.
Je tiens également à souligner le fait que cela n'a absolument rien à voir avec la plume de l'auteure que j'ai d'ailleurs trouvée jolie et fluide. Cela vient principalement de la globalité de l'histoire, là vous allez me dire que je n'ai qu'une partie de celle-ci, et je vous direz que oui je le sais, mais si je n'accroche pas totalement à ce premier tome, il y a forcément une ou plusieurs raisons qui influenceront mon envie de poursuivre ou pas. Je ne peux pas donner de réponse au moment où j'écris mon avis, je verrai par la suite si au moment de poursuivre, j'en ressens l'envie, parce que désolée mais je ne suis pas du genre à me forcer, même si c'est clair que je préfère avoir l'entièreté d'une histoire plutôt que de rester sur un avis en demi teinte.
Comme la plupart des lecteurs, j'aime pouvoir m'attacher à au moins un des personnages, même si ce n'est pas immédiat, j'aime pouvoir m'immerger dans l'histoire que je lis, là non plus il ne faut pas forcément que ce soit avec effet immédiat, j'aime aussi lorsque cela prend du temps. Personnellement, cela vient peut-être de mon propre vécu, mais la seule personne à qui j'ai réussi à m'attacher c'est Mona une dame de plus de 80 ans que j'ai aimée dès sa première apparition. D'une certaine manière, elle m'a fait penser à ma propre grand-mère avec sa manière de penser, de voir les choses, sa générosité. Quesque j'ai eu envie de la prendre dans mes bras et de la serrer tellement fort ! Je l'ai adorée, tout simplement !
En ce qui concerne les autres personnages, Mona/Roman/Max, l'étincelle ne c'est pas faite, je n'ai pas eu cette envie de les connaître encore mieux. le problème, c'est que je ne peux nier le fait qu'ils sont assez complets, que le côté psychologique est bien travaillé, malgré tout, le courant n'est pas passé. A certains moments, j'étais plus énervée qu'autre chose, je n'ai pas pu réellement apprécier ma lecture comme j'aurais du. Cela vient peut-être uniquement de moi, il faut dire que passer juste après une excellente lecture c'est un peu difficile, je devais certainement être encore sous l'influence de celle-ci.
Je suis la première désolée de ne pas avoir un avis autant enthousiaste que les autres, de ne pas avoir été emballée par ce premier tome, malgré tout je maintiens que cela vaut bien 4 étoiles et non les 3,5 que je voulais donner. Quant à savoir si je vais poursuivre ou pas, je verrai cela le moment venu, bien que j'aie envie de poursuivre malgré tout. J'espère vraiment que mon avis ne vous influencera pas dans le mauvais sens et que vous aurez l'envie de découvrir ce premier opus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   22 octobre 2018
Onze heures cinq sonnent quand Max me passe derrière en me pinçant les fesses en douce. Pas de Roman en vue. Je ne sais pas pourquoi je continue de vérifier. C’est le seul moment de la journée où je pense encore à lui. Je suis parvenue à limiter sa présence dans ma tête à ces quelques minutes, mais ça n’a pas été simple. Surtout que Mona le fait revenir sur le plateau régulièrement, que ce soit en plein milieu d’un épisode de New York Section criminelle, ou juste comme ça. Elle se demande ce qu’il devient, pourquoi il n’est plus venu hurler devant ma porte.
Une autre de ses interrogations régulières est de savoir pourquoi je passe mes soirées chez elle plutôt qu’avec Max. Max veut y aller doucement, mais là, on atteint carrément le rythme escargot, à mon sens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   27 décembre 2018
« Dans un réflexe quotidien, mon regard part se fixer sur l’horloge. Il est 11h05 précises, et il est là. Je ne peux pas m’empêcher de le suivre discrètement des yeux. Il passe la porte du café comme tous les jours, le nez plongé dans son portable et le pas hâtif. Je sais déjà ce qu’il prend : un chocolat viennois et un muffin aux raisins. Il n’est pas aimable, ne donne jamais de pourboire et ne prend même pas la peine de lever les yeux sur nous, mais il est beau. Bien trop beau. Et son attitude le rend encore plus attirant. Il est ce genre brun, grand et ténébreux dont parlait Mona hier soir. Tout à fait mon genre. Oui, parce que depuis un an qu’il vient tous les jours à ma caisse, il m’appartient un peu. C’est mon bel inconnu. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KimysmileKimysmile   13 janvier 2019
Je crois que c'est le moment le plus intense que j'ai jamais vécu... C'est... Je ne peux pas me l'expliquer autrement que par ces simples mots : un coup de foudre. J'ai un véritable coup de foudre pour ma fille et pour l'espoir qu'elle représente.
Commenter  J’apprécie          10
rowenabookinerowenabookine   28 novembre 2018
C’est ce genre de « ça va » qu’on envoie quand tout est à deux doigts d’exploser en nous.
Commenter  J’apprécie          20
rowenabookinerowenabookine   28 novembre 2018
Je reste chez elle et, comme d’habitude, elle ne mâche pas ses mots. Même si je lui en veux souvent d’être si brutale, je sais qu’elle fait ça pour mon bien. Et bizarrement, ça fait du bien d’entendre les choses sans filtre. Parce que la réalité est sans filtre.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Gaia Alexia (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaia Alexia
Mélusine reçoit Gaïa Alexia, l'auteure d'Adopted Love.
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewroma... - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - Snapchat : @HugoNewRomance
Si vous avez aimé cette vidéo, n?hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu, ça fait toujours plaisir ! La #TeamNewRomance
autres livres classés : bébésVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3387 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre