AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08GKFN7TL
132 pages
Ska (24/08/2020)
4/5   2 notes
Résumé :
Où l’on retrouve René-Charles de Villemur, aristocrate précieux égaré dans la Police Nationale confronté au monde de la téléréalité et à son clinquant impitoyable...

René-Charles de Villemur se carra confortablement dans son fauteuil au cuir craquelé par le temps, face à la table basse au plateau de verre dépoli, sur laquelle reposait un cendrier débordant de mégots. Le gilet déboutonné et le nœud papillon dénoué il consulta sa montre gousset argenté ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
paulmaugendre
  01 septembre 2020
Pour le commandant René-Charles de Villemur, cette soirée aurait dû se dérouler comme les autres. Dans le calme et la sérénité, avec ses pensées vagabondes et mortuaires.
A partir de 19h30, la télévision est éteinte, et il préfère choisir un livre au hasard dans sa monumentale bibliothèque, placer un CD dans le lecteur, déguster un verre et un cigarillo. Et ses idées vagabondent, revoyant les morts qui jalonnent son parcours amoureux. Christian, son ami-amant avec lequel il a vécu deux ans, leur séparation et la découverte de son cadavre sur une plage landaise, ou encore Patricia dont il avait fait la connaissance lors de la traque d'un serial-qui-leurre, Patricia qui s'est suicidée. Il pense également à Joan Nadal, le détective parti à Lourdes pour régler une affaire de cocufiage confiée à lui par un mari jaloux.
Le téléphone l'arrache à ses pensées négatives. D'abord Patrick, le journaliste, qui l'informe qu'il se rend immédiatement à Lourdes, un reportage sur un mort tombé du haut de la Basilique et retrouvé parmi les cierges une dizaine de mètres plus bas. Les cierges ont-ils résisté à cette chute, l'histoire ne le dit pas.
Nouvel appel téléphonique, émanant cette fois-ci de son adjoint Octave avec lequel il fait ses gammes depuis dix ans. L'affaire est sérieuse. Une concurrente d'une émission de téléréalité a été découverte morte, un poignard dans le coeur. Dwelling s'appelle cette émission culturelle suivie par des millions de téléspectateurs qui se délectent à regarder les évolutions d'une bande de jeunes au physique hollywoodien confinés dans une demeure aménagée exprès pour cette étude sociale.
Cette demeure (dwelling en français) se situe à une dizaine de kilomètres de Toulouse (pour la candidate, c'est to loose !) aux portes de Muret, dans un ancien restaurant. Géraldine, la concurrente, a été retrouvée morte dans les toilettes, un poignard dans le coeur. Et les cabinets d'aisance n'étaient pas fermés de l'intérieur !

Débute pour le commandant Villemur, une enquête en local clos avec tout ce que cela implique d'interrogations et de démarches parfois inutiles.
René-Charles de Villemur se fait d'abord expliquer les règles du jeu auprès de la productrice déléguée, du réalisateur, du psychiatre de service, de quelques concurrents. Géraldine aurait dû depuis longtemps quitter cette résidence, mais le vote des téléspectateurs l'avait à chaque fois repêchée. Et il apprend également que les séquences montrées à la télévision ne reflètent pas forcément la réalité, car il faut du gratiné pour entretenir le suspense et surtout capter l'attention du public, sinon c'est la désaffection, et donc une perte irrémédiable de recettes publicitaires.
Et il hésite entre conclure à un meurtre, certains des candidats n'appréciant guère leur compagne de réclusion, volontaire au départ, ou à un suicide. Mais le suicide n'est guère envisageable car la poignée du couteau a été soigneusement nettoyée. de plus certaines séquences enregistrées ont été effacées, et d'autres caméras, dont celle placée dans les WC, sont factices.
Une enquête résolue en quelques heures par le commandant et son adjoint, mais cette intrigue n'est pas le seul intérêt de cette histoire. le lecteur découvre les coulisses de ce genre d'émission de téléréalité suivie par des millions de téléspectateurs-voyeurs et se rend compte que le sensationnel prime sur la vérité.
Il est dommage que Luis Alfredo se complaise à cette mode abêtissante de l'utilisation d'un vocabulaire anglo-saxon, le mot dwelling et ses déclinaisons étant assénés à longueur de pages alors qu'il possède ses équivalents en français. D'autant que Villemur se montre quelque peu vieille France avec son noeud papillon, son couvre-chef mitterrandien et ses cigares dont il se délecte dès la nuit tombée, ses vis-à-vis profitant souvent des émanations fumigènes nocives.

Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathf
  10 octobre 2020
Le commissaire René-Charles de Villemur reçoit un appel de son adjoint lui annonçant la mort d'une concurrente de télé-réalité "Dwelling".
Suicide ou meurtre?
Comment ce drame a-t-il pu avoir lieu alors que les caméras sont braquées sur les candidats 24h/24?
Voilà un commissaire qui a carrément l'air d'être sorti d'une autre époque.
Fan de whisky, de cigares, affublé d'un chapeau digne de Mitterand, cet aristo au langage châtié est loin d'être adepte de télé-réalité.
Luis Alfredo nous immerge dans l'une de ces émissions suivies par des milliers de spectateurs et nous révèle les coulisses.
Ah, ces programmes où des bimbos et de superbes garçons souvent décérébrés deviennent célèbres juste en respirant....
L'auteur s'en donne à coeur joie en décrivant ce monde truqué où tout est scénarisé.
De Villemur aura bien du mal à s'y plonger et à garder son calme....
Je vous conseille ce polar court, agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : télé réalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2332 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre