AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377421156
Éditeur : Poulpe Fictions (03/10/2019)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 25 notes)
Résumé :
De la sorcellerie, des esprits d'antan, un démon maléfique... Découvrez le quotidien de la famille Sorcelage !

Dans la campagne perdue du Berry, où vivent encore les créatures d'antan, les Sorcelage sont loin d'être une famille ordinaire ! Avril et Octobre, comme leurs ancêtres avant eux, pratiquent en secret la Wicca, une forme de magie naturelle et bienveillante. Lorsque le cercle de pierres magiques qui protège la région est brisé, ils doivent comp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  06 octobre 2019
Je remercie énormément Poulpe Editions pour l'envoi, en service presse, de Wicca - le Manoir des Sorcelage de Marie Alhinho.
Dans la campagne perdue du Berry, où vivent encore les créatures d'antan, les Sorcelage sont loin d'être une famille ordinaire !
Avril et Octobre, comme leurs ancêtres avant eux, pratiquent en secret la Wicca, une forme de magie naturelle et bienveillante.
Lorsque le cercle de pierres magiques qui protège la région est brisé, ils doivent compter sur leur meilleure amie Nour et le feu follet H pour empêcher d'anciens démons de resurgir...
Le Manoir des Sorcelage est un très bon roman jeunesse, qui m'a captivé de la première à la dernière page.
Amatrice de romans jeunesse et de magie, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir la famille Sorcelage. Ils vivent dans un Manoir au caractère bien trempé, il n'est pas méchant mais il aime bien se rappeler au bon souvenir des propriétaires :) Un tapis qui glisse, des marches qui grincent ou se soulèvent.. J'ai aimé que l'autrice fasse de ce Manoir un être vivant, si l'ont peut dire, car il apporte un petit plus à l'histoire.
Avril et Octobre sont très sympathiques, ils sont bien entourés que ce soit par leur famille ou leurs amis.
Les personnages sont attachants, l'histoire est très bien ficelée et j'ai adoré ma lecture.
Le Manoir des Sorcelage est un très bon roman jeunesse, pour enfants et adultes.. qui ont gardé leur âme d'enfant :)
Ma note : cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
sylvaine
  14 octobre 2019
Wicca- le manoir des Sorcelage Marie Alhinho Poulpe Fictions Octobre 2019
#Wicca #NetGalleyFrance
Je vous présente Avril et Octobre Sorcelage, ils sont frère et soeur. Des adolescents comme tous les autres du moins en apparence, en fait ce sont des wiccans , des sorciers wiccans:
"Cela signifiait trois choses :
1 - Ils respectaient les forces de la nature.
2 - Ils étaient dotés de pouvoirs magiques.
3 - Ils avaient interdiction d'en parler avec Nour. , la Wicca est une sorcellerie naturelle et bienveillante.
Ils sont bien sur tenus de ne pas en parler mais les évènements vont se précipiter et ils seront bien contents de pouvoir compter sur Nour, leur amie de collège et H le feu-follet. Ils ne seront pas trop de 4 pour affronter le démon malfaisant.
Une histoire bienvenue à quelques jours d'Halloween , une histoire bien ficelée, le crescendo des émotions est bien mené, la crainte, la peur sont palpables , le soulagement sera t'il au rendez-vous?
Un grand merci aux éditions Poulpe Fictions pour ce partage
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Roman_eBVB
  20 novembre 2019
Wicca, dernier roman en date de Marie Alhinho paru le 3 octobre 2019, présente le quotidien de la famille Sorcelage, famille de sorciers wiccans écoulant des jours paisibles dans la campagne perdue du Berry. Alors qu'Halloween approche à grands pas, le cercle de pierres magiques qui protège la région de toute attaque malveillante est soudainement brisé ! S'ensuit une véritable aventure qui demandera force et courage à la petite famille et leurs amis pour empêcher des démons séculaires de resurgir…

Encore une fois, c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé la plume pleine de fraîcheur de Marie Alhinho. Après l'avoir découverte via sa co-écriture de la Nuit Où Les Étoiles Se Sont Éteintes puis sur sa saga jeunesse Orphéa Fabula, la jeune auteure revient cette fois sur un roman d'aventure plus axé sur l'adolescence et dans un esprit tout à fait Halloweenien 😃

Outre les descriptions généreuses et immersives qui ponctuent le récit, et grâce auxquelles on se projette tout de suite dans le monde bien particulier de la famille Sorcelage, les motivations qui entourent l'intrigue de cet ouvrage jettent une lumière bienvenue sur les remises en question propre à l'adolescence, et même, propre à l'être humain, de manière générale 🤔

Sous ses airs de petite histoire sympathique qui se partage entre frissons et ton léger, les préoccupations autour de l'image que l'on renvoie et la manière de gérer ses propres insécurités viennent largement sous-tendre le récit et se positionnent, là encore sans avoir l'air, comme une aide bienveillante à tous ceux qui connaîtraient une période de doute et d'anxiété.

Autre aspect aussi terre-à-terre que ces questionnements qui touchent les « moldus » que nous sommes en réalité, Marie Alhinho se propose aussi de nous faire découvrir une forme ancestrale de magie bienveillante, toujours pratiquée de nos jours : la Wicca. À dire vrai, la Wicca est avant tout une religion, reconnue par certains historiens comme la plus ancienne qui ait jamais existé. Dans le respect de la nature qu'ils prônent, et bien qu'ils ne furent pas tous pratiquants de la magie blanche, les wiccans ont rapidement été appelés "sorciers wiccans", car à une époque bien plus anciennes, les sorciers, druides et autres guérisseurs se servaient des plantes, des pierres et d'incantations afin de soigner les malades.

Ici, c'est bien le cas de la famille Sorcelage, qui pratiquent divers rituels magiques pour assurer la protection de la région contre les invasions démoniaques, tout en se tournant vers leur déesse et leurs grimoires. Des petits détails ont retenu mon attention çà et là, comme le livre des ombres que tient chaque wiccan et qui ne fut pas sans me rappeler l'univers de la série Charmed 😏

La culture autour de ce type de magie a notamment apporté avec lui ses divers esprits malveillants, et je tiens à souligner les efforts de l'auteure pour ne pas tomber dans la facilité. Les forces maléfiques que rencontrent les Sorcelage au fil de leurs pérégrinations m'ont vraiment plu, car ils n'étaient pas une redite de ce que à quoi l'on pouvait s'attendre. Des traversieux revanchards, qui pourraient ne pas paraître très effrayants mais n'en restent pas moins de vrais casse-pieds, aux Lavandières terrifiantes que j'ai tout simplement adorées (oui, les histoires glauques et moi, ça fonctionne un peu trop bien), l'originalité est au rendez-vous dans cette optique somme toute très Halloweeniene 👻

Pour finir sur les personnages, et c'est assez exceptionnel pour le souligner : je les ai tous aimés. Pas un n'était inutile, pas un ne servait à faire beau, pas un ne prenait le pas sur l'autre, pas un n'a été privé de l'espace qui lui était nécessaire pour s'épanouir. L'impétueuse Avril pétrie de doutes, le calme Octobre à la sensibilité fragile, la timide Nour à la grande ouverture d'esprit, le feu follet H à l'esprit farceur ou encore la grand-tante Nana Morphose et le grand-oncle Obole dévoués et aimants, tous ont apporté leur patte à ce livre pour faire de ce récit une réussite – un beau travail d'équipe, donc 🤗

Vous l'aurez compris, j'ai grandement apprécié ma lecture. Alors, s'il est encore un peu tôt pour vous pour accueillir Noël et qu'Halloween vous manque déjà, n'hésitez pas à vous plonger dans l'univers de Wicca. Succès garanti ! 😉

-----
🧙‍♀️🎃
-----

Le petit mot de la fin 🖋

Ce retour sur le roman « Wicca » n'est que le fruit d'une appréciation générale de la lectrice perdue au milieu d'une foule de tant d'autres que je suis. Les remarques, positives comme négatives, qui y sont établies ne sont que le reflet de mon avis personnel sur la question et ne sauraient s'autoproclamer références en la matière ☝

N'hésitez donc jamais à ouvrir vous-mêmes ce livre pour vous en faire votre propre avis et si je ne pouvais vous donner qu'un conseil, terminez-le quoi qu'il en soit, afin d'avoir toutes les cartes en mains pour vous prononcer sur la qualité de celui-ci dans son intégralité 😉

N'oublions jamais qu'un roman dont la lecture ne nous prend que quelques heures représente en réalité des mois de travail acharné de la part de l'auteur, qui a mis une importante part de lui dedans et qui a pris le risque d'exposer son bébé au reste du monde 💚
Lien : https://everytrickinthebooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aelynah
  06 novembre 2019
Octobre et Avril sont deux jeunes ados avec une particularité de famille. Outre le fait d'habiter un manoir en haut de la colline, ils font partie d'une catégorie de personnes qui prônent un culte envers la nature. Ils sont des wiccans, sorciers pratiquant la Wicca. Pour eux leurs entités religieuses sont les déesses de la Nature comme Gaïa ou de la magie et de la lune comme Hécate.
Ils vivent dans un petit village du Berry perdu. Et dans notre monde actuel s'adaptent à toutes les nouvelles technologies tout en restant fidèles à leurs principes.
Leur meilleure amie est Nour. Une jeune fille très timide que la moindre mise en avant terrifie. Même lorsqu'il s'agit simplement d'exprimer son opinion envers ses propres amis.
Avec l'arrivée d'Halloween nos trois amis se préparent activement. Et pour commencer à se mettre dans l'ambiance avant l'heure, Avril propose un petit tour dans la partie la plus sombre du manoir généralement interdite.
Il fait savoir que nos deux sorciers sont tenus au secret et qu'ainsi Nour ne connaît rien de leurs particularités ni de celles du manoir.
Cette soirée ne se terminera pas aussi bien que prévu : peur, chamailleries, apparitions bizarres vont amener des événements importuns dans leur petite vie.
De même, la disparition d'un menhir protégeant le village va t elle occasionner elle aussi quelques désagréments.
C'est donc dans cette ambiance d'Halloween mâtinée de mystère et de noirceur que nos jeunes amis vont découvrir un danger plus grand que de se faire la tête.
En cherchant des informations ils vont trouver plus que des réponses. Et chacun va s'évertuer à faire de son mieux face à ses peurs.
C'est un petit roman bien sympathique en accord avec la période d'Halloween que nous venons de passer. le manoir va nous ouvrir ses portes et ses secrets pour accompagner ce récit à faire frissonner.
Il mêle quête de soi, ambiance lourde mais aussi amitié et lumière.
L'aventure se tisse au fil des pages. Les rebondissements arrivent à point nommés. Les personnages osent regarder en eux-mêmes et se soutenir face à un ennemi particulièrement retors.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture agréable et pleine d'informations sur la Wicca qui ont le mérite de nous en expliquer les bases et les principes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
theannashaw
  22 octobre 2019
Dans la vie il y a deux types de coups de foudre littéraires : celui que vous avez en lisant un ouvrage qui vous touche d'une façon inexpliquée et inexplicable et celui que vous avez en découvrant une sublime couverture qui vous donne immédiatement envie d'acquérir un ouvrage avant même de savoir de quoi il parle. C'est le second type de coup de foudre qui m'a incitée à acheter le nouveau roman de Marie Alhino et ce sont les excellents commentaires que j'ai pu voir passer au sujet du dît roman qui m'ont encouragé à me plonger dans cette lecture tout à fait de saison.
Dans la campagne berrichonne au sommet d'une colline et dans un manoir têtu qui a la sale manie de claquer les portes et de faire trébucher les gens, vivent les Sorcelage, une famille de sorcières Wiccan. Avril et Octobre comme leurs ancêtres pratiquent la magie et sont amis avec les esprits et autres créatures mythiques qui peuplent la nature alentour. Formés à la magie par leur grande-tante, ils essayent de concilier leur vie d'adolescents du xxie siècle et leurs pouvoirs. Mais quand le cercle de pierre magique qui protège la région est brisé et qu'un puissant et ancien démon est libéré les enfants Sorcelage aidés de leurs amis vont avoir du pain sur la planche pour l'empêcher de mettre à sac la région toute entière.
J'ai vraiment passé un super moment de lecture avec ce roman aux jolies illustrations qui nous plonge immédiatement dans un univers à la fois mystique et mystérieux celui de la Wicca, cette forme de magie blanche basée sur des sorts en lien avec la nature entre autres. On ne peut qu'être séduit par le monde dans lequel nous entraine Marie Alhino, à commencer par le vieux manoir qui a sa vie propre et abrite en plus d'une famille de sorciers quelques ectoplasmes et autres fantômes bienveillants.
On s'attache tout de suite à Avril et Octobre même si Avril est plus mise en avant que son frère dans ce tome. On est touché par cette jeune fille capable de provoquer des tremblements de terre quand elle s'énerve et qui sous ses airs de dure à cuire souffre d'un terrible manque de confiance en elle et de haine de son propre corps, comme nous somme beaucoup à l'avoir ressenti au début de l'adolescence. On aime aussi Octobre, empathe de talent qui peut contrôler les émotions d'autrui et qui est aussi calme et lunaire que sa soeur est nerveuse et volcanique.
Et puis il y a les autres personnages de l'histoire bien sûr : Nana la grande-tante des enfants Sorcelage dont la puissance magique n'a d'égale que la gentillesse, Obole le grand oncle fantôme dont on adore l'irrésistible accent et parlé berrichon plus vrais que nature, Nour la meilleure amie d'Avril et Octobre qui se doute bien qu'on lui cache quelque chose et rêve en secret d'être une sorcière, H le feu follet allié précieux et amateur de farces en tous genres. Tout ce petit monde est là pour aider les enfants Sorcelage à rétablir l'ordre et à user au mieux de leurs dons.
J'ai également beaucoup aimé les thématiques abordées dans ce roman. À commencer par celle de la magie bien sûr qui passe par des rites et des concoctions mais également par un état d'esprit bienveillant et le respect de l'environnement et des gens qui nous entourent. Et à travers le personnage du démon et ses pouvoirs, ce sont encore d'autres sujets que l'autrice évoque, comme la haine de soi que l'on peut éprouver à l'adolescence, cette période de grands bouleversements physiques et émotionnels, une haine qui nous pourrit la vie et risque parfois de nous fermer aux gens qui nous aiment. Enfin il est question des dangers de la peur, celle qui nous rend méfiants à l'égard des gens que nous connaissons, la peur de la différence qui pousse parfois l'homme à commettre le pire.
C'est un roman riche en rebondissements et en aventures, porté par un univers développé et clair. On lit à toute vitesse cette aventure des enfants Sorcelage et de leurs amis, on joue à se faire peur par moment, on frissonne, on retient son souffle, on se surprend à marmonner nous aussi les incantations en même temps que les personnages tant on a l'impression de faire partie de l'aventure nous aussi. On est surpris par certains événements et révélations, émus par certains passages qui nous sont familiers et décrivent des émotions que l'on a tous ressenti à un moment de nos vies. Et à la fin on n'a qu'une envie : se blottir nous aussi dans les couettes moelleuses du lit d'Avril et se raconter des histoires de sorcières et de fantômes.
Un très chouette roman qui mêle à la perfection préoccupations actuelles et magie, légendes et sorcellerie Wicca. Je n'ai qu'un espoir à présent, que ce roman soit le premier d'une longue série parce que j'ai déjà hâte de retourner au manoir des Sorcelage faire de la magie en compagnie d'Avril, Octobre, Nour, H, Nana et les autres.
Lien : HTTP://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SharonSharon   06 octobre 2019
[C'est un feu follet qui parle].
Pourtant, il ne s'était jamais imaginé à quel point il pouvait s'avérer douloureux d'être un mortel.
Les mortels avaient des crampes et des courbatures.
Rien de tout ça ne lui faisait envie, a posteriori.
Commenter  J’apprécie          20
SharonSharon   06 octobre 2019
- Tu n'as pas cessé de t'arroeiller sur ces vieux livres toute la journée, dit-il. Si tu continues comme ça, ce sont ces grimoires qui verront en toi, plutôt que l'inverse.
Commenter  J’apprécie          20
Maeva_AMaeva_A   12 octobre 2019
Elle se disait qu’il lui faudrait encore des jours, des mois, peut-être des années avant de s’aimer pleinement.
Commenter  J’apprécie          00
Maeva_AMaeva_A   12 octobre 2019
Le tressaillement fragile d’une aura. Le chuchotement timide d’une âme. La danse fébrile d’un coeur battant.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : sorciersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
54 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre
.. ..