AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 284805168X
Éditeur : Sabine Wespieser (06/11/2014)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Mes parents furent des révolutionnaires à l'âge d'or du communisme. Ils le furent aussi lors de ses pires années de sang. J'étais enfant à Moscou pendant une guerre qui n'est plus qu'un souvenir lointain en Europe. Moi, j'ai vécu la majeure partie de ma vie au XXe siècle. Toi, tu es né en 1971, et, avec de la chance, tu vivras l'essentiel de la tienne au vingt et unième. Tu ne te souviens que de l'agonie de l'Union soviétique, de l'ultime décadence du système étatiq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Delphine-Olympe
  07 décembre 2014
Pour parler de ce livre, initialement paru en Angleterre en 1998, il m'apparaît nécessaire de dire d'abord quelques mots de son auteur, Tariq Ali. Né à Lahore, il a été une figure prépondérante de l'extrême gauche antilibérale anglaise dans les années 1960; essayiste et romancier, il est notamment aujourd'hui éditeur à la New Left Review.
Or, le roman revient sur ces idées qui ont façonné le monde du XXe siècle, à une époque où les gens pouvaient être animés et portés par un idéal et où le collectif avait un sens.
Nous sommes en Allemagne, quelques années après la chute du Mur de Berlin. Vlady, le héros de cette histoire, écrit une lettre à son fils pour essayer de rompre un autre mur qui s'est dressé entre eux, celui de l'incompréhension mutuelle. Karl s'est installé à Bonn pour tenter de faire carrière au sein du SPD, le parti social-démocrate. Il se défie des idéaux pour lesquels ses propres parents se sont battus, qui n'ont engendré que la mort et l'écrasement des individus, et qui ont été responsables de l'une des pires horreurs de l'Histoire.
C'est un fait que Vlady ne peut nier, lui dont la famille a vécu une tragédie que le livre va peu à peu mettre en lumière. Mais le monde qu'il voit se dessiner aujourd'hui, un monde où la violence, pour être plus feutrée et moins idéologique, n'en est pas moins présente, ne lui semble guère enviable. Un monde qui a l'argent pour seul horizon. Un monde où les individus sont opprimés par un capitalisme qui a d'autant moins de complexes qu'il prône un individualisme prétendant fermer la porte à tout risque de déviance utopiste.
En revenant sur l'histoire de ces individus, Tariq Ali embrasse celle de tout un siècle et réaffirme la nécessité de retrouver du lien social et de formuler des idées qui permettent aux hommes de construire ensemble un monde où chacun puisse trouver sa place. La tâche est ardue, certes, mais elle vaut la peine qu'on s'en empare.
Lien : http://delphine-olympe.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
claudeparis
  28 février 2015
Un père, intellectuel berlinois, dissident actif pendant la RDA, démis de ses fonctions d'enseignant d'université après la réunification de l'Allemagne, raconte à son fils, sous forme de lettre, les années qu'il vécut avec son épouse, pendant le communisme en Russie, le stalinisme avec les Procès de Moscou, les assassinats fomentés, voire ordonnés, par Staline, la montée du nazisme avec Hitler, du fascisme en Espagne et la vie en RDA après la guerre. Nombre des personnages cités dans le livre ont réellement existé, tels Ludwich, de son vrai nom Ignace Reiss, espion soviétique qui opéra dans des pays tiers dont il était étranger, assassiné en 1937 sous les ordres de Staline ; Richard Sorge, révolutionnaire et journaliste allemand, qui espionna le Japon pour l'URSS ; arrêté par les Japonnais, il fut pendu en 1944.
Très beau livre, passionnant lorsqu'on s'intéresse à L Histoire et d'une écriture agréable. Tariq Ali est, pour moi, un grand écrivain.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
claudeparisclaudeparis   21 février 2015
Elle s'était demandé un temps s'il n'avait pas tué un ennemi important. Il nia farouchement. Jusqu'à ce jour, lui avait-il assuré, il n'avait tué personne. Non pas que supprimer une vie posât problème à cette génération : elle avait connu la Première Guerre Mondiale, au cours de laquelle les Allemands avaient perdu à eux seuls près de deux millions d'hommes. La Grande Guerre avait dévalorisé la vie humaine à un tel degré que, dans les années qui suivirent, éliminer quelques individus ne posait de problème moral particulier à aucun des deux camps. Si ce n'était pas un meurtre d'importance stratégique, de quoi pouvait-il bien s'agir ? Lisa était profondément intriguée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
claudeparisclaudeparis   24 février 2015
Le Petit père des peuples avaient voulu que tout bon citoyen soit un espion et désormais chacun surveillait, rédigeait des rapports, et c'était à qui pourrait dénoncer le plus d''"ennemis du peuple". Si leur dur labeur débouchait sur un interrogatoire, ils souriaient, satisfaits d'eux-mêmes. Mais si l'interrogatoire aboutissait à une peine de prison, sans parler d'un procès ou d'une exécution, ils exultaient, convaincus d'être eux-mêmes parfaitement en sécurité. Pauvres fous, pensait Lisa
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
claudeparisclaudeparis   18 février 2015
« Mes parents furent des révolutionnaires à l'âge d'or du communisme. Ils le furent aussi lors de ses pires années de sang. J'étais enfant à Moscou pendant une guerre qui n'est plus qu'un souvenir lointain en Europe. Moi, j'ai vécu la majeure partie de ma vie au XXe siècle. Toi, tu es né en 1971, et, avec de la chance, tu vivras l'essentiel de la tienne au vingt et unième. Tu ne te souviens que de l'agonie de l'Union soviétique, de l'ultime décadence du système étatique qu'ils appelaient « communisme », de ta mère et moi militant pour un avenir qui n'est jamais advenu, et de la réunification de l'Allemagne. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
claudeparisclaudeparis   24 février 2015
Je crois que les dieux n'ont jamais eu l'intention de rendre l'humanité heureuse.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Tariq Ali (112) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tariq Ali
Tariq Ali: Barack Obama's disastrous plans for Afghanistan and Pakistan
autres livres classés : communismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox