AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Delphine Minoui (Collaborateur)
ISBN : 2749909767
Éditeur : Michel Lafon (22/01/2009)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 111 notes)
Résumé :

Ce livre est l'histoire vraie d'une petite Yéménite qui a osé défier l'archaïsme des traditions de son pays en demandant le divorce. Et en l'obtenant !

Une première dans ce pays du sud de la péninsule arabique, où plus de la moitié des filles sont mariées avant d'avoir dix-huit ans. Son courage a été largement salué par la presse internationale et son parcours a ému le monde entier.

Passée du statut de victime anonyme à celui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
MissSugarTown
  20 juillet 2012
Ce livre s'est retrouvé dans ma pile à lire de façon inattendue. Je n'étais même pas sûre de le lire, parce que je savais que le sujet allait être difficile. Mais faire l'autruche n'a jamais fait avancer personne. Je l'ai sorti de ma PAL cette semaine parce que je lisais un livre grand format et je ne voulais pas le prendre dans mon sac en sortant, alors j'ai choisi celui-ci format poche et pas très gros (152 pages).
Nojoud est une enfant de 9 ou 10 ans, elle ne sait pas vraiment parce qu'elle n'a pas été déclarée à sa naissance, elle n'a pas de pièces d'identité et personne ne connaît son age exacte. Elle est originaire du Yémen et continue d'y vivre. Elle est issue d'une famille pauvre et à l'age de 9-10 ans sont père décide de la marier à un homme de 30 ans, dans un souci économique, culturel et comme on aime souvent le faire, on rajoute la couche religieuse. Je ne connaissais rien sur le Yémen, j'en ai découvert un bout avec ce livre, mais ce qui m'a le plus révoltée comme à chaque fois, c'est de mettre toutes les horreurs sur le dos de l'islam, mais ça c'est un autre débat.
Elle a été mariée à un homme de 30 ans donc, qui l'a emmenée au fin fond d'un village loin de toute civilisation, et l'a violée alors qu'elle n'avait même pas eu ses premières règles. Il la battait, la maltraitait et chaque nuit, elle devait se retrouvée collée à cette peau moite et velue qui lui ouvrait les portes de l'enfer et la souillait... Elle réussira à s'enfuir et à faire ce que personne n'avait encore osé faire dans ce pays, exiger le divorce, surtout à son âge, défiant son mari et son père.
Je pourrai en parler longtemps de ce livre, tellement il soulève de problématiques et qui en plus m'ont parlé, mais ce n'est pas vraiment l'objectif de mes chroniques. Je dirai juste que c'est un livre poignant, choquant qui raconte l'histoire d'une enfant souillée mais aussi celle de l'islam, souillée au moins tout autant. Heureusement, que c'est surtout un livre porteur de grands messages d'espoir !
Lien : http://laculturehajarienne.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Mamzellegazelle
  16 février 2017
J'ai été frappée d'une grande colère et de beaucoup de haine, qui ont pris le dessus sur la compassion, en lisant le livre de Nojoud, petite fille Yéménite.
Comment des parents sensés, peuvent-ils accepter de marier une gamine de 10 ans à un homme, sale, fou, pervers de trois fois son âge, et, qui abusera d'elle en la battant sous l'encouragement de sa mère et soeurs tout aussi cinglées ??
Voilà l'histoire, voilà tout le malheur de Nojoud.
Son histoire m'a frappée d'horreur ...
Nojoud a 10 ans, enfin sa mère pense qu'elle a 10 ans (!), elle est Yéménite, pays sous dictature terroriste, elle vit avec ses parents, sa multitude de frères et soeurs dans un petit village au fin fond des montagnes où tout le monde sait tout sur tout le monde.
Un jour, son père ayant des ennuis emmène sa famille à Sanaa la capitale afin d'y travailler. La petite fille va à l'école et c'est toute sa vie et son bonheur. Son père lui, ne travaille pas mâche du Qat toute la journée en spéculant les mariages arrangés de tous ses enfants.
Ainsi, la petite Nojoud sera mariée très rapidement à un homme de 30 ans qui vient la chercher pour l'emmener au fin fond d'un village dans la montagne très loin de sa famille. Elle, qui ne sait pas ce qu'est un mariage (à part une fête !) et surtout ce qui l'attend comme "devoir", elle se retrouve dans cette famille où sa belle-mère et belle soeur la juge dès son arrivée. le même soir elle se fait violer et tabasser par son mari, sous les conseils des deux femmes qui tienne la maison, car Nojoud, pleure, hurle de douleur ne sachant pas ce qui lui arrive...
Elle profitera d'une visite à ses parents, qui, ne veulent plus d'elle car maintenant elle appartient totalement à son mari et sa famille, pour se rendre au tribunal et demander le divorce ! Une première au Yémen ! Elle trouvera sur son chemin une avocate féministe qui la prendra sous son aile et qui arrivera à faire prononcer son divorce sous les feux des médias internationaux. D'autres fillettes suivront dont la plus jeune a 8 ans, mariée à un homme de .. 40 ans !!!
Cette pratique est chose courante dans beaucoup de pays : Yémen, Arabie Saoudite, Egypte, Afghanistan ...
Il n'est pas rare que des pères donne en mariage leur fillette afin d'obtenir une dot, sans que les femmes de la maisonnée ont leur mot à dire. Ces mêmes pères prennent une 2ème ou 3ème épouse qui sont des fillettes !
On ne peut qu'être écoeurée de ces pratiques !
Qu'on ne parle pas de culture, d'honneur, de religion ... Tous ces Barbus sont simplement des pédophiles en puissance, des pervers sexuels !!!
Ce qui m'a également frappée dans ce témoignage bouleversant, c'est que Nojoud est repartie vivre avec ses parents, en apprenant que son père avait fait exactement la même chose avec ses deux autres soeurs et s'apprêtait à marier bientôt sa petite soeur de 8 ans. Son père et ses frères reprochaient alors à Nojoud d'avoir sali l'honneur de toute la famille, alors que Nojoud ne leur porte aucun reproche ou jugement.
La fillette a sa vie de femme meurtrie mais a une ambition : faire des études et devenir avocate pour aider des fillettes et faire changer les lois de son pays.
Bonne chance Nojoud !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
brigittelascombe
  19 mai 2011
Au pays de l'inimaginable les rois s'octroient souvent tous les droits, même celui d'épouser des petites filles, de les violer sans attendre l'âge autorisé, de les cloitrer en cas de désobéissance et de les battre comme platre jusqu'à les briser. Voici l'insoutenable témoignage de Nojoud, yéménite qui a vécu l'innommable et a eu le courage de le dénoncer.
Ce récit autobiographique poignant a été salué par la presse internationale et traduit en vingt langues. Les droits d'auteur serviront à financer une fondation pour venir en aide à toutes les petites Nojoud bafouées. Nojoud qui a grandi a été élue femme de l'année 2008 pour son courage et sa détermination.
Commenter  J’apprécie          90
coca
  20 septembre 2012
Nojoud n'a que 10 ans et vit sa vie de petite fille.
Son destin va basculer du jour au lendemain où son père lui apprend qu'elle va se marier avec un homme de 30 ans. Elle ne pourra pas échapper à ce mariage car les hommes l'ont décidé ; ce sont eux qui font la loi.
Elle va vivre un véritable cauchemar auprès d'un homme qui va abuser d'elle et la battre.
On lui dit qu'elle doit devenir une femme, une femme à l'âge de 10 ans !
La seule solution qui peut la délivrer de cet enfer, c'est le divorce. C'est une question de survie pour Nojoud.
Malgré la peur et la honte, elle va enfin trouver auprès du Tribunal des personnes qui vont l'écouter et la défendre pour qu'elle retrouve la liberté et son enfance.
C'est un roman très émouvant et bouleversant par son authenticité.
Commenter  J’apprécie          70
lailasamburu
  28 octobre 2010
Emouvante tragédie, qui nous ouvre les yeux sur des traditions séculaires indignes de notre époque, indignes de la condition féminine et de l'épanouissement des enfants.
Que le courage de cette victime et l'aide apportée par tant de personnes au Yémen et ailleurs puissent mettre une fin définitive à ces drames, synonymes de destruction d'une vie.
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
nikitanikita   11 novembre 2010
" Je m'appelle Nojoud et je suis yéménite. Mariée de force par mes parents à un homme trois fois plus âgé que moi... " L'histoire d'une petite fille qui a osé défier l'archaïsme des traditions de son pays en demandant le divorce... et en l'obtenant ! Une première dans ce pays du sud de la péninsule arabique, où plus de la moitié des filles sont mariées avant leurs 18 ans. Son courage a été largement salué par la presse internationale. Élue " Femme de l'année 2008 " par le magazine américain Glamour, passée du statut de victime à celui d'héroïne, elle raconte son histoire pour briser le silence sur les épouses-enfants et donner espoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
brigittelascombebrigittelascombe   19 mai 2011
-Es tu toujours vierge?
J'avale ma salive.J'ai honte de parler de ces choses là. C'est génant. Dans mon pays, les femmes se doivent de garder leurs distances avec les hommes qu'elles ne connaissent pas.En plus ce juge,après tout c'est la première fois que je le vois.Mais,à cet instant même je comprends que si je veux m'en sortir, je dois me jeter à l'eau.
-Non...j'ai saigné...
Commenter  J’apprécie          60
cocacoca   20 septembre 2012
Quel bonheur de ne pas craindre les coups de bâton, de ne pas trembler à l'idée d'aller se coucher, de ne pas sursauter au moindre bruit de porte qui claque ! Malgré toute cette attention, mes nuits sont encore agitées. Dès que je m'endors, j'ai l'impression que l'ouragan me guette et que, si je ferme les yeux trop longtemps, la porte risque à nouveau de s'ouvrir. Et le monstre, de revenir... Quelle peur, quelle souffrance ! le juge Abdel Wahed dit que c'est normal, et qu'il me faudra du temps pour oublier tout ce mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombebrigittelascombe   19 mai 2011
La vie est ainsi faite, Nojoud. Toutes les femmes doivent en passer par là. Nous avons toutes vécu la même chose...
Mais pourquoi ne m'avait elle rien dit? Pourquoi ne m'avait elle pas prévenue,
Commenter  J’apprécie          40
Nadia_lrNadia_lr   10 mai 2017
- Je veux aller au tribunal! Lançai-je au chauffeur, qui me dévisagea, étonné.
[...]
La joue gonflée de qat, le chauffeur était à mille lieues de se douter à quel point je lui étais reconnaissante de ne pas me poser des questions.
Il était, sans le savoir, le complice silencieux de ma fugue.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : yémenVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
477 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .