AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369810149
Éditeur : Rue de Sèvres (16/09/2015)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 170 notes)
Résumé :
Nos héros, qui ont échappé de justesse aux hommes de Bismarck en embarquant dans l'éthernef, voient le château s'éloigner sous leurs yeux au fil de leur montée dans le ciel. Les voici sur le point de prouver leur théorie, franchir le mur de l'éther et découvrir l'espace mystérieux et infini.Une avarie va faire de leur rêve le plus fou une réalité, les forçant à se poser sur la face cachée de la Lune. Si le père de Séraphin fera tout pour les ramener vivants sur Terr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  16 septembre 2015
Chaque œuvre de l’auteur est plus aboutie que la précédente, il repousse sans cesse les limites de son imagination et de son talent ! Depuis bien longtemps déjà je suis persuadé qu’il s’agit d’un artiste d’envergure mondiale de la trempe d’un Hayao Miyazaki, mais si Hayao Miyazaki a le Japon pour faire vivre ses œuvres d’exception remplies d’humanisme, malheureusement Alex Alice doit lui se contenter de la médiocrité franco-française, donc ses magnifiques projets cinématographiques sont tous enterrés dans le cimetière des chefs-d’œuvre mort-nés…

Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait : après avoir échappé aux agents de Bismarck, les conquérants de l’éther s’envolent vers les étoiles... Mais passée l’altitude de 13000 mètres, ils sont victimes d’un sabotage et doivent subir un alunissage forcé ! Et notre fine équipe découvre petit à petit les merveilles et les mystères de la face cachée de la lune que Ludwig lui connaît déjà… Et de découvertes en révélations, les routes du roi et de son écuyer divergent : attention, je spoile…

Ô MON DIEU, C’EST DU BONBON POUR LES YEUX !!!
Chaque planche est un rêve incroyable et fabuleux mis sur papier par Alix Alice et ses compères Anthony Simon & Benjamin Brard, qui transposent ici tous les classiques de la conquête de l’espace dans une ambiance steampunk de grande qualité (en n’oubliant ni de semer tels des petits cailloux blancs des clins d’œil savoureux ni entre astronomie et mythologie de teaser sur les secrets de l’Espâce !). Jules Verne avaient marqué l’imaginaire du XIXe siècle, Hergé celui du XXe siècle : Alex Alice pourrait sans aucun doute marquer celui du XXIe siècle…
Un héros romantique, un vaisseau spatial et un Idéal, avec en arrière-fond un doux mélange de Beethoven, Verdi, Wagner et Bizet élaboré avec soin par Seiji Yokoyama et Shunsuke Kikuchi... Vous voyez où je veux en venir ? ^^
Rien à faire, dans mon esprit Séraphin, Hans et Sophie sont une nouvelle génération d’aventuriers défenseurs des rêves de l’humanité, héritiers d’Harlock, Toshiro et Esmeraldas… (ben oui, comme tout le monde je kiffe Leiji Mastumoto ^^)
Que nous réserve donc le tome 3 intitulé "Les Chevaliers de Mars" ? (un dépassement des œuvres cultes d’Edgar Rice Burroughs ?)

Pour petits et grands de 7 à 77 ans, un livre objet méticuleusement soigné de la part de l'éditeur Rue de Sèvres et des dizaines de pages où vous allez rêver les yeux grands ouverts à quelque chose de plus beau et de plus grand. Incontestablement la meilleure bande dessinée de l’année, alors si ne doit en rester qu’une seule c’est celle-ci qu’il faut acheter !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          507
Foxfire
  15 mars 2017
Après un 1er tome visuellement superbe et scénaristiquement prometteur, ce 2ème volet vient confirmer qu'on tient avec "le château des étoiles" une série de grande qualité, alliant action et poésie.
Ce 2ème volet m'a paru beaucoup plus abouti. Les relations entre les personnages sont plus équilibrées. Séraphin, Hans et Sophie commencent a vraiment se détacher pour devenir les véritables héros de l'histoire. le père de Séraphin est plus en retrait.
Les planches sont encore une fois magnifiques. Les pages se déroulant sur la lune sont un régal. le lecteur en prend plein les yeux. On ne se lasse pas d'admirer ces cases somptueuses.
Quant au dénouement, même si les 2 premiers tomes peuvent constituer un diptyque , il annonce une suite encore plus alléchante.
Challenge BD 2017
Commenter  J’apprécie          290
TheWind
  24 janvier 2016
Dans ce second tome, on retrouve nos héros là où on les avait laissé. Fuyant la Bavière et Bismark, ils parviennent à s'échapper à bord de l'Ethernef. Commence alors pour Séraphin, son père et ses amis une incroyable montée vers le ciel qui les mènera jusqu'à la lune. N'oublions pas de mentionner l'initiateur de ce voyage, qui jusqu'à la fin, restera mystérieux et impénétrable : le Roi Ludwig.

Le second tome est à l'image du premier : une pure merveille graphique. J'ose plagier ici Alfaric (espérons qu'il ne m'en veuille pas) : cette Bd, « c'est du bonbon pour les yeux !! !»
Et même si j'ai eu beaucoup plus de mal à suivre l'histoire - parce que par moments, il faut bien l'avouer, c'est très technique – l'ambiance qui se dégage de cette Bd me fascine toujours autant.
Ce sont surtout les couleurs qui prennent toute leur importance. Sous nos yeux s'étale un subtile ballet de camaïeu de bleus parsemé ici ou là d'un jaune d'or éclatant. Une véritable merveille que ces couleurs éthérées ! Et ne croyez-pas que je veuille faire un jeu de mots avec l'histoire dont la trame de départ s'appuie essentiellement sur l'éther, ce fameux fluide dont la mère de Séraphin tente de prouver l'existence tout au début du tome 1 et qui permet au ballon dirigeable du roi de s'envoler. Peut-être, Alex Alice, l'auteur, a voulu ces couleurs d'un bleu pur et limpide pour justement rappeler les propriétés de l'éther : fluide, mystérieuse, aérienne …
Toujours est-il que ce voyage dans l'espace entraîne le lecteur dans une aventure onirique et enchanteresse. Et qu'on en redemande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
tchouk-tchouk-nougat
  26 septembre 2015
Séraphin, ses deux amis Sophie et Hans, son père et le roi de Bavière se sont envolés en catastrophe à bord de l'éthernef. Direction... L'espace. L'inconnu. le rêve. L'espoir aussi. celui d'un petit garçon qui espère revoir sa mère, celui d'un scientifique qui est sur le point de faire une découverte qui va aider le monde, et celui d'un roi qui cherche tout simplement à s'échapper.
Alex Alice. le grand, le talentueux Alex Alice,(j'en fait un peu de trop ?) nous livre une bande dessinée d'une grande sensibilité. Remplie d'émotion subtile et délicate. de rêve dans lesquels on aime voyager. Surtout quand c'est en compagnie de jeunes héros aussi émouvants que Séraphin, son père et Sophie. Aussi rigolo que Hans. Aussi mélancolique que Ludwig.
Un récit d'aventure de l'espace dans un merveilleux univers steampunk dont on ne se lasse pas.
Le traits d'Alex Alice est toujours aussi beau. Les ambiances de l'espace font tout simplement rêver. Les couvertures cartonnées à l'ancienne sont une pure merveille. Ce petit éditeur qu'est Rue de Sèvres a fait de nous des lecteurs heureux en acceptant ce projet d'Alex Alice.
On ne peut dire qu'une chose : ENCORE! On a de la chance un troisième tome est prévu : direction la planète rouge!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          194
Aelinel
  17 août 2016
Ayant eu un coup de coeur pour le tome 1, je ne pouvais pas m'arrêter en si bon chemin et je me suis vite procurée le tome 2, à la bibliothèque. Je pense d'ailleurs investir dans cette bande dessinée car elle mérite largement d'intégrer mes étagères!
Le Roi Louis II de Bavière accompagné du scientifique Archibald Dulac et de son fils Séraphin ainsi que Hans et Sophie, ont pris place à bord de l'éthernef pour échapper à la traîtrise du chambellan Hagen von Gubben et à l'ambition de Bismarck, Roi de Prusse. Ils se dirigent droit vers la lune afin de prouver leurs théories sur l'éther. Malheureusement, le périple ne se déroule pas comme prévu et le vaisseau est irrémédiablement attiré par la surface de la face cachée de la lune...
Je dois bien avouer que les dessins m'ont encore une fois époustouflée par leur beauté et leur finesse. Les explosions de couleurs pastels, la finesse des détails et le choix des points de vue des dessins en font vraiment des oeuvres d'art à part entière et d'une qualité exceptionnelle!
Dans ce tome, l'auteur se déconnecte totalement de la réalité du contexte historique pour nous offrir un voyage digne de Jules Verne avec son diptyque de la terre à la lune et Autour de la lune parus respectivement en 1865 et 1870. Alex Alice cite aussi les Aventures du Baron de Münchausen de Rudolph Erich Ralph, publié en 1785, au travers des lectures d'Hans. Et moi-même, je rajouterai la nouvelle d'Edgar Allan Poe avec l'Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaal. L'auteur se fait plaisir et laisse libre cours à son imagination en développant ses théories sur l'éther tout en reprenant de véritables connaissances scientifiques de notre monde. le tout donne un certain crédit à son monde fantaisiste et imaginatif. Je citerai par exemple le dessin de l'éthernef dans lequel il explique son fonctionnement.
Le tout donne un récit crédible dans l'élaboration de ce monde alternatif mais aussi extraordinaire. le scénario sans temps mort permet de faire voyager le lecteur tout en lui permettant aussi de s'attacher aux personnages.
En conclusion, le tome 2 du Château des étoiles se révèle être plus fantasque que le premier mais n'est pas dénué pour autant d'intérêt. Au contraire, grâce à ses dessins fins, ses personnages attachants et son scénario enlevé, il apparaît très vite comme une bande dessinée incontournable du paysage éditoriale français de la décennie. Je rajouterai aussi que ce tome 2 est la fin du diptyque amorcé par le premier tome. S'il clôt l'intrigue, il laisse aussi une fin ouverte pour un troisième tome.
Lien : https://labibliothequedaelin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

critiques presse (1)
Sceneario   27 août 2015
Ce second tome de la série confirme tout le bien que l'on pouvait penser à la lecture du premier tome. Il nous tarde vraiment de découvrir la suite pour se replonger dans cette aventure !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   17 septembre 2015
- Là où j’ai grandi, majesté, il n’y a pas de lacs. Il n’y a pas de belles montagnes… Il y a bien des collines, mais se sont le tas de terre noire qu’on sort des mines… C’est là que travaillent mes anciens camarades de jeu. Tous les jours, ils descendent au fond pour le charbon… Pour l’énergie… C’est pour eux que ma mère est partie dans le ciel. Pour l’éther ! Une énergie inépuisable, juste au-dessus de nos têtes ! L’éther va les libérer !
- C’est un beau rêve. Mais combien de temps crois-tu qu’il faudra pour faire du secret de l’éther une arme au service des conquérants ?
- Nous le protégerons ! Nous le confierons aux sages et aux savants ! Ce monde n’est pas parfait, majesté, mais il peut changer ! Laissez-nous rentrer sur Terre, et il VA changer !
- Tu as la foi que j’ai perdue, Perceval…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
AlfaricAlfaric   18 septembre 2015
Nous nous ne pouvions laisser à la seule Prusse le contrôle de l’éther… A quelles autres nations allions-nous livrer son secret ? A la France bien sûr, notre patrie. Mais les tensions avec la Prusse étaient déjà telles que laisser à ces deux-là le monopole de l’éther revenait à livrer un troupeau de moutons à deux aigles affamés… Voilà comment je voyais les choses… Lâchez UNE trottinette dans une cour de récré, et c’est la guerre… Donnez-en une à chaque élève, et vous aurez gagnez la paix. Et trois minutes plus tard, ce sera la course !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
AlfaricAlfaric   16 septembre 2015
- Regarde ! On voit le lac Heiterwanger, le Forggensee, même le Alpsee !
- Je ne reconnais rien du tout ! Où sont les frontières ?
- Dans nos têtes je suppose !
- Ah non ! Parle pour toi ! Je n’ai rien de commun avec un tyrolien ou un autrichien ! Tu as vu comment ils s’habillent ?
- C’est une petite planète, Hans… Si nous ne parvenons pas à nous entendre sur la longueur de la culotte de peau, alors c’est qu’il est grand temps d’aller trouver de nouvelles terres là-haut !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
AlfaricAlfaric   16 septembre 2015
Sais-tu quel âge j’avais quand j’ai dû monter sur le trône ? Je n’étais pas beaucoup plus vieux que toi… J’ai voulu la paix, il a fallu faire la guerre pour arrêter Bismarck et la Prusse. Il nous a vaincus, forcés à rejoindre son alliance. Il a eu ma liberté, bientôt il aura mon trône… Ce siècle veut l’empire. Il veut la guerre, et noyer dans la boue des champs de bataille tout ce qui est beau et grand…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          194
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   01 juin 2016
- Dis donc, je croyais que tu avais de la culture ! Chacun sait que sur la lune vivent des vautours géants, plus grands que l'Ethernef ! Et pas n'importe quels vautours géants, je te prie de croire ! Ils ont chacun trois têtes: une pour te déchiqueter, une pour te manger tout vif, et une pour rire aux éclats pendant qu'ils se servent de tes tibias pour se curer les dents ! Et ce sont les montures des Sélénites !
- Les...
- Les Sélénites ! Les terribles habitants de la Lune, qui portent leur tête sous le bras !
- D'où sors-tu ça ?
- Je l'ai lu.
- Tu as lu un livre dans ta vie, et il a fallu que ce soit "Les aventures du Baron Münchhausen" ! Comment peux-tu croire ce genre d'âneries ? Les vautours n'ont pas de dents !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Alex Alice (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alex Alice
"Le Château des étoiles vol.4" : Un Français sur Mars !
autres livres classés : étherVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..