AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205058963
72 pages
Éditeur : Dargaud (19/10/2007)
4.08/5   123 notes
Résumé :
Librement adapté de la légende des Nibelungen qui a inspiré à Wagner l'un de ses plus beaux opéras, "Siegfried" est un sommet de l'heroic-fantasy, une bande dessinée fascinante qui renoue avec les mythes fondateurs des plus belles légendes. L'enfance de Siegfried, fils des hommes et des dieux, élevé parmi les loups par Mime. "Le Nibelungen" forme le premier tome d'une extraordinaire trilogie signée par Alex Alice, le génial créateur du "Troisième Testament". Une sér... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,08

sur 123 notes
5
10 avis
4
11 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

boudicca
  13 octobre 2016
« L'univers vient de naître, le dieu des dieux ordonne et le monde obéit. Odin soumet toute chose à la loi de sa lance. Toute sauf une. Rien ne résiste à celui qui conquiert la puissance de l'or. Ni matière, ni esprit, ni dieux. » C'est dans la mythologie nordique qu'Alex Alice a puisé son inspiration pour cette trilogie dédiée à l'un des héros les plus célèbres des sagas germaniques : Siegfried. L'idée n'est pas tant de narrer par le menu la vie et les aventures vécues par le guerrier mais de raconter l'un des épisodes fondateurs de sa légende : son combat contre le dragon Fafnir. Et pour cela il faut remonter aux origines même du monde. On apprend ainsi de la bouche de la völva que l'or, échappant au pouvoir d'Odin, fut un jour volé par le dangereux Fafnir. A l'abri dans les profondeurs de la montagne, le voleur utilise à son profit les talents de son peuple, les Nibelungs, créatures particulièrement habiles pour exploiter les ressources minières. Peu à peu, Fafnir change, s'enfonce dans sa folie et finit par se transformer en une créature très différente de sa nature d'origine : un dragon. On pense aussitôt aux écrits de Tolkien, lui aussi grand connaisseur des mythes nordiques, qui relatait notamment dans « Bilbo le Hobbit » l'histoire de ces nains chassés de leur montagne par la malveillance et la cupidité du dragon Smaug.
Alex Alice a lui aussi été puiser dans diverses sagas et le récit découlant de ses recherches et compilations est des plus réussis. Ce premier tome marque notamment par son esthétique soigné et par un jeu de couleur saisissant, le noir le plus profond côtoyant le blanc ou le vert les plus vifs. Les différentes créatures peuplant cette légende sont elles aussi représentées de manière convaincante : la völva au corps décrépi et au visage inquiétant, la walkyrie, glorieuse et terrible dans son habit de lumière, et bien sûr les Nibelungs, voûtés, cornus et munis de grands yeux particulièrement expressifs. le scénario n'est cela dit pas en reste, Alex Alice ayant opté pour une construction assez originale qui permet de maintenir les lecteurs en halène jusqu'à la toute dernière page. Les personnages sont également à rajouter à la liste des atouts que compte l'album. Bien qu'encore enfant Siegfried manifeste déjà un certain potentiel sans pour autant faire montre de la moindre arrogance comme c'est souvent le cas des héros des légendes. C'est malgré tout un autre personnage qui devrait, à terme, parvenir à remporter les suffrages du lecteur : le forgeron nibelung Mime, protecteur de Siegfried doté d'un très mauvais caractère (menteur, roublard, ronchon..., bref un tuteur assez peu enviable). Une touche d'humour bienvenue qui rend le récit encore plus agréable.
Pari réussi pour Alex Alice qui signe avec ce premier tome consacré au héros Siegfried un bel album, habilement construit et soigneusement illustré. N'hésitez pas à sauter le pas, la suite est encore meilleure !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
Tachan
  16 septembre 2020
J'ai découvert Alex Alice avec sa très belle série du Château des étoiles mais je n'étais jamais allée voir plus loin dans sa bibliographie. Ce fut donc une réelle surprise de découvrir qu'il y a des années de ça, il avait scénarisé et mis en image la légende de Siegfried et que Dargaud allait rééditer cette série avec le premier tome sortant pour la rentrée littéraire.
Tout d'abord, je dois dire que je suis ravie de cet objet livre. Il a été pensé pour s'accorder avec la série actuelle de l'auteur. Elle en reprend la bordure et le dos un peu "tissu" ainsi qu'une police qui s'accorde bien. Et cela alors que pourtant elle n'est pas chez le même éditeur. Merci Dargaud !
Siegfried est un personnage connu de la mythologie nordique, que pour ma part j'avais découvert enfant dans les Chevaliers du Zodiaque. Ayant toujours aimé les décors mythologiques, je ne pouvais donc qu'être séduite par ce titre. En plus, très tôt dans l'album, j'ai réalisé que cette histoire allait nous rapprocher également de la genèse du Seigneur des anneaux, puisque le héros Siegfried va devoir affronter Nibelung, Fafnir, sorte de Gollum et que leur histoire avait énormément de point commun. C'est donc prête à partir à l'aventure et curieuse de découvrir cette histoire que j'ai entamée ma lecture.
Celle-ci fut une vaste introduction à l'univers. Tout le tome 1 est consacré à l'exposition du décor mythologique, la découverte des différents camps / peuples, la rencontre du héros, le récit de ses origines et de sa destinée. C'est donc un tome à la lecture assez dense, qui repose plus sur le récit que l'action. Pour autant, je l'ai lu avec passion.
J'ai beaucoup aimé l'ambiance nordique froide, âpre, solitaire, naturelle et sauvage du titre. J'ai trouvé le rythme maîtrisé. La narration est astucieuse car elle passe sans cesse du récit présent, aux découvertes passées ainsi qu'au regard d'entités supérieures. C'est donc très dynamique. La mythologie est parfaitement utilisée et sera bien sûr le coeur de l'histoire.
Celle-ci repose sur une intrigue classique, la destinée et le voyage initiatique d'un jeune héros, né d'une fille d'Odin et d'un mortel, qui ignore tout de ses origines. Pour le moment, nous faisons juste la connaissance avec ce dernier et ce qu'on attend de lui. Siegfried est d'abord un charmant bambin aventureux et affectueux, qui s'est lié d'amitié avec les loups de la forêt, tandis qu'il travaille à la forge de Mime, un exilé Nibelung qui en veut énormément à Fafnir et ne rêve que de se venger et mettre la main sur son trésor. On voit Siegfried grandir, prendre ses marques, réaliser les mystères qui l'entourent et les différences qu'il y a entre lui et son gardien. Il devient vite désireux de connaitre ses origines et ce sera le point de départ pour que Mime l'embauche dans la quête qu'il s'est assigné et dans laquelle Odin va également le pousser. Mais cette aventure ne démarrera qu'au prochain tome.
L'aventure promise m'intéresse énormément, mais j'ai déjà beaucoup aimé faire connaissance avec Siegfried, dont j'ai aimé le lien avec la nature et les loups. C'est l'image type du héros mythologique : gentil, candide mais fort et courageux. Les scènes, où il se déplace dans la forêt et où on l'y voit gagner en force, sont magiques.
D'ailleurs, même s'il est à mille lieues de celui du Château des étoiles, j'ai beaucoup aimé le trait d'Alex Alice. Je l'ai trouvé varié, dynamique, plein de force et avec l'ampleur nécessaire à ce type de récit où on parle de mythes et de légendes, et où on met en scène des divinités. On y ressent toute la mystérieuse magie nécessaire à cette ambiance et l'auteur est vraiment talentueux pour mettre en image la nature froide et sauvage qui entoure le héros, ainsi que les brumes mystérieuses entourant les divinités ou encore les profondes cavernes terrifiantes de Nibelungs. Je regrette juste ces contours noirs un peu trop présents et insistants sur certaines pages.
Ainsi, même si le titre date et que le style d'Alex Alice est différent de ce à quoi je m'attendais, l'histoire se suffit à elle-même pour me donner très envie de découvrir la suite. Elle est certes classique dans ses thèmes, ses sujets, ses personnages, mais la mise en scène me plait et la mise en place de ce premier tome est prometteuse. C'est une belle interprétation du mythe de Siegfried.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
MarquePage
  05 juillet 2017
Après m'être replongée dans l'univers de Château des étoiles j'avais envie de lire encore du Alex Alice. Cette trilogie nous montre une fois de plus les talents de ce scénariste/dessinateur.
L'univers est bien différente pour nous emporter dans le mythe viking qu'est Siegfried. Nous sommes toujours frappés par les dessins sublimes, les visages harmonieux qui donnent envie de les admirer des heures durant, les paysages à couper le souffle et des pages grandioses. La colorisation a le visuel un peu ancien, dix ans déjà pour ce premier tome, qui nous donne l'impression de revenir en enfance, comme si cette BD nous avait accompagné depuis longtemps (je ne sais plus du tout quand je l'ai lu pour la première fois).
Ensuite les personnages sont vraiment attachants. Comment ne pas tomber sous le charme attendrissant du jeune Siegfried, drôle et joueur, insouciant. Puis du Siegfried un peu plus vieux, torturé, en colère et en quête de vérité et d'identité. Il y a aussi le vieux Mime qui donne toujours une touche d'humour malgré sa mauvaise humeur et son brin de manipulation. Et puis bien sur la douce et mystérieuse Walkyrie, mystique et belle. Envoutante.
L'univers et l'histoire sont celles du mythe viking. Que l'auteur maitrise parfaitement, qui sait nous donner cet effet de légende. Sans nous ennuyer, sans nous perdre, nous gardant en haleine tout du long.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Maks
  02 mai 2016
Une BD sympathique qui donne envie de connaître la suite, le scénario est riche et bien ficelé, des personnages assez classiques (mis à part les Walkyries qui sont excellentes).
Un bon divertissement Fantasy, comme il est dit sur le 4ème de couverture, inspiré des sagas vikings et de la musique de Wagner !
Commenter  J’apprécie          120
Erik_
  29 août 2020
Librement adapté de la légende des Nibelungen qui a inspiré à Wagner l'un de ses plus beaux opéras, Siegfried renoue avec les mythes fondateurs des plus belles légendes qu'on a un peu oublié ces temps-ci avec la réussite incontestable du Seigneur des Anneaux.
Ce premier tome d'une extraordinaire trilogie signé Alex Alice, nous raconte la jeunesse de Siegfried, fils des hommes et des dieux, élevé parmi les loups par Mime, le Nibelung. Cette quête initiatique va nous entraîner au coeur de la légende des Walkyries. Il faut savoir que Siegfried vît dans l'ignorance des Dieux et ne se doute absolument pas de la destinée grandiose qui l'attend. Il est vrai que ce premier volet est le moins épique mais il n'en demeure pas moins très intéressant.
Je suis complètement époustouflé par cette oeuvre ! Des décors somptueux, des cadrages intelligents, des contrastes de couleurs magistraux ! Et surtout une virtuosité du récit narratif !
L'auteur sait nous combler avec un incroyable esthétisme propre à lui. C'est mieux qu'un atout majeur: on frise le chef d'oeuvre !
Je crois qu'on tient là l'une des meilleurs bd d'héroic fantasy jamais réalisé. J'ai vraiment hâte de découvrir la suite ! Cette adaptation sera complétée par la Walkyrie et le Crépuscule des Dieux afin de former une véritable trilogie à l'aura mythique.
Et cette suite est réellement à la hauteur de nos espérances. Je ne m'étais pas trompé! C'est une fresque aux accents d'opéra et de poésie. La composition est réellement magistrale de la part de l'auteur qui a une extraordinaire maîtrise. Quand on referme la dernière page, on a une sensation bien particulière: celle d'avoir lu quelque chose de grandiose.
Note Dessin: 4.75/5 - Note Scénario: 4.25/5 - Note Globale: 4.5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (3)
Elbakin.net   26 août 2020
Amoureux de son histoire et de ses personnages, Alex Alice propose aux lecteurs un véritable dessin animé sur planches, c’est le cas de le dire, à travers un récit porté par des images puissantes, au souffle aussi intime qu’épique.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Sceneario   21 juillet 2020
Alice a le sens du grandiose. Ce premier tome s'attache au jeune Siegfried et à ses origines, Alex Alice est un excellent conteur.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Lecturejeune   01 mars 2008
Lecture jeune, n°125 - Le premier tome de cette trilogie évoque l’enfance de Siegfried, fils d’une déesse et d’un mortel, élevé par Mime, forgeron de son état. L’enfant ignore tout de son histoire : seul un étrange pendentif à tête de loup, qui le fascine, le rattache à son passé. Il passe ses journées dans la forêt, ramassant du bois et côtoyant les loups, ses seuls compagnons. Un jour, Siegfried découvre la lame brisée d’une épée qui s’avère providentielle lorsque le jeune héros doit lutter contre un terrible loup noir. Il ignore alors que l’autre moitié de l’épée se trouve toute proche, au fond d’un étang, et qu’elle a jadis appartenu à son père… Cette ambitieuse trilogie vise à rendre accessible au grand public la légende de Siegfried adaptée par Richard Wagner dans l’opéra L’Anneau de Nibelung. La qualité du dessin d’Alex Alice permet de contrebalancer une mise en place trop longue du sujet. En effet, il maîtrise tout à la fois les cadrages, les mouvements ou encore les expressions des visages. Qui plus est, les couleurs dominées par les tons bleutés instaurent une ambiance féerique. Le tome 2 devrait être déterminant afin de juger au mieux de la qualité de cette série. Ce triptyque donnera également lieu à un film d’animation qui sera sur les écrans dans le courant de l’année 2008. Anne Clerc
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Musardise_aka_CthulieLaMignonneMusardise_aka_CthulieLaMignonne   22 mars 2019
Ma première approche a été L'Anneau du Nibelung, la tétralogie de Wagner, avec laquelle j'ai été familiarisé très jeune à l'occasion de la diffusion télévisée de la version Chéreau/Boulez. Mon père me l'avait enregistrée sur quatre énormes cassettes. Je devais avoir 9 ou 10 ans... Quand mon père m'a d'abord raconté l'histoire, j'ai été complètement enchanté et j'ai décidé de regarder tout ça. Quatorze heures d'opéra ! Je m'installe confortablement avec des provisions. L'Or du Rhin démarre... Une heure après, je me réveille ! Premier échec.

Dossier, chapitre "Cosmogonie"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
MaksMaks   02 mai 2016
Siegfried est un mortel, faible. Ignorant.
Il ne connais rien de son ennemi, ni de l'or, ni même de ce Mime qui veut l'empoisonner.
Même s'il traverse la forêt interdite et le pays des géants, les montagnes et la brume, il ne peut rien contre le pouvoir de l'or, face au dragon, l'enfant loup n'a aucune chance !
Commenter  J’apprécie          120
StephbegalaStephbegala   05 août 2019
Naître au cœur des forges
Ronger le bois,le charbon noir
Rougir sous le vent du soufflet
Fondre le fer et le bronze
Finir en cendre,dispersé
Fils des flammes.......
D où suis-je?
Je ne suis pas comme toi.

Creuser le sol de mes racines
Embrasser le ciel
Épouser le soleil
Frémir dans le vent
Et périr sous la hache
Fils du frêne......
D ou suis-je?
Je ne suis pas comme toi.

Chasser avec mes frères flanc à flanc
Courir sous les futaies ,acculer le gibier
Griffer,mordre,la gueule en sang
Couvrir la louve grise
Fils de la meute....
d où suis-je?
Je ne suis pas comme toi.

Naître de la terre et de l éclair
Me forger trempé dans l orage
Fendre le bronze ,le fer,les armes anciennes
Etre Victoire et gloire
La lame d un roi
Fils de l acier.....
Tu me caches d où Je viens
Je ne suis pas
Comme toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Erik_Erik_   30 septembre 2020
Va affronter tes ennemis la tête haute avant qu'ils ne te trouvent.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Alex Alice (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alex Alice
HD Trailer for Alex Alice's unproduced Siegfried film. 2020
autres livres classés : légendes nordiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






.. ..