AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782210965348
96 pages
Éditeur : Magnard (13/03/2018)
4.26/5   112 notes
Résumé :
Un cri à la première personne qui fait vivre la violence de l'intérieur. Un roman indispensable qui décrit le harcèlement scolaire avec justesse.

Chaque jour, Ludo est bousculé, moqué, humilié par six garçons de son collège. Chaque jour, il encaisse. Les intimidations, la peur, et même les coups.

Jusqu’où iront-ils ? Quelle sera l'issue ?

Et si, alors que tout semble désespéré, restait un souffle, une promesse d'équilibre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (95) Voir plus Ajouter une critique
4,26

sur 112 notes
5
41 avis
4
19 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

orbe
  18 avril 2018
Le harcèlement est une réalité pour certains élèves qui sont ainsi fragilisés.
Ludo finit même par penser que s'il est maltraité et persécuté c'est peut-être sa faute, parce qu'il est trop gros...
Il n'a pas assez confiance dans les quelques amis qui lui tendent la main. Et par ailleurs il a peur de compliquer la vie de sa mère qui l'élève seule.
Alors il se tait, encaisse et sombre peu à peu...
Un livre court, à la première personne qui montre la spirale de l'enfermement de la victime et l'angoisse de ses camarades d'être les prochaines cibles s'ils viennent l'aider.
Dès lors, le pire est possible, sauf à arriver enfin à trouver des alliés.
Un roman dont le lecteur peut télécharger la version audio sur le site de la collection presto qui offre la version lue par l'auteur et des livres courts mais très différents les uns les autres.
A découvir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          220
CL-ENIMIE
  12 décembre 2019
Ludo est un collégien, qui, tous les jours, se fait harceler par six autres garçons de sa classe. Au bout d'un moment, il finit même par penser que c'est sa faute s' il se fait harceler. Malgré tout, il supporte tout ça sans se plaindre, jusqu'au jour où un de ses harceleurs lui plante son compas dans la main. ‌
J'ai bien aimé ce livre, car il montre et explique bien ce que peuvent endurer les élèves qui se font harceler. Au bout d'un moment, on n'a qu'une seule envie, c'est que Ludo aille parler à quelqu'un, pour dire ce qu'il se passe. Il était facile et rapide à lire, je le conseille aux petits lecteurs.
Esther (5e)

C'est l'histoire de Ludo qui, à chaque fois qu'il va au collège, se fait harceler par un groupe de six garçons : le "principal" meneur de ce groupe de six s'appelle Jules. Ludo en a marre de se faire humilier partout où il va, il a une peur terrible d'aller au collège car il reçoit des violences verbales (insultes...) et aussi des violences physiques mais il n'a pas le choix. Ludo ira jusqu'à la mort ? jusqu'à en parler à quelqu'un pour qu'il agisse? ou même de ne plus avoir peur d'eux, de se rebeller, d'avoir confiance en lui ?
Ce livre est bien pour faire comprendre que en harcelant quelqu'un on peut arriver à causer sa mort. Il fait bien comprendre que c'est très grave. Ce livre m'a énormément émue : il est génial, par contre la fin était un peu évidente donc il n'y avait pas beaucoup de suspense. Le sujet est original et surtout bien pour faire comprendre la réalité à tout le monde et j'ai vite compris l'histoire en voyant la première de couverture.
Virginie (5e)

C'est l'histoire de Ludo qui se fait harceler par une bande de six enfants. le meneur : c'est Jules . Ludo se fait humilier, il a peur d'aller au collège car en plus de se faire humilier, il reçoit des coups par la bande de six . La bande de six ira jusqu' où avec Ludo ?
j'ai bien aimé l'histoire , l'histoire est attachante grâce au personnage principal . Il explique que quand on se fait harceler il faut en parler et qu'il faut qu'on fasse attention aux autres personnes qui nous entourent. le livre est bien écrit et l'histoire est facile à comprendre.
Angélia (4e)

C'est l'histoire d'un jeune garçon qui s'appelle Ludo.Chaque jour, il encaisse les bousculades, moqueries, humiliations, par six garçons de son collège. Tout ça parce qu'il est un peu "enveloppé". Il a peur, il est intimidé !
Jusqu'à quand Ludo tiendra-t- il ? ‌
J'ai bien aimé l'histoire parce qu'elle parle de harcèlement et que cela prouve qu'il ne faut pas se moquer des autres sur leur physique. Mais j'ai été un peu déçue car il n'y a pas d'illustrations.
Coralie (6e)

Ludo ne sait plus comment réagir. Ils sont six, qu'est-ce qu'il peut bien faire ? Mais un espoir subsiste toujours... ‌
Ce n'est pas le genre de livre que je lis habituellement, mais il m'a bien plu. Il traite vraiment bien du sujet du harcèlement et nous fait vraiment nous mettre à la place de la personne harcelée. Ce livre nous montre bien que l'on peut facilement parvenir à des extrémités, mais en même temps, il nous montre qu'il y a toujours un espoir et que l'on peut toujours s'en sortir. Je le conseille à tout le monde, particulièrement à ceux qui sont dans cette situation, que ce soit en tant que victime, harceleur ou témoin.
Julie (3e)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sylvicha
  03 mai 2018
Un roman-témoignage percutant sur le harcèlement scolaire. Ecrit à la première personne, ce récit nous plonge dans le désespoir de Ludo qui a force de sévices n'a plus aucune estime de soi ni aucune solution pour s'en sortir. Malgré la découverte de ce qu'il vit et le soutien de ses proches, rien n'y fait, le mal est profondément ancré en lui et ses bourreaux très pervers. Comment libérer la parole ?
C'est bouleversant, dérangeant… Exactement ce qu'il faut pour oser parler de ce fléau qui touche 10% des collégiens !!
Commenter  J’apprécie          120
Cissi
  19 mars 2018
Ce livre est une lecture choc qui m'a profondément émue.
Je connaissais la plume de cette auteure, mais avec des textes humoristiques ou jeune public. Je la découvre dans ce nouveau registre et J'ai adoré ce livre.
Le texte très court et intense est à la première personne. C'est Ludo, un adolescent de 13 ans qui s'exprime. Il est collégien, et sa vie est un enfer car tous les jours une bande de six garçons le harcèle moralement et physiquement.
Ils vont loin très loin dans la violence et Ludo plonge très bas dans le désespoir.
Les personnages sont vraiment bien campés, on y croit, on est bouleversé. On se rend vraiment compte qu'un collège peut être un enfer sans que personne ne s'en aperçoive.
Vous l'avez compris, ce roman traite du harcèlement scolaire.
L'écriture est dénuée de toute fioriture inutile, on est au coeur du problème, le texte est d'une sincérité qui touche et révolte.
Il n'y a aucun tabou, comme le dit Ludo, ce n'est pas de "la violence à l'eau de rose".
Malgré le sujet difficile, ce roman est plein de très belles surprises.
L'écriture est parfois très rythmée comme un texte de rap, la langue est juste, parfois coup de poing, parfois poétique, la construction du texte est originale (j'ai adoré les 3 parties et la chute) le ton est sincère.
On découvre également comment la boxe, la danse hip hop, la musique, l'expression corporelle peuvent aider un corps meurtri, ainsi que l'amitié qui ose forcer cette porte cadenassée.
Je conseille vivement ce très court roman à tous les collégiens, à leurs parents et à leurs enseignants et encadrants, il est d'utilité publique. Il peut aussi être une aide pour les jeunes en souffrance. A la fin du livre, des liens sont donnés pour permettre une première parole.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
IreneAdler
  13 octobre 2019
Texte court et fort sur le harcèlement et ses conséquences. Peur, isolement, scolarité en berne, silence...Bien sûr, les adultes interviennent, mais que comprennent-ils de tous les moyens mis en jeu pour détruire une vie, eux qui pensent qu'un conseil de discipline suffit ? Qui ne voient pas plus loin que la grille du collège ?
Heureusement, après la destruction, vient la reconstruction...
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Fid0did0Fid0did0   13 juillet 2018
« Je sais bien qu’il faut que je redresse le menton et que je les regarde dans les yeux, que je ne me laisse pas faire. Je sais bien que tout est de ma faute, que je suis une grosse chiffe molle, un gras du bide, un Big Mac, que si j’étais normal, je n’aurais pas de problème. Je n’arrive pas à me défendre. Dès qu’ils me frappent, je rentre la tête dans les épaules et je me protège avec mes bras, je m’enroule sur moi-même, je fais l’escargot. Mais je n’ai pas de coquille. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ParadisierParadisier   19 mars 2018
Il ne m’apprend pas à danser. Il installe un punching-ball dans un coin du local.
– D’abord, la musique, après, la boxe.
Pendant qu’ils s’entraînent sous les projecteurs, j’enfonce mes poings dans le sac, je tape, je frappe. De plus en plus fort, de plus en plus vrai. Je cogne. Comme une bête, comme un fou, comme si ma vie en dépendait ! Jusqu’à ce que je sente céder les premières résistances, jusqu’à ce que le corps existe, que j’arrête de survivre et que j’accepte de vivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
4C4C   14 mars 2020
Quand elle rentre à la maison et qu’elle découvre ma lèvre explosée et mon T-shirt déchiré, ma mère dit :
Tu t’es encore bagarré, ce n’est plus possible, Ludovic !
_ Non maman, je ne me suis pas battu, ils me sont tombés dessus à six contre un, je n’avais aucune chance. J' veux plus aller au collège, ça va jamais s’arrêter. S’il te plaît, j'veux pas y retourner.
Mais je me tais, parce qu’elle a la vie dure, ma mère. Elle n’arrête pas de me dire : c’est pas facile, Ludo, je suis toute seule tout le temps, je suis crevée, j’arrête pas de bosser ! Tu es grand maintenant, aide-moi au lieu de tout compliquer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cdicollegeguisthaucdicollegeguisthau   30 juin 2019
- D'abord tu écoutes la musique, c'est par là que ça commence. Tu chopes tous les sons qui passent ! Te limite pas, oublie les codes, les genres, la mode. Ce que tu as envie d'entendre, tu le mets. Respect, frère, et liberté. Laisse-toi imprégner, tu verras, tu auras envie de bouger.
Commenter  J’apprécie          10
murielanmurielan   21 avril 2018
- La danse, frère, c'est un cercle que tu traces avec le geste, quelque chose de plein... C'est une histoire que tu racontes, avec un début, un milieu, et une fin...
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Cécile Alix (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécile Alix
Découvrez Les Justiciers de la nuit - le réveil de la momie écrit par Cécile Alix et illustré par Karensac et Julien Lelièvre !
Voici le résumé :

Salomé, fantôme stagiaire, est ravie : le commandant Krok Mythène vient de lui confier sa première mission dans le Monde Des Revenants. Avec ses amis Zef, Nouk et Will, elle va devoir exfiltrer du Louvre mémé Babilis, une momie qui est en train de se réveiller d'un trèèèès long sommeil. Mais il faut faire vite et échapper aux Vivants !
autres livres classés : harcèlement scolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Six contre un

Qui est le premier personnage du livre ?

Julien
Alice
La mère de ludo
Ludo

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Six contre un de Cécile AlixCréer un quiz sur ce livre

.. ..