AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782952407533
96 pages
Éditeur : Editions de la Gouttière (10/11/2009)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 21 notes)
Résumé :
22 auteurs de bande dessinée se penchent sur la Première Guerre mondiale. Réalistes ou décalés, muets ou dialogués, ces courts récits nous parlent d'un début de siècle qui tourne mal.

Norédine ALLAM, SOFIA, Paul DROUIN, Serge DUTFOY, Paul GILLON, HARDOC, Sylvain SAVOIA, Olivier FRASIER, Philippe LACOCHE, Greg BLONDIN, ALEX-IME, Jean-François BRUCKNER, Agnès FOUQUART, Régis HAUTIERE, Daniel GOOSSENS, David FRANCOIS, Pascal REGNAULD, Aude SOLEILHAC, F... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Gwen_rebelle
  20 mars 2013

Cicatrices de guerre(s):
une BD sombre et originale...

Cicatrices de guerre(s), ce sont quinze histoires,
de vingt-deux auteurs picards, ayant, un grand thème commun,
la Guerre de 14- 18.
Les auteurs nous livre avec leur sensibilité,
leur sentiments ainsi que leur style graphique leur représentation
de cette période sombre et sanglante.
Les histoires illustrent la vie au quotidien menée par la population
au cours de la première guerre mondiale: la vie dans les tranchées,
les mutineries, «les gueules cassées», les cas de désertions mais aussi
la correspondance avec les familles ou encore le quotidien
des enfants loin des combats.
De plus, la BD étant composée de plusieurs histoires brèves,
permet au lecteur de se plonger dans la vie quotidienne d'un soldat
et comprendre les ressentiments qui sont évoqués; ces histoires mènent
dans un monde différent et qui sort de l'ordinaire.
Bien que ce soit une Bande dessinée que beaucoup de lecteurs lisent,
elle engage ses histoires sur une période historiquement marquante,
ce qui en fait sa très grande originalité.
Malgré des couleurs très sombres et des dessins marquants,
le lecteur sera apprécier le thème choisis par les auteurs.
Cette oeuvre plaira beaucoup plus au jeunes bien que les
adultes en profiteront d'avantage.
Cicatrices de guerre(s),
Éditions de la Gouttière, 2009.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sylvere
  08 février 2021
Le projet est très intéressant sur la Première Guerre mondiale, un recueil de 15 histoires porté par l'Historial de Péronne et la région Picardie. Au moins l'un des auteurs de chaque histoire doit vivre ou travailler dans la Région.
Forcément avec ce type de travail, il est difficile d'être séduit par l'ensemble, les styles étant extrêmement différents.
J'ai pour ma part particulièrement apprécié trois histoires : L'exemple, Les jours pluvieux et Bleuet. Trois histoires aux thèmes différents sur la vie dans les tranchées, mais toutes les trois très touchantes.
Commenter  J’apprécie          60
raph731
  06 décembre 2014
Vingt-deux auteurs ont essayé de relever le défi de raconter la Première Guerre mondiale à travers de courts récits. Ainsi, différents thèmes sont abordés comma la vie dans les tranchées, les personnes restées à l'arrière, les victimes collatérales, etc. L'objectif est atteint ! le style graphique et stylistique est propre à chaque histoire puisque nous pouvons passer du noir et blanc au muet ou encore à des couleurs vives. Je pense que cet album s'adresse plus à des enfants et/ou adolescents qu'à des adultes si je le compare à Paroles de Poilus.
Commenter  J’apprécie          50
Erik_
  05 septembre 2020
Ce n'est pas la première fois que je lis une bande dessinée traitant de la Première Guerre Mondiale par un collectif d'auteurs. Celle-ci est particulièrement bien réussi mais elle se noie dans cette multitude d'ouvrages qui ne procure plus un caractère réellement original.
On peut dire que la particularité que j'ai pu relever est que les auteurs sont presque tous picards et que cette oeuvre est éditée avec le concours du Conseil régional de Picardie.
Les 5 récits qui sortent véritablement du lot sont : Rouge festin, Bleuet, Innocence, L'exemple ainsi que Les jours pluvieux. A eux seuls, ces chapitres méritent amplement le 4 étoiles. Cependant, il y a en tout 13 histoires. Comme dans tout collectif, il y a du bon et du moins bon ce qui nous donne une moyenne acceptable.
Une toute dernière réflexion m'incite à me livrer à un parallélisme étrange. En effet, le début du XX ème siècle a commencé véritablement en 1914 avec cette guerre boucherie sans pareille. Or, le XXI ème siècle n'a t'il pas également commencer dans l'horreur d'un 11 Septembre ? Pourquoi faut-il si mal commencer un siècle ? N'a-t-on rien appris du passé ? ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
psambou
  13 septembre 2014
Quinze histoires courtes en bandes dessinées, précédées chacune d'une photo d'archives et d'une citation littéraire, comme autant de variations autour d'un thème : la première guerre mondiale. L'occasion en un album de découvrir la richesse de l'imaginaire narratif et des interprétations graphiques des auteurs de BD.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
mandarine43mandarine43   08 juillet 2011
[ épigraphe Histoire n°4 "Innocence" de Sofia, et Olivier Frasier.]

Pour le stratagème militaire,
le soldat est une arme que l'on utilise sans état d'âme.
Dans l'esprit du combattant,
l'ennemi n'est que le représentant d'un groupe
qu'il faut soumettre ou supprimer.
Convaincre un peuple qu'un autre représente le mal absolu
n'est possible que si chacun d'entre nous oublie que l'autre
c'est aussi soi, unique et précieux.
Si pour certains, dévastés par la vengeance et la colère,
la guerre reste l'unique réponse possible,
nous devons parier sur l'avenir
et croire que nos enfants réussiront
là où nous avons failli.

Sofia
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
michel.carlier15michel.carlier15   17 juillet 2013
"Pour le stratège militaire ,
le soldat est une arme que l'on utilise sans état d'âme .
Dans l'esprit du combattant ,
l'ennemi n'est que le représentant d'un groupe
qu'il faut soumettre ou supprimer .
Convaincre un peuple qu'un autre représente le mal absolu
n'est possible que si chacun d'entre nous oublie que l'autre
c'est aussi soi , unique et précieux .
Si pour certains , dévastés par la vengeance et la colère ,
la guerre reste l'unique réponse possible ,
nous devons parier sur l'avenir
et croire que nos enfants réussiront
là où nous avons failli ."
Sofia
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
michel.carlier15michel.carlier15   17 juillet 2013
"Cette tranchée toute neuve était ourlée de terre fraîche , comme une fosse commune .
C'était peut-être pour gagner du temps qu'on nous y avait mis vivants ."
Roland Dorgelès , les Croix de bois , 1919
Commenter  J’apprécie          60
LindenbroockLindenbroock   06 décembre 2010
"Je ne me souviens pas de tous les morts que j'ai vus, ni de tous les hommes que j'ai côtoyés...mais je me souviendrai toujours d'Agathon Bleuzen... BLEUET! "

(Denis Lachaussée)
Commenter  J’apprécie          90
raph731raph731   06 décembre 2014
- Bin, je voulais savoir... bin... heu... on est dans les champs et y a pas de fleurs?...
- Quoi ??? Des fl... pfffrttt ! Ha ha ha ha !!! Vous entendez ça les gars??? Monsieur demande pourquoi y a pas de fleurs ici ! ha ha ha !!!
- Ha ha... Ecoute mon gars, la dernière fleur que j'ai vue, elle était au bout de mon fusil en 14... et elle est fanée depuis bien longtemps... (pl. 14)
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Video de Noredine Allam (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Noredine Allam
«Le Mois sacré du Ramadan» : BD humoristique
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2298 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre