AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Anne-Marie Hussein (Traducteur)
EAN : 9782228904223
283 pages
Éditeur : Payot et Rivages (15/04/2009)
3.3/5   5 notes
Résumé :
Peut-on considérer le café comme l'un des moteurs de l'Histoire ? Pourquoi est-il devenu une boisson très prisée en terre d'Islam ? Quel rôle a-t-il joué dans les cérémonies mystiques de toutes sortes ? Que doivent la Révolution française et l'essor de la presse anglaise à la découverte de cet excitant breuvage ? Pour retracer les aventures fantastiques de la graine et de sa préparation, le journaliste californien Stewart Lee Allen (qui a exercé mille métiers et mêm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
bina
  28 juin 2014
Le café à l'origine de la civilisation ?
C'est le postulat de départ de ce récit de voyage d'un journaliste américain, Stewart Lee Allen. Celui-ci part sur les traces du café, de l'Ethiopie aux Etats-Unis, en passant par le Yémen, le Turquie, l'Autriche, Paris, et le Brésil.
Il suit le parcours du café, de son lieu de plantation, aux différentes pratiques de dégustation, et de son expansion dans le monde.
Tout le monde connait le petit noir, l'expresso, ou le capuccino, mais dans le monde, les méthodes sont multiples. Grains verts ou torréfiés, écrasés, broyés ou moulus, feuilles ou écorce du grain, tout a été bu dans le café, au cours de l'histoire et selon les régions. L'auteur se documente, interroge et remonte aux pratiques originelles selon les pays, ce qui va devenir dans certaines régions une spécificité.
L'expansionnisme du café dans le monde remonte aux pratiques de l'esclavage, mais aussi parfois aux interdictions politiques de boire du café, faisant fuir les exploitants à l'étranger. Ce qui permet la découverte du café à Londres ou à Paris.
Le café, substitut à la bière forte que le peuple consommait au Moyen Age, ou breuvage du diable en raison de sa couleur?
Les cafés sont des lieux de consommation plus calmes que les débits de boissons alcoolisées, ce sont des lieux où l'information circule, et où les idées démocratiques ou révolutionnaires se répandent. Les démocraties occidentales ou la révolution française seraient nées dans le café. Des grands noms de la sociologie ou de l'historie des civilisations en occident font coïncider la rationalisation des civilisations occidentales avec l'ouverture des premiers café en Europe (Michel Foucault). Et il n'est pas le seul à le penser.
Les buveurs de café seraient plus lucides, plus entreprenants, à l'origine du capitalisme, des premières grandes compagnies de banques et d'assurances dans le monde. Les phases d'expansions militaires et territoriales seraient aussi pour certains expliquées par l'absorption de bons ou de mauvais café. Vous trouvez que l'auteur pousse le bouchon un peu loin ?
Il nous fait part de tous les points de vue existant sur le café, mêlant la petite histoire (la sienne pendant ce périple) et la grande Histoire du café, dans un road movie nez au vent, digne des grands voyageurs, le bagage léger et l'esprit ouvert aux autres et aux rencontres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lorettelaure
  21 juin 2019
Un livre très intéressant sur le café. Un beau voyage. Ethiopie, Yémen, Inde, Brésil.
On y découvre des informations sur beaucoup de domaines : drogue, histoire, esclavage, religion, sorcellerie ….
On prend conscience que les coutumes qui semblent anodines sont en réalité à l'origine de l'histoire des peuples.
Par exemple, le fait que dans le passé, au lieu de café, c'était de la bière qu'on buvait en Europe, 3 litres par jour. En commençant par le petit déjeuner. A la fin de la journée, tout le monde était saoul. La société progressait comme une bande d'ivrognes.
Au Yémen tout le monde se drogue.
La révolution française a commencé dans les cafés. le peuple a pris la Bastille uniquement parce que Le Marquis de Sade, prisonnier et de mauvaise humeur ce jour-là, avait hurlé par la fenêtre que ses geôliers avaient décidé d'assassiner tous les prisonniers politiques.
Or il n'y avait pas de prisonniers politiques à la Bastille, mais des armes sans lesquelles la révolution n'aurait pas pu avoir lieu.
Comme quoi, les français, si fiers de leur révolution se sont empressés d'oublier qu'ils la devaient au hasard, et au Marquis de Sade. Ça ferait un peu désordre dans les livres d'histoire et sous la plume de nos chères "têtes blondes ".
94% des buveurs de café présentent des syndromes de dépendance à la caféine : accès de colère, vomissements, épuisements, paranoïa et impression d'être un modem d'ordinateur.
La caféine peut être une drogue dure, mais pire encore. Un moyen de pousser les hommes à la guerre, un peuple au capitalisme. Elle stimule l'adrénaline, la combativité, la compétition, et empêche de réfléchir (combativité et réflexion sont antagonistes).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
urbanbike
  06 mai 2010
Sur mon île, je passe forcément chez Catherine, la libraire de l'usage-du-monde.com. Et à chaque fois, je repars au moins avec un livre…
Bouquin assez farfelu que celui de Stewart Lee Allen. Voici un fondu de café qui s'est baladé sur la planète sur les traces des anciennes routes de ce breuvage, dans les lieux mythiques du commerce et de production (des endroits souvent en déshérence aujourd'hui…).
C'est parfois un peu agaçant quoi qu'amusant car l'auteur raconte autant ses propres aventures que les grandes et petites histoires du café, le vol des plants pour aller les introduire ailleurs. du coup, c'est un ouvrage réellement vivant même si l'auteur mérite parfois quelques baffes (il le reconnaît lui-même…!) et qui m'a appris plein de choses. Mieux encore ce parallèle entre l'introduction du café et la révolution française, etc.
J'ai ainsi découvert l'histoire du Chevalier Gabriel de Clieu qui a apporté littéralement les premiers plans en Martinique sur un bateau nommé le Dromadaire, les interdictions religieuses de ce breuvage qui a tendance à faire trop facilement fonctionner les neurones. Boire du café fut ainsi interdit à La Mecque en 1525 comme au Caire en 1539. le pape Clément VIII essaya également de son côté au XVII° comme toute une frange de croyants qui préférèrent continuer à petit-déjeuner avec du pain mouillé de bière, etc.
Bref, si vous avez envie d'en savoir plus toute en vous baladant au Brésil, au Yémen, aux USA, en Ethiopie, Ce breuvage du diable se lit à petites gorgées.
Lien : http://www.urbanbike.com/ind..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
binabina   27 juin 2014
Il suffit de comparer la violence des sociétés consommatrices de café de l'Occident aux buveurs de thé amis de la paix de l'Orient pour comprendre l'effet pernicieux et maléfique que ce breuvage amer a sur lâme humaine.
Commenter  J’apprécie          50
binabina   27 juin 2014
Ils ne buvaient pas d'alcool, c'était ce qui comptait. Il n'est guère étonnant que, privés qu'ils étaient des plaisirs qu'offre le jus de la treille, ils se soient adonnés avec ferveur à ceux que procure le café.
Commenter  J’apprécie          20
lorettelaurelorettelaure   21 juin 2019
Lors d’une célèbre bataille, un général haut placé monta en première ligne après avoir bu plusieurs tasses de café, et s’exposa au danger avec une grande bravoure. On le crut intoxiqué. On s’aperçut plus tard qu’il n’avait bu que du café. Ce breuvage était, semble-t-il, très prisé des officiers : il suffisait que leurs hommes en boivent quelques tasses pour qu’on les voit se précipiter en première ligne sans se soucier du danger. Des études faites par la suite par l’armée confirmèrent cette observation…. Cette drogue rend les rats si agressifs qu’ils se donnent eux-mêmes la mort en se mordant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
binabina   27 juin 2014
Le grand historien (Jules MIchelet) attribue essentiellement l'apparition d'une civilisation éclairée en occident à l'introduction en Europe du café.
Commenter  J’apprécie          30
lorettelaurelorettelaure   21 juin 2019
La guerre civile prouva que le café améliore les performances physiques des soldats. Mais le pentagone s’intéressa davantage à l’usage psychologique que l’on semblait vouloir en faire. Dans certains cas, un état dans lequel on s’imagine posséder un caractère hors du commun apparaît… il s’agit en général d’une tendance à la témérité et au manque de réflexion.
Commenter  J’apprécie          00

>Nourriture et boisson>Denrées alimentaires>Aliments: céréales, sucre... (25)
autres livres classés : caféVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Stewart Lee Allen (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
495 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre