AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les chiens de Pripyat tome 2 sur 2
EAN : 9782818943809
56 pages
Bamboo Edition (10/01/2018)
3.29/5   35 notes
Résumé :
Suite à l'explosion de la centrale de Tchernobyl, des chasseurs sont envoyés dans les zones contaminées pour exterminer les animaux irradiés. Lorsque le jeune Kolia s'éloigne de son groupe de chasse, commandé par son père Sanglier, il découvre une tribu de gamins vivant dans les sous-sols de la ville. Survivants de la catastrophe, les "enfants de l'atome" tentent de survivre aux jours sans lendemain. Car pour les différentes équipes en chasse, si les chiens rapporte... >Voir plus
Que lire après Les chiens de Pripyat, tome 2 : Les enfants de l'atomeVoir plus
Le nouveau monde, tome 1 : L'épée du conquistador par Coyère

Le nouveau monde

Xavier Coyère

3.36★ (71)

2 tomes

À coucher dehors - Intégrale par Anlor

À coucher dehors

Anlor

3.70★ (388)

3 tomes

Résilience, tome 1 : Les Terres Mortes par Lebon

Résilience

Augustin Lebon

3.47★ (175)

4 tomes

Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,29

sur 35 notes
5
0 avis
4
4 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis
Ukraine. Tchernobyl, quelques mois après l'explosion du réacteur…

Ah, Kolia ! Tu as été adopté par ces enfants qui vivent dans la zone irradiée, ces orphelins que tous ont abandonnés et qui ont réussi à s'organiser pour survivre. Tu te joins à leur petite communauté malgré que tu ne sois pas comme eux… Ou pas encore…

Critique :

Ne lisez pas le deuxième album avant d'avoir lu le premier. Si vous le pouvez, bénéficiez de l'offre « Grand ANGLE » qui vous propose l'achat des deux tomes conjointement.

Aurélien Ducoudray nous propose un scénario qui embrasse beaucoup de thématiques en à peine deux albums, au point que le lecteur ne sait plus trop quel message l'auteur cherche à faire passer. S'agit-il de dénoncer un éventuel abandon d'orphelins par les autorités (chose jamais évoquée dans aucun article de presse) ? Veut-il expliciter l'incompréhension entre un père et son fils, un père voulant que son fils apprenne à survivre dans un univers qu'il juge impitoyable, et un enfant qui est gentil, respectueux des autres, incapable de faire du mal à une mouche et qui ne supporte aucune forme de cruauté ? Tente-t-il de démontrer le peu de confiance qui règne entre adultes dont quelques-uns sont prêts à trahir, voire à tuer, leurs propres compagnons pour obtenir quelques roubles en plus ? Cherche-t-il à attirer l'attention du public quant au manque de respect des humains envers les autres espèces vivantes ? Met-il en évidence les risques du nucléaire ?
C'est un peu tout cela à la fois…
Les dessins de Christophe Alliel, malgré un côté enfantin, mais pleins de vie et d'action, sont bien adaptés au récit et la mise en couleurs de Magali Paillat font bon ménage avec les ambiances créées par le récit du scénariste et les traits du dessinateur.

Malgré les nombreuses thématiques abordées l'histoire se lit très facilement, notamment grâce au rythme très soutenu du scénario.

Je ne crois pas qu'il soit possible de faire confiance à ceux qui affirment que le nucléaire est une industrie sûre… Pas après Tchernobyl ! Pas après Fukushima !
Commenter  J’apprécie          180
Kolia abandonne son père et le groupe de chasseurs de chiens irradiés de Pripyat pour suivre un groupe d'enfants. Il apprendra qu'il s'agit des "enfants de l'atome" chez lesquels les irradiations ont fait naitre des malformations. La centrale c'est chez eux, peu importe le danger. Et ils ne sont pas les seuls à être restés sur la zone interdire.

Ce deuxième tome va nous faire découvrir comment la vie à résisté dans la zone irradié de Tchernobyl. Malgré une ville désertée, des animaux chassées, certains habitants continuent d'y vivre. Pour le coup je ne pense plus qu'on soit dans une vérité historique entre cette ville qui s'est reconstruite en pleine zone irradiée et les enfants de l'atome.
L'histoire reste assez centrée sur Kolia et le groupe d'enfants de la centrale nucléaire. Les adultes restent assez flous, un peu caricaturaux, on en sait finalement assez peu sur eux. Mais la relation père-fils reste abordée, avec un dénouement plutôt émouvant pour tous les deux.

Les dessins sont bien adaptés aux propos. Une ligne claire simple mais bien expressive.
Commenter  J’apprécie          110
Cette BD se déroule dans la zone interdite qui entoure la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine. le premier tome se concentrait sur les rapports entre le jeune Kolia, son père Sanglier, qui l'emmène à la chasse aux chiens errants dans la région irradiée, les copains de son père et les bandes rivales. Les autorités payent les chasseurs pour éliminer les chiens... alors chiper les animaux abattus par les autres est un moyen comme un autre de se payer la vodka...
Le premier épisode était un peu naïf, candide, avec Kolia découvrant un monde d'adultes violents.
Le second tome est lié à la bande d'enfants auxquels Kolia s'est joint en fuyant les adultes. Des enfants de l'atome, abandonnés lors de l'explosion, exposés aux radiations et survivant entre eux auprès de la centrale. L'atome a volé leur enfance et sans doute leur vie future à ces enfants, qui se retrouvent isolés et se débrouillant seuls.
La début de cette histoire pouvait paraître un peu enfantin, la suite est franchement sérieuse. D'autant que les adultes sont toujours autant éméchés et violents.
Cette deuxième partie fait plus réfléchir sur les dégâts du nucléaire à long terme, dans la flore, la faune et les corps. Que peut -on reconstruire après un tel désastre ?
Commenter  J’apprécie          90
Pripyat est officiellement une zone désertée, soi disant inhabitée, où il n'y a plus aucune activité.
Ça, c'est ce que les autorités disent !
Ce que nous découvrons dans ces deux albums complémentaires est totalement différent !
Des paysages sont dévastés certes mais des hordes concurrentes déferlent dans un monde apocalyptique.
Des chasseurs d'un nouveau genre, à la recherche d'un gibier très spécial pour lequel les primes motivent le carnage des chiens. Des meutes errent dans les zones abandonnées et cherchent de quoi se nourrir.
Mais il n'y a pas que cela, il y a aussi d'autres chasseurs motivés par un autre butin. Des bandes d'enfants rejetés par leurs familles car déficients, différents marqués à vie par leurs anomalies plus ou moins visibles errent eux aussi et sont la proie des prédateurs.
Les scènes de combats sont rendues avec un réalisme frappant.
Les traits de caractères des différents personnages sont révélés au travers des croquis très réussis.
Le scénario est alléchant mais se perd un peu dans les différents messages adressés au lecteur … l'éducation qui veut être préparatoire à une société où le meilleur agresseur est sublimé … l'attrait de l'obtention d'un gain financier qui autorise n'importe quelle tuerie … le constat d'un abandon des petites gens, laissés pour compte par l'état … la mise en garde de nos positions vis à vis de l'énergie nucléaire …
En conclusion ces deux volumes jouent sur notre curiosité avec le sujet sans vraiment l'approfondir … c'est dommage !
Commenter  J’apprécie          10
Un deuxième tome qui m'a laissé bien perplexe. Je n'ai pas du tout compris le but de cette série, ce qu'a voulu nous transmettre l'auteur, où il a voulu nous emmener, nous raconter. Quelques thèmes pourraient être abordés comme le nucléaire et ses effets, la relation père-fils, la nature humaine avec cette recherche d'argent... Mais rien n'est vraiment approfondi. Et puis les évènements sont vraiment étrange que ça soit avec les chiens, avec les enfants ou cette compétition entre adultes. Il n'y a pas vraiment d'explications et la fin manque cruellement de finalité, de but.
La lecture reste sympathique et assez facile. Il y a suffisamment d'action pour ne pas qu'on s'ennuie.
Les dessins ont un style un peu enfantin mais ils sont très agréables avec une belle colorisation.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (3)
BDGest
14 mars 2018
Âpres, passablement violent et sans pitié, Les Chiens de Pripyat est plombé par un propos juste trop caricatural pour convaincre totalement. Heureusement, le très bon travail graphique de Christophe Alliel sauve la donne grâce à sa précision et un certain panache.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario
07 février 2018
Une fin d’histoire tragique menée dans une efficacité redoutable par deux artistes de grands talents.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom
09 janvier 2018
Ce récit de fiction profondément humain et aux personnages attachants est imaginé par Aurélien Ducoudray, qui rend hommage aux populations victimes de la catastrophe.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
QUELQUES JOURS APRÈS L'EXPLOSION, POUR ENLEVER TOUS LES DÉBRIS DU TOIT, COMME C'ÉTAIT TROP DANGEREUX POUR Y FAIRE MONTER DES HOMMES
iLS ONT ENVOYÉ UN ROBOT QUI DEVAIT POUSSER LES DÉBRIS EN BAS DE LA
CENTRALE…
SAUF QUE LE ROBOT, AU BOUT DE QUELQUES MINUTES,IL EST DEVENU FOU
ET iL S'EST JETE LUI-MÊME DANS LE VIDE..
ALORS ILS ONT FAIT COMMENT ?
ILS ONT DEMANDÉ À DES HOMMES ...
Commenter  J’apprécie          10
C’est dégueulasse, tes œufs au vinaigre! Personne n’en mange, même pas toi !
Si ! Moi, j’adore ça…
Tu restes là, tu nous attends et je t’en ramène, des œufs au vinaigre, ok ?
Promis ?
Croix de bois ! Croix de fer !
Si je mens, j’ai la bite en fer !
Commenter  J’apprécie          20
-Mon père m'a dit que ça m'endurcirait...
-Il est con, ton père?
-Des fois...
-Tu l'aimes?
-Des fois...
Commenter  J’apprécie          20
Chez nous, tout se passe différemment que chez les autres : nous naissons de façon différente, nous mourrons de façon différente.
La supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l’apocalypse de Svetlana Alexievitch
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Christophe Alliel (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Alliel
Après avoir vécu une dizaine d'années sur l'île de Bornéo, et mené une carrière de dessinateur en parallèle (Spynest, Les chiens de Pripyat, Maïdan love...), Christophe Alliel fait coïncider son retour en France avec la parution d'une nouvelle série pour laquelle il est auteur complet : Les mondes électriques. Des enfants esseulés, attaqués par des adultes devenus possédés... ça évoque forcément un petit quelque chose de Seuls ou de Walking dead ! Christophe Alliel nous en parle en interview filmée à Angoulême (mars 2022).
autres livres classés : tchernobylVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (57) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5159 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}